Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
question jeune achoura
p
11 octobre 2016 13:16
Salal aleykoum,
J aimerai savoir si mon jeune pour achoura aujourd'hui est valable si je ne jeune pas le mecredi 12 octobre ?

Merci d avance pour vos réponses
l
11 octobre 2016 13:20
Oui bien sûr , à ma connaissance pas de soucis
y
11 octobre 2016 13:21
préférable 2 journeé
conseillé de jeûner mais sans caractère obligatoire.
Citation
pépitosofia a écrit:
Salal aleykoum,
J aimerai savoir si mon jeune pour achoura aujourd'hui est valable si je ne jeune pas le mecredi 12 octobre ?

Merci d avance pour vos réponses
M
11 octobre 2016 14:23
in Sha Allah de jeuner jours pour ne pas
comme les .



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22/07/17 15:22 par Mehdy'.
I
11 octobre 2016 14:40
Salam aaleykoum,

Question: pour la France, c'est bien aujourd'hui et demain ?
l
11 octobre 2016 14:42
Aleykoum Salam , oui moi je suis en France et c'est bien ça.
Citation
Iskaaek a écrit:
Salam aaleykoum,

Question: pour la France, c'est bien aujourd'hui et demain ?
I
11 octobre 2016 14:43
Super merci beaucoup Smiling Smiley
Citation
larosedz a écrit:
Aleykoum Salam , oui moi je suis en France et c'est bien ça.
p
11 octobre 2016 16:11
D'accord, merci pour vos reponse qu'Allah accepte vos jeunes
M
22 juillet 2017 15:22
Ne retiens pas ma réponse je ne sais pas
Citation
pépitosofia a écrit:
Salal aleykoum,
J aimerai savoir si mon jeune pour achoura aujourd'hui est valable si je ne jeune pas le mecredi 12 octobre ?

Merci d avance pour vos réponses
M
6 août 2017 20:00
Salam

Le jeûne de 'achoura

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Il y a eu une divergence sur l'entrée du mois de Mouharam 1436. Certains ont dit que le mois est rentré le 25 Octobre 2014 et d'autres ont dit que c'était le 26 Octobre 2014.
Ainsi ils divergent sur la détermination du jour de 'achoura qui est le 10 du mois de Mouharam.

Afin de sortir de la divergence nous recommandons aux gens de jeûner au moins le Lundi 3 Novembre et le Mardi 4 Novembre 2014.
De cette manière chacun est sûr d'avoir jeûné le jour de 'achoura et en même temps il a appliqué la Sounna en y ajoutant un autre jour afin de se différencier des mécréants.

D'après Abou Qatada (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a été interrogé concernant le jeûne du jour de 'achoura. Il a dit: « Il permet d'expier l'année précédente (*) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1162)

(*) c'est à dire qu'il permet d'effacer les petits péchés de l'année précédente
M
6 août 2017 20:01
As salaamu 'alaykoum mon frère, ma soeur lis cela pour comprendre :

Ne prend pas les avis que j'ai donné sans sources et je vous demande de visiter un site reconnu tel que [ www.alifta.net ] par exemple et de taper le sujet dont lequel vous chercher
s'il n y a pas de preuve pour ma réponse ne la prenez pas et ne prenez pas mes réponses citées par d'autres yabi plus bas ou haut je ne suis pas sur de tout mes dires. (aller au dernier poste)
Allah sait mieux que nous

Allah sait mieux que nous

Lisez la fatwa,
en voici les preuves et il faut vérifier le tafsir et la science du tafsir in chaa Allah que vous trouverez sur internet in chaa Allâh :
Question :

Les avis juridiques se sont répandus, et cela même jusqu'aux petits étudiants qui se sont mis à donner des fatwas.

Quelles sont vos indications (sur cela) ?

Réponse :

Les anciens رحمهم الله repoussaient eux-mêmes les «fatwas» en raison de la grande affaire que cela représente, et de l'énorme responsabilité, ainsi que par crainte de dire sur Allâh une chose sans science.

Car certes, celui qui donne un «avis» est en réalité informé au sujet d'Allâh, en clarifiant sa législation.

Et dire une chose au sujet d'Allâh sans science, c'est tomber dans ce qui équivaut au polythéisme.

Écoutez le dire d'Allâh تعالى (traduction rapprochée) :

«Dis : «Mon Seigneur n'a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l'agression sans droit et d'associer à Allâh ce dont Il n'a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allâh ce que vous ne savez pas»» (Coran, 7/33)

Ainsi, Allâh سبحانه a rendu égal le fait de parler sur Lui sans science et le polythéisme.

Et Il -Subhânahu- a indiqué (traduction rapprochée):


«Et ne poursuis pas ce dont tu n'as aucune connaissance. L'ouïe, la vue et le cœur : sur tout cela, en vérité, on sera interrogé.» (Coran, 17/36)

La personne ne doit pas se précipiter à donner un avis juridique, elle se doit plutôt d'attendre, de réfléchir et de passer en revue (le sujet de la question).


Et si elle n'a que peu de temps, elle doit en revenir à une personne plus savante qu'elle, afin qu'elle se préserve de dire sur Allâh une chose sur laquelle elle n'a pas de science.

Si Allâh sait que l'intention (de cette personne) est sincère, et qu'elle veut le bien, alors cette personne atteindra le niveau qu'elle souhaite avec sa «fatwa».

Celui qui a la crainte d'Allâh, (Allâh) Lui accordera le succès et l'élèvera.

Et celui qui donne une «fatwa» sans science est plus égaré que l'ignorant.

Car l'ignorant dit : «Je ne sais pas.»


Il se connaît dans ses possibilités (à répondre).

Alors que celui qui se compare à un véridique, il se peut même qu'il se mette au-dessus des savants, il peut se croire meilleur qu'eux et ce faisant, il s'égarera et commettra des erreurs sur des questions que même les plus petits des étudiants en science connaissent.

Ainsi le mal (de cette personne) est énorme et son danger est grand
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al 'Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Allah sait mieux que nous

----------------------------------------------------

As salaamu 'alaykoum mon frère, ma soeur lis cela pour comprendre :

Déjà pour la fatwa concernant 'dire sayidina' je ne sais pas dans quel cas peut-on le dire ou pas lisez en bas
Et aussi lisez la fatwa concernant la confiance" lisez en bas

Ne prend pas les avis que j'ai donné sans sources et je vous demande de visiter un site reconnu tel que [ www.alifta.net ] par exemple et de taper le sujet dont lequel vous chercher

Allah sait mieux que nous

Lisez les fatwa du dessus et du dessous,
Il faut vérifier le tafsir des précédents versets que j'ai donné et apprendre la science du tafsir (éxégèse du Coran) pour bien comprendre in chaa Allah, vous pouvez la trouver sur internet in chaa Allâh :
Fatwa concernant la confiance en soi et dire sayidina :

J'ai demandé à mon père 'Abd Er Razzâq Al Badr pour :



"Aie confiance en toi" ?



Réponse :



La confiance est le tawakkoul (التوكل) ; Et le tawakkoul (التوكل) ne doit être que pour Allâh عزوجل.



Et ne me laisse pas m'en remettre à mon âme ne serait-ce le temps d'un clin d'oeil. (1)



(1) Parole tirée de l'invocation du Prophète صلى الله عليه وسلم

Abou Daoud rapporte un hadith authentique selon lequel le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

"L'invocation de l'affligé est :

"Ô Allâh c’est Ta miséricorde que j’espère ; Ne me laisse pas m'en remettre à mon âme ne serait-ce le temps d'un clin d'oeil et améliore ma situation. Il n’y a de divinité digne d'adoration en dehors de Toi."



فعن أبي بكرة رضي الله عنه قال

قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

دعوات المكروب : اللهم رحمتك أرجو فلا تكلني إلى نفسي طرفة عين، وأصلح لي شأني كله لا إله إلا أنت

رواه أبو داود والنسائي في السنن الكبرى، وابن حبان وصححه، وحسنه الألباني



Source : Compte Twitter (@AbuBadrr) de AbdAllâh Ibn 'Abd Er Razzâq Al Badr fils de Cheikh 'Abd Er Razzâq Al 'Abbâd Al Badr

Allah sait mieux que nous.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09/08/17 19:18 par Mehdy'.
M
6 août 2017 20:02
AbdouLlah ibn Achoukhaîr -qu’Allah l’agrée- rapporta :

«Je faisais partie de la délégation de Bani Amir parti voir le Prophète -paix et salut d’Allah sur lui-, on lui dit : «tu es notre maitre» ( anta sayyidouna).

Il répondit «Le Maitre c’est Allah tabaraka Wa ta’ala» (Assayyid Allah tabaraka Wa ta’ala).

On dit : «tu es le plus généreux et le plus puissant»

il nous dit «dites ce que vous avez à dire et nous vous laissez pas influencés par shaytan».

Hadith n°4806, rapporté par Abou Daoud avec une bonne chaine de transmission et par Ahmad (4/24).

Anas -qu’Allah l’agrée- rapporta que certains gens dirent :

«Ô Messager d’Allah, tu es le meilleur de nous tous et le fils du meilleur de nous tous.

Ô notre maitre et le fils de notre maitre !

Il répondit : «ô gens dites ce que vous avez à dire et ne vous laisser tenter par shaytan, je suis Mouhammad serviteur d’Allah et Son Messager.

Je n’aime pas que vous m’éleviez au dessus du rang dans le quel Allah -Le Puissant et Le Magnifique- m’a placé».

ainsi que le hadith rapporté par An-Nasa-ï avec une bonne chaine de transmission, par Ahmad (2/99) et al hakim (Al-Moustadrak 1/125)

Dans kitab at-tawhid, sheikh Mouhammed Ibn ‘Abd Al-Wahhab -qu’Allah lui fasse miséricorde- met parmi les enseignements à tirer de ce chapitre bab ma dja’a fi himayati al- moustapha salla-Llah allahi wa salam hima attawhid wa saddihi tourouq achirk (chapitre 66 dans l'édition française de dar as-salam), le sheikh mentionne donc :

-l’avertissement contre l’exagération

-ce qui convient à la personne de dire quand on la qualifie de sayyid (maitre)

-l’expression du Prophète sallaLlahou 'alaihi wa sallam : «ne vous laissez pas influencer par chaytan» bien qu’ils ( les compagnons) n’aient dit que la vérité.

-son propos sallaLlahou 'alaihi wa sallam : «je n’aime pas que vous m’éleviez au-dessus de mon rang»

Dans fath al-majid, le sheikh abd Ar-Rahman ibn Hassan Al-Sheikh explique ce chapitre en mettant l’accent sur le l’attitude que doit adopter celui qui fait l’objet d’éloges (al mamdouh) ainsi que celui fait les éloges (al madih) et met en garde contre l’exagération dans l’éloge qui peut mener au chirk.


Ensuite il dit : quant à la permission de qualifier un être humain de sayyid, il y a une divergence parmi les gens de science.

Ibn Qayyim mentionne dans badai’ al-fawa-id que certains l’ont prohibé en s’appuyant sur le premier hadith cité plus haut.
D’autres l’ont permis en s’appuyant sur une parole du Prophète salla-Llah 'aleyhi wa salam qui s’adressant aux ansars, pour venir en aide à Sa’d ibn Mou’ad -qu’Allah l’agrée- qui était blessé leur a dit :

«levez vous pour votre maitre» ( qoumou ila sayyidikoum) et ce compagnon était le chef de la tribu de aws.
Donc le plus visible est qu’il y a une différence entre seigneur et seigneur.

Source : kitaab at-tawhid

copié de sahab.fr

Cheikh Muhammad Ibn ‘Abd Al-Wahhâb - الشيخ محمد بن عبد الوهاب
Allah sait mieux que nous.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook