Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Critiqué à Alger, Enrico Macias renonce à accompagner le président de la...
malak71 [ MP ]
10 décembre 2007 20:29
Citation
Donatello a écrit:
Salamou Alykoum,

Je viens de le voir sur France 5, et franchement je comprend pourquoi on lui refuse l'acces en Algerie. Il fait la vicitme, met en avant le fait que le refus de visa provient du fait qu'il est juifs etc histoire de simplifier la chose et de se victimiser d'avantage. Mais quand on soutien activement une entité terroriste telle qu'Israel, qui est consideré comme etat hostile à l'Algerie faut pas s'etonner qu'il y ai une telle reaction.


je l'ai vu sur france 5 et la j'ai bien compris ! l'algerie a tout a fait raison de pas laisser entrer cet homme dans son pays!il a tenu des propos inacceptables ! parcontre j'ai bien aimer la femme qui etait dans le debat , gisele halimi , quelqu'un peut il me dire qui est cette femme? qui apperement est juive mais ouverte sur toute les cultures !
aymane75 [ MP ]
10 décembre 2007 20:39
Citation
malak71 a écrit:
Citation
Donatello a écrit:
Salamou Alykoum,

Je viens de le voir sur France 5, et franchement je comprend pourquoi on lui refuse l'acces en Algerie. Il fait la vicitme, met en avant le fait que le refus de visa provient du fait qu'il est juifs etc histoire de simplifier la chose et de se victimiser d'avantage. Mais quand on soutien activement une entité terroriste telle qu'Israel, qui est consideré comme etat hostile à l'Algerie faut pas s'etonner qu'il y ai une telle reaction.


je l'ai vu sur france 5 et la j'ai bien compris ! l'algerie a tout a fait raison de pas laisser entrer cet homme dans son pays!il a tenu des propos inacceptables ! parcontre j'ai bien aimer la femme qui etait dans le debat , gisele halimi , quelqu'un peut il me dire qui est cette femme? qui apperement est juive mais ouverte sur toute les cultures !


c une militante feministe(elle a milité avec simon veil pour le droit a l avortement en 71) d'origine tunisienne ( confession juive) elle est surtout la mere de serge halimi journaliste tres courageux il ecrit au monde diplomatique et auteur de l'excellent livre "les nouveaux chiens de garde " sur les manipulations et connivences des medias , politiques et les finances .



Modifié 1 fois. Dernière modification le 10/12/07 20:41 par rifton75.
"L'orgueil du savoir est pire que l'ignorance"
malak71 [ MP ]
10 décembre 2007 20:55
merci rifton , je dormirais pas bête ce soir ! franchement je l'ai trop kiffé cette dame !!
yassy37 [ MP ]
11 décembre 2007 09:58
Citation
rifton75 a écrit:
j ai vu l'emission "ripostes" ce cher enrico est tjrs egal a lui meme cad PATHETIQUE

Exactement ! Je me demande pourquoi Serge Moati l'avait invité ! S'il avait invité une potiche blonde à sa place on aurait au moins eu le plaisir des yeux !

Bravo à Madame Gisele Halimi : elle lui a dit les 4 vérités ! A savoir, si les algériens ne veulent pas de ce bouffon chez eux ce n'est pas parce qu'il est juif comme il le prétendait partout dans les Médias mais c'est parce qu'il est sioniste et défend sans décernement la cause d'Israël... Son soutien à Sahron n'est pas prêt d'être oublié...
De_Passage [ MP ]
11 décembre 2007 10:32
Citation
malak71 a écrit:
merci rifton , je dormirais pas bête ce soir ! franchement je l'ai trop kiffé cette dame !!

pour completer, elle est avocate, etait aussi militante pour l'indépendance de l'Algérie. A dénoncé la torture et défendu les militants algérien.
Casasurseine [ MP ]
11 décembre 2007 11:08
Et pour que l'info soit complète,c'est une antisioniste convaincue.Bref,elle a tout pour plaire cette Gisèle.
andi espoir [ MP ]
11 décembre 2007 19:32
Citation
Casasurseine a écrit:
Et pour que l'info soit complète,c'est une antisioniste convaincue.Bref,elle a tout pour plaire cette Gisèle.

Dommage qu'ils ne soient pas souvent invités Smiling Smiley
malak71 [ MP ]
11 décembre 2007 20:44
Citation
andi espoir a écrit:
Citation
Casasurseine a écrit:
Et pour que l'info soit complète,c'est une antisioniste convaincue.Bref,elle a tout pour plaire cette Gisèle.

Dommage qu'ils ne soient pas souvent invités Smiling Smiley


les gens qui disent la vérité sont souvent éviter !!
El Chitane [ MP ]
11 décembre 2007 23:39
KI KA VU LE GRAND ENRICO??

Il a dit "Nicolas" puis un petit silence "heu, le président Sarkozy"!
Montrant comme si on le savez pas ses affinités avec Petit Corps Agité!!!!

On a vu aussi des algériens dirent qu'il était le bienvenu en Algérie. Barbelivien, encore un grand copain de Nicolas a dit que les algériens avaient chaleureusement accueilli Sarko!!

Sacré démocratie où on nous impose de la hypermédiatisation politique. Pas un jour se passe où un ministre ou un copain de Petit Corps Agité vient faire de la propagande!!
Casasurseine [ MP ]
12 décembre 2007 12:11
J'ai retrouvé cette interview qui éclaire encore mieux le personnage si besoin en était.Elle date un peu mais Gaston n'a pas changé d'un iota son discours soi-disant de "paix"!


Enrico Macias : ''Le bon choix, c’est Israël''

Par Yehouda Serezo pour Guysen Israël News


Les 23 et 24 janvier prochain, le célèbre artiste français Enrico Macias se produira au Eikhal Hatarbout de Tel-Aviv pour deux concerts exceptionnels. Une occasion choisie par le ministère de la Défense israélien pour lui remettre une distinction spéciale pour son soutien à l'Etat d'Israël et à son armée tout au long de sa carrière.

M. Macias a accordé une interview exclusive à Guysen Israël News depuis son domicile parisien. Découverte d’un amoureux d’Israël et grand défenseur de la paix.


Quel effet cela vous fait-il d’être décoré par le ministère israélien de la Défense ?
Vous savez, chaque fois que je viens en Israël, c’est un évènement important pour moi. Et même s’il s’agit de vacances, je ne manque pas de rencontrer les responsables du pays pour m’informer de la situation. Dans la mesure où je suis ambassadeur de la paix pour l’ONU et porte-parole de Kofi Annan, cela me permet d’accéder à tous les hommes d’Etats et d’évoquer les divers problèmes internationaux. Et tout ce qui touche à Israël me tiens à cœur car je me considère dans mon pays, au milieu de mon peuple quand je me rends en Israël.

C’est une histoire d’amour qui dure depuis longtemps déjà puisque l’on se rappelle que vous étiez venu chanter pour les soldats pendant la guerre des 6 jours et de celle de Kippour.
Oui, j’étais sur le front à leurs côtés. Je pense d’ailleurs que c’est pour mon soutien à l’armée et à Israël que le ministère me donne cette distinction. Je ne vous cache pas que cela me touche énormément parce qu’en général elle est réservée aux citoyens israéliens.

L’on parle beaucoup en ce moment du rapprochement entre Israël et les pays arabes modérés comme la Tunisie ou le Maroc. Pensez-vous que nous allons à court terme vers une normalisation des relations ?
Oui et je pense qu’aucune des parties n’a le choix. C’est inéluctable. Il est évident que les pays arabes, même les plus durs, vont comprendre que les promesses de paradis sont un leurre et qu’il faut absolument cesser la violence. Je vous dis la vérité, la violence me touche quelle que soit la partie concernée. Quand une mère perd un fils, c’est une tragédie et cela me touche profondément. Et j’aimerai vraiment que les gens, tous bords confondus, comprenne que la violence est totalement inutile.

Nous sommes actuellement en période pré-électorale tant en Israël que chez les Palestiniens. Selon vous, comment peut-on aider Mahmoud Abbas à se libérer des éléments terroristes qui empêchent la population palestinienne de revenir à une vie normale ?
Je voudrais vous raconter une ‘anecdote’. J’étais, il y a quelques années, avec M. Rabin et M. Peres. Ils m’ont montré la toute première lettre que leur avait adressée Yasser Arafat pour mettre en œuvre le processus de paix avec les Palestiniens. La lettre ne disait pas qu’ils devaient se rencontrer pour faire la paix mais en substance : ''rencontrons-nous pour éliminer nos extrémistes''. C’était à l’époque où M. Arafat était sincère. Nous avons aussi nos extrémistes et ce sont ces gens là qui empêchent la paix de se faire. J’ai deux exemples à vous donner. Prenons Ariel Sharon. On ne peut pas dire qu’au début ses intentions envers les Palestiniens étaient basées sur le dialogue et la paix. Son objectif prioritaire était la sécurité d’Israël et je l’ai soutenu dans ce sens. Parce que l’on ne peut pas parler de paix si la sécurité du pays n’est pas garantie. Il n’est pas possible de s’asseoir à la table de négociations si l’on n’élimine pas toute forme de violence. Et une fois que cela est acquit, alors on a la possibilité d’aborder et de régler tous les problèmes.
Regardez à présent le virage qu’a pris Ariel Sharon. Il a fait des concessions importantes qui ont permis de faire un grand pas en avant.
Mahmoud Abbas de son côté voudrait en faire autant mais il est bloqué par le Hamas. Et vous savez ce que je pense ? Je souhaite que le Hamas gagne les élections car à ce moment-là, il ne pourra plus se positionner comme un groupe terroriste. Il n’en aura plus le droit car il représentera le peuple palestinien.

Finalement, l’attitude des Américains et des Européens visant à boycotter le Hamas, n’est pas selon vous une bonne tactique ?
Si l’on veut de la démocratie, il faut jouer cette carte à fond. Il faut laisser tout le monde s’exprimer et le peuple choisir. Si le Hamas est élu et si [le nouveau président] se comporte en véritable homme d’Etat, cela voudra dire qu’ils jouent le jeu. Mais s’ils se comportent comme des marginaux et s’ils ne suivent pas les règles, alors il faudra, comme dans une partie de carte, les exclure de la table. Et là, tout le monde aura de vraies raisons de les mettre au ban nations
Casasurseine [ MP ]
12 décembre 2007 12:12
Vous avez déjà une longue et brillante carrière derrière vous et vous continuez inlassablement à chanter, enregistrer… Qu’est ce qui fait courir Enrico aujourd’hui ?
L’amour du public. Tant que le public me désire, je serais là, à sa disposition et le jour où il se lassera de moi, je n’insisterai pas.

Combien de chansons avez-vous écrite ?
Je crois que j’ai dépassé les 700 chansons.

Il faudrait plus d’un spectacle pour balayer le répertoire…
[Rires] Je ne pourrais jamais…

Qu’en est-il de vos enfants ? Suivent-ils votre voie ? Comment va votre épouse ?
Mon épouse est un peu fatiguée mais je la soigne bien. Je m’en occupe au maximum. Ma fille travaille avec la télévision. Quand à mon fils, il est avocat mais il ne professe pas. C’est lui qui réalise mes albums. C’est un très grand musicien, très grand chef d’orchestre et un très grand compositeur. Il travaille avec EMI où il a un poste de très haut niveau.

Guysen a entendu que vous étiez le parrain de la soirée au profit des Magav [gardes-frontières NDLR], organisée par l’association française Migdal. Vous êtes donc toujours proche de l’armée israélienne ?
Je ne suis pas très militariste de nature, mais Tsahal pour moi, c’est comme le bouclier de David.

Ces dernières années auront été le théâtre d’un retour de l’antisémitisme en France et plus récemment, il y a eu cette flambée de violence dans les banlieues. Que pensez-vous de ces évènements qui ont secoué la France ?
J’aimerai vous livrer une pensée à méditer. La question est complexe pour moi. Si je me mets du côté du gouvernement, j’ai la sensation d’abandonner mes frères. Si je n’avais pas réussi, je serais toujours un banlieusard. Quand nous sommes venus d’Algérie, nous avons habité à Argenteuil. Donc, je suis solidaire des gens qui vivent dans les banlieues. D’un autre côté, je ne peux pas m’associer avec ceux qui brûlent des synagogues ou des voitures dans ces banlieues. Moi, je suis fondamentalement contre l’injustice. Celle du gouvernement envers ces jeunes, et celle de ces jeunes qui se trompent de cible car pour moi, la véritable cible c’est l’extrême droite. Et bien sûr, je suis aussi contre la violence.

Il faudrait peut-être aller chanter dans les banlieues pour redonner à ceux qui y vivent le goût de l’amour en les êtres humains ?
Je fais énormément de concerts dans les banlieues. Et je leur fais des conditions spéciales pour qu’ils viennent nombreux. Je suis le seul chanteur qui depuis 45 ans réuni dans les salles de spectacles toutes les communautés. Pendant mes concerts, je fais fraterniser toutes les communautés. Mon rôle d’ambassadeur à l’ONU n’a de sens que si je m’occupe en priorité de mes frères qui vivent à mes côtés.

Quand à l’antisémitisme, il existe en France depuis l’Affaire Dreyfus et le gouvernement de Vichy. Mais je ne me sens pas persécuté ici. Vous savez, à l’époque de la Shoah, la seule issue pour les Juifs, c’était Auschwitz. Aujourd’hui l’issue des Juifs, c’est Israël. Le problème n’est vraiment plus le même.

Un message pour la communauté francophone d’Israël, qui vous adore ?
Je leur dit « bravo » d’être parti habiter en Israël et de continuer à développer leur culture française là-bas. C’est très bien sur le plan de l’enrichissement personnel quoi que nous ayons la Tora qui me semble être, quand même, bien mieux sur ce plan. Je trouve que les francophones d’Israël on fait un très bon choix. Je pense que nous et nos enfants, en Diaspora, nous n’aurons pas d’autre choix que de venir un jour vivre en Israël.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate
Facebook