En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique Publié Le 02/04/2015 à 11h00

Aides au Maroc : Washington est à la traine par rapport aux monarchies du Golfe et à l’UE

«Chris Coleman» poursuit la publication de documents confidentiels sur le Maroc. Sa dernière livraison est une étude sur les aides extérieurs allouées au royaume par des Etats et des groupements régionaux. Elle est l’œuvre de la Direction de la promotion et des affaires économiques du ministère des Affaires étrangères.

Les Emirats arabes unis, plus gros contributeurs aux aides financières reçues par le Maroc / DR

L’apport des aides internationales est capital pour le Maroc. Le royaume ne peut s’en passer. Chaque année, il reçoit en moyenne 5,22 milliiards de dollars. A titre de comparaison, en 2013, Rabat a réservé presque le même chiffre aux interventions de la Caisse de compensation. Les flux financiers en provenance de l’Union européenne et les monarchies du Golfe tiennent le haut du pavé, assurant les moyens nécessaires à la réalisation de projets socio-économiques.

Une évidence que le document publié sur Twitter par «Chris Coleman» vient de confirmer. Il s’agit d’une note sur les financements extérieurs alloués au Maroc. Une étude élaborée par la Direction de la promotion et des affaires économiques, relevant du ministère des Affaires étrangères, sur des périodes disparates, allant des années soixante jusqu’à 2017.

L’Arabie saoudite et les Etats-Unis absents du top 5 des premiers contributeurs

La France, le Japon, l’Allemagne les Emirats Arabes Unis et le Koweït sont les premiers contributeurs avec 11,94 milliards de dollars. Au niveau régional, l’Europe avec un total de 6,45 MM $ devance les Etats du Golfe et leur 3,53 MM $. L’Asie est troisième avec 3,41 MM $. En revanche, l’Amérique est quatrième avec seulement 829,5 millions $. Une position qui permet de nuancer certains discours faisant l’éloge de la solidité des relations entre Rabat et Washington.

Entre 2007 à 2013, les Etats-Unis ont consenti une aide annuelle au royaume de 139 M$ dans le cadre du programme du Millennium Challenge Corporation. En revanche l’apport de l’USAID n’a même pas dépassé les 26 M$. Des chiffres très modestes par rapport aux 1562,7 millions de dollars de dons annuels en provenance des Emirats arabe unies entre 2000 et 2010 ou les 769 M$ annuels du Koweït entre 2002 à 2010.

Les pays du CCG dépassent l’Union européenne

Grâce aux 5 milliards de dollars d’aides accordées au Maroc pour la période 2012-2017, les membres du Conseil de coopération du Golfe se classent premiers contributeurs régionaux avec 833,3 millions dollars par an. L’Union européenne est deuxième avec 325,4 M$ annuellement, et ce depuis 1976, année de la signature d’un important accord de coopération entre le royaume et la Communauté économique européenne (CEE).

La place de plus en plus prépondérante des Etats du CCG est un fort indicateur des liens solides unissant le Maroc à cette région. Le «Printemps arabe» a nettement contribué à les raffermir davantage pour toucher l’économie. «Le montant des contributions des pays du Golfe réaffirme l’importance de ces partenaires pour le Maroc. En effet, ces derniers atteignent 86% du total des contributions bilatérales dont bénéficie le royaume annuellement, avec au 1er rang les Emirats», indique la note de la Direction de la promotion et des affaires économiques.

Cette tendance est appelée à durer dans le temps. Le danger Daesh et la menace chiite qui pèsent sur la stabilité et la sécurité dans la région devraient profiter à l'économie marocaine et notamment son budget général.

10 commentaires
Il faut appeler un chat, un chat, et nous avons tous d'autres chats à fouetter
Auteur : moden
Date : le 03 avril 2015 à 13h06
Hormis quelques brebis galeuses sur ce site ou ailleurs, en effet le peuple frère algérien ne s'intéresse pas outre mesure ou guère à notre quotidiens au Maroc et particulièrement à notre Sahara qui ne le concerne pas, en revanche les gouvernements successifs algériens et actuel étaient et sont encore obsédés par le Maroc au point même qu'ils ont ruiné l'Algérie, l'ont laissé chavirée comme un bateau ivre à l'abondant et mauvaise gouvernance pour s'intéresser et nuire au Maroc 24h/24, 7j/7 et 365j/365.
Hélas à l'aube de ce 21iéme siècle, le gouvernement algérien n'a tjrs pas compris que "l'union fait la force" et non " Diviser pour mieux régner" qui engendre que la haine et le sous-développement pour nos deux peuples...
que font les mahgors sur ce site
Auteur : boulbek
Date : le 03 avril 2015 à 11h50
c'est vrai que tu vit en démocratie
dans le royaume des aveugles,le borne est roi
les silences,sont parfois le désespoir des soumis
trop marrant
Auteur : boulbek
Date : le 03 avril 2015 à 10h33
dis moi,tu connait quoi de l'Algérie,pour pouvoir parler de réalité
contrairement a toi,nous on ne dis pas que c'est le paradis chez nous
et quand tu parle de presse démocratique,sache de quoi tu parle,toute les presses sont a la botte de quelqu'un
et ta propagande sur le FLN/DRS,la tienne sort du DGSE OU DU PALAIS
souverain en matiere economique?
Auteur : idbel
Date : le 02 avril 2015 à 21h31
...bienvenue dans la mondialisation, je connais pas un seul pays au monde qui est souverain economiquement et qui a une economique a peu pres normale.
ALMAGHARIBIA
Auteur : EL MOROCCO
Date : le 02 avril 2015 à 20h03
Les Mahgors preferent venir sur ce site pour se défouler,il ne faut pas leur en vouloir,le site yabiladi est démocratique,ils n'osent pas aller regarder la chaîne TV ALMAGHARIBIA ou le site Quotidien d'algerie ou le site Kabyle Tamurt qui décrivent l'algerie dans sa réalité en dehors de toute démagogie FLN/DRS.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com