Menu

Article

L’élevage intensif, facteur aggravant de la propagation des épidemies

Depuis la crise sanitaire liée à la pandémie mondiale du coronavirus, les modèles actuels de l’élevage animal industriel ont été remis en question, notamment comme facteur de propagation de certains virus.

Publié
Un élevage de poules en batterie / Ph. AFP
Temps de lecture: 3'

La santé animale et humaine sont intimement liées. C’est ce que clament des chercheurs et des acteurs agricoles, en appelant à repenser le modèle d’élevage industriel dans le monde. Tourné vers la croissance économique plus que la sécurité sanitaire, celui-ci s’illustre en effet en des fermes qui deviennent «un terrain fertile pour les pandémies», alerte Jonathan Safran Foer dans une récente tribune publiée par The Guardian.

Pour l’auteur, «les agents pathogènes ne respectent pas les frontières nationales», de même qu’«ils ne respectent pas non plus les limites des espèces», faisant que le coronavirus se transmet entre les espèces humaine et animale. «La viande que nous mangeons aujourd’hui provient majoritairement d’animaux génétiquement uniformes, immunodéprimés et régulièrement drogués, logés par dizaines de milliers dans des bâtiments ou des cages empilées – quel que soit l’étiquetage de la viande», écrit encore Jonathan Safran Foer en décrivant les facteurs aggravants de cette transmission.

Une problématique mondialisée

Cette tribune, comme les appels d’acteurs du secteur agricole, préconise ainsi un élevage adapté à l’équilibre environnemental comme garantie de la santé des personnes et des animaux consommés. Sociologue, spécialiste en agroécologie et associative, Fettouma Djerrari Benabdenbi partage ce constat au Maroc. «Nous nous nourrissons d’êtres que nous avons nous-mêmes rendus malades en les coupant de leur milieu naturel et en modifiant leur alimentation. Lorsque notre système immunitaire fragilisé ne peut plus produire ses propres défenses, il est logique que de nouvelles pandémies émergent», estime la chercheuse.

«Beaucoup disent que certaines espèces sont ‘responsables’ de la transmission de ces virus, notamment du SARS-CoV-2, alors que c’est l’humain qui est majoritairement la cause, à travers des comportements de consommation qui ne sont pas en phase avec la nature», pointe encore Fettouma Djerrari Benabdenbi en décrivant «un système aberrant».

Selon elle, l’élevage industriel a en effet «prouvé ses limites en favorisant le profit à la santé». Par conséquent, elle préconise des usages plus éthiques, via «des unités de production plus petites qui tiennent compte de l’espace naturel nécessaire aux animaux pour être en contact avec leur environnement», quitte à ralentir les courbes de développement économique mais à les rendre plus durables.

«C’est une nécessité», estime Fettouma Djerrari Benabdenbi. Elle recommande également un retour aux «pratiques paysannes avec des activités multiples, au lieu de mettre en place des exploitations uniques qui impliquent des enjeux non seulement environnementaux mais aussi sanitaires». Dans ce sens, la spécialiste déplore que la priorité soit donnée «à la quantité de production mais pas aux circonstances de ce processus».

«Des êtres ont été perturbés dans leur habitat et dans l’équilibre de la biodiversité que l’humain a décidé d’interrompre pour des intérêts économiques qui s’avèrent dévastateurs, non seulement pour la nature, mais aussi pour notre santé.»

Fettouma Djerrari Benabdenbi

Favoriser les pratiques paysannes dans les villes

Selon Fettouma Djerrari Benabdenbi, ce changement ne doit pas se réduire au territoire rural. En effet, la sociologue appelle à «reproduire la dimension agricole dans les villes, avec des espaces de production partagées, des fermes urbaines, ou encore des agro-parcs rendant possible un élevage dans des conditions naturelles et accessibles». La spécialiste y voit d’ailleurs un moyen de sensibilisation pour les citadins à «l’importance de questionner le rapport à la nature, à l’alimentation et à la consommation».

Au Maroc, il existe d’ailleurs une prise de conscience sur le fait que l’environnement est une problématique saillante et transversale, mais elle reste optionnelle. «Cette dimension est introduite dans plusieurs projets, mais à chaque fois qu’elle risque de freiner une courbe de croissance, elle est évincée et ne sert plus qu’à faire bonne figure à l’étranger», déplore Fettouma Djerrari Benabdenbi.

«La pandémie du coronavirus a montré que nous sommes un élément de cet environnement et non pas ses maîtres. Donc nous gagnerons tous à nous y réadapter et à repenser nos économies, notamment notre agriculture et nos chaînes d’élevage, à travers ce prisme.»

Fettouma Djerrari Benabdenbi

Dans ce sens, la sociologue considère qu’«être un pays encore voie de développement est une chance à saisir, dans le contexte de la pandémie du coronavirus, puisque cela donne une plus large possibilité de se réorganiser pour revaloriser l’agriculture et l’élevage paysan». Toujours est-il, ces observations doivent être suivies d’un accompagnement, un encadrement et une formation.

«L’urgence sanitaire est un moment miroir qui doit nous permettre de réviser nos feuilles de route, en mettant notamment le progrès scientifique au service d’un élevage artisanal et éthique mais non l’inverse», conclut-elle.

Bilan Coronavirus dans le monde
362 549 889
Contaminations
5 627 297
Décès
290 397 099
Guérisons
60.8%
de la population mondiale vaccinée
 
