Menu

Société Publié

La magistrate marocaine Jamila Sedqi prête serment au Tribunal administratif de l’UA

Temps de lecture: 1'
La juge marocaine Jamila Sedqi a été assermentée mercredi devant la Commission de l'Union africaine à Addis-Abeba. / Ph. DR.

La magistrate marocaine Jamila Sedqi a été installée, mercredi, dans ses nouvelles fonctions au sein du Tribunal administratif de l’Union africaine à Addis-Abeba. Elle a intégré la Justice au début des années 1990, faisant preuve d’un parcours fructueux de près de 29 ans.

Jamila Sedqi a entamé sa carrière dans le corps de la magistrature comme substitut du procureur du roi près le tribunal de première instance de Rabat. Elle a été vice-présidente de la même Cour avant de rejoindre l’administration centrale.

«J’ai pu joindre le judiciaire et l’administratif et j’ai continué avec la diplomatie judiciaire en assumant la responsabilité de l’institution du magistrat de liaison auprès des autorités judiciaires belge, outre le poste de conseillère juridique au sein de la mission marocaine auprès de l’Union européenne», a souligné la magistrate dans un entretien à la MAP.

Dans sa nouvelle fonction, Jamila Sedqi a été nommée pour un mandat de quatre ans, aux côtés de deux autres magistrats, Sylvester Mainga de la Namibie et Paulo Comoane du Mozambique. La candidature marocaine à ce poste a été entérinée lors du 32e sommet de l’Union africaine tenue en février dernier à Addis-Abeba.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com