Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Retour de la journée des Fiançailles
P
31 août 2014 14:14
Salam les filles! Avant de me fiancer, je cherchais partout des retours des ladies pour avoir une idée sur comment ça se passe. Donc, j'ai décidé de faire pareil aussi et partager avec vous le jour de mes fiançailles.

Début de la journée:
Je me réveille le matin vers 9h et il me faut quelques minutes pour réaliser qu’aujourd’hui c'est le jour J. Aujourd’hui ma future belle famille arrivera chez nous pour officialiser nos fiançailles ! Je suis excitée, stressée, trop contente mais surtout pas prête du tout ! Ils viennent pour déjeuner. Mes deux sœurs, ma tante et ma mère sont déjà dans la cuisine à préparer la Pastilla aux fruits de mer, leurs enfants font du bruit et sont partout! Et c'est parti!
Après une toilette et un petit déj rapide, je rentre en cuisine pour aider un peu. 11h sonne et je file dans la chambre pour commencer à me préparer. Je commence par mes cheveux, je les lisse en regardant une chaine youtube pour ne pas trop penser au stress et à ce qui m’attend. Après les avoir lissés, je fais un bouclage aux pointes et les maintient avec des pinces à cheveux. Je demande à mon oncle d’emmener ma robe à la repasserie , je l’avais complètement oublié ! Il me rassure et me promets qu’elle sera prête à temps. Je mets une crème hydratante, du vaseline au visage, aux bras et aux jambes puis je me mets à une pédicure/manucure.

12h30 ! ma robe n’est pas encore là, et j’ai trop faim. Je me dirige vers la cuisine chaotique, et je mange avec les enfants. Chaque minute, quelqu’un de ma famille me demande si mon futur fiancé et sa famille sont en route. A vrai dire, je n’en avais aucune idée ! Ils étaient eux aussi occupés avec leurs préparatifs, et on ne s’est pas beaucoup parlé. Je lui parle sur facebook, « Fin wselto ? » « 3ad khdit le gâteau mn Mini Pain, wa3er ! Mais maktbouch smeyti mzyan !! » Il commence à me parler et mes sœurs rentrent soudainement dans la chambre. « sme7 lia hbibo mais mamsaliach daba ! » je ferme facebook et me concentre sur mes ongles. Mes sœurs demandent si tout va bien, je réponds tout est ok. A part la French manucure qui m’énèrve déjà ! Ca fait 6 fois que je l’ai refaite et elle se bousille à chaque fois !

Y’a plus de temps, ils seront là dans quelques minutes et je n’ai même pas encore commencé mon maquillage !! Je pense que chez le coiffeur, ça doit être moins stressant de laisser une pro s’occuper de tout : maquillage, coiffure, manucure/pedicure.. je secoue ma tête comme pour chasser cette pensée de ma tête. Je refuse de céder, je fais tout moi-même !Je ne suis pas une pro, mais je m’y connais assez. Je décide alors de ne plus faire une french, j’opte juste pour une couleur champagne très claire qui va très bien avec ma robe…

Soudain, le grand miroir qui se tenait devant moi tomba sur ma tête. Ca a fait un grand BOOM sur mon crâne ! AAh c’est tout ce qu’il me fallait! Je le redresse, mais ma tête tourne et me fait trop mal ! J’entends tout le monde à la maison demander ce que c’était ce bruit ! Chacun pensant à ses enfants. La scène était drôle : ma tante sortit du salon, ma mère et ma sœur de la cuisine, mon autre sœur des toilettes, mon oncle descendit de l’étage et mon père monta du rez-de chausser pour que tout le monde se rencontre au milieu de la maison, chacun choqué et inquiet : « Chkoun ta7 ? » « Chno hadchi ? » « Wach nti li te7ti ? » « wili yakma weldek ? » « la weldi m3aya, yakma weldek nti ? » « Yak labas ? » « toma ach w9e3 ? » j’eus un petit rire et je leur dis que c'est par ici, puis tous débarquent en courant dans la chambre. Je leur explique la situation et les rassure que tout va bien. Chacun reprit alors ses activités en paix. Tandis que moi, avec une tête qui tourne, je me demande si les invités sont en route.

Je revois facebook et je trouve des messages de sa part me disant « yak katjri 3lia, mab9itich msalia lia ? Tu n’as pas l’habitude de me parler comme ça hbiba ! » C’est vrai je ne lui jamais parlé de la sorte ! Mais à quoi je pensais en lui disant « mamsaliach daba ! » On a l’habitude d’être doux et affectueux quand on parle. Je lui réponds alors : « sme7 lia ghzali rah ghir m3a stress w rwina, w 3rfti chno ? theress lia rassi w dnoubek hadou safi ghir sme7 lia » Mais il ne me répond pas, je stresse encore plus. Imagine qu’il soit tellement fâché qu’il décide de ne plus venir !! Mais non arrête de penser comme ya lhbila ! Il est venu de Rabat jusqu’à Agadir pour moi en entrainant sa famille avec lui ! Mais il ne répond toujours pas ! Ma manucure est entrain de sécher, je l’appelle alors, il répond pas ! Mon dieu ach wa9e3 !

J’essaie de me calmer et de chasser la tension qui monte. Mes sœurs, ma mère et ma tante entrent pour se préparer aussi et mettre leurs robes. Elles finissent en quelques minutes et moi je traine toujours ! Chacune me demande s’ils sont en route ou pas encore ! Il m’appelle ! Enfin ! Ouf ! ils sont en vie. Je décroche et il commence à s’excuser : « Sam7ini 3emri rah ghir kent kand7ek m3ak fach glt lik katjri 3lia ! Ana 3aarfek atkouni stressée w 3ndek bzaf maydar w mtefehm hadchi. W ha7na daba chadine tri9 l3endkoum » J’arrive enfin à respirer! Rassurée ! Tout va bien ! Les fiançailles auront toujours lieu. On rigole un peu puis il me dit : « 3refti chno hbiba ? » « Achno ? kheir ? » « lyouma, ghadi nkhetbek » Un grand sourire se dessine sur mon visage, je ressens des palpitations partout et j’ai envie de sauter dans les airs et crier sur les toits de bonheur !

Je commence le makeup avec moins de stress et un sourire aux lèvres. Mes sœurs me taquinent ! « L3firita fer7ana ! choufou d7ika fin wasla liha » En enlevant la vaseline, je me rends compte que je n’ai même pas besoin de fond de teint ! Ce truc fait des merveilles ! Rendant ma peau lisse et éclatante. Mais ces cernes autour de mes yeux ! Aie aie aie! Je mets donc un anti cerne, et du fond de teint sur le nez, le menton, au dessus de mes sourcils. Un peu de poudre sur ces endroits même. Un far blanc champagne sur toute la paupière et sous mes sourcils, un autre doré sur le centre, un autre marron foncé sur le pli. J’applique de faux cils, un trait de pineau effet cat eye, un crayon blanc à l’intérieur de la paupière inférieure pour ouvrir les yeux, du mascara. Je retrace mes sourcils légèrement, un blush qui vire au marron sous mes pommettes pour les retracer, du blush rosé léger sur mes joues, je dessine mes lèvres et j’applique un rose très léger qui vire à la couleur de mes lèvres. Je passe mes doigts dans les boucles de mes cheveux pour les décoiffer un peu et comme coiffure je fais un demi-up demi-bas..pour enfin mettre la robe qui vient d’arriver.

Arrivée des invités!
Les invités sont là ! Je regarde par la fenêtre pour voir les voitures entrer dans le garage. Mon cœur bat la chamade !! Toutes les femmes sortent de la chambre pour les accueillir mais on m’interdit de sortir ! Ma mère me dit : « B9ay flbite 7ta n3eyet lik 3ad kherji a benti » Mais c’est quoi cette histoire ! « Ch7al anb9a galsa hna ? » « 7ta itghedaw w dik sa3a nrje3 ngoulik » elle referme la porte. Quoi ? J’ai pas droit à la pastilla moi ? Je m’assois toute seule dans cette chambre. Je les entends parler et les accueillir et ils rentrent dans le salon puis je n’entends plus rien. J’ouvre un peu la porte pour voir et ma sœur débarque pour refermer la porte, je l’arrête et je lui dis « wa blati aji be3da gouli lia ach labsin ! » « hoa labess chemise blanche w seroual beige w mamah labsa lbyed w khetou mab9itch 3a9la.. »

Ils déjeunent et j’ai envie de sortir déjà ! je m’ennuie ! Je prends une photo qui montre un peu de mon visage et juste un peu de ma robe et l’envoie à mon chéri, j’écris dessus « En avant-première » j’en rigole et il me répond en disant « MashaAllah ! ewa kherji khlass nchoufek rani kanghli ! »
J’attends encore et encore et encore ! Parfois j’ouvre la porte et demande à ma mère si je peux sortir mais elle refuse. Ma sœur vient entre temps pour me dire ce qui se passe. J’enlève mes chaussures qui me font déjà mal et je me pose sur le lit, et je dors…

Ma mère vient me réveiller « awiiiiiliii l3roussa na3ssa hahahah ! yalah a benti rah kaysewlo fik ! » Enfin ! Ce fut une éternité! Je me redresse, remets mes chaussures, ajuste ma robe et mes cheveux et je sors, tremblante ! J’entre dans le salon, les mains moites, et je les aperçois. J’embrasse sa mère qui me fait un gros câlin et me complimente, sa sœur, puis quand j’arrive à lui, je prends sa main dans la mienne et la serre délicatement. Je m’assois entre sa mère et la mienne, puis son père entre et je me lève pour lui prendre la main. Je tremble, je tremble, je treeeemble !!! Je n’arrive pas à le regarder. Ni à regarder personne d’ailleurs. Je ne regarde que mes jambes. Mon beau frère débarque et commence à nous prendre en photos. On nous serre du thé que j’arrive difficilement à boire.

Et ça commence!
C’est l’heure ! Ma belle famille pose sur la table de jolis plateaux et de très beaux Tyafer violet (ma couleur préférée) qui contiennent des bagues de mariage, un ensemble de collier et boucle d’oreilles, des dates, du henné, des fleurs et des roses, un gâteau avec nos noms dessus… le tout décoré avec soin et présenté d’une manière tellement jolie j’en reste bouche bée.

On me demande alors de m’approcher et de m’assoir au milieu à ses côtés. Tout le monde alors sort son appareil ou son téléphone pour enchainer une série de prise de photos interminable. On mange les dates, on boit du lait, on se met les bagues, et il me met l’ensemble et me chuchote dans l’oreille « 3merni dert hadchi, w hadchi dkhel dghya w sahel subhaAllah ! Rebbi i7efdek lia, msehla 3lia kolchi » Je rougis. On coupe le gâteau ensemble et on le mange. On boit du jus. Tout ça photographié à la seconde. On lit la Fatiha, on fait des douaa, puis, se sentant plus à l’aise, on commence à discuter lui et moi. On met notre situation amoureuse sur facebook à jour « Fiancés » On se prend en photo, on fait des grimaces… Les hommes partent à la mosquée. Sa maman lui demande de rester pour une autre séance photo dans l’autre salon. Là, on était encore plus à l’aise. Et je me demande pourquoi tout ce stresse depuis le début de la journée !?

Il est déjà 21h ! Place au diner. En mangeant toute la famille ensemble, il me caresse le pied avec le sien sous la table. Je rougis et sa mère nous regarde et elle rit. Je fais plus connaissance avec sa sœur qui en passant est resplendissante. Sa beauté est intimidante mashaAllah. Nos familles commencent à se connaitre et à se découvrir, on devient petit à petit une seule et grande famille. J’ai failli pleurer quand ils sont partis. Mais ce fut une longue journée. Je tombe directe sur mon lit et dort comme un bébé en rêvant de ce jour qui marque le début d’une longue aventure pleine de magie.
31 août 2014 20:35
Machallah , une vrai narratrice hhhh Winking smiley

Lah ikamal 3likom b3lkhir inchallah thumbs up
W
31 août 2014 21:01
Mbark wmas3oud lah ykamal bil kher. J'ai vraiment vécu ce jour avec toi en lisant l'histoire.
P
31 août 2014 23:44
Merci les filles! Lahybark fikoum w l3o9ba lkol we7da mazal majat nobtha. i7ssass zwine bzaf ntemnah lga3 lbnat <3
s
1 septembre 2014 00:53
mbarek wmassoud hbiba
tu ma fait pleurer, merci pour cette narration, tu es un vrai ange
k
1 septembre 2014 09:54
j'ai adoré te lire avec tous ces détails tu nous a fait vivre avec toi cette journée. alf mabrouk et lah yekemele bel kheir
f
1 septembre 2014 10:42
lah ikemel bel khir 3e9ba le grand jour inshalah
P
1 septembre 2014 13:10
Vos commentaires me font chaud au coeur ! Merci beaucoup, c'est encourageant ❤❤❤ w lahybark fikoum
 
Annuaire
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook