Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
pourquoi je ne prie pas
aicha1 [ MP ]
15 mars 2004 16:36
salam a mes soeurs et frére
je ne comprends je n'arrive ps a faire mes priéres correctements mes parents sont obligés d'étre dérriére moi ...........Sinon je la fais pourtant je sais que je dois la faire!!!!! je fais mes abultions correctement et je ne vaus pas prier !!!!que faire comme si le diable est en moi !!!!si je vais prier je pense et je finis jamais ma priére correctement !!!!

aicha
mafalda [ MP ]
15 mars 2004 19:11
Vous pouvez vous obliger à faire la prière le matin et ensuite il faut se dire que si on a commencé on doit finir, il faut faire les choses jusqu'au bout, ensuite la prière deviendra un rituel, mais il faut VOUS OBLIGEZ à le faire, à force vous comprendrez que c la meilleure chose pour vous, c une sorte de liberté car vous voyez bien que vous culpabilsez de ne pas prier. Quand j'ai commencé à prier et que par moment j'avais la flemme, je me disais que si je ne priais pas et qu'il m'arrivait quelque chose (mourrir) j'irais directement en enfer, ce serait dommage alors que ça ne prend que quelques instant et quand on a fini sa journée et fait toute c prière on se sent libre et fort, on a fait tous ce qu'on avait à faire et on va se coucher l'esprit tranquille et libre et avec bcp de courage, du moins c ainsi que je le percois, et puis je prie pour ma famille comme ils le font pour moi, c bête mais je m'en voudrais qu'il leur arrive quelque chose parce que je n'ai pas demandé à dieu de les protéger dans mes prières, la salat n'apporte que de bonnes choses, de très bonnes choses même, mais vous ne le découvrirez jamais si ne vous y mettait pas, c un peu dur au début de resté concentrer, on peut oublier des choses ou avoir peur de mal faire, mais ne jamais oublier que dieu est miséricorde et qu'il vous aidera à trouver le chemin qui mene à lui. En espérant vous avoir aider un pitipeu.
arabesque [ MP ]
15 mars 2004 20:43
wa salam halycom

il faut pas oublié que dans les 5 pilier de l'Islam, il y a les 5 priere par jours qu'il faut accomplir.
ceci te permet de te rappelé ou l'on va , et qui et le plus grand.
c'est sur que si t'ai pas motivé , et que tu trouve sa lourd c'est qu'il y a un problème.
solution , lire le Coran et la sunnat, ce qui va te permettre de savoir reelement que la priere et tres importante, plus que l'on ne croit.
commence inchallah a savoir pouquoi tu fait la priere, et tu vera ta fois augmenté.
si tu fait la priere pour les autres c'est pas bon, parcque normalement cela devrait venir de TOI meme et non pas te pousser, c'est pas logique.
il faut prendre un exemple c'est comme si tu faisait les priere et pas le ramadan, c'est pas normal, soit on les fait avec le coeur et la foi ou soit c'est pas la peine.
mais si tu te rapproche de Dieu Il t'aidera inchallah.
que Dieu nous guide, inchallah.

sourit a la vie elle te sourira.
aicha1 [ MP ]
16 mars 2004 13:39
salam,je te remercie pour ton message ,je sais que je dois faire la priére sinon j'irai en enfer!!!j'ai 22 ans et je me pose des questions!!! pourquoi je n'arrive pas a faires mes priéres correctements? pourtant je sais que je dois la faire.J'espére que inch'allah je reprendrai confiance en moi.C'est vrai que j'ai eu beaucoup de probléme autour de ma famille!
Encore merci qu'allah nous préserve. aicha

aicha
Abou Adnane [ MP ]
16 mars 2004 13:47
Salamou'alaikoum wa rrahmatou Allah,

Le conseille que je te donnerai, c'est que tu dois beaucoup mediter sur l'objectif de la prière.

Je te parle par experience car j'ai vecu la même chose que toi, jusqu'au jour où j'ai cherché à savoir pourquoi cette prière.

La notion de cheminement de rapprochement de Dieu doit t'envahir, tu sentira ta foi augmenter et tu aura une grande faciliter pour prier.

La priere est l'outil qui nous permet de se mettre en communication avec notre Créateur, de lui exposer nos soucis (même s'Il est Le plus Savant) et d'implorer Son aide.

J'espere que ces quelques motes te pousseront à perseverer dans ton adoration jusqu'a ce que tu rencontre ton Seigneur et qu'Il soit satisfait de Toi.
Ameen.

aicha1 [ MP ]
16 mars 2004 13:56
AMEEN
Merci beaucoup pour des conseils j'espére aussi d'avoir la foi de croire en allah j'ai tellement peur!!je sais cette vie et essaie seuleument. depuis hier Je fesais mes priéres correctements je me sent légéres j'espére inch'allah je continueraie!

aicha
mourad38 [ MP ]
16 mars 2004 15:06
salam aalaykoum chère soeur; je comprend ton problème et on est tous passé par la! mai dit toi juste 1 truc: le jour de la resurection toutes tes prières vont "négocier le paradis pour toi"; par conre si tu les fé mal, elles diront a Allah ta'ala ke t ne les a pas repectées...ne sois pas ingrate envers ton Seigneur et fé rentrer la prière dan ton coeur...en espérant ke tu garde la foi, j'espère t'avoir apporté un peu de motivation; a bientot inchallah
fatiha93 [ MP ]
16 mars 2004 22:06
Salam ma soeur,

Dans une chanson des silence des mosqués il disent : SOIT FIDELE AU CREATEURS IL N'OUBLIE PAS SES SERVITEURS.Ca veut dire que quand tu fait tes prières correctement Allah te t'oubli jamais.

Alors bon courage ma soeur est pense à cette phrase.
sakina2004 [ MP ]
17 mars 2004 01:12

Question :


On m'a dit que ceux qui étaient nés musulmans mais ne prient pas (salât) sont des apostats (murtaddîn) et ne sont donc plus du tout musulmans. Est-ce que c'est vrai ?


Réponse :



Ce qu'on vous a dit est en fait l'avis du savant Ahmad ibn Hanbal et se fonde sur le Hadîth du Prophète (sur lui la paix) où celui-ci a dit de celui qui délaisse la prière : "… faqad kafara" (rapporté par An-Nassaï et At-Tirmidhî). Ahmad ibn Hanbal a donc pris ce terme "kafara" dans le sens d'incroyance ("kufr i'tiqâdî"Winking smiley et a émis l'avis selon lequel le fait, pour un musulman, de délaisser volontairement et sans raison valable une des cinq prières quotidiennes (salât) (même s'il en reconnaît le caractère obligatoire) est un acte d'incroyance qui fait sortir de l'islam (d'où le mot "murtadd" que vous avez employé et qui signifie "apostat"Winking smiley.

Cependant, même pour ce qui relève de cet avis, il faut savoir que dire d'un acte qu'il fait sortir de l'islam est une chose, mais dire d'un musulman ayant fait cet acte qu'il est sorti de l'islam est autre chose : en effet, il peut arriver que cet homme ait en lui une des causes atténuantes qui font que, même s'il a fait un acte qui fait sortir de l'islam ou prononcé une parole qui fait sortir de l'islam, il ne devient pas incroyant – c'est ce qu'on appelle les mawâni' at-takfîr). Voilà pour l'avis de Ahmad ibn Hanbal.


Un autre avis existe chez d'autres savants à ce sujet : le fait, pour un musulman, de négliger ses cinq prières quotidiennes ne constitue pas un acte d'incroyance du moment que ce musulman reconnaît que ces prières sont obligatoires. La foi s'amoindrit de façon grave par cette négligence, mais cela ne va pas jusqu'à l'incroyance ("kufr i'tiqâdî"Winking smiley.
Ce deuxième avis se fonde sur le Hadîth où le Prophète (sur lui la paix) a dit : "Il y a cinq prières que Dieu a rendues obligatoires. Celui qui en fait bien les ablutions, qui les accomplit à leur heure et accomplit parfaitement leur génuflexion et leur dévotion, il y a pour lui la promesse de la part de Dieu qu'Il lui accordera Son Pardon. Et celui qui ne fait pas cela, il n'y a pas pour lui de promesse : si Dieu le veut, Il lui pardonnera, et si Dieu le veut Il le punira" (rapporté par Ahmad et Abû Dâoûd). Voyez : ce Hadîth montre que l'homme qui néglige la prière (bien sûr sans en renier le caractère obligatoire) peut être pardonné par Dieu. C'est donc la preuve que cette négligence n'est pas un acte d'incroyance ("kufr i'tiqâdî"Winking smiley.

C'est ce deuxième avis qui paraît juste. Même le Al-Albânî, parfois assez littéraliste, considère ici que c'est le deuxième avis qui est juste (Silsilat ul-ahâdîth as-sahîha, tome 1 pp. 175-176).

Comment comprendre alors les mots "faqad kafara" employés dans l'autre Hadîth, celui rapporté par An-Nassaï et At-Tirmidhî et sur lequel se fonde le premier avis ? ?

En fait il faut savoir que, dans les Hadîths, le terme "kufr" désigne habituellement le "kufr i'tiqâdî" (l'incroyance), mais aussi parfois le "kufr 'amalî" (qui correspond seulement au grand péché et est synonyme de "kabîra"Winking smiley. Et dans le premier Hadîth, celui rapporté par An-Nassaï et At-Tirmidhî, justement, les mots "faqad kafara" désignent non pas le "kufr i'tiqâdî" mais le "kufr 'amalî" : si on peut en être certain, c'est à cause du second Hadîth, celui rapporté par Ahmad et Abû Dâoûd, qui montre que l'homme reste musulman.

D'ailleurs ce n'est pas le seul Hadîth où le Prophète (sur lui la paix) a employé le mot "kufr" dans le sens de "kufr 'amalî", pour désigner ce qui est un grand péché ("kabîrah"Winking smiley et non un acte d'incroyance ("kufr i'tiqâdî"Winking smiley.

Voici un autre Hadîth de ce genre : "Deux choses existent chez les hommes, qui sont du kufr chez eux : remettre en question les filiations et faire des lamentations à propos du mort" (rapporté par Muslim). Par "kufr", ici, il faut bien entendu comprendre "kufr 'amalî", autrement dit grand péché, et non perte totale de la foi.
"Insulter un musulman est un acte de mal ("fusûq"Winking smiley, et le combattre est un acte de kufr" : voici un troisième Hadîth similaire, rapporté entre autres par At-Tirmidhî, qui le commente ainsi : "Le sens des mots "le combattre est un acte de kufr" n'est pas que l'homme est alors devenu incroyant comme l'est l'apostat. La preuve en est que le Prophète (sur lui la paix) a dit : "Quand quelqu'un a été tué volontairement, sa famille a le choix : s'ils le veulent ils demandent l'exécution de l'assassin, et s'il le veulent ils pardonnent". Or, si le meurtrier était devenu incroyant à cause de son acte de meurtre, il aurait fallu obligatoirement l'exécuter. En fait il est rapporté de Ibn Abbâs, de Tâ'oûs, de 'Atâ et de plus d'un savant qu'ils ont dit : "Il existe un "kufr" moindre que le "kufr", un "fusûq" moindre que le "fusûq"." (Sunan At-Tirmidhî, kitâb ul-îmân).
Il s'agit de la fameuse formule "kufr dûna kufr", qui signifie justement que le mot "kufr" désigne parfois le "kufr 'amalî", lequel est moindre que le "kufr i'tiqâdî". Cette formule a également été adoptée par Al-Bukhârî (cf. Sahîh Al-Bukhârî, kitâb ul-îmân). Comme l'a dit At-Tirmidhî, on doit cette formule à Ibn Abbâs, Tâ'oûs et 'Atâ. Et rassurez-vous : les chaînes de narration en sont authentiques (cf. Silsilat ul-ahâdîth as-sahîha, tome 6 pp. 111-116).


Synthèse de la réponse :


Le fait de délaisser sans raison valable la prière (salât) tout en reconnaissant son caractère obligatoire constitue un grand péché ("kabîra"Winking smiley. Mais ce n'est pas un acte d'incroyance ("kufr i'tiqâdî"Winking smiley et d'apostasie ("ridda"Winking smiley.

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).


Seconde question :



Vous avez cité le Hadîth : "Il y a cinq prières que Dieu a rendues obligatoires. Celui qui en fait bien les ablutions, qui les accomplit à leur heure et accomplit parfaitement leur génuflexion et leur dévotion, il y a pour lui la promesse de la part de Dieu qu'Il lui accordera Son Pardon. Et celui qui ne fait pas cela, il n'y a pas pour lui de promesse : si Dieu le veut, Il lui pardonnera, et si Dieu le veut Il le punira (rapporté par Ahmad et Abû Dâoûd)". Puis vous avez écrit : "Voyez, ce Hadîth montre que l'homme qui néglige la prière (bien sûr sans en renier le caractère obligatoire) peut être pardonné par Dieu."
Moi je pense que lorsque le Prophète a dit "... Et celui qui ne fait pas cela, il n'y a pas pour lui de promesse : si Dieu le veut, Il lui pardonnera, et si Dieu le veut Il le punira", il n'a pas parlé de celui qui ne fait pas du tout la prière, mais de celui qui ne fait pas cela : "bien faire les ablutions, accomplir ces prières à leur heure et accomplir parfaitement leur génuflexion et leur dévotion". Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).


Ma réponse :

Je comprends l'explication que vous avez écrite et votre position. Cependant, l'explication que je pense humblement être correcte est celle que j'ai rapportée ci-dessus de savants.



Cette explication du Hadîth se comprend comme suit (Dieu sait mieux) : les mots du Hadîth sont : "Et celui qui ne fait pas cela ("dhâlika"Winking smiley, il n'y a pas pour lui de promesse...". "Cela" désigne tout ce que la phrase précédente du Hadîth avait mentionnée, à savoir "bien faire les ablutions, accomplir ces prières à leur heure et accomplir parfaitement leur génuflexion et leur dévotion". Or la prière en elle-même y est aussi incluse. Pourquoi ?

Parce que – et vous aussi vous êtes d'accord sur ce point – le mot "cela" du Hadîth désigne assurément le fait de ne pas accomplir la prière à l'heure. Or, d'après des savants hanbalites comme Ibn Taymiyya, si on néglige – volontairement et sans raison valable – d'accomplir une prière obligatoire à son heure, on ne peut pas la remplacer (en faire le qadhâ) (puisque le remplacement d'une prière n'est possible d'après eux que pour celui qui a oublié d'accomplir cette prière, qui en a été empêché par une raison indépendante de sa volonté, ou qui est resté endormi jusqu'à ce que l'horaire de cette prière soit terminée). Je pense très probablement que si vous partagez l'avis faisant le takfîr alladhî lâ yusallî, vous partagez également cet avis disant qu'il est impossible de remplacer la prière qui, sans raison valable, n'a pas été accomplie à son heure.

Donc, si on prend les deux avis des savants hanbalites en la matière, le simple fait de ne pas "accomplir les prières à leur heure" (ce qu'exprime sans nul doute possible le Hadîth rapporté par Abû Daoûd) inclue aussi le fait de ne pas accomplir du tout ces prières, puisque ce n'est ensuite, selon l'avis de ces savants hanbalites, plus possible.

Donc le fait de ne pas accomplir du tout la prière est inclus dans le mot "cela" du Hadîth rapporté par Abû Dâoûd...

ais même en ne se basant pas sur ce raisonnement et ce syllogisme, on arrive à la même conclusion (adamu takfîr-illadhî lâ yussallî) si on prend la formule de Ibn Abbâs (et d'autres) : kufr dûna kufr. Il s'agit, dans les Hadîths qui appliquent le mot kufr au fait de négliger la prière sans en renier le caractère obligatoire, d'un kufr 'amalî seulement, donc d'un péché kabîra.

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).

[www.maison-islam.com]

à bon entendeur salut, salem, shalom
Nabilette [ MP ]
18 mars 2004 21:28
Salamou aleikoum wa rahmatoulah wa barakatouh

Shakawa Wahulol, Problèmes et solutions
Ecrit par Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid


DORMIR ET MANQUER LA PRIERE DE L'AUBE (SALAAT AL FAJR)

Un frère se plaignait : " Je manque Salat al-Fajr la plupart des jours, et il est rare que je fasse cette prière à son heure. Habituellement, je ne me lève pas avant que le soleil ne soit levé, ou au mieux je me lève après
l'heure de prière du fajr en communauté (jamaa'ah). J'ai essayé de me lever
à l'heure, mais sans succès. Quelle est la solution à ce problème ?"

Louange à Allah. La solution à ce problème, comme pour les autres, se décline sous deux aspects : théorique et pratique.

L'aspect théorique peut être divisé en deux points supplémentaires :
1. Le Musulman devrait connaître l'importance de salaat al-fajr aux yeux d'Allah, soit-Il glorifié. Le Prophète (Paix et bénédictions d'Allah sur lui) disait : " La prière de l'aurore effectuée en congrégation équivaut à une nuit entière de prières. " (Muslim, p.454, n°656 ; al-Tirmidhi, 221)

Le Prophète (Paix et bénédictions d'Allah sur lui) ajouta : " Les prières les plus pesantes pour les hypocrites sont salaat al-'isha' et salaat al-fajr, mais s'ils savaient seulement ce qu'elles contiennent en récompense, ils viendraient même s'ils devaient ramper. " (Rapporté par Imam Ahmad, al-Musnad, 2/424 ; Sahih al-Jaami', 133).

" Quiconque prie al-fajr est sous la protection d'Allah. Ne vous mettez pas dans une situation où vous devrez rendre compte de votre négligence à Allah.
" (Rapporté par al-Tabaraani, 7/267 ; Sahih al-Jaami', n°6344).

" Les anges se relaient auprès de vous nuit et jour. Ils se rencontrent à la salaat al-fajr et à celle d'al-'asr, ceux qui sont restés auprès de vous pendant la nuit reprennent leur ascension et sont questionnés par Celui Qui
Sait mieux qu'eux : 'Comment avez-vous laissé Mes Serviteurs ? ' Ils disent : 'En partant, nous les avons laissé en train de prier et en revenant, nous les avons trouvé en train de prier.' " (Rapporté par
al-Bukhaari, al-Fath, 2/33).

" La meilleure des prières aux yeux d'Allah est la prière de l'aurore effectuée en congrégation, le vendredi. " (Rapporté par Abou Na'im, al-Hilyah, 7/207, et al-Silsilah al-Sahihah, 1566).

D'après un hadith sahih : " Quiconque prie al-Bardayn entrera au Paradis. "
(Rapporté par al-Bukhaari, al-Fath, 2/52). Al-Bardayn sont al-fajr et al-'asr .

