Menu
Connexion Yabiladies Islam Qatar 2022 Radio Forum News
Suivre un madhab (école juridique)
F
6 novembre 2022 12:50
Aselem ou'aleikom

Concernant le fait de suivre un madhab (école juridique)

[youtu.be]
6 novembre 2022 13:21
Wa 'aleykoum salam

En soit, le cheikh a raison hafidhahu Llah mais dans les faits, prendre la parole la plus juste c'est très compliqué voir impossible dans la plupart des cas.

Pour donner une image, c'est comme si sur la radio d'un patient, 2 médecins ont donné des avis différents.
Comment on sait qui arrive à déterminer qui a raison ou qui a tort ?

Sans connaissance du corps humain, sans base en médicine, etc...
Tu regardes la radio, tu ne comprends même pas ce que tu as devant les yeux.

C'est pareil avec la Sunnah, sans une méthodologie correcte, sans connaissance globale des textes, sans connaissance de la langue arabe.
Pour une grande partie des gens, c'est impossible de réussir de traiter les preuves, de juger entre les arguments.

On doit prendre le plus juste, oui. Mais ce n'est pas à la portée de tout le monde.
Même ibn Tayymiyya rahimahu Llahu qui est cité dans la vidéo, il n'a pas fait cela tout de suite.
À un certain niveau, il s'est permis de juger entre les avis.

D'ailleurs, je renvoie à cette vidéo qui explique bien le problème :
c
6 novembre 2022 14:50
Donc les écoles juridiques existantes ne donneraient pas des enseignements convenables ? Il faut pouvoir sélectionner ce qui est juste et ce qui est faux ?

Qui dit que c'est juste ou faux ?

Car si ces écoles avaient certains fondements faux, c'est qu'à l'époque où elles ont été fondées, on les trouvait vrais.

Donc QUI détermine ce qui est vrai ou faux dans ces écoles ?

A part le pouvoir en place ?

On en revient toujours au même.

Quand les musulmans décideront de suivre Allah, là, ils sauront quoi suivre.

Tant que les musulmans ne s'élèveront pas véritablement vers Allah, ils seront perdus entre tout ça.

Il y a les lois d'hommes et il y a La Loi d'Allah.
6 novembre 2022 14:54
Je n’ai pas compris la même chose 🤔.
Il ne parle pas de la parole la plus juste mais du hadith VS l’avis du savant (sous-entendu madhab). Tout le monde est d’accord sur ça sur le principe. Les hanbalis étant l’école littéraliste, les propos rapporte de Sh. Fawzan sont cohérents: il privilégie le hadith.

Sauf que les autres madhahibs ont d’autres approches qui ne sont pas fondées uniquement sur le texte. L’imam Malick réfutait le jeûne des 6 jours de shawal, car il vivait parmi les descendants des sahabas; qui ne pratiquaient pas ce jeûne. L’approche de Malick est plus que fondée. Et suivre une école c’est suivre une approche globale et cohérente. Et bien entendu, personne n’incite à suivre aveuglément jusqu’à l’erreur.

Je retiens de ces paroles que chacun est libre de suivre un madhab tant qu’il n’induit pas en erreur. Sortir d’un madhab n’est possible que pour ceux qui ont atteint le niveau de l’ijtihad. De même que suivre un moujtahid aveuglément n’est pas admis.
6 novembre 2022 15:17
Ce n’est pas du tout ce qui est expliqué dans la vidéo qui n’apporte rien de nouveau d’ailleurs dans le rapport aux écoles juridiques.

Qui dit que c'est juste ou faux ?

Cette question est aussi binaire qu’orientée. Les sociétés musulmanes n’ont jamais cessé de rechercher la science, de développer leur compréhension des textes au fil du temps. Certains savants se sont distingués de par leur érudition. Certains ont même introduit des notions nouvelles dans l’approche des textes (comme le nassikh et el mansoukh par Shafei); car ils détenaient le savoir pour le faire; sans ne jamais prétendre détenir la vérité ni exiger des autres de les suivre dans leurs avis. Les écoles se sont constituées après la mort de ces savants hors du commun car leur travail remarquable méritait d’être capitalisé, revu, corrigé et amélioré.

Tout cela se fait cependant dans un cadre et dans un certain consensus. Les questions qui conditionnent la foi musulmane ne font pas débat. Ce sont sur les sujets qui sont venus par la suite et les questions inédites qui ont poussé les savants à chercher des réponses.

