Menu

Grand Angle

Élections européennes 2024 : analyse des résultats au Maroc

Les électeurs français au Maroc ont voté massivement à gauche pour les européennes, à l'opposé de la tendance nationale en France. À Marrakech et Agadir, l'extrême droite a confirmé sa percée. 

Publié
©DR
Temps de lecture: 2'

Ce dimanche 9 juin, à l’occasion des élections européennes, les Français vivant au Maroc étaient invités à se rendre aux urnes afin de voter pour leurs futurs eurodéputés représentants leur pays au Parlement européen. Avec 41.274 inscrits sur les listes électorales au Maroc, le taux de participation est particulièrement bas, révélant une abstention de plus de 75%. Les taux d'abstention les plus élevés sont observés à Fès (83,5%) et Casablanca (82%). À l'inverse, Rabat et Agadir affichent les taux d'abstention relativement plus faibles, avec respectivement 73,09% et 74,61%.

Cette tendance contraste avec celle des Français résidant en France, où le taux de participation aux élections européennes de 2024 a atteint 51,49%, un record depuis 30 ans, souligne le ministère de l'Intérieur français. Dans l'Union européenne, le taux de participation est de 51%, également en hausse par rapport aux scrutins précédents.

Sur un total de 8.765 votants au Maroc, le parti de La France Insoumise (LFI) arrive largement en tête avec 3.350 voix (38%). Le Parti Socialiste (PS) se place en deuxième position, comptabilisant 1.275 électeurs (15%), suivi de près par Renaissance (RE), avec 1.110 votants (13%), puis par le Rassemblement national (RN) avec 865 votants (10%). Les partis Reconquête avec 532 électeurs (6%), Les Républicains comptabilisant 508 votants (6%), les Écologistes avec 478 suffragants (5%), sont très proches. 

Dans la capitale économique, Casablanca, avec un total de 3.492 votants, les partis de gauche dominent largement. LFI récolte 1.532 voix (44%) et le PS 525 voix (15%). Les partis de droite et d'extrême droite cumulent 1.019 voix, soit environ un tiers des suffrages.

L'extrême droite en force à Marrakech et Agadir

À Rabat, la capitale administrative, la gauche est aussi prédominante avec LFI obtenant 974 voix (45%) et le PS, 353 voix (16%). Le parti écologiste enregistre un record de 194 voix (9%), révélant une sensibilité aux enjeux environnementaux dans cette circonscription.

Marrakech et Agadir se distinguent par une dominance des votes en faveur du Rassemblement National, avec respectivement 223 (16%) et 208 voix(23%). À Agadir, un peu moins d'un quart des électeurs (925 au total) a voté pour le parti de Jordan Bardella, ce qui peut indiquer une population très préoccupée par les questions d’immigration et de sécurité. Le RN qui avait déjà dominé aux élections législatives de 2022, a donc confirmé sa percée.

À Fès et Tanger, LFI prend largement le dessus avec respectivement 200 (50%) et 234 voix (49%), tandis que le RN obtient seulement 24 (6%) et 21 voix (4%). Ainsi, près de la moitié des électeurs dans ces villes ont voté à gauche, ce qui montre une forte tendance progressiste.

Article modifié le 11/06/2024 à 22h27

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com