En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Culture Publié

Tétouan : Le poète marocain Mohamed El Maïmouni n'est plus

Né en 1936 à la ville de Chefchaouen, feu Mohamed El Maïmouni a entamé sa carrière poétique en 1958. / Ph. Al Quds

Le poète marocain Mohamed El Maïmouni est décédé ce jeudi à Tétouan, à l'âge de 82 ans des suites d'une longue maladie.

Né en 1936 à la ville de Chefchaouen, feu Mohamed El Maïmouni a entamé sa carrière poétique en 1958 en publiant un poème dans la revue «Al chiraa» à Chefchaouen, et a commencé à collaborer avec des journaux nationaux, en 1963, en faisant paraître ses premières poésies au quotidien arabophone Al Alam.

Le directeur de la maison de la poésie de Tétouan, Mokhlis Saghir a rendu hommage à la mémoire du défunt en déplorant que la poésie perd aujourd'hui un de ses pionniers, feu Mohamed El Maïmouni ayant été l'initiateur de la poésie marocaine moderne et contemporaine aux côtés de poètes au talent avéré tels Abdelkrim Tabbal, Mohamed Serghini, Mohamed Khammar Kanouni et Ahmed Mejjati.

Dans une déclaration à la MAP, Mokhlis Saghir a rappelé que feu Mohamed El Maïmouni était l'un des symboles de la culture nationale, une figure de proue du militantisme politique au Maroc et l'un des fondateurs d'instances nationales et internationales de défense des droits de l'homme.

Le défunt, qui était également un pionnier de la poésie du théâtre, a publié son autobiographie, un roman en deux volumes et des études critiques, et traduit le recueil de poèmes en espagnol intitulé «El Tamarit» du poète espagnol Federico Garcia Lorca.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com