Menu

Breve

Maroc - Espagne : Tanger Med rappelle aux transporteurs espagnols leurs obligations

Publié
Photo d'illustration / DR.
Temps de lecture: 1'

Le Maroc a décidé de renforcer le contrôle sur les camions semi-remorques espagnols, exigeant des transporteurs ibériques un contrat de coopération avec une entreprise marocaine, s’ils veulent débarquer au port de Tanger Med. La mesure prend effet dès le 26 octobre, avec un contrôle minutieux des documents. Cette décision a été rendue publique, ce weekend, après une franchise de carburant imposée aux camions marocains circulant en Espagne.

Les autorités marocaines ont rappelé ainsi l’obligation du contrat, conformément aux directives du ministère de tutelle. A cet effet, une note de la direction de l’import-export du port de Tanger Med a été adressées aux usagers espagnols, rappelant que ces mesures sont valables pour tous les camions semi-remorques originaires des pays européens, en vertu des conventions de partenariat en vigueur.

Medias24 rappelle que la circulation des transporteurs routiers entre l’Espagne et le Maroc est régie par un accord de 2012, prévoyant cette mesure. «Depuis quelque temps, des transporteurs espagnols ont commencé à envoyer au Maroc des semi-remorques isolées qui sont prises en charge à Tanger, par des tracteurs marocains, pilotés par des sociétés de droit marocain qui se sont avérées être des filiales créées à Tanger par des transporteurs espagnols», indique le site. De ce fait, «une partie des véhicules espagnols échappent au comptage au titre du contingent».

Ce rappel sonne comme une mesure de réciprocité visant les transporteurs espagnols, après que les autorités de Madrid ont soumis leurs homologues marocains à l’obligation de se fournir en carburant espagnol pour circuler sur le territoire ibérique. Les routiers marocains risquent en effet une amende de 700 euros, s’ils arrivent en Espagne avec des réserves supérieures à 200 litres de carburants.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/