André Azoulay se dit «très ému» par cette nomination

Membre, désigné par l'ONU, du Comité de l'alliance des civilisations

M. Andre Azoulay, Conseiller de S.M. le Roi Mohammed VI, s'est déclaré "fier, très heureux et ému" de faire partie du comité de sages chargé d'impulser l'Alliance des Civilisations, aux côtés d'éminentes personnalités internationales. S'exprimant vendredi soir sur les ondes de la radio nationale "chaîne-inter", M. Azoulay a souligné que le fait d'avoir été choisi par le Secrétaire général de l'ONU, M. Kofi Annan pour faire partie de ce Comité est "un hommage aux valeurs que mon pays a toujours défendues et qui ont été celles de l'ouverture, de l'écoute et de la modernité basée sur la synthèse des civilisations et non pas sur la rupture des civilisations".

Il s'agit également, a-t-il poursuivi, d'un "hommage à la politique mise en oeuvre par S.M. le Roi Mohammed VI qui, depuis le départ, a mis en relief et en perspective le choix de société qui est le nôtre, le choix de société dans notre relation avec le reste du monde et le choix de société que nous voulons consolider au Maroc à travers la démocratie et toutes les valeurs qui sont fondatrices de notre personnalité et notre identité marocaines". M. Azoulay a indiqué que la constitution de ce Comité fait suite à une initiative du Premier ministre espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero qui "en réaction à cette culture que l'on tentait de nous imposer à tous, qui est celle du choc des civilisations, a pris le contre-pied de cette tendance trop facilement acceptée comme une sorte de fatalité, en proposant l'Alliance des Civilisations dans une démarche positive". Le groupe de haut niveau chargé d'impulser l'Alliance des civilisations compte, entre autres, parmi ses membres l'ancien directeur général de l'Unesco, M. Federico Mayor, l'ex-président iranien, M. Mohamed Khatami, l'archevêque sud-africain Desmond Tutu et le secrétaire général ibéro-américain, M. Enrique Iglesias.

Le Comité tiendra sa première réunion fin novembre prochain aux Baléares sous la co-présidence du Premier ministre espagnol, José Luis R driguez Zapatero et du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, rappelle-t-on.

Source : Le Matin

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com