Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Poème partage
s
7 mars 2017 18:14
As-Salam 'Aleykoum

Je relance un post je voudrais lire vos poèmes par ceux d'un autre. Partagez un poème, une leçon de vie ou autre. Sans blasphème, sans shirk, sans moquerie, ou autre chose condamnable.

Quelque chose qui donne l'envie à la méditation. Quelque chose de beau, de subtil.

Je commence :

C'est présenté dans mon esprit,
Une table garni,
Dans laquelle on pouvais y voir,
Se que l'on Ne rêve à boire,
Un verre de tristesse par ci,
Une gorgé de regret par la,
Une gourde de mélancolie,
Une outre d'hypocrisie,
Bouteille d'amertume,
Jalousie d'écume,
Mensonge douce plume,

Quoi d'autre ?!
Des choses ici et là,

Breuvage nauséabond du cœur,
Perversité, grande peur,
Coupe d'ostentation,
Mélange de passion,
Goulée de médisance,
Arc-en-ciel de négligence,

Douleur et Maladie,
Solitude glacé pour lit,
Mort devant-vous sourit.
Z
7 mars 2017 18:21
L'Imâm Ibn Juzayy al-Kalbî al-Gharnâtî al-Mâlikî [rahimahullâh] a écrit ce très beaux poème sur le Prophète [salla l-Lâhou 'alayhi wa sallam] :

أروم امتداح المصطفى فيردني * قصوري عن إدراك تلك المناقب 
J’ai désiré louer l’élu [al-Mustafâ] mais je fus gêné
Par ma propre incapacité à saisir l'immensité de sa gloire.

ومن لي بحصر البحر والبحر زاخر * ومن لي بإحصاء الحصى والكواكب
Comment puis-je mesurer un océan, quand l’océan est si vaste ?
Et comment puis-je compter toutes les pierres et toutes les étoiles ?

ولو أن أعضائي غدت ألسنا إذا * لما بلغت في المدح بعض مآرب 
Et même si tous mes membres devenaient des langues,
Je ne pourrais le louer comme je le désire.

ولو أن كل العالمين تألفوا * على مدحه لم يبلغوا بعض واجب 
Et si toute la création était réunie,
Afin de le louer, elle n'atteindrait pas son dû.

Il conclut son poème par ces deux vers:

فأمسكت عنه هيبة وتأدبا * وعجزا وإعظاما لأرفع جانب 
J’ai cessé [de le louer] par crainte et par Adab, par incapacité [à trouver les mots] et par glorification de son haut rang.

ورب سكوت كان فيه بـلاغـةٌ * ورب كلام فيه عتب لعــاتــبِ 
Et il se peut qu'un silence porte en lui une éloquence,
Et qu'une parole porte en elle un blâme. 
P
7 mars 2017 18:40
Waaleykoum Salam

J'ai jamais ecrit de poème mais je vais essayer tiens :

La vie tu est si belle et si moches
je t'aime et je te déteste.

La vie tu est si présente
pourtant éphémère.

La vie tu est si attirante
pourtant si empoisonnante

La vie tu est un cadeau
A la fois si imprévisible
si dur, mais si Belle

La vie tu n'est que passagère

Bon voila, j'ai choisis un thèmes simple, si vous aussi vous voulez vous essayer

[www.edilivre.com]
[center]Entreprendre, c'est viser l'meilleur en risquant le pire[/center] [center]Les filles arrêtez de danser sur des musique qui vous insultes. [/center]
s
7 mars 2017 18:47
Mauvaise nouvelle,
Oh monde cruelle
Qui t'affaibli
Meme en pleine nuit.

Reve cauchemardesque
Devient réalité
Solution grotesque
Ce n'est pas terminé.

Bombes et obus
Mort soudaine
Sang confondu
J'ai la haine.


Sadique


Je viens de l'inventer Confused smiley
[color=#FF0033]Ich liebe Schokolade[/color]
P
7 mars 2017 18:59
Dans le ventre de ma mère
La lumière douce-amère
Porte toutes les couleurs du monde ;

Dans le ventre de ma mère,
Le silence est errance,
Il n'y fait ni chaud, ni froid,
Il n'y a ni saison, ni érosion,
A peine l'étreinte du temps qui passe...

Dans le ventre de ma mère,
Je suis la vie et la mort,
Le silence et le son,
L'ombre et la lumière,
Enfin, je suis un concentré d'univers,
Recroquevillé dans ce ventre tout chaud,
Dans ce ventre tout rond,
Dans l'éclosion du monde.

Et puis, dans le ventre de ma mère
Se déploie l'univers...
Et je me déploie avec lui,
De division cellulaire en division cellulaire,
Et je deviens germe,
Et se forme mon corps,
Dans l'ordre exact de la création...

Mais, comme toute chose sur terre,
Le ventre de ma mère est éphémère...
Et bientôt viendra l'heure
Où je naîtrai d'elle,
Où j'entrerai dans ce monde déployé
Où rien n'est plus Un...

Alors le ventre de ma mère à jamais disparaîtra,
Dans l'insatiable rumeur du temps.
s
7 mars 2017 19:21
Par contre j'avais pas fais attention tu veux dire quoi par ta seconde phrase ?
Citation
sadique a écrit:
Mauvaise nouvelle,
Oh monde cruelle
Qui t'affaibli
Meme en pleine nuit.

Reve cauchemardesque
Devient réalité
Solution grotesque
Ce n'est pas terminé.

Bombes et obus
Mort soudaine
Sang confondu
J'ai la haine.


Sadique


Je viens de l'inventer Confused smiley
s
7 mars 2017 19:34
Explique moi se que j'ai souligné :

Dans le ventre de ma mère
La lumière douce-amère
Porte toutes les couleurs du monde ;

Dans le ventre de ma mère,
Le silence est errance,
Il n'y fait ni chaud, ni froid,
Il n'y a ni saison, ni érosion,
A peine l'étreinte du temps qui passe...

Dans le ventre de ma mère,
Je suis la vie et la mort,
Le silence et le son,
L'ombre et la lumière,

Enfin, je suis un concentré d'univers,
Recroquevillé dans ce ventre tout chaud,
Dans ce ventre tout rond,
Dans l'éclosion du monde.

Et puis, dans le ventre de ma mère
Se déploie l'univers...
Et je me déploie avec lui,
De division cellulaire en division cellulaire,
Et je deviens germe,
Et se forme mon corps,
Dans l'ordre exact de la création...

Mais, comme toute chose sur terre,
Le ventre de ma mère est éphémère...
Et bientôt viendra l'heure
Où je naîtrai d'elle,
Où j'entrerai dans ce monde déployé
Où rien n'est plus Un...

Alors le ventre de ma mère à jamais disparaîtra,
Dans l'insatiable rumeur du temps.
Citation
oumjanna a écrit:
Dans le ventre de ma mère
La lumière douce-amère
Porte toutes les couleurs du monde ;

Dans le ventre de ma mère,
Le silence est errance,
Il n'y fait ni chaud, ni froid,
Il n'y a ni saison, ni érosion,
A peine l'étreinte du temps qui passe...

Dans le ventre de ma mère,
Je suis la vie et la mort,
Le silence et le son,
L'ombre et la lumière,
Enfin, je suis un concentré d'univers,
Recroquevillé dans ce ventre tout chaud,
Dans ce ventre tout rond,
Dans l'éclosion du monde.

Et puis, dans le ventre de ma mère
Se déploie l'univers...
Et je me déploie avec lui,
De division cellulaire en division cellulaire,
Et je deviens germe,
Et se forme mon corps,
Dans l'ordre exact de la création...

Mais, comme toute chose sur terre,
Le ventre de ma mère est éphémère...
Et bientôt viendra l'heure
Où je naîtrai d'elle,
Où j'entrerai dans ce monde déployé
Où rien n'est plus Un...

Alors le ventre de ma mère à jamais disparaîtra,
Dans l'insatiable rumeur du temps.
s
7 mars 2017 19:46
Finalement je retire se que j'ai dit je n'aime pas ton poème !
Car quand tu dit "Oh monde cruel" e pense que c'est comme si tu te plaignais à une créature (le monde) qui est autre qu'Allah. j'ai peur que sa sois du shirk. Donc je me désavoue de ces dires.

Citation
samsam81 a écrit:
Par contre j'avais pas fais attention tu veux dire quoi par ta seconde phrase ?
s
7 mars 2017 19:55
Crying
Citation
samsam81 a écrit:
Finalement je retire se que j'ai dit je n'aime pas ton poème !
Car quand tu dit "Oh monde cruel" e pense que c'est comme si tu te plaignais à une créature (le monde) qui est autre qu'Allah. j'ai peur que sa sois du shirk. Donc je me désavoue de ces dires.
[color=#FF0033]Ich liebe Schokolade[/color]
s
7 mars 2017 19:59
C'est interdit de se plaindre à autre qu'Allah. Désolé j'ai répondu trop vite au début puis dans le premier message j'ai précisé que je voulais pas de shirk ou autre je veux pas cautionner sa sa m'apprendra je ne posterais plus. Qu'Allah nous pardonne.

Donc je me désavoue de tout poème ou intervention en contenant ou contenant n'importe quel pêché.
Citation
sadique a écrit:
Crying
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook