News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Au Maroc, les ministères réagissent... mais trop souvent après un drame

Après le sinistre survenu la semaine dernière à la médina de Casablanca dans lequel cinq personnes ont été tuées, le ministère de l'Habitat a décidé de mettre en place une unité spéciale pour gérer les habitations à haut risque au Maroc. Ce n'est pas la première fois que le Maroc réagit... mais trop tardivement jugerons certains.

Le 16 mai dernier, une maison s'écroulait à la médina de Casablanca, faisant 5 morts.

Un service dédié à l’habitat menaçant ruine verra bientôt le jour au Maroc, a annoncé le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville, rapporte l’Economiste dans son édition de ce mardi. L’objectif est de contrôler la régularité des constructions ainsi que des délais de préavis adressés aux habitants pour quitter les constructions menaçant ruine. Sachant que « l’intervention de la force publique ne sera pas exclue en cas de refus des ménages concernés de quitter leur domicile ». Selon les données du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville, 144 000 ménages sont concernés.

Cette mesure arrive juste après l’effondrement d’une maison de quatre étages dans l’ancienne médina de Casablanca où cinq personnes ont trouvé la mort. Un incident dont la responsabilité ne pouvait précisément être endossé par aucun agent du ministère, vu que le contrôle est « éparpillé entre divers intervenants (agence urbaine, commune, conseil communal,…) », note Fatna Chihab, responsable de la direction Habitat social au ministère de tutelle. Raison pour laquelle l’enjeu pour le service nouvellement créé est de parer au plus urgent tout en délimitant les responsabilités.

Encore une réaction tardive

Ce n’est pas le premier incident de ce genre au Maroc et force est de constater que le gouvernement réagit toujours quand le mal est déjà fait. En 2010, le minaret d’une mosquée s’était effondré à Meknès faisant 41 morts et 75 blessés. Ce drame avait considérablement secoué le pays. Après une étude commandée par le souverain, le ministre des Habous et des Affaires islamiques de l’époque avait procédé à la fermeture de 1256 mosquées à travers le royaume. Mais, le Maroc compte encore de nombreuses habitations à haut risque occupées par des centaines de milliers de familles. « 25 à 30% des ménages urbains habitent des quartiers pauvres et sous-équipés. Près de 13% d’entre elles vivent dans des logements insalubres, soit un total de 556 000 ménages dont 170 000 résident dans les bidonvilles », révèlent les statistiques du ministère de l’Habitat qui soulèvent également le problème des constructions clandestines au nombre de 242 000.

Toutefois, quand le ministère envisage d'utiliser la force pour déloger les familles qui s’opposeraient à quitter les logements à haut risque, la question est de savoir s'il mettra à disposition des logements de substitution, étant donné que la majorité de ceux qui vivent dans ces conditions ultra précaires sont les plus démunis. De plus, comme le révélait récemment le bilan du plan « Villes sans bidonvilles », ceux qui sont expulsés des bidonvilles sont parfois contraints d'en habiter d'autres. Yabiladi a tenté de joindre le ministère en journée pour y apporter un élément de réponse, mais sans succès. Affaire à suivre.

Suivre Yabiladi
L'EFFET DU DOMINO
Auteur : Winakh_Tinakh
Date : le 23 mai 2012 à 19h48
L'EFFET DU DOMINO. UN CAUCHEMARD QUI SERA VECU PAR LES RESIDENTS DE LA MAISON VOISINANTE, DE LA RUE, DU QUARTIER. CROYEZ MOI, DE TELLE TRAGIDIE POUSSERA LES HABITANTS DU QUARTIER A ETRE DES EXPERTS EN GENIE CIVILE:
1- ILS VONT ESSAYER A PERDRE QUELQUES KILOS (POIDS LEGER). LE POIDS LOURD CAUSERA L'EFFONDREMENT DES ESCALIERS.
2- TESTER LE MATERIEL DE CONSTRUCTION DES DITS ESCALIERS ET DES PILLIERS (siriyates). JE SUIS 99.9% CERTAIN QUE C'EST DU PURE SABLE ET DU (jir)
3- DEMANDER AU CHAUFFEUR DU CAMION DES ORDURES D'EVITER LA RUE, SI IL PENSE QUE LE CAMION EST TROP CHARGE.
4- DE NE JAMAIS MONTER LES ESCALIERS EN GROUPE.
5- LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DOIVENT MARCHER DOUCEMENT. PAS QUESTION DE dardigue.
6- DE NE JAMAIS ALLER DEPOSER PLAINTES AUPRES DES AUTORITES LOCALES. A MOINS QUE S'ILS VEULENT VOIR LES RESPONSABLES (VAUTOURS) LES DEPOUILLENT
7- DE PRIER JOUR ET NUIT QUE DIEU LES BENICE OU LES FAIRES DISPARAITRE.
QUE DIEU PROTEGE LABLADE-TAMAZIGHTE
com dhab pr pas changer
Auteur : Louby94
Date : le 23 mai 2012 à 12h20
toujours là et encore une question d'argent et de détournement d'argent. Qui veut payer les rénovations et le relogement??...allo??? qui?? j'écoute...? Personne???? ...bon ben dsl monsieur pour les subventions, demande d'HLM et les demandes de crédit travaux faudra repasser ...heu kan?? ben disons quand on sera décidé à travailler et à se spencher sur les problèmes d'habitat pour le moment la priorité est à la promotions des terrains, appartement et villas pour nos riches clients étrangers. Aurevoir monsieur et qu'Allah vous protège des écroulements de vos maisons inchAllah!!
Bons à Rien
Auteur : abdo447
Date : le 23 mai 2012 à 11h26
Les marocains Ne Sont Bons qu'à faire le baise-main à leur Maîtres.
mdr
Auteur : ain chock
Date : le 23 mai 2012 à 02h23
Quand on c'est que ce ministre était dans le précédent gouvernement qui a vu la mosquée effondrée et il est toujours ministre alors que des immeubles habités s'effondrent, quel belle promotion dans ce pays d'imcompetents qui sont toujours en poste. À quand un palais effondré peut-etre qu'il sera premier ministre dans le prochain gouvernement ?
Facebook