Tes propos sont une incitation à l’anarchie religieuse. C’est la même logique que les gurus qui appellent leurs adeptes à se passer de la médecine pour laisser libre cour à leur interprétation de ce qu’est le bien être. Seuls les sots adhèrent à cette approche démagogique et dangereuse. Allah n’a jamais demandé aux croyants de cheminer seuls dans leur compréhension de la religion. Il dit au contraire dans le Coran que les savants sont les héritiers des prophètes.

Tu peux contester la légitimité d’un savant, de 10 savants, mais tu ne peux pas contester la légitimité du consensus des savants.

Citation
citronnette a écrit:
Donc les écoles juridiques existantes ne donneraient pas des enseignements convenables ? Il faut pouvoir sélectionner ce qui est juste et ce qui est faux ?

Qui dit que c'est juste ou faux ?

Car si ces écoles avaient certains fondements faux, c'est qu'à l'époque où elles ont été fondées, on les trouvait vrais.

Donc QUI détermine ce qui est vrai ou faux dans ces écoles ?

A part le pouvoir en place ?

On en revient toujours au même.

Quand les musulmans décideront de suivre Allah, là, ils sauront quoi suivre.

Tant que les musulmans ne s'élèveront pas véritablement vers Allah, ils seront perdus entre tout ça.

Il y a les lois d'hommes et il y a La Loi d'Allah.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 06/11/22 15:51 par Magneto*.
6 novembre 2022 15:40
Assalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.

Les 4 écoles jurisprudentielles sunnites sont d’accord pour exécuter l’apostat. Et si c’est une femme, l’école hanafite préconise la prison. Détails ici.

Alors que dans le Qour’an, Allah parle à maintes reprises des apostats et à aucun moment, Allah ne préconise de les exécuter. Jamais.

Allah a dit :


Sourate 2 – Verset 217 :

[…] Et ceux qui parmi vous abjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu : ils y demeureront éternellement.

Sourate 4, Les femmes :

137- Ceux qui ont cru, puis sont devenus mécréants, puis ont cru de nouveau, ensuite sont redevenus mécréants, et n’ont fait que croître en mécréance, Allah ne leur pardonnera pas, ni les guidera vers un chemin (droit).

Sourate 5, La table servie :

5- […] Et quiconque abjure la foi, alors vaine devient son action, et il sera dans l’au-delà, du nombre des perdants.

54- Ô vous qui avez cru ! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion… Allah va faire venir un peuple qu’Il aime et qui L’aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier d’Allah, ne craignant le blâme d’aucun blâmeur. Telle est la grâce d’Allah. Il la donne à qui Il veut. Allah est Immense et Omniscient.

Sourate 9, Le repentir :

66- Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. Si Nous pardonnons à une partie des vôtres, Nous en châtierons une autre pour avoir été des criminels.

Sourate 16 – Verset 106 :

Quiconque a renié Allah après avoir cru… -sauf celui qui y a été contraint alors que son cœur demeure plein de la sérénité de la foi –mais ceux qui ouvrent délibérément leur cœur à la mécréance, ceux-là ont sur eux une colère d’Allah et ils ont un châtiment terrible.

Aucune trace de la peine de mort contre l’apostat.

Et comment expliquer le verset :


Sourate 2, La vache :

256- Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient.

Quelqu’un pense que menacer les gens de la peine de mort s’ils quittent l’Islam n’est pas une contrainte ?

Il y a bien consensus des 4 écoles jurisprudentielles sunnites dans l'erreur.

Wassalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.

Citation
Magneto* a écrit:
Ce n’est pas du tout ce qui est expliqué dans la vidéo qui n’apporte rien de nouveau d’ailleurs dans le rapport aux écoles juridiques.

Qui dit que c'est juste ou faux ?

Cette question est aussi binaire qu’orientée. Les sociétés musulmanes n’ont jamais cessé de rechercher la science, de développer leur compréhension des textes au fil du temps. Certains savants se sont distingués de par leur érudition. Certains ont même introduit des notions nouvelles dans l’approche des textes (comme le nassikh et el mansoukh par Shafei); car ils détenaient le savoir pour le faire; sans ne jamais prétendre détenir la vérité ni exiger des autres de les suivre dans leurs avis. Les écoles se sont constituées après la mort de ces savants hors du commun car leur travail remarquable méritait d’être capitalisé, revu, corrigé et amélioré.

Tout cela se fait cependant dans un cadre et dans un certain consensus. Les questions qui conditionnent la foi musulmane ne fait pas débat. Ce sont sur les sujets qui sont venus par la suite et les questions inédites qui ont poussé les savants à chercher des réponses.

Tes propos sont une incitation à l’anarchie religieuse. C’est la même logique que les gurus qui appellent leurs adeptes à se passer de la médecine pour laisser libre cour à leur interprétation de ce qu’est le bien être. Seuls les sots adhèrent à cette approche démagogique et dangereuse. Allah n’a jamais demandé aux croyants de cheminer seuls dans leur compréhension de la religion. Il dit au contraire dans le Coran que les savants sont les héritiers des prophètes.

Tu peux contester la légitimité d’un savant, de 10 savants, mais tu ne peux pas contester la légitimité du consensus des savants.
c
6 novembre 2022 16:08
Bon ben voilà. C'est bien les pouvoirs en place qui décident au final. Dieu ... on L'a mis aux oubliettes ...
6 novembre 2022 16:34
Les pouvoirs en place ne décident pas. Ils appliquent justement les prescriptions divines selon leur compréhension qui est le fruit d’un travail colossal pour faire émerger ce qu’il y a de plus juste. Allah demande aux hommes dans le Coran de faire justice selon ses prescriptions, Allah n’a jamais prétendu révéler la vérité sur chaque différend depuis le 7ème ciel…

Tous les avis peuvent néanmoins être remis en question, il faut simplement avoir de bons arguments si l’on ne partage pas leur avis.


Citation
citronnette a écrit:
Bon ben voilà. C'est bien les pouvoirs en place qui décident au final. Dieu ... on L'a mis aux oubliettes ...
6 novembre 2022 16:47
54 وَإِذْ قَالَ مُوسَى لِقَوْمِهِ يَا قَوْمِ إِنَّكُمْ ظَلَمْتُمْ أَنفُسَكُم بِاتِّخَاذِكُمُ الْعِجْلَ فَتُوبُوا إِلَى بَارِئِكُمْ فَاقْتُلُوا أَنفُسَكُمْ ذَلِكُمْ خَيْرٌ لَّكُمْ عِندَ بَارِئِكُمْ فَتَابَ عَلَيْكُمْ إِنَّهُ هُوَ التَّوَّابُ الرَّحِيمُ

Et [rappelez-vous] lorsque Moïse dit à son peuple: «O mon peuple, certes vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en prenant le Veau pour idole. Revenez donc à votre Créateur; puis, tuez donc les coupables vous-mêmes: ce serait mieux pour vous, auprès de votre Créateur!»... C'est ainsi qu'Il agréa votre repentir; car c'est Lui, certes, le Repentant et le Miséricordieux!


Tout cette argumentation pour se faire contredire par un seul verset du Coran.

Tu trouveras aucun verset dans le Coran qui dit explicitement de laisser tranquille l'apsotat.

Par contre le verset en haut que j'ai passé est clair.
Citation
CHN-W a écrit:
Assalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.

Les 4 écoles jurisprudentielles sunnites sont d’accord pour exécuter l’apostat. Et si c’est une femme, l’école hanafite préconise la prison. Détails ici.

Alors que dans le Qour’an, Allah parle à maintes reprises des apostats et à aucun moment, Allah ne préconise de les exécuter. Jamais.

Allah a dit :


Sourate 2 – Verset 217 :

[…] Et ceux qui parmi vous abjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu : ils y demeureront éternellement.

Sourate 4, Les femmes :

137- Ceux qui ont cru, puis sont devenus mécréants, puis ont cru de nouveau, ensuite sont redevenus mécréants, et n’ont fait que croître en mécréance, Allah ne leur pardonnera pas, ni les guidera vers un chemin (droit).

Sourate 5, La table servie :

5- […] Et quiconque abjure la foi, alors vaine devient son action, et il sera dans l’au-delà, du nombre des perdants.

54- Ô vous qui avez cru ! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion… Allah va faire venir un peuple qu’Il aime et qui L’aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier d’Allah, ne craignant le blâme d’aucun blâmeur. Telle est la grâce d’Allah. Il la donne à qui Il veut. Allah est Immense et Omniscient.

