En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Carrière à l’étranger : 89% des cadres marocains souhaitent s’expatrier

Se construire un CV consistant, à la recherche de meilleurs salaires ou de meilleures conditions de vie, autant de raisons qui font que la majorité des cadres marocains n’hésiterait pas à plier bagages pour rejoindre l’occident.

« 89% des cadres marocains veulent avant tout une expatriation de plus de 3 ans », révèle La Vie éco. Une proportion bien supérieure à celle des cadres au niveau mondial dont 69% sont prêts à s’expatrier, selon une enquête mondiale sur les attentes des candidats vis-à-vis de l’international réalisée par un institut néerlandais de recherche et de conseil stratégique spécialisé dans le recrutement et la communication, The intelligence Group, pour le compte de The Network, un regroupement de 49 portails de recrutement, et ReKrute, leader du e-recrutement au Maroc.

Les raisons d’un tel souhait pour les Marocains sont multiples. Selon l’étude, dont les détails sont donnés par La Vie éco, ceux qui veulent s’expatrier recherchent premièrement « une expérience à l’étranger » pour certains, tandis que d’autres souhaitent « améliorer leur niveau de vie ou encore chercher à démarrer une carrière internationale ».

La France les intéresse en premier

Ces potentiels expatriés sont d'abord intéressés par la France. 61% des personnes sondées souhaitent en premier lieu y travailler dont 43% souhaitent travailler à Paris. 

Ils sont également nombreux à préférer le Canada. Pourtant, une récente étude montrait que le taux de discrimination net pour cause de patronyme à l’endroit des chercheurs d’emploi d’origine arabe est de 35,1% au Québec. Pour se donner les moyens, 54% des candidats à l’expatriation utilisent les portails internationaux espérant trouver l’offre de leurs rêves.

Si les cadres veulent partir, les jeunes aussi, comme le prouve l’étude réalisée par la Banque mondiale à la veille du Printemps arabe. Sur 2333 jeunes âgés de 15 à 29 ans, 33% souhaitent ou envisagent de quitter le Maroc à l’avenir, sachant cette tranche d’âge représente un tiers de la population du pays.

Le Marocain en général, pas du tout effrayé par la mobilité

Il n’y a pas que la mobilité internationale qui intéresse les Marocains. 68% des cadres, soit 3 sur 5, sont prêts à changer de travail dès qu’ils en ont la possibilité. Les secteurs qui les intéressent le plus sont : les banques et l’industrie.

L’étude a été réalisée sur un échantillon de plus de 120 000 de plus de 162 000 personnes réparties dans 66 pays, dont 602 Marocains.

 

Suivre Yabiladi
PHANTASME
Auteur : Danouni
Date : le 10 juin 2012 à 08h28
Les Marocains, comme les Algériens, les tunisiens....et les Africains du Bled sont dans le Phantasme Total par rapport à l'Occident.

Combien d’entre eux sont venus en Europe et en ont pris plein la tête.

Même dans leur propre pays les occidentaux galèrent.

Pareillement pour certains Maghrébins qui sont pourtant nés en Occident et très diplômés.

Qu'ils viennent au contraire et ils vont comprendre leur douleur.

Ce sera très formateur pour ceux qui rêvent.
Qu'ils y aillent ...
Auteur : Kenzadalil
Date : le 10 juin 2012 à 00h40
Qui les retient ??? quand on sait qu'un très grand nombre d'occidentaux ont déjà du mal à joindre les deux bouts à la fin du mois et dans leur propre pays ... et combien d'entre eux se sont retrouvés à la rue et sans boulot avec cette crise qui ravage le monde ... Qu'ils y aillent, ça fera moins de becs à nourrir !!!
encore
Auteur : mimo84
Date : le 09 juin 2012 à 17h06
sacher que les arabes on et griller en europe donc rester chez vous sinon il y aurat plus personne au maroc dans quelque années
Malheureusement
Auteur : Danouni
Date : le 09 juin 2012 à 12h40
Oui c'est vrai le Maroc perd sa matière grise mais à qui la faute ?

Il y a à ce jour au Maroc des milliers de gens brillants qui tiennent les murs à longueur de temps. A quoi leur sert leur matière grise ? à souffrir davantage.

Je pense que tu sais qu'au Maroc des femmes dans la pauvreté se donnent aux touristes de passage pour quelques dirhams. Penses tu qu'elles n'en souffrent pas ?

Et que dire des enfants qui trainent dans la rue jusqu'à pas d'heure à vendre des cigarettes à l'unité.

A cela, il faut ajouter les mendiants.

Maintenant vas voir ces personnes et demande leur s'ils sont heureux ou s'ils sont prêts pour HARRAG.

Tu trompes : des indiens et des chinois ont quitté leur pays par milliers pour l’Angleterre, l'Australie en particulier.

Tu trouves des chinois dans tous les pays du monde même dans le Maghreb ou en Afrique.

Quant au racisme, il en existe partout même au Maroc. C'est dans la nature de l'Homme. Il faut faire avec.

Moi, le racisme je m'en fout. Cela ne m'a jamais empêché d'être heureux.

Dernière modification le 09/06/2012 12:43
DICTON POPULAIRE
Auteur : BabaYahia
Date : le 09 juin 2012 à 11h39
En réponse à Danouni:
Dans ce cas là quel héritage laisseront à nos enfants: l'errance, le racisme et la frustration c'est ce que je vis depuis 46 ans, pour mon ventre, regarder les indiens de l'Inde et les chinois ils ont préféré mourir chez eux que de s'expatrier jusqu'à qu'ils aient réussi à trouver la solution pourtant ils sont plus nombreux que nous.Nous fuyons nos responsabilités et nous nous offrons aux autres, serions-nous des sous-hommes?
Bien cordialement.
Facebook