Menu

Sport Publié

Course Paris-Versailles : El Hachimi gagne et bat le record !

L’athlète marocain ne s’est pas contenté de gagner, dimanche dernier, la 32è course Paris-Versailles. Il s’est aussi offert le luxe de placer la barre plus haute en battant le record de l'épreuve, a-t-on appris de la MAP. Une démonstration de force - ou plutôt de rapidité - dont a fait preuve Mohamed El Hachimi, sur les rives de la Seine, dans la capitale française.
Temps de lecture: 2'
DR
Les 20 000 participants à la Course Paris-Versailles, appelée également la « Grande Classique », devaient parcourir une distance de 16 Km, de la Tour Eiffel au Château de Versailles. Le coureur marocain, Mohamed El Hachimi a bouclé le parcours en un temps de 46mn04s, battant le record que détenait depuis 2007 le Kenyan Maregu qui avait alors réalisé un chrono de 46m38s.

Cet exploit a tout de suite suscité les éloges de la presse française : « Jamais un coureur n'avait écrasé la course à ce point ». Cette course, El Hachimi l’a en effet dominée de bout en bout…ou presque. Dès le troisième kilomètre, une accélération le propulse en tête de file, devant le Rwandais Disi et le Kenyan Chanchima, ses deux poursuivants immédiats. Au cinquième kilomètre, les jeux étaient déjà faits et El Hachimi devançait déjà le reste du groupe de 300m. Une avance qu’il parviendra à conserver jusqu’à la ligne d’arrivée.

Ses deux poursuivants Rwandais et Kenyan occuperont respectivement, quant à eux, la deuxième et la troisième place, avec un temps de 48m01s et de 48m02s. « Je m'entraîne comme ça, seul et sur des bases élevées. Je n'avais pas reconnu le parcours avant et j'avais décidé de partir fort pour avoir de l'avance avant la Côte des Gardes. J'ai pu conserver le même rythme », commente El Hachimi, grand habitué de ces genres de rendez-vous sportif.

Un rythme qui a en effet finalement mené à « ma plus grande victoire !», exulte l’athlète au micro des journalistes français, repris par la MAP. Son compatriote Abdelghani Jemmal, a lui, terminé à la septième position avec un temps de 52m02s au chrono.

Par ailleurs, du côté des dames, c’est la Kenyane Mirriam Wangari qui a été l’auteur du meilleur chrono. Elle signe ainsi sa troisième « Grande Classique » remportée, en trois participations consécutives. Elle réitère ainsi le succès sa compatriote Isabella Ochichi, victorieuse de 2000 à 2002. A vos marques pour la 33è édition de la « Grande Classique ». Rien ne sert de courir… il faut juste savoir arriver en premier aux portes de Versailles !

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com