2. Le Musulman devrait comprendre la gravité de manquer salaat al-fajr. Cela est expliqué dans le hadith cité ci-dessus : " Les prières les plus pesantes pour les hypocrites sont salaat al'isha' et salaat al-fajrS "

Dans Al-Sahih, il est rapporté que Ibn 'Umar (Qu'Allah soit satisfait d'eux deux) dit : " Quand nous ne voyions pas une personne aux prières du fajr et de l''isha', on pensait à elle en mal. " (Rapporté par al-Tabaraani dans
al-Mu'jam al-kabir, 12/271. Al-Haythami disait des hommes de al-Tabaraani qu'ils étaient muwaththaqoon - dignes de confiance. Al-Majma', 2/40). Ils pensaient du mal d'une personne absente lors de ces deux prières car la
régularité dans leur performance est une indication de la foi et une mesure de la sincérité. Les autres prières peuvent être plus faciles à effectuer car elles conviennent mieux aux circonstances personnelles et elles
s'imbriquent plus facilement entre les temps de travail et de sommeil. Seulement ceux qui sont déterminés et sincères, ceux qu'on considère comme bons sont capables de prier fajr et 'isha' régulièrement en congrégation.

Cet autre hadith souligne la gravité de manquer salaat al-fajr : " Quiconque prie le fajr est sous la protection d'Allah. Ne vous mettez pas dans une situation où vous devrez rendre compte de votre négligence à Allah, parce que quiconque se trouve dans cette situation sera mis à part et jeté ensuite dans le Feu de l'Enfer. "

(Rapporté par Muslim, p.454)

Ces deux points devraient suffire à motiver le c¦ur du musulman dans son ardeur à ne pas manquer le fajr. Le premier point le poussera à s'efforcer de gagner la récompense du fajr, et le second agira comme un avertissement
qui le dissuadera de commettre le péché de négligence.

L'approche pratique de ce problème inclut un certain nombre de mesures que le Musulman peut prendre afin de s'habituer à accomplir la salaat al-fajr régulièrement en congrégation. Ces mesures incluent :

· Se coucher tôt. Selon un hadith sahih, le Prophète (Paix et bénédictions d'Allah sur lui) n'aimait pas dormir avant 'isha et parler après. Le Musulman ne devrait pas dormir avant la salaat al-'isha' parce qu' évidemment la plupart de ceux qui dorment avant se sentiront aussi fatigués et lourds que s'ils avaient été malades pendant le reste de la nuit.

De plus, le Musulman ne devrait pas parler après 'isha' et les savants ont expliqué pourquoi cela est déconseillé : les discussions maintiennent les gens éveillés jusque tard dans la nuit, alors ils craignent de s'endormir et
de manquer qiyaam al-layl, ou l'heure correcte ou prescrite pour la prière du fajr.

La discussion qui n'est pas appréciée après l''isha', comme l'expliquent les savants, est celle dans laquelle il n'y a pas de bénéfice clair ; mais s'il y a un bénéfice - tel qu'étudier et développer sa connaissance, connaître les histoires des gens droits, parler à un invité, passer du temps avec sa femme et sa famille, parler aux voyageurs et prendre soin d'eux et de leurs bagages, ou pour toute autre raison valable - alors il n'y a rien de mal dedans. Cela n'a aucun rapport avec les raisons pour lesquelles tellement de gens veillent aussi tard de nos jours, c'est à dire pour faire le mal et commettre des péchés ! Donc le Musulman doit se coucher tôt, pour qu'il puisse se lever dans un état frais pour prier fajr et éviter le type de veillées tardives qui le fatigue et l'empêche de se lever pour prier fajr en
congrégation.

Il est clair que les gens ont des besoins différents en ce qui concerne le sommeil et il est donc impossible de dicter des heures particulières pour se coucher, mais chaque personne devrait s'attacher à dormir à l'heure qui lui
permettra de se lever facilement pour salaat al-fajr. Si une personne sait par expérience que dormir après 23h00, par exemple, signifie qu'elle n'arrivera pas à se lever pour fajr, alors d'un point de vue islamique elle ne doit pas se coucher plus tard Set ainsi de suite.

· S'assurer que l'on est propre (taahir) et réciter adhkaar (prières) avant de s'endormir. Cela aide la personnes à se lever pour le fajr.

· Avoir une intention sincère et être déterminé à se lever pour le fajr au coucher . Mais une personne qui se couche en espérant que le réveil ne fonctionne pas et que personne ne vienne la réveiller, ne sera pas capable - avec une intention aussi corrompue - de se lever pour prier le fajr aussi longtemps qu'elle a cette mauvaise intention.

· Se rappeler Allah dés le réveil. Certains peuvent initialement se lever, et retourner se coucher. Mais si on se remémore Allah dés le réveil, cela dénouera les n¦uds du shaytan et motivera à se lever. Quand on accomplit
wudoo' (les ablutions), notre détermination devient plus forte et on éloigne encore davantage le shaytan ; lorsque l'on prie, on fait échec au shaytan, et notre balance de bonnes actions pèse encore plus lourd et on se sent heureux et plein d'énergie.


· Rechercher l'aide de sa famille ou d'amis pour prier le fajr et s'encourager mutuellement à cet effet. Cela est essentiel et très certainement inclus dans les mots d'Allah (interprétation du sens) :
" Aidez vous les uns les autres dans al-birr et al-taqwa ( la vertu, la droiture et la piété)S " [Al-Maa'idah 5 :2]


" Par al-'asr (l'heure). Assurément ! L'homme va à sa perte, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes ¦uvres et se recommandent la vérité et se recommandent la patience. " [Al-'Asr 103 :1-3]

Le Musulman devrait encourager sa femme, par exemple en la réveillant pour prier le fajr et elle devrait l'encourager, peu importe son état de fatigue et d'épuisement. Les enfants devraient également rechercher l'aide de leur père pour se lever, donc il peut les réveiller quand il est l'heure de la prière. Aucun père ne devrait dire : "Ils ont des examens, ils sont fatigués. Laissons-les dormir, les pauvres enfants. " C'est une erreur de penser qu'en agissant ainsi on est un parent gentil et miséricordieux ; la vraie grâce des parents consiste justement à réveiller les enfants pour qu'ils adorent Allah.


" Ordonne à ta famille de pratiquer la prière et soit patient en leur offrant les prièresS " [Ta-Ha 20 :132 - interprétation du sens général ]

Tout comme les membres d'une même famille devraient s'aider et s'encourager les uns les autres à prier le fajr, les frères en Islam devraient s'entraider. Par exemple, les étudiants universitaires vivants dans la même résidence peuvent s'encourager en frappant à la porte du voisin pour qu'il se lève prier et adorer Allah.

· Prier Allah de nous aider à nous lever pour prier al-fajr en congrégation.
La Du'aa est l'une des plus grandes sources de force et de succès en toutes choses.

· Utiliser des moyens variés pour se réveiller, par exemple les réveils. Ils doivent être situés aux endroits les plus appropriés. Certains placent leur réveil juste à côté de leur tête et quand il sonne, ils l'éteignent et se
rendorment aussitôt. Ces personnes doivent mettre leur réveil un peu plus loin, afin qu'elles se réveillent réellement pour l'éteindre.

On peut aussi s'arranger pour recevoir des appels de réveil par des compagnies de téléphone, et aucun Musulman ne devrait considérer ce service comme étant trop onéreux s'il en a le besoin, car il s'agit d'une dépense
dans le chemin d'Allah, et se lever pour répondre au commandement d'Allah ne peut être mesuré en terme de richesse matérielle.

Jeter de l'eau au visage de la personne qui dort. Le Prophète (Paix et bénédictions d'Allah sur lui) louait l'homme qui se lève la nuit pour prier et qui réveille son épouse, et quand elle refuse de se lever, il lui jette de l'eau au visage ; et il louait la femme qui se lève la nuit pour prier et qui réveille son époux et quand il refuse de se lever, elle lui jette de
l'eau au visage (Rapporté par Imam Ahmad, Musnad, 2/250 ; Sahih al-Jamami', 3494).
Asperger d'eau le visage de quelqu'un est un des moyens de réveiller une personne pour la prière qui sont prescrits dans la chariah. En fait, c'est assez rafraîchissant et énergisant. Ce genre de réveils peut en énerver
certains, et ils peuvent se mettre à crier, jurer et proférer des menaces ; c'est pourquoi la personne qui cherche à réveiller l'autre doit faire usage de sagesse et de patience, et se rappeler que plus rien n'est inscrit sur le
registre de celui qui dort (c'est à dire, ses actions ne sont plus enregistrées quand il dort) - et ainsi pouvoir faire face à tout mauvais traitement, et ne pas se dissuader de réveiller les gens pour la prière.

· Ne pas dormir seul. Le Prophète (Paix et bénédictions d'Allah sur lui) interdit à un homme de dormir seul. (Rapporté par l'Imam Ahmad, Musnad, 2/91 ; al-Silsilah al-Sahihah, n°60). Peut être que la sagesse derrière cette
interdiction est qu'une personne se laisse aller à dormir de trop quand il n'y a personne pour la réveiller pour la prière.

Ne pas dormir dans des endroits reculés où il ne viendrait à l'esprit de personne que quelqu'un puisse y dormir, comme par exemple une personne qui dort sur le toit de sa maison sans dire à sa famille où elle est, ou dormir
dans une partie reculée de la maison ou de la résidence universitaire, afin que personne ne puisse la réveiller, tout le monde pensera que cette personne est à la mosquée alors qu'en fait elle dort. Quiconque a besoin de dormir à l'écart des autres devrait dire à ceux autour de lui où il sera afin qu'ils puissent venir le réveiller.

· Etre vif et actif au réveil. On devrait se lever immédiatement et non pas se lever par étapes, comme certains le font. On peut être réveillé plusieurs fois, et chaque fois qu'on se lève et que l'ami part, on se recouche. Se lever par étapes en général est un échec, la seule façon d'éviter de se rendormir est de se lever immédiatement.

· Ne pas mettre le réveil trop tôt. Si on sait qu'on a encore du temps devant nous avant l'heure de la prière, on peut penser : "J'ai encore le temps, laissez moi dormir un petit peu plusS " Tout le monde doit savoir comme se prendre en main et éviter cette situation.

· Allumer une lampe ou la lumière au réveil .Cela a pour effet de dissiper le sommeil.

· Ne pas veiller tard, même pour prier qiyaam al-layl. Certains peuvent rester tard pour prier qiyaam al-layl, et ensuite s'endormir quelques minutes avant le fajr et être incapable de se lever pour la prière. Cela
arrive souvent pendant le Ramadan ; les gens restent éveillés tard et s'endorment peu de temps avant le fajr, alors ils manquent la prière. Il est clair que c'est une grave erreur, car la prière obligatoire (fard) prime sur la prière surérogatoire (naafil). Et que dire alors de ceux qui restent éveillés non pas pour prier mais pour commettre des péchés ou au mieux faire des choses acceptables ? Le shaytan peut rendre l'idée de rester éveillé attractive pour discuter de sujets importants pour certains daa'iyahs (travailleurs islamiques), ensuite ils finissent par s'endormir et manquer la prière, perdant ainsi bien plus que ce qu'ils ont gagné.

· Ne pas trop manger avant d'aller dormir. On dort d'un sommeil plus profond quand on a trop mangé. Celui qui mange beaucoup se fatigue et donc dort beaucoup, et perd donc beaucoup de choses. C'est pourquoi il faut essayer de manger léger le soir.

Avertissement concernant la malentendu à propos de l'acte sounnah qui consiste à s'allonger après la prière de fajr. Certains ont pu entendre le hadith dans lequel le Prophète (Paix et bénédictions d'Allah sur lui) disait
: " Quand l'un d'entre vous a prié, qu'il s'allonge sur son flanc droit. "
(Rapporté par al-Tirmidhi, n°420 ; Sahih al-Jaami', 642). Il est également rapporté que quand le Prophète (Paix et bénédictions d'Allah sur lui) avait prié la sounnah du fajr, il s'allongeait, ensuite Bilaal l'appelait à la
prière, et il se levait pour prier. Les gens ont peut-être entendu ces hadiths, et ont tenu à suivre cette sounnah prouvée, mais ils ne comprennent pas comment le faire correctement. On peut donc prier la sounnah du fajr,
ensuite s'allonger sur le coté droit et se laisser rapidement emporter dans son sommeil jusqu'au lever du soleil. C'est à cause d'un manque de bonne compréhension. Quand il s'agit de s'allonger, il n'est en rien question de
s'endormir, et Bilaal avait l'habitude de venir et de dire au Prophète (Paix et bénédictions d'Allah sur lui) qu'il était l'heure de prier. De plus, comme l'a rapporté Imam Ahmad et Ibn Hibaan dans un hadith sahih, si le
Prophète (Paix et bénédictions d'Allah sur lui) voulait se reposer avant le fajr, il mettait sa tête dans sa paume droite, appuyée sur son coude.
(Rapporté par Ahmad, al-Musnad, 5/298 ; Sahih al-Jaami', n°4752).

Ce genre de repos empêche de s'endormir rapidement, car dans ce cas la tête est appuyée sur une paume et un coude, elle tomberait si on s'assoupissait, et donc on finirait par se réveiller. En plus de cela, Bilaal était chargé de réveiller
le Prophète (Paix et bénédictions d'Allah sur lui) pour la prière du fajr.

· Prier qiyaam al-layl tard dans la nuit, juste avant le fajr de telle sorte que quand on termine le witr, l'appel pour la prière de fajr est donné et l'adoration n'est pas alors " discontinuée ". La prière de la nuit devrait
être offerte pendant le dernier tiers de la nuit - qui est le moment préféré- et suivie immédiatement par la prière de fajr, quand on se sent encore éveillé et énergique.

· Suivre l'exemple du Prophète (Paix et bénédictions d'Allah sur lui) dans sa position de sommeil. On devrait donc s'allonger sur le flanc droit, placer la joue droite sous la main droite. Cette position rend le réveil
facile. Le meilleur conseil est le conseil de Muhammed (Paix et bénédictions d'Allah sur lui) et c'est mieux de dormir ainsi que dans toute autre position qui rend le réveil difficile.

· S'aider en faisant une sieste au cours de la journée, dans le sens où une personne aura alors besoin de moins de sommeil la nuit.

· Ne pas dormir entre 'asr et maghrib, parce qu'après cela la personne se couchera tard, et en se couchant tard on a davantage de mal à se lever.

· Finalement, la dévotion sincère envers Allah est la meilleure motivation pour se lever pour la prière, parce qu'Allah est Celui qui contrôle toutes les aides. Si une personne est réellement sincère et son c¦ur brûle de dévotion envers Allah, alors Allah l'aidera à se lever pour prier al-fajr en congrégation, même si elle se couche quelques instants avant al-fajr.

Cette sincérité et cette dévotion poussent parfois certaines personnes très enthousiastes à trouver des moyens inhabituels pour s'aider à se lever, ce qui est un signe d'ardeur et d'intensité. Certains utilisent un certain
nombre de réveils, en réglant chacun d'entre eux à quelques minutes d'intervalles, de telle sorte que quand ils éteignent le premier réveil, le réveil suivant sonne peu après et ainsi de suite. D'autres attachent une
ficelle à leur poignée, avec l'autre bout de la ficelle pendu à la fenêtre, afin que quand un de leurs amis passent sur le chemin de la mosquée, celui ci peut tirer la ficelle et réveiller son ami pour la prière de fajr.

Voyez par vous-mêmes ce qui peut être accompli avec sincérité et détermination, qu'Allah vous guide ! Mais l'amère vérité est que la faiblesse de foi et le manque de sincérité sont largement répandu parmi les
gens aujourd'hui, comme en témoigne le faible nombre de personnes qui prient dans les mosquées au fajr, et ce malgré le fait que nombreux sont ceux qui vivent près des mosquées.

Mais il n'y a aucun doute que certains dorment si profondément qu'il est davantage question de maladie, ils peuvent être excusés parce que c'est au delà de leur contrôle. Ceux-ci doivent s'adresser à Allah pour être aidés,
aller voir un docteur pour trouver un remède et faire tout leur possible pour trouver une solution.

Enfin, voici un mot sur ce phénomène très connu : certains prétendent qu'il y a un hadith qui dit que la personne qui souhaite se lever pour fajr devrait réciter la dernière partie de la sourate al-Kahf avant de dormir et
avoir l'intention dans son c¦ur de se lever à une certaine heure et cela la fera se lever à cette heure précise. Ils prétendent que c'est testé et prouvé. Nous répondons que ce hadith sahih n'existe pas, et cela n'a aucune
valeur. Le meilleur exemple est celui de Muhammed
(Paix et bénédictions d'Allah sur lui).
Laïla AMIR [ MP ]
28 octobre 2014 08:39
salam ma soeur,

Je pense que tout ne peut pas être parfait du premier coup et tout le temps. La prière est un apprentissage et une habitude à prendre. Notre corps doit la mémoriser notre cerveau doit la mémoriser.
d'autre part, je ne sais pas quel âge vous avez. Mais quand on est ado, ou jeune adulte c'est toujours compliqué "d'avoir à céder" à ses parents. Et c'est vrai que c'est très agaçant de les avoir sur le dos en permanence et à les entendre "fais ci fais ça"
Moi aussi j'ai été ado et je suis maman de 4 ado. Ce n'est pas une histoire de diable. En chacun de nous il y a un petit enfant rebelle et qui fait de la résistance quand on lui donne des ordres. C'est peut-être une histoire de conflit éducatif et générationnel. C'est l'intention et les efforts que vous faites qui sont importants .Faire la prière c'est comme apprendre à courir, mais avant de courir il faut apprendre à marcher : essayer de se lever, tomber, se relever, faire un pas, deux, tomber, marcher, déraper et accepter de se pardonner de ne pas être parfait. Bonne journée
Laïla AMIR - écrivaine
Oum-Ouzeïr [ MP ]
29 octobre 2014 00:06
Wa aleikoumou selem wa rahmtou Llahi wa barakatouh, dans ton cas, si j'ai bien compris, quand tu pries par exemple le asr, tu ne fera que 3 rak'ats sur 4 ? Si c'est le cas ma soeur, je te conseille de faire une roqya, de te protéger, de dire bismi Llah à chaque chose que tu feras, de faire ts protetions avant de dormir et de faire du dhikr écouter du coran, lire du coran, faire des rappels...) car je crains Ô ma soeur qu'il y ai un djinn en toi! car d'après ce que j'ai compris tu ne te contrôle pas vraiment. Wa Llahou a3lam
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook