En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Al-Isra
17.1. Gloire à Celui qui fit voyager de nuit Son Serviteur de la Mosquée sacrée à la Mosquée la plus éloignée dont Nous avons béni les alentours, afin de lui faire découvrir certains de Nos signes ! Dieu est, en vérité, l'Audient et le Clairvoyant.
17.2. Nous avions donné à Moïse l'Écriture dont Nous avions fait un guide pour les enfants d'Israël, en leur prescrivant : «Ne prenez pas de protecteur en dehors de Moi,
17.3. ô vous, les descendants de ceux que Nous avions portés sur l'arche avec Noé , car celui-ci fut un serviteur plein de reconnaissance !»
17.4. Et Nous avions décrété dans le Livre pour les fils d'Israël : «En vérité, vous sèmerez, par deux fois, la corruption sur la Terre et vous ferez montre d'une arrogance extrême.»
17.5. Et lorsque échut le terme de la première des deux prédictions, Nous envoyâmes contre vous certains de Nos serviteurs doués d'une force inouïe, qui envahirent les demeures. C'est ainsi que la première prédiction fut accomplie.
17.6. Puis Nous vous donnâmes la revanche sur eux en multipliant vos richesses et vos enfants et en vous donnant l'avantage du nombre,
17.7. en vous disant : «Si vous faites le bien, vous le ferez pour vous-mêmes , si vous faites le mal, vous le ferez à vos dépens.» Et lorsque échut le terme de la seconde prédiction, c'était pour permettre à vos ennemis de vous accabler de malheurs, de profaner votre temple comme ils l'avaient fait la première fois et de tout détruire sur leur passage.
17.8. Il se peut que votre Seigneur vous fasse miséricorde. Mais si vous récidivez, Nous reviendrons à la charge. Nous avons fait de la Géhenne un lieu de détention pour les infidèles.
17.9. En vérité, ce Coran conduit vers la voie la plus droite , et annonce à ceux qui croient et font le bien qu'ils auront une belle récompense,
17.10. et à ceux qui ne croient pas à la vie future qu'un affreux supplice les attend.
17.11. L'homme appelle de ses vœux le mal comme il appelle le bien, car l'homme, par nature, est toujours pressé.
17.12. Nous avons fait de la nuit et du jour deux signes de Notre puissance. Nous avons effacé le signe de la nuit, et Nous avons rendu visible celui du jour pour vous permettre de rechercher les bienfaits de votre Seigneur, et de connaître le nombre des ans et le calcul du temps. Nous avons exposé toute chose dans ses moindres détails.
17.13. Nous avons rendu tout homme responsable de sa destinée et, le Jour de la Résurrection, Nous lui présenterons un livre qui sera, sous ses yeux, étalé.
17.14. «Lis ton livre ! Aujourd'hui, tu seras seul à te demander des comptes.»
17.15. Quiconque suit le droit chemin le suit dans son propre intérêt et quiconque s'égare ne s'égare qu'à son propre détriment. Nul n'aura à assumer les péchés d'autrui. Nous n'avons jamais sévi contre un peuple, avant de lui avoir envoyé un messager.
17.16. Et lorsque Nous décidons d'anéantir une cité, Nous ordonnons à ses habitants les plus opulents d'obéir, mais ils s'y comportent en scélérats. C'est alors que Notre arrêt se trouve justifié et que Nous la détruisons de fond en comble.
17.17. Que de générations n'avons-Nous pas exterminées depuis Noé ! Il n'est que ton Seigneur pour être parfaitement au courant des péchés de Ses créatures.
17.18. À celui qui désire la vie immédiate Nous Nous empressons d'en accorder ce que Nous voulons à qui Nous voulons. Puis Nous le vouons à la Géhenne, dont il aura à subir l'ardeur, couvert d'opprobres et réprouvé.
17.19. Ceux qui recherchent la vie future et qui font l'effort nécessaire pour la mériter, tout en étant croyants, ceux-là verront leur zèle récompensé.
17.20. Nous accordons abondamment Nos bienfaits aux uns et aux autres, sans que personne en soit exclu.
Rechercher dans le Coran
Accès sourates
Accès versets