Contaminations
Morts
États-Unis
72 910 136
876 065
Inde
40 371 500
491 700
Brésil
24 560 093
624 717
France
17 848 291
130 739
Royaume-uni
16 260 882
155 221
Turquie
11 167 927
86 487
Russie
11 129 318
321 484
Italie
10 383 561
144 770
Espagne
9 529 320
92 591
Allemagne
9 317 280
117 318
Argentine
8 130 023
120 019
Iran
6 279 410
132 303
Colombie
5 798 799
133 019
Mexique
4 730 669
303 776
Pologne
4 637 776
104 373
Indonésie
4 301 193
144 254
Pays-Bas
4 152 076
21 760
Ukraine
4 100 292
106 205
Afrique du sud
3 590 399
94 491
Philippines
3 475 293
53 664
Pérou
3 020 756
204 587
Canada
2 966 448
33 059
Belgique
2 939 439
28 902
Malaisie
2 844 969
31 930
Tchéquie
2 833 961
37 092
Israel
2 599 449
8 513
Thailande
2 407 022
22 098
Australie
2 391 062
3 390
Portugal
2 377 818
19 703
Japon
2 354 358
18 601
Vietnam
2 187 481
37 165
Irak
2 175 793
24 319
Roumanie
2 083 151
59 726
Suisse
2 046 465
12 649
Chili
2 020 082
39 547
Suède
1 973 485
15 768
Grèce
1 848 223
22 970
Bangladesh
1 731 524
28 273
Autriche
1 684 608
14 030
Serbie
1 579 847
13 340
Danemark
1 558 312
3 677
Slovaquie
1 494 945
17 725
Hongrie
1 471 276
41 087
Pakistan
1 393 887
29 162
Kazakhstan
1 278 057
18 415
Jordanie
1 177 165
13 124
Irlande
1 159 271
6 136
Maroc
1 114 527
15 237
Georgie
1 092 684
14 813
Cuba
1 031 170
8 376
Népal
933 451
11 672
Bulgarie
913 592
32 939
Croatie
899 174
13 566
Liban
882 783
9 528
Tunisie
866 445
26 051
Bolivie
835 170
20 774
Emirats Arabes Unis
833 201
2 228
Corée du sud
777 497
6 654
Biélorussie
732 104
5 976
Equateur
691 898
34 362
Norvège
690 244
1 439
Guatemala
677 214
16 294
Panama
669 860
7 645
Costa Rica
668 209
7 505
Arabie Saoudite
666 259
8 927
Slovénie
642 342
5 813
Azerbaidjan
640 148
8 650
Lituanie
628 094
7 798
Uruguay
621 453
6 368
Sri Lanka
604 581
15 346
Paraguay
554 182
17 112
République Dominicaine
547 091
4 293
Birmanie
534 503
19 310
Koweit
514 826
2 489
Gaza
492 694
5 072
Vénézuela
475 135
5 419
Finlande
464 394
1 894
Ethiopie
463 465
7 292
Mongolia
435 681
2 102
Moldavie
423 568
10 587
Egypte
415 468
22 460
Libye
413 066
5 967
Honduras
391 145
10 498
Arménie
355 662
8 033
Lettonie
354 734
4 828
Bahreïn
343 400
1 400
Bosnie/Herzégovine
339 281
14 185
Qatar
330 848
638
Oman
328 326
4 133
Singapoure
327 602
850
Kenya
320 766
5 565
Estonie
307 451
2 018
Zambie
303 266
3 906
Macédonie
261 347
8 285
Nigeria
252 753
3 134
Albanie
251 015
3 317
Botswana
245 904
2 565
Chypre
243 818
724
Algérie
243 568
6 526
Zimbabwe
228 943
5 321
Mozambique
223 112
2 163
Ouzbekistan
217 360
1 549
Montenegro
215 950
2 535
Kirghizistan
196 602
2 858
Kosovo
190 793
3 002
Ouganda
160 974
3 507
Afghanistan
160 692
7 401
Ghana
156 272
1 382
Namibie
155 502
3 937
Luxembourg
147 854
946
Laos
131 432
533
Rwanda
128 509
1 434
El Salvador
127 012
3 866
Maldives
125 590
272
Jamaique
121 963
2 615
Cambodge
121 116
3 015
Chine
119 152
4 849
Cameroun
114 113
1 867
Trinité-et-Tobago
108 088
3 347
Angola
97 812
1 892
Congo (Kinshasa)
84 877
1 278
Sénégal
84 613
1 937
Malawi
84 105
2 537
Cote d'Ivoire
80 396
782
Suriname
72 088
1 252
Eswatini
68 205
1 371
Malta
66 708
538
Fidji
62 203
791
Islande
61 737
45
Guyane
58 196
1 154
Mauritanie
57 794
937
Madagascar
57 375
1 223
Soudan
56 595
3 411
Cabo Verde
55 543
393
Syrie
51 124
2 977
Belize
49 059
624
Gabon
46 469
301
Barbade
41 355
277
Burundi
37 170
38
Papua New Guinea
36 596
597
Togo
36 421
267
Guinée-Bissau
36 013
416
Seychelles
35 606
143
Andorre
35 028
145
Tanzanie
32 920
778
Bahamas
32 282
731
Lesotho
32 049
690
Mali
29 895
710
Haiti
28 561
783
Benin
26 450
163
Maurice (Ile)
25 455
240
Somalie
25 388
1 335
Congo (Brazzaville)
23 485
371
Burkina Faso
20 591
366
Sainte-Lucie
20 192
326
Timor-Leste
19 879
122
Taiwan*
18 503
851
Nicaragua
17 650
220
Tajikistan
17 627
125
Sud Soudan
16 752
137
Brunei Darussalam
16 179
98
Nouvelle-Zélande
15 844
52
Guinée équatoriale
15 774
182
Djibouti
15 396
189
République Centrafricaine
13 840
109
Saint-Marin
11 995
109
Grenada
11 816
207
Gambia
11 572
347
Yémen
10 821
2 003
Erithrée
9 408
96
Saint Vincent and the Grenadines
9 385
92
République Dominicaine
8 838
51
Niger
8 616
297
Liechtenstein
8 346
73
Comores
7 821
159
Monaco
7 790
46
Sierra Leone
7 608
125
Guinée-Bissau
7 508
154
Liberia
7 243
289
Tchad
7 075
190
Antigue et Barbuda
6 442
126
Sao Tome and Principe
5 856
69
Saint Kitts and Nevis
5 331
33
Bhutan
4 089
3
Palau
898
0
Summer Olympics 2020
865
0
Diamond Princess
712
13
Iles Salomon
676
2
Kiribati
116
0
Holy See
29
0
Samoa
28
0
MS Zaandam
9
2
Iles Marshall
7
0
Vanuatu
7
1
Micronésie
1
0
Tonga
1
0
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com