Sourate 9, Le repentir :

66- Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. Si Nous pardonnons à une partie des vôtres, Nous en châtierons une autre pour avoir été des criminels.

Sourate 16 – Verset 106 :

Quiconque a renié Allah après avoir cru… -sauf celui qui y a été contraint alors que son cœur demeure plein de la sérénité de la foi –mais ceux qui ouvrent délibérément leur cœur à la mécréance, ceux-là ont sur eux une colère d’Allah et ils ont un châtiment terrible.

Aucune trace de la peine de mort contre l’apostat.

Et comment expliquer le verset :


Sourate 2, La vache :

256- Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient.

Quelqu’un pense que menacer les gens de la peine de mort s’ils quittent l’Islam n’est pas une contrainte ?

Il y a bien consensus des 4 écoles jurisprudentielles sunnites dans l'erreur.

Wassalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.
6 novembre 2022 16:53
Ça n'a aucun sens dire cela. C'est la reflexion de quelqu'un qui ne s'est jamais plongé dans l'étude des sciences.

C'est impossible d'imposer un avis aux musulmans chacun est libre d'adhérer à ce qu'il veut.

L'obligation de choisir entre le juste et le faux, c'est une prescription qu'il a pointé sur tout les musulmans sans exception.

Tu vas me faire croire qu'un gouverneur peut imposer aux musulmans du monde entier son avis ?
Les gens sont libres de prendre l'école et l'avis qu'ils veulent.
Et c'est ce qu'il se passe dans les faits.

Il est question de regarder l'argumentation, les fondements d'un avis pour savoir lequel est le plus juste.
Citation
citronnette a écrit:
Bon ben voilà. C'est bien les pouvoirs en place qui décident au final. Dieu ... on L'a mis aux oubliettes ...
6 novembre 2022 16:58
D’abord, la traduction malhonnête. De quel droit ont-ils ajouté « les coupables » ? Il n’y a aucune trace de coupables dans la Parole d’Allah.
Lorsqu’on ajoute un terme étranger au texte originel pour diverses raisons, on le met entre crochets. C’est la règle. Mais les traducteurs criminels ont voulu falsifier la traduction de la Parole d’Allah. S’ils avaient pu falsifier le Qour’an, ils l’auraient fait !

Tu as raison : pour une peine aussi grave, Allah a préféré cacher ça dans un récit. Tu nous prends vraiment pour des débiles ?

Dans tous les versets où Allah parle des apostats, il n'y a aucune sanction. Allah leur promet un châtiment dans l'Au-delà, Allah fera venir un autre peuple pour les remplacer. C'est tout.

Arrête de nous prendre pour des abrutis.

Citation
PellYm785 a écrit:
54 وَإِذْ قَالَ مُوسَى لِقَوْمِهِ يَا قَوْمِ إِنَّكُمْ ظَلَمْتُمْ أَنفُسَكُم بِاتِّخَاذِكُمُ الْعِجْلَ فَتُوبُوا إِلَى بَارِئِكُمْ فَاقْتُلُوا أَنفُسَكُمْ ذَلِكُمْ خَيْرٌ لَّكُمْ عِندَ بَارِئِكُمْ فَتَابَ عَلَيْكُمْ إِنَّهُ هُوَ التَّوَّابُ الرَّحِيمُ

Et [rappelez-vous] lorsque Moïse dit à son peuple: «O mon peuple, certes vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en prenant le Veau pour idole. Revenez donc à votre Créateur; puis, tuez donc les coupables vous-mêmes: ce serait mieux pour vous, auprès de votre Créateur!»... C'est ainsi qu'Il agréa votre repentir; car c'est Lui, certes, le Repentant et le Miséricordieux!


Tout cette argumentation pour se faire contredire par un seul verset du Coran.

Tu trouveras aucun verset dans le Coran qui dit explicitement de laisser tranquille l'apsotat.

Par contre le verset en haut que j'ai passé est clair.
6 novembre 2022 17:19
La traduction est orienté selon les tafsirs.
Mais si tu veux, on enlève ce qu'il y a entre les crochets, ça fait que tout le monde doit être tué.

Tu as raison : pour une peine aussi grave, Allah a préféré cacher ça dans un récit. Tu nous prends vraiment pour des débiles ?

Y'a rien de cacher, il y a consensus et ce depuis l'époque du Prophète صلى الله عليه وسلم
Citation
CHN-W a écrit:
D’abord, la traduction malhonnête. De quel droit ont-ils ajouté « les coupables » ? Il n’y a aucune trace de coupables dans la Parole d’Allah.
Lorsqu’on ajoute un terme étranger au texte originel pour diverses raisons, on le met entre crochets. C’est la règle. Mais les traducteurs criminels ont voulu falsifier la traduction de la Parole d’Allah. S’ils avaient pu falsifier le Qour’an, ils l’auraient fait !

Tu as raison : pour une peine aussi grave, Allah a préféré cacher ça dans un récit. Tu nous prends vraiment pour des débiles ?

Dans tous les versets où Allah parle des apostats, il n'y a aucune sanction. Allah leur promet un châtiment dans l'Au-delà, Allah fera venir un autre peuple pour les remplacer. C'est tout.

Arrête de nous prendre pour des abrutis.
c
6 novembre 2022 18:14
Non mais moi, y'a un truc qui me dépasse avec cette fameuse jurisprudence, c'est qu'une jurisprudence ne peut être efficace que si elle s'applique.

La jurisprudence, c'est des lois, dans des bouquins, qu'on fait appliquer dans le pays musulman en question et après bien sûr, c'est comme chez nous, les tribunaux font en sorte de prendre le meilleur choix possible pour la société, pour la victime, pour le coupable. C'est pas tout noir tout blanc, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a comme situation en face de soi.

Mais là, on parle de jurisprudence sur le forum, on vit tous en occident alors qu'aucune loi islamique n'existe dans nos terres ... C'est ridicule.

Dans les pays musulmans, si tu fais de travers, tu finis avec la justice sur le dos et tu es puni pour ça. C'est une législation bien terrestre, et surtout local, en fonction du pays dans lequel on vit. Les lois ne sont pas les mêmes dans tous les pays musulmans.

Donc à quoi ça rime de vouloir suivre telle ou telle école, ça n'a aucun sens en vrai. Là le type dans la vidéo, je comprends qu'il dit que suivre une école, c'est bien, mais si des choses ne sont plus vraies, faut les mettre de côté. Autrement dit, si des choses sont contredites par des lois plus modernes, plus actuelles, changées donc par rapport à ce que raconte cette école, ben c'est la loi locale actuelle qui prime.

Et là ben oui, c'est forcément des savants en législation, des espèces de juristes islamistes qui votent ces lois là.

Quel lien il y a entre ces lois là et ce que Dieu a mis en place au temps du prophète ? Alors là, à mon avis, aucun.

CHN-W souligne bien cela dans son exemple concernant l'apostasie.

Bref, on habite en France, je trouve ridicule de vouloir adhérer à un système judiciaire qui n'est pas le nôtre et qui ne s'applique pas dans notre pays.

On est en France, on se doit de respecter les lois françaises, après on est musulman et on se doit de nous diriger le plus possible vers Dieu par la prière, le jeûne, la zakat (et même ça, c'est en fonction de la législation du pays. La Zakat en Arabie Saoudite, c'est juste les impôts, ici on se rajoute des impôts aux impôts de base, bref), le dhikr ... Se rapprocher de Dieu est notre but, tout en respectant les lois que notre pays a mis en place.

Qu'on soit ici ou ailleurs, on n'a pas à adhérer à un système de lois étrangers, ça n'a pas de sens.
Citation
PellYm785 a écrit:
Ça n'a aucun sens dire cela. C'est la reflexion de quelqu'un qui ne s'est jamais plongé dans l'étude des sciences.

C'est impossible d'imposer un avis aux musulmans chacun est libre d'adhérer à ce qu'il veut.

L'obligation de choisir entre le juste et le faux, c'est une prescription qu'il a pointé sur tout les musulmans sans exception.

Tu vas me faire croire qu'un gouverneur peut imposer aux musulmans du monde entier son avis ?
Les gens sont libres de prendre l'école et l'avis qu'ils veulent.
Et c'est ce qu'il se passe dans les faits.

Il est question de regarder l'argumentation, les fondements d'un avis pour savoir lequel est le plus juste.
6 novembre 2022 18:38
En fait, le problème c'est plutôt que tu prends le terme jurisprudence au pied de la lettre.

Quand on parle de jurisprudence en Islam, on ne parle pas forcément de ce qui sera appliqué dans l'état musulman par le gouvernement

Quand on parle de fiqh (jurisprudence), on parle principalement de comment le musulman doit pratiquer sa religion devant Allah.

Comment il doit prier, comment il doit jeuner, comment il doit donner la zakat, comment il fait le hajj, qu'est-ce qui est recommandé, qu'est-ce qui interdit, qu'est-ce qui est obligatoire, qu'est-ce qui est halal, qu'est-ce qui est haram, etc...

C'est de cela dont il est question. De la pratique du musulman, cela concerne principalement la sphère personnel et privé.

On tire cela du Coran et la Sunnah, et c'est en vigueur peu importe ou on se trouve
Sur cela personne a le pouvoir de dire à quelqu'un ce qu'il prend comme avis ou non.

Citation
citronnette a écrit:
Non mais moi, y'a un truc qui me dépasse avec cette fameuse jurisprudence, c'est qu'une jurisprudence ne peut être efficace que si elle s'applique.

La jurisprudence, c'est des lois, dans des bouquins, qu'on fait appliquer dans le pays musulman en question et après bien sûr, c'est comme chez nous, les tribunaux font en sorte de prendre le meilleur choix possible pour la société, pour la victime, pour le coupable. C'est pas tout noir tout blanc, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a comme situation en face de soi.

Mais là, on parle de jurisprudence sur le forum, on vit tous en occident alors qu'aucune loi islamique n'existe dans nos terres ... C'est ridicule.

Dans les pays musulmans, si tu fais de travers, tu finis avec la justice sur le dos et tu es puni pour ça. C'est une législation bien terrestre, et surtout local, en fonction du pays dans lequel on vit. Les lois ne sont pas les mêmes dans tous les pays musulmans.

Donc à quoi ça rime de vouloir suivre telle ou telle école, ça n'a aucun sens en vrai. Là le type dans la vidéo, je comprends qu'il dit que suivre une école, c'est bien, mais si des choses ne sont plus vraies, faut les mettre de côté. Autrement dit, si des choses sont contredites par des lois plus modernes, plus actuelles, changées donc par rapport à ce que raconte cette école, ben c'est la loi locale actuelle qui prime.

Et là ben oui, c'est forcément des savants en législation, des espèces de juristes islamistes qui votent ces lois là.

Quel lien il y a entre ces lois là et ce que Dieu a mis en place au temps du prophète ? Alors là, à mon avis, aucun.

CHN-W souligne bien cela dans son exemple concernant l'apostasie.

Bref, on habite en France, je trouve ridicule de vouloir adhérer à un système judiciaire qui n'est pas le nôtre et qui ne s'applique pas dans notre pays.

On est en France, on se doit de respecter les lois françaises, après on est musulman et on se doit de nous diriger le plus possible vers Dieu par la prière, le jeûne, la zakat (et même ça, c'est en fonction de la législation du pays. La Zakat en Arabie Saoudite, c'est juste les impôts, ici on se rajoute des impôts aux impôts de base, bref), le dhikr ... Se rapprocher de Dieu est notre but, tout en respectant les lois que notre pays a mis en place.

Qu'on soit ici ou ailleurs, on n'a pas à adhérer à un système de lois étrangers, ça n'a pas de sens.
L
6 novembre 2022 19:35
Le discours qui promeut le suivi de la Shari’ah sans suivre de madhhab particulier est comparable à une personne qui va chez un vendeur d’automobiles pour acheter une voiture, tout en insistant pour que celle-ci ne soit pas d’une marque reconnue – ni une Volkswagen, ni une Rolls-Royce, ni une Chevrolet – mais plutôt pour que celle-ci soit « une voiture, purement et simplement ». Une telle personne ne sait pas vraiment ce qu’elle veut ; les voitures présentent sur le parking ne tombent pas du ciel. Il est probable que le vendeur esquisse un léger sourire, tout en soulignant que des produits sophistiqués proviennent de moyens de production sophistiqués, d’usines disposant d’un département d’étude, d’un personnel qualifié qui teste et d’autres collaborateurs qui produisent et qui assemblent les nombreuses parties du produit final. C’est la nature de ces efforts collectifs humains qui permet de produire quelque chose de largement supérieur à ce que nous ferions si nous devions nous en charger nous-mêmes (élaborer et construire cette voiture) en partant de zéro, même si on nous donnait une usine métallurgique et des outils, et que nous disposions de que cinquante ans, voire même d’un millier d’années. Et il en est de même de la Shari’ah, qui est beaucoup plus complexe que n’importe quelle voiture, car celle-ci traite de l’univers des actions humaines, ainsi que d’un vaste éventail d’interprétation des textes sacrés. C’est pourquoi rejeter la Science monumentale des madhhab, lesquels ont rendu opérationnels le Qour’an et de la Sunnah, en vue d’adopter à la place (ndt : sa propre) compréhension ou celle d’un sheykh contemporain n’est pas seulement une opinion erronée. Cela revient à détruire une Mercedes pour en faire un déambulateur !

[www.sunnisme.com]
6 novembre 2022 21:22
Je croyais qu'en monothéisme les règles et les façons d'adoration différents d'un messager à un autre ?
Ce verset parle de Moïse non?

Citation
PellYm785 a écrit:
54 وَإِذْ قَالَ مُوسَى لِقَوْمِهِ يَا قَوْمِ إِنَّكُمْ ظَلَمْتُمْ أَنفُسَكُم بِاتِّخَاذِكُمُ الْعِجْلَ فَتُوبُوا إِلَى بَارِئِكُمْ فَاقْتُلُوا أَنفُسَكُمْ ذَلِكُمْ خَيْرٌ لَّكُمْ عِندَ بَارِئِكُمْ فَتَابَ عَلَيْكُمْ إِنَّهُ هُوَ التَّوَّابُ الرَّحِيمُ

Et [rappelez-vous] lorsque Moïse dit à son peuple: «O mon peuple, certes vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en prenant le Veau pour idole. Revenez donc à votre Créateur; puis, tuez donc les coupables vous-mêmes: ce serait mieux pour vous, auprès de votre Créateur!»... C'est ainsi qu'Il agréa votre repentir; car c'est Lui, certes, le Repentant et le Miséricordieux!


Tout cette argumentation pour se faire contredire par un seul verset du Coran.

Tu trouveras aucun verset dans le Coran qui dit explicitement de laisser tranquille l'apsotat.

Par contre le verset en haut que j'ai passé est clair.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 06/11/22 21:32 par Nasser&.
6 novembre 2022 21:43
C'est juste des bobards de 'oulama pour écarter ce qui ne les arrange pas de la Parole d'Allah. Le Qour'an à la carte, le Qour'an soumis aux 'oulama.
Citation
Nasser& a écrit:
Je croyais qu'en monothéisme les règles et les façons d'adoration différents d'un messager à un autre ?
Ce verset parle de Moïse non?
6 novembre 2022 22:54
Je croyais qu'en monothéisme les règles et les façons d'adoration différents d'un messager à un autre ?

Ça dépend. Certaines choses changent, d'autres non.

Oui dans ce verset, il est bien question de Moïse avec les enfants d'Israel
Citation
Nasser& a écrit:
Je croyais qu'en monothéisme les règles et les façons d'adoration différents d'un messager à un autre ?
Ce verset parle de Moïse non?
M
7 novembre 2022 00:27
Oh là les discussions ici partent dans tout les sens, quelqu'un peut synthétiser.

Sinon pour les écoles, dits madhahib, depuis qq siècles les musulmans ont retenu 4, mais il a existé plus que ça.
De nos jours, enfin depuis des decennies il est apparu une ecole qui appelle à l'abandon des madhahib et revenir aux textes originaux, ce qui est un piège, car quand tu écoute ou tu lit ou tu pose la question à quelqu'un de cette école soit disant puriste il commencera et finira par te sortir les paroles et avis de ses cheikh qui eux se basent sur un mélange de hanbalisme et dhahiri.
Cette école puriste qui ne dit pas son nom on lui a donné un nom "lamadhabiya" (traductiob : les non classés), et encore une fois ce soit des suiveur des madhahib hanbali et dhahiri mais s'ils demandent aux musulmans de ne pas suivre les paroles des hommes c'est seulement pour les rabatre vers eux et finir par leur proposer les paroles de leurs cheikhs, car comme dit par quelqu'un ce serait aberrant de demander à un musulman lambda de revenir aux textes et comprendre lui meme leurs sens.

Sur ce, bon courage
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook