Menu

Breve

Sahara : Le Burundi annonce la fermeture de son consulat à Laayoune avant de se rétracter

Publié
DR
Temps de lecture: 1'

Moins d'une année après son ouverture, le Burundi a annoncé la fermeture de son consulat général à Laayoune. Une décision justifiée «par des raisons stratégiques et de réciprocité», a indiqué le ministère des Affaires étrangères burundais sur Twitter avant de supprimé son tweet sans explication. Une annonce très vite relayée par les agences de presse du Polisario et de l'Algérie, sans pour autant apporter de modification suite à la suppression.

«Notre Ambassade à Rabat au Maroc restera fonctionnelle et en retour le Burundi s’attend à l’ouverture d’une ambassade du Royaume du Maroc au Burundi avec résidence à Bujumbura», explique sur un ton peu diplomatique le chef de la diplomatie du Burundi dans un autre tweet qui n'a pas été supprimé.

Pour rappel, le Burundi a ouvert son consulat général à Laayoune le 28 février 2020 lors d’une cérémonie marquée par la présence de Nasser Bourita et son homologue burundais Ezechiel Nibigira. Depuis, le pays africain a connu un changement. Le président Pierre Nkurunziza, proche du Maroc, est décédé le 9 juin. C’est sous sa présidence que Bujumbura a retiré sa reconnaissance de la «République arabe sahraouie démocratique» en octobre 2010 et a initié un rapprochement avec Rabat. Actuellement, le Burundi est dirigé par le général Evariste Ndayishimiy qui occupait le ministère de la Défense sous l’ère Nkurunziza (2005-2020).

Le pays africain a également décidé de fermer ses ambassades au Canada et au Brésil invoquant une «rationalisation des dépenses» du service extérieur.

Article modifié le 2021/01/24 à 19h00

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com