Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
Sale guerre a gaza-editorial le Monde.fr
a
20 mai 2004 18:59
ON CROYAIT avoir tout vu dans l'escalade de la répression qui s'est abattue sur les territoires palestiniens occupés depuis le début de la seconde Intifada. Aux attentats aveugles répondaient des punitions collectives israéliennes, chaque fois plus brutales. Les morts de Gaza – en particulier ceux de mercredi lors du bombardement d'une manifestation pacifique – et la démolition d'habitations par centaines depuis qu'a été lancée l'opération dite "Arc-en-ciel et nuages" montrent que les ravages de la guerre n'ont plus de limites.

Comme d'habitude, la communauté internationale a protesté. Sans résultat. Même si, cette fois, les Etats-Unis n'ont pas mis leur veto à la résolution votée mercredi par les Nations unies appelant le gouvernement d'Ariel Sharon à "respecter les obligations que lui impose le droit humanitaire international". La Maison Blanche a aussi fait savoir que l'incursion meurtrière israélienne à Gaza "ne servait pas les objectifs de paix et de sécurité" et "faisait empirer la situation humanitaire".

Il en faudra plus pour arrêter l'obsession répressive du premier ministre israélien. D'autant que l'on peut se demander quelle importance il peut bien accorder à la molle réaction américaine. La veille encore, George Bush, à la recherche du vote des électeurs juifs – traditionnellement démocrates – pour la présidentielle de novembre, avait affirmé qu'Israël avait "tous les droits de se défendre contre le terrorisme".

Combien de temps va-t-on encore voir ces punitions collectives se poursuivre, qui sont autant de violations du droit de la guerre et dont le premier effet est d'alimenter le vivier de désespérés dans lequel recrutent le Hamas et les autres groupes terroristes ? Rien ne saurait donc arrêter la folie meurtrière qui se déroule sous nos yeux à Gaza, attisant le ressentiment anti-israélien.

A moins qu'il ne faille voir dans ce déchaînement de violences aveugles un mouvement tactique d'Ariel Sharon. Désireux d'évacuer la bande de Gaza sans donner l'occasion aux Palestiniens de crier victoire ou aux colons et aux extrémistes juifs celle de crier à la trahison, le premier ministre israélien veut pouvoir partir après y avoir éradiqué le terrorisme par tous les moyens.

Y réussira-t-il ? Rien n'est moins sûr. Mais il laissera derrière lui un champ de ruines et de haines qui rendra bien difficile, voire impossible, la poursuite de la "feuille de route". Et une impasse politique.

Car il n'est pas certain que cette stratégie permette à M. Sharon de se sortir du bourbier de Gaza. En effet, Rafah et la zone frontière avec l'Egypte, sont exclus du projet de retrait israélien. Tsahal devra donc continuer d'y mener des opérations de police, d'y subir de lourdes pertes sans même la certitude d'interrompre le trafic d'armes.

Un véritable travail de Sisyphe tant que le gouvernement israélien ne voudra pas comprendre que l'on ne peut faire la paix sans traiter avec l'adversaire, quoi que l'on puisse penser de lui.
20 mai 2004 19:33
La vraie peur de Sharon est de voir débarquer un jour le hezbollah sur les plages de Rafah, comme ils l' ont fait au sud liban aprés le retrait de la zone tampon.
Le jour où le Hezbollah débarque, les palestiniens de Gaza se brûleront les doigts comme les réfugiés palestinens de Tyr se sont mordus les doigts quand ils ont envahis le Liban.
L' ennemi suprême est le terrorisme.
N
20 mai 2004 19:38
C'est pas une guerre. ON appelle une guerre quand il y a deux armées qui s'affrontent.
la il s'agit d'une armée contre des civiles.
i
20 mai 2004 20:00
Yann
géographiquement c'est difficile pour le hizbollah
il devra quitter le sud du liban
passer par la jordanie (avec leurs armes)
entrer en egypte
passe la frontiére vers ghaza
je ne peux pas parler de terrorisme là où il y a une résistance contre une occupation
l'ennemi est le terrorisme et le terrorisme ne doit poas s'expliquer
belle logique de sourd
pourquoi le terrorisme est apparu en irak
pourquoi existe t'il tant que ce soit du terrorisme en palestine et au sud du liban
pourquoi en afghanistan et en tchetchenie

désolé mais on souhaite en occident que les gens en prennent plein la figure
et sourient aux caméras
il faut être un peu logique et cohérent

imad
k
20 mai 2004 20:05
Selon un rabin il ne devrait avoir aucune pitié pour les civils non juifs C’est la Tora qui le recommande
Lisez cela: [www.islammemo.cc]



Message edité (20-05-04 20:20)
20 mai 2004 20:49
Le Hezbollah n' est pas une entité géographique et peut donc traverser les frontière sans difficulté.
A la question " pourquoi le terrorisme ", je répondrais " gros sujet "
L' origine du terrorisme, dans sa version kamikaze, vient du peuples Tamouls au Sri-Lanka, puis des japonais, etc...
Mais intéressons nous plus au terrorisme moderne qui trouve sa source en Afghanistan.
Je vais un peu parler de l' Afghanistan puique c' est un pays que je connais assez bien.

( je reprends un post que j' avais écrit sur un autre forum, j' y décris le terrorisme moderne )

L'invasion soviétique de 1979 a créée une véritable émotion au sein de la communauté des Croyants musulmane (l' oumma). Au fil des années, des milliers de Musulmans issus de nombreux pays ont rejoint les résistants afghans (moudjahidins). Les soviétiques ne pourront jamais faire face à cette opposition qui, réfugiée dans les montagnes afghanes, est soutenue financièrement et militairement par le Pakistan, l'Arabie Saoudite, les Etats-Unis et de nombreuses "associations" musulmanes de par le monde...

Pendant 10 ans (jusqu' au retrait des troupes soviétiques), l'Afghanistan est devenu le centre symbolique de la renaissance fondamentaliste islamique. La lutte contre l'Union soviétique symbolisa bien plus qu'une lutte d'un peuple conte un occupant : dans l'esprit des islamistes fanatisés venus en "renfort" (comme Ben Laden), il s'agissait avant tout d'une lutte contre les "valeurs occidentales", le "Grand Satan" soviétique n'étant que l'un des ennemis désignés...

Au sortir de cette guerre, l' intention était clairement défini : renverser le régime afghan pour installer une base qui servira de base d' entrainement aux groupuscules islamistes pours combattre l' " ennemi " sur les différents théâtres extérieurs ( Bosnie, Phillipines, Palestine, etc...).

Conditionnés et manipulés, les fanatiques sont définitivement "convertis" au djihad. Ils forment aujourd'hui une véritable armée dirigée par des mouvements sectaires dérivés de l'Islam. Convaincus de mener une "guerre juste" (qui est un concept trés ancien dans l' islam) au nom de Dieu, ils considèrent que l'Afghanistan est le pays fondateur de la résistance à " l'oppression occidentale ". L' irak étant ce nouvel épicentre inespéré de ce phénomène.

Al-Qaeda, le mouvement fondé par Ben Laden, semble être le réseau logistique fédérateur de ces groupuscules islamistes.

En 1997, aprés l' avènement des talibans, Ben Laden déclarait à un journaliste britanique :

" Nous croyons que Dieu s'est servi de notre guerre sainte en Afghanistan pour détruire l'armée russe et l'Union soviétique. (...) Et maintenant nous demandons à Dieu de se servir de nous une fois de plus pour faire la même chose à l'Amérique, pour en faire l'ombre d'elle-même. Nous croyons aussi que notre combat contre l'Amérique est beaucoup plus simple que la guerre contre l'Union soviétique parce que certains de nos moudjahidins qui ont combattu ici en Afghanistan ont aussi participé à des opérations contre les Américains en Somalie – et ils ont été étonnés par l'effondrement du moral américain. Cela nous a convaincus que l'Amérique est un tigre de papier."


Attention, je ne fais pas l' apologie du terrorisme car il conduira à la perte de l' humanité comme je l' ai expliqué dans un autre post. En revanche, je peux te dire que l' Irak est devenu foyer terroriste car l' Afghanistan ne l' est plus.
i
20 mai 2004 20:59
merci yann de constater que le terrorisme est un mouvement de Réaction..

il est condamnable en temps de paix..comme en temps de guerre lorsqu'il touche les civils

mais tu vien clairement d'expliquer que c'est une réaction contre une agression

le bon sens veut que guérir les symptomes ne guérit pas de la maladie
il faut en attaquer les causes
les agressions créent le terrorisme
la violence engendre la violence

historiquement, le terrorisme est apparu le première fois sous sa forme moderne au liban dans la secte des assassins en arabe hachachins (ce qui veut dire les drogués et c'est de là que vient le mot assassin)

cette secte a été la première dans l'hisoire connue à envoyer depuis Alamount (forteresse au dessus d'une montagne) des soldats pour assassiner les princes qui commettaient des exactions contre les chiites

le tueur assassinait et savait qu'ensuite il serait lapidé, les gens disaient ils doivent être certainement drogués pour agir de la sorte de la le mot hachachins

une légende veut que leur maitre (d'ailleurs ancien disciple du poéte alkhayam) avait un secret qu'il ne donnaient qu'aux initiés

une fois ceux ci dans le secret, ils devenaient sans merci pour leurs camarades et sans pitié

le secret aurait été dévoilé aprés la mort du maitre d'alamount et serait la phrase suivante :"rien n'est vrai tout est permis"

c'est cette hrase que dostoevski reprend dans son livre les possédés (ou les démons selon la traduction)

imad
i
20 mai 2004 21:04
en ce qui concerne hizbollah ce n'est pas trés logique je trouve ce que tu proposes
hizbollah ce n'est pas des armes
alors c'est ou bien des idées sur le monde
ou encore un ensemble d'hommes sans armes
si c'est le premier cas, nul besoin de tirer sur des manifestants
nul besoin de détruire des maisons les idées passent allégrement les frontiéres

si ce sont des hommes non armés, il y en a aussi à ghazza sans avoirbesoin de les importer du liban

enfin yann, c'est vraiment une méconnaissance compréhensible pour qui n'est pas de notre culture que de croire que les palestiniens sunnites accepteraient que des libanais chiites viennent les défendre

imad
N
21 mai 2004 00:28
Pour tous ceux qui considèrent les palestiniens ou les iraquiens comme des terroriste notamment la presse française, par la même occasion ils nous rappellent que Jean moulin grand héros de la résistance contre l occupation nazi ainsi que ses compagnons n étaient que des terroriste enfin de compte.
f
21 mai 2004 09:44
Je vous signale aussi qu'un ancien premier sinistre "pardon... ministre " juif "j'ai oublié son nom et c'est ligitime" était condamné à mort pas les Anglais pour terrorisme. Il avait fait exploser et tué une grande quantité d'Anglais et d'Arabes .
Plus tard, les anglais ne juraient que par lui ....paradoxal non ?

I'm black man, de coeur !
N
21 mai 2004 12:42
Oui il est vieux de petite taille et c'est lui qui a commencé la rencontre entre palestiniens et israeliens a Madrid et il s'appelle Rabin. Son successeur est isehaq Rabin qui ete assasiné.
R
21 mai 2004 13:18
C'est Isaac shamir qui était premier ministre durant les pourparler de Madrid,il vaumie les arabes.Il a emploié les mémes moyens avec son organisation à savoir le "terrorisme"( je préfére résistance) ,que les palestiniens,pour faire accepter la cause juif aux Anglais

Amicalement.
k
21 mai 2004 13:56
menahem Begin
R
21 mai 2004 14:40
Je pense que vous parlez de Isaac shamir qui était premier ministre d'Israèl en 1990 et qui effectivement était membre d'un mouvement de "résistance" ou" terroriste" qui commettait des attentats contre des civils et qui pronait la création d'un Etat juif.l'organisation était un mouvement extrémiste juif qui existe toujours est qui veut la création du Grand Israel et de chasser tout les arabes.Begin était un" grand militaire" de l'armée d'Israel.
D'ailleurs Isaac shamir est son nom de "résistant" comme Yasser Arafat.

Amicalement
N
21 mai 2004 19:50
Je me souvient quand il devait quitter son poste de 1er ministre la presse a titré issac sede la place a issac en reference a issac shamir qui laisse la place a issac rabin
21 mai 2004 20:27
En France, on ne donnait pas d' armes ni d' explo aux femmes et aux enfants. On se cachait pas, on allait au combat malgré que c' était chars contre des pistolets.
C' est de la loyauté, l' inverse du terrorisme.
21 mai 2004 20:35
Les francais sont entrés en guerre en mai 1945 Smiling Smiley
Ils ont combattus une semaine en tout et pour tout.
La'ppel de de gaulle le 18 juin 1940 relève de la symbolique personne ne l'a entendu.
Vous avez collaborer dès que ca a commencé à chauffer.
Ne me dit pas le contraire?
D'ailleurs de gaulle a eté ecarter de yalta. Il n'y avait pas sa place.
Par contre les senegalais et maghrebins se sont battus durant cette guerre. Ils ont étés au charbons pendant que vous collaboriez avec l'ennemi.
La france a pris une raclée en quelques semaines, et à la fin elle a essayer de s'aproprier le merite.
Z
21 mai 2004 20:52
Aller,histoire de detendre l´atmosphère, une petite blague à 2 balles de mon crû que j´ai sorti quand g t en Terminal , j´étais jeune et bête Smiling Smiley :
Où se cachaient les héros de la resistance francaise du FFL (front francais de libération) ?

/**************************/
SUR LA TOUR FFL Smiling Smiley Smiling Smiley Smiling Smiley
/**************************/
Desolé , elle me démangeait , il fallait que je la sorte Winking smiley... pour les plaintes et réclamations... adressez vous à la FIFA Smiling Smiley !

$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ Le texte que je viens de taper a porté plainte :S $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook