Coupe Davis: Maroc-Argentine les 6, 7 et 8 Février 2004 à Agadir

La rencontre de Coupe Davis entre le Maroc et l'Argentine suscite déjà les passions. Les Marocains qui ont gagné leur ticket pour le groupe mondial après leur victoire sur l'Angleterre à Casablanca s'apprêtent à relever un nouveau défi face aux redoutables Argentins menés par Coria, Nalbadian, Canas entre autres.

On sait que nos adversaires sont les meilleurs spécialistes de la terre battue et tout juste après le tirage au sort, d'aucuns ici ont fait la moue. Malgré une excellente saison, les deux stars marocaines Younes El Aynaoui et Hicham Arazi ont reconnu que le match était difficile à gérer même chez nous. D'où leur souhait de jouer sur une surface rapide, histoire de tempérer les ardeurs de nos adversaires. L'un et l'autre ont obtenu des résultats encourageants sur dur.

Le problème est qu'il n'y a pas de salle ou d'infrastructures répondant aux normes exigées. Du moins jusqu'à l'annonce par l'administrateur de la Coupe Davis, Mohamed Houssaini , de mettre sur pied cette rencontre à … Agadir. "La capitale du Souss, explique –t-il, dispose d'une très belle salle qui peut faire l'affaire.

Disposant de gradins pouvant accueillir entre 5000 et 6000 spectateurs, et de toutes les commodités, cette salle sera revêtue d'une surface rapide qui sera importée d'Espagne…". Voilà une nouvelle qui a fait sensation et qui permettra à la ville d'Agadir, de vibrer au rythme d'un important rendez-vous. La cité du Sud dispose également d'une grande capacité hotelière qui peut répondre à la demande.

Les Soussis sont bien capables de relever ce défi, surtout que les autorités locales sont disposées à apporter tout leur soutien à cette manifestation. Dès cette semaine, le président de la fédération Mohamed M'Jid, l'administrateur de la Coupe Davis Hosseini et le staff de la fédération tiendront une réunion avec le wali d'Agadir pour régler tous les problèmes inhérant à cette rencontre de grande importance pour le Maroc.

Younes El Aynaoui s'est même proposé d'apporter sa contribution pour une telle initiative. Un geste fort apprécié par une fédération qui souffre de manque de moyens financiers à la mesure des ambitions de ses animateurs et du tennis national.

Abdeslam Bilali
Source : Le Matin

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com