En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Investissement Publié Le 16/12/2016 à 08h30

Domiciliation commerciale, un raccourci pour la création d'entreprise au Maroc

La domiciliation d’entreprise s’est peu à peu développée dès les années 1990 au Maroc. Cette pratique, à laquelle certains entrepreneurs auraient tort de ne pas adhérer, permet de confier à d’autres la paperasse administrative et juridique. C’est sans compter une adresse souvent prestigieuse. Détails.

Si la domiciliation commerciale est apparue voilà vingt ans au royaume, reste qu’elle n’est régie par aucun texte de loi. / Easy Domiciliation

Domicilier une entreprise à une adresse différente de celle de ses locaux : en voilà une option qui présente bien des avantages. La domiciliation commerciale représente en effet un choix important dans la mesure où elle peut influer sur l’image de la société, constate en premier lieu le site spécialisé Digidom. En effet, le principal avantage est de disposer d’une adresse différente de la sienne, et donc souvent plus prestigieuse. Plus crédible, aussi.

Mais encore ? Cette pratique permet à l’entrepreneur de recevoir les courriers destinés à la société. D’autres prestations du même ordre peuvent y être effectuées, comme la permanence téléphonique, la gestion des fax, des salaires et des formalités juridiques. C’est sans compter qu’il est possible d’y recevoir les clients, cela en fonction des modalités du contrat.

Privilégier une adresse fiscale et administrative autre que celle des bureaux revêt également un atout économique : pour les poulains de l’entrepreneuriat, qui disposent souvent de peu de fonds lors des premiers pas de leur entreprise, elle leur permet de réduire les coûts liés à la location, voire à l’achat des locaux. En outre, les risques et frais relatifs à la création d’entreprise sont réduits puisque les jeunes patrons se libèrent d’un bail commercial contraignant engageant des charges considérables liées à l’utilisation du local.

Compter entre 500 et 2 000 dirhams auprès des sociétés de domiciliation

Voilà pour les présentations officielles. Au Maroc, l’entreprise peut être domiciliée dans le lieu d’habitation de l’entrepreneur, explique Le Matin. Plusieurs conditions régissent toutefois cette option : il doit être propriétaire du local où il souhaite adresser son entreprise, sinon il faudra disposer de l’accord écrit et légalisé du propriétaire. Il convient de souligner qu’à la différence des personnes physiques, les personnes morales ne peuvent choisir un domicile privé pour siège social autre que celui du représentant légal de la société.

Dans le cas où l’entrepreneur choisirait la domiciliation commerciale, les entreprises qui proposent ce service avancent généralement des tarifs entre 500 et 2 000 dirhams par mois en fonction des prestations offertes. La société domiciliée et le domiciliataire signent ensuite un contrat qui devra clairement mentionner les obligations des deux parties. La matérialisation de l’accord, elle, se faisant par signature légalisée des deux contractants.

«Cette disposition apparue dans les années 1990 a été instaurée afin d’encourager la création d’entreprises et parer ainsi aux difficultés des entrepreneurs à conclure un bail commercial dont l’utilité fonctionnelle n’est pas nécessaire au démarrage de certaines activités», résume Youssef Moulihi, directeur du pôle financier SMC Consulting.

Si la domiciliation commerciale est donc apparue voilà vingt ans au royaume, reste qu’elle n’est régie par aucun texte de loi. Un projet de loi a bien vu le jour, mais n’est jamais allé au-delà du circuit législatif.  

Soyez le premier à donner votre avis...
Convertisseur de devises
Montant :
De :
 :