Menu

Article

Maroc : Benkirane reconnait que la lutte contre la corruption est très difficile

La concrétisation des promesses de la «reddition des comptes» et de «la lutte contre la corruption» est reportée à une date ultérieure. Le chef de gouvernement vient de reconnaître que cette mission est très difficile.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Six mois à la primature ont suffi pour que Benkirane opère un repli dans son combat contre la corruption et la prévarication, présenté comme la priorité des priorités de son mandat. Le chef du gouvernement a été contraint, mardi, de confesser cet aveu devant les membres de la Chambre des conseillers. Et de demander plus de temps.

Dans sa requête, Benkirane s’est appuyé sur certaines données historiques. Il est remonté jusqu’en 1961. Une année charnière dans le Maroc post-indépendance, elle marque la rupture entre les leaders du Mouvement nationaliste et feu Hassan II. Les discussions pour la formation d’un gouvernement avaient échoué, le monarque, comme il avait confié, lui-même, à la direction de l’organisation des étudiants du Maroc, était dans l’obligation de gouverner avec d’autres forces politiques qui vont tout faire pour profiter du pouvoir et asseoir leur position. Ce rappel historique a servi au chef de l’exécutif de montrer à quel point le combat contre la corruption est difficile à mener.

Une réponse à des questions

Cet argument présenté par Benkirane est la réponse à certaines questions qui concerne par exemple le retard pris dans la publication de la liste des bénéficiaires des agréments des carrières de sables. A chaque fois que le ministre des Transports et de l’Equipement est interpellé au parlement sur ce sujet, il se contente de lancer aux députés ou aux conseillers cette phrase: «nous sommes en train d’actualiser la liste.»

Le dossier des nombreuses irrégularités dans la gestion des entreprises publiques citées dans le dernier rapport de la Cour des comptes que le département de Mustapha Ramid n’a pas encore remis au parquet. Trois mois après sa publication, rien à signaler du côté de la commission consultative mise en place par le ministre de la Justice et des Libertés pour l’examen du rapport.

Lors de sa confession devant les membres de la Chambre des conseillers, le chef du gouvernement a rappelé l’épisode de la polémique autour des cahiers de charges de l’audiovisuel. Selon Benkirane, ce sont ceux qui profitent de l’octroi de marchés sans le moindre appel d’offres qui sont à l’origine de cette controverse.

Quel aveu !
Auteur : khalil277
Date : le 08 juillet 2012 à 17h20
Voilà, c'est dit : le Maroc ne sera pas un état de Droit de sitôt. Nouvelle constitution ou pas !

Qu'un premier ministre, aux pouvoirs assez étendus, grâce à la nouvelle constitution, finisse au bout d'à peine quelques mois, par reconnaître que la tâche est difficile, et la reporte, montre bien que le mal de la corruption est encore plus profond et plus incrusté dans les usages et les esprits de tous.

Évidemment, cela pose la question de la légitimité. Pourquoi le gouvernement ne démissionne-t-il pas ? Sans doute, pour ne pas faire le jeu de quelques apprentis sorciers tapis dans l'ombre ? Soit. Dans ce cas, les citoyens doivent reprendre à leur compte, de plus belle, la défense de ces valeurs et le recul de ces calamités en attendant les prochaines élections, ....
Certains esprits mal-tournés pourraient même penser que cet aveu a pour but de mobiliser la base afin que certaines résistances cèdent légèrement, à défaut de tomber. Une sorte de repli tactique. Seul l'avenir le dira !

Quoiqu'il en soit, il faut s'adapter à présent, ....
1. Version cynique : Il faut trouver le moyen de tirer parti de la nouvelle donne, désormais officialisée. Corrompons ! Laissons-nous corrompre ! Faisons croître le contingent des corrupteurs et des corrompus !
Ça finira comme ça devra finir : soit par une fiesta généralisée à la gloire de la déesse Corruption et de son royaume sur Terre, soit par un événement qui rendra possible ce que le gouvernement actuel estime et juge trop difficile. Accessoirement, ce que la nouvelle constitution devait rendre plus facile à traiter !

2. Version combative : Se reprendre en charge pour favoriser le changement et la transformation de la base vers le sommet. Comment ?
Avec un tissu associatif très riche, le Maroc a un atout formidable. Contrairement à ceux qui pensent que ces associations sont des relais néfastes à une corruption quasi-généralisée et une certaine féodalité, je suis convaincu, pour ma part, qu'elles font du bon boulot et ont un rôle social extrêmement salutaire, dans leur immense majorité. Ce tissu pourrait servir de vecteur, parmi d'autres, de cette reprise en main par les citoyens de leur volonté de défendre le Droit et de combattre la corruption. La sincérité des gouvernants actuels, et de leur successeurs, sera jugée à l'aune de la bienveillance qu'ils accorderont à ces initiatives et à la promptitude et l'efficacité qu'ils mettront pour garantir le respect de leurs libertés.

Chacun choisira sa version, ..., ou s'en créera une !
Chacun pourra aussi revendiquer son droit à la neutralité ou à l'indifférence, s'il le souhaite, même pour de mauvaises raisons !

Wait & See!

Dernière modification le 08/07/2012 17:24
@soubhi.abdellah
Auteur : abdo447
Date : le 05 juillet 2012 à 17h03
Tu as tout à fait Raison.
Ce Gouvernement PJD avait une occasion en Or de prendre des Décisions Rapides et Courageuse dés le 1er Jour de sa Prise de Fonction, mais au lieu de sa , il a Sombré comme le TITANIC dans la Démagogie et le Populisme.

Parmi les décisions qu'il aurait dû prendre pour améliorer Rapidement le Quotidien de Millions de familles et de Chômeurs ( 82% des jeune marocains sont au Chômage aujourd'hui ).

1/ Suspension Immédiate du fonctionnement de la CAISSE de Compensation.( je rappelle que 80% du Budget de la Caisse de Compensation va à des Entreprises Largement Beneficaires: COSUMAR, OCP, ONE, CoCa-Cola !!!!)

2/ distribuer des Chèque repas ( genre de ticket Restaurant Mensuels à toutes les familles et tous les Chômeurs PAUVRES

3/ distribuer des Chèque transport et des chèques repas pour tous les Chômeurs qui cherchent un travail afin de les encourager à chercher rapidement un Travail.

4/ créer des emploi ou Formation en ALTERNANCE rémunérés avec une exonérations de Charges pour les entreprises qui joue le jeu.


Voilà un exemple de mesure que Rien n'aurait empêché ce Gouvernement de les mettre en place durant les 1er jours de leur prise de Fonction.

Nous n'avons pas besoin de lois en plus.
Auteur : Abdellah Zerhouni
Date : le 05 juillet 2012 à 16h25
Monsieur Benkirane,
Depuis des années des lois pèsent sur la classe moyenne des citoyens Marocains. Ces citoyens ont besoin de travail plutôt que des lois de plus et un peu d'argent gagnés dignement.
Ces citoyens ont voté pour le gouvernement (PJD) c'est pour sortir de cette misère et d'avoir qqs choses à donner à leurs enfants.
Depuis ces Ministres en place ne font que de pondre des lois au lieu de se mettre sur l'emploi et la santé des citoyens.
Ramadan est à notre portes, 80% des citoyens ne savent pas quoi mettre sur la table, faute de travail.......
Cordialement.
pour une fois je suis d'accord avec toi...
Auteur : 1924
Date : le 05 juillet 2012 à 08h44
autant dire que Benkirane quoi qu'il fasse il ne mettra en prison que les petits poissons mais les gros ce sera impossible car ils sont intouchable (ici bas en tout cas)...
tant mieux, il connait ses limites
Auteur : ichiadmia
Date : le 05 juillet 2012 à 03h56
D'abord il faut definir la corruption? car si un citoyen x n'obtient pas ce qu'il veut d'une administartion il l'accuse de corruption,... donc le gouvenment peut limiter les delais d'attente en augmentant les frais des services offerts, par exemple offrir deux options de service, un express plus chere et un normale et il faut informer le client des delais d'attentes,
Quand aux gros pot de vin, ya pas de solution si vous etes coincee vous etes cuits et c'est pas specifique au Maroc, partout ou le saffaires fleurissent, les pots de vin sont monaie courante et y a rien a faire pour le moment just attendre qu'on evolue encore un peu
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com