Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Ordonné le convenable et interdire le blâmable
8 janvier 2021 15:29
Salam Aleykoum.

🔷️ Le devoir d'ordonner le convenable et interdire le blâmable :
________________________________________________

🔹️ 4 parties seront évoquer dans cette publication :

1) Les passages du Qur'an sur le fait d'ordonner le convenable et interdire le blâmable

2) Les ahadîths sur le fait d'ordonner le convenable et interdire le blâmable

3) Parmi les conséquences du délaissement du devoir d'interdire le blâmable...

4) Être parfait pour ordonner le convenable et interdire le blâmable ?
________________________________________________

🔹️ Les passages du Qur'an sur le fait d'ordonner le convenable et interdire le blâmable (8 Versets) :

- « Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, Ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront. »
Sourate 3 Verset 104.

- « Vous êtes la meilleure communauté, qu'on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez Le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. [...] »
Sourate 3 Verset 110.

- « Ils croient en Allah et au Jour dernier, ordonnent Le convenable, interdisent le blâmable et concourent aux bonnes œuvres. Ceux-là sont parmi les gens de bien. »
Sourate 3 Verset 114.

- « Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l'Évangile. Il leur Ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. [...] »
Sourate 7 Verset 157.

- « Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent Le convenable, interdisent le blâmable accomplissent la Salât, acquittent la Zakat et obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage. »
Sourate 9 Verset 71.

- « Ils sont ceux qui se repentent, qui adorent, qui louent, qui parcourent la terre (ou qui jeûnent), qui s'inclinent, qui se prosternent, qui commandent Le convenable et interdisent le blâmable et qui observent les lois d'Allah... et fais bonne annonce aux croyants. »
Sourate 9 Verset 112.

- « ceux qui, si Nous leur donnons la puissance sur terre, accomplissent la Salat, acquittent la Zakat, ordonnent Le convenable et interdisent le blâmable. Cependant, l'issue finale de toute chose appartient à Allah. »
Sourate 22 Verset 41.

- « Ô mon enfant accomplis la Salat, commande Le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t'arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise ! »
Sourate 31 Verset 17.
________________________________________________

🔹️️ Les ahadîths sur le fait d'ordonner le convenable et interdire le blâmable
(4 ahadîths) :

- « Celui d'entre vous qui voit un mal qu'il le change par sa main. Si il ne peut pas alors par sa langue et si il ne peut pas alors avec son coeur et ceci est le plus bas de la foi. »
[Sahih Mouslim n°49]

- ‎‎« La fitna d'un homme dans sa famille, son argent et sa personne est expiée par le jeûne, la prière, le fait d'ordonner le bien et le fait d'interdire le mal. »
[Sahih Boukhari n°1895 et Sahih Mouslim n°144]

- « Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa main ! Vous allez certes ordonner le bien et interdire le mal ou sinon Allah va vous envoyer un châtiment venu de Lui puis vous L'invoquerez mais Il ne vous exaucera pas. »
[Rapporté par Ahmad]

4ème hadîth, pour monter l’importance d’ordonner le bien et d’interdire le mal pour la survie de notre communauté, le prophète Salla Allah Alahyi Wa Salam nous donne cet exemple :

- « L’exemple de celui qui ordonne le bien et de celui qui commet le mal est à l’image d’un groupe de gens sur un bateau en train de fendre les flots, chacun a une place précise. Soudain, l’un d’eux commence à percer un trou à la place où il se trouve, prétextant que cette place lui est particulière et qu’il peut en faire ce qu’il veut. Si les autres le laissent faire ils périront et de périront tous et s’ils interviennent pour l’empêcher tout le monde qui se trouve sur le bateau sera sauvé y compris le pauvre malheureux. »
[Rapporté par Boukhari]
________________________________________________

🔹 ️Parmi les conséquences du délaissement du devoir d'interdire le blâmable... :

➡️ Allah Azzawajel a dit :

« Ceux des enfants d'Israʾil (Israël) qui n'avaient pas cru ont été maudits par la bouche de Dawud (David) et de 'Isa (Jésus) fils de Maryam (Marie), parce qu'ils désobéissaient et transgressaient. Ils ne s'interdisaient pas les uns aux autres ce qu'ils faisaient de blâmable. Comme est mauvais, certes, ce qu'ils faisaient ! »
Sourate 5 Versets 78-79.
8 janvier 2021 15:31
Sheikh As-Sa’di [rahimahullah] a dit dans son tâfsir a propos de ces Versets :

« Ils ne s’interdisaient pas les uns aux autres ce qu’ils faisaient de blâmable, c’est-à-dire qu’ils faisaient des choses blâmables et et ne s’interdisaient pas cela, celui qui faisait le péché était donc par cela associé à l’autre qui se taisait et n’interdisait pas le blâmable en ayant la capacité de le faire. Ceci indique qu’ils négligeaient l’ordre d’Allah et qu’ils étaient réellement désobéissants car si ils avaient de la vénération pour leur seigneur, ils auraient été jaloux de ses interdictions et ils se seraient mis en colère pour ce qui le met en colère. Se taire sur le blâmable avec la capacité de l’interdire leur a donc valu le châtiment car cela comporte des méfaits immenses, parmi ceux-ci :

– le fait de se taire est une désobéissance même si celui qui se tait ne commet pas directement le péché car comme il est obligatoire de s’écarter du péché, il est obligatoire de blâmer celui qui le commet.

– le fait de négliger les péchés et de ne s’en soucier que très peu.

– Ne pas les réprimander conduis les désobéissants et les pervers à multiplier les péchés, le mal augmente, le désastre religieux et matériel s’agrandit, ils deviennent apparents et prédominants (les désobéissants et les pervers), puis après cela les gens du bien faiblissent dans leur opposition aux gens du mal à tel point qu’ils deviennent incapables de ce dont ils étaient capables avant cela.

– Dans le fait de délaisser l’interdiction du blâmable il ya la disparition de la science et l’augmentation de l’ignorance. Ceci car certes la désobéissance, sa répétition, le fait qu’elle soit commise par beaucoup de personnes et que les gens de religion et de science ne la réprime pas, cela amène à croire que ce n’est pas une désobéissance et peu être que l’ignorant pensera que cela est une bonne adoration agrée. Et quel méfait est plus grand que le fait de croire que ce qu’Allah a interdit est licite? l’inversement du sens des réalités dans les esprits et le fait de voir le faux vrai.

– Se taire sur les péchés des désobéissants, il se peut que cela enjolive les péchés aux yeux des gens et que certains soient suivi par d’autres car l’homme est poussé à suivre ceux de son genre et de son espèce. »

➡️ Allah le Très-Haut dit aussi :

« Et craignez une calamité qui n'affligera pas exclusivement les injustes d'entre vous. Et sachez qu’Allah est dur en punition. »
Sourate 8 Verset 25.

➡️ Le compagnon Ibn 'Abbâs [radi Allah anhu] dit dans son tafsīr :

« Allah a ordonné aux croyants de ne pas fermer les yeux sur le répréhensible car Allah enverra un châtiment qui touchera le juste comme l'injuste. "Le juste comme l'injuste" signifie celui qui commet le répréhensible comme celui qui ne le commet pas. »

➡️ Le prophète Salla Allah Alahyi Wa Salam a dit :

- « Les gens, quand ils voient l'injuste commettre son injustice sans l'en empêcher, ne sont pas loin de voir Allah les frapper tous, sans distinction, d'un châtiment provenant de Lui. »
[Abu Dawud, Tirmidhi, An-Nasai]

- « Si les gens voient un mal sans le changer, il s'en faut de peu qu'Allah les punisse tous de Son châtiment. »
[Abu Dawud n°4338, Ibn Mâjah n°4005]

➡️ Le compagnon Abū Dardâ’ [radi Allah anhu] a dit :

« Ordonnez le convenable et interdisez le mal, sinon Allah vous enverra un sultan injuste qui ne respectera pas les vieux et qui n’aura pas pitié des petits. Les justes parmi vous invoqueront Allah et ne seront pas exaucés et vous demanderez pardon à Allah mais vous n’aurez pas l’absolution de vos péchés. »
[Ihyā ulûm ad-Dîn, page 628-629]
________________________________________________

🔹️ Être parfait pour ordonner le convenable et interdire le blâmable ?

➡️ Anas Ibn Mâlik [radi Allah anhu] a dit :

« Nous dîmes : « Ô Messager d'Allah ! Nous n'ordonnerons le bien que quand nous aurons fait le bien nous-mêmes,et nous n'interdirons le mal que quand nous nous serons détournés du mal. »

Le Messager d'Allah Salla Allah Alahyi Wa Salam rétorqua :« Non ! Vous devez enjoindre le bien même si vous ne le faites pas entièrement vous-mêmes, et vous devez barrer le chemin au mal, même si vous en êtes pas entièrement détournés. »
[Rapporté par At-Tabarânî dans Al-Mu'jam Al-Awsat n°6628]

➡️ Le calife Umar ibn ʿAbd Al-ʿAzīz [rahimahullah] a dit :

« Si la personne ne se permettait pas d’exhorter son frère jusqu’à ce qu’elle soit elle-même parfaite et qu’elle complète parfaitement l’adoration de son Seigneur pour laquelle elle fut créée, alors les gens se renverraient tous mutuellement la responsabilité de l’accomplissement du bien, et ainsi, la réprobation du mal et la prescription du bien seraient levées et le nombre d’exhortateurs, de même que de ceux qui prodiguent le conseil loyal (an nassîhah) pour Allah diminuerait sur la terre. »
[Al Amr bil Ma°rūf wa An Nahi °anil Munkar]
8 janvier 2021 15:31
Le juriste Sa'id bin Jubair [rahimahullah] a dit :

« Si la personne n’enjoignait le bien et ne réprouvait le mal que lorsqu’elle n’avait rien à se reprocher alors plus personne n’ordonnerait un bien ni ne réprouverait un mal. »

➡️ Le Salaf, l'imam Malik [rahimahullah] a confirmé cet avis et a ajouté :
« Et qui est irréprochable ? »

➡️ L'exégète Ibn Kathīr [rahimahullah] a dit dans son tafsīr :

« Le fait d’ordonner le bien de même que de l’accomplir, chacun des deux représente une obligation. Le fait de délaisser l’un n’annule pas l’obligation de l’autre selon la parole la plus correcte des savants anciens [salaf] et récents [khalaf]. »
[Tafsīr Al Qur’aan Al °Adhīm]
N
8 janvier 2021 15:50
Salam

barakAllah ufik un rappel très complet

ils sont trop occupés avec leur guéguerre homme vs femme sur ce forum Oups
H
8 janvier 2021 16:07
Salam,

C'est bien tous ces rappels mais il serait intéressant de préciser/expliquer dans quelle mesure et à quel degré faut-il, selon les oulémas contemporains, les appliquer ?

- Est ce que tout musulman doit/peut ordonner le bien et interdire le mal ou bien seul le "gouverneur" en est responsable ?
- Jusqu'ou faut-il/peut-on aller ? s'arrêter au niveau du conseil ou des invocations ? ou bien intervenir physiquement ?
- Faut-il les appliquer en dehors des pays musulmans ? en Europe ? dans la rue ? dans les lieux publics ? à la mosquée ? uniquement dans le cercle des proches ?
P
8 janvier 2021 16:20
Alaykoum salam,

Barak'Allah o fik pour se rappel très bien détaillé Nawfel
«Le plus beau caractère est la timidité» _ La mère des croyants Aïchā -رضي الله عنها-♡
8 janvier 2021 16:29
و عليكم السلام ورحمة الله وبركاته اخي

بارك الله فيك
Très bon rappel qui devrait être lu par plus d'un.

Qu'Allah t'agrée akhy.
8 janvier 2021 16:35
Barak'Allah ufikoum pour avoir tout lu.

Au passage c'est un frère qui a rédigé le rappel.
8 janvier 2021 16:39
Oui tu as raison ce serait effectivement très intéressant.

- Est ce que tout musulman doit/peut ordonner le bien et interdire le mal ou bien seul le "gouverneur" en est responsable ?

C'est une responsabilité collective qui n'incombe pas seulement au gouverneur mais à tout ceux qui en ont la capacité.

- Jusqu'ou faut-il/peut-on aller ? s'arrêter au niveau du conseil ou des invocations ? ou bien intervenir physiquement ?

Ce sera au cas par cas donc la réponse peut varier.

- Faut-il les appliquer en dehors des pays musulmans ? en Europe ? dans la rue ? dans les lieux publics ? à la mosquée ? uniquement dans le cercle des proches ?

On peut l'appliquer partout mais certainement pas avec tous le monde (les mécréants) la aussi ce sera au cas par cas.
Citation
HalteAuxFautes a écrit:
Salam,

C'est bien tous ces rappels mais il serait intéressant de préciser/expliquer dans quelle mesure et à quel degré faut-il, selon les oulémas contemporains, les appliquer ?

- Est ce que tout musulman doit/peut ordonner le bien et interdire le mal ou bien seul le "gouverneur" en est responsable ?
- Jusqu'ou faut-il/peut-on aller ? s'arrêter au niveau du conseil ou des invocations ? ou bien intervenir physiquement ?
- Faut-il les appliquer en dehors des pays musulmans ? en Europe ? dans la rue ? dans les lieux publics ? à la mosquée ? uniquement dans le cercle des proches ?
8 janvier 2021 16:47
بارك الله فيه

Qu'Allah l'agrée
Citation
Nawfel Al Jamil a écrit:
Barak'Allah ufikoum pour avoir tout lu.

Au passage c'est un frère qui a rédigé le rappel.
8 janvier 2021 18:40
Effectivement il faut interdire le blâmable et ordonner le bien mais on remarque très souvent que les gens n’aiment pas du tout mais alors pas du tout les rappels à l’ordre et finissent toujours avec cette sempiternelle réplique: seul Dieu peut me juger .... tout ça parce que tu leur rappelles le blâmable dans leur conduite.
8 janvier 2021 19:39
L'orgueil
Citation
pimprenelle a écrit:
Effectivement il faut interdire le blâmable et ordonner le bien mais on remarque très souvent que les gens n’aiment pas du tout mais alors pas du tout les rappels à l’ordre et finissent toujours avec cette sempiternelle réplique: seul Dieu peut me juger .... tout ça parce que tu leur rappelles le blâmable dans leur conduite.
H
9 janvier 2021 14:55
Au cas par cas oui mais lesquels ? Des exemples ? Sinon ça risque de laisser à chacun l’interprétation du cas comme bon lui semble et on risque des dérives !!
Citation
Nawfel Al Jamil a écrit:
Oui tu as raison ce serait effectivement très intéressant.

- Est ce que tout musulman doit/peut ordonner le bien et interdire le mal ou bien seul le "gouverneur" en est responsable ?

C'est une responsabilité collective qui n'incombe pas seulement au gouverneur mais à tout ceux qui en ont la capacité.

- Jusqu'ou faut-il/peut-on aller ? s'arrêter au niveau du conseil ou des invocations ? ou bien intervenir physiquement ?

Ce sera au cas par cas donc la réponse peut varier.

- Faut-il les appliquer en dehors des pays musulmans ? en Europe ? dans la rue ? dans les lieux publics ? à la mosquée ? uniquement dans le cercle des proches ?

On peut l'appliquer partout mais certainement pas avec tous le monde (les mécréants) la aussi ce sera au cas par cas.
9 janvier 2021 15:00
D'après Abou Sa'id Al Khoudri (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Celui d'entre vous qui voit un mal qu'il le change par sa main. S'il ne peut pas alors par sa langue et s'il ne peut pas alors avec son coeur et ceci est le niveau le plus faible de la foi ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°49)

En fonction de la situation si tu vois une jeune femme se faire agresser tu interviendras physiquement , si tu vois un frère boire de l'alcool la ce sera plutôt avec la langue etc..
Citation
HalteAuxFautes a écrit:
Au cas par cas oui mais lesquels ? Des exemples ? Sinon ça risque de laisser à chacun l’interprétation du cas comme bon lui semble et on risque des dérives !!
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook