Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam INVESTIR Vidéos Forum News
naissance et mort de Jesus Christ
JD [ MP ]
23 décembre 2005 09:24
bonjour

à l'approche de la fête de Noël; il me parait intéressant de donner un point de vue historique sur Jesus.

extrait de la revue : Le monde de la Bible

"L'élément le plus assuré de la vie de Jésus est paradoxalement sa mort. Elle fait intervenir Ponce Pilate, gouverneur romain de Judée de 26 à 36, un personnage connu par ailleurs des historiens antiques. Les chrétiens ne nient pas sa crucifixion (à la différence des musulmans), ils s'appuient même sur elle pour donner corps à la résurrection, qui est le pivot de leur foi. On peut la dater avec un bon degré de probabilité, sachant que les sources écrites attestent unanimement que Jésus mourut à Jérusalem un vendredi (Mc 15,42; Jn 19,31). Une divergence existe cependant entre les témoignages des évangiles canoniques. Selon trois évangiles, ce vendredi correspondait au jour même de la fête de la Pâque juive, le 15 du mois de nisan, puisque Jésus avait pris le repas pascal avec ses disciples, la veille au soir (Mc 14,12). Selon le témoignage de Jean, au contraire, Jésus mourut l'après-midi qui précédait la fête, le 14 (Jn 18,28), à quoi correspondent les données fournies par le Talmud de Babylone (Sanhédrin, 43a). Malgré les essais tentés à partir d'études sur les calendriers de l'époque, ces données sont difficilement conciliables. Il est probable que Jean a historiquement raison : exécuter en effet trois condamnés juifs le jour de la plus grande fête de l'année aurait été une faute politique majeure de la part de l'occupant romain. En conséquence, Jésus mourut le vendredi 14 nisan, et le dernier repas qu'il prit avec ses disciples ne fut sans doute pas le repas pascal proprement dit, bien qu'il baignât déjà dans l'atmosphère de la fête toute proche. Et parmi les 14 nisan qui tombèrent un vendredi pendant le mandat de Pilate, celui qui convient le mieux pour l'exécution de Jésus correspond au vendredi 7 avril de l'année 30, selon le calendrier actuel.

Plus difficile est la détermination de l'année de naissance de Jésus, un homme du peuple ne sachant en général pas, à l'époque, quand il était né. Si l'on en croit Matthieu et Luc (Mt 2,1; Le 1,5), Jésus naquit sous le règne d'Hérode le Grand, qui mourut lui-même en 4 avant notre ère. Si l'on tient compte que Jésus avait environ trente ans quand il commença à prêcher (Lc 3,23), et qu'Hérode mourut peu de temps après sa naissance (Mt 2,19), on peut émettre l'hypothèse vraisemblable qu'il naquit autour de 5 ou 6 avant notre ère, et qu'il avait 34 ou 35 ans à sa mort. Cette proposition pose deux questions. La première est que Jésus est né "avant Jésus-Christ"ce qui est pour le moins étonnant. On s'étonnera moins en apprenant que le fait de compter les années à partir de la naissance de Jesus est tardif (il s'imposa progressivement eu Europe à l'approche de la fin du premier millénaire) et qu'il se fonde sur les calculs d'un moine du VIe siècle, Denys le Petit, dont on ne découvrit que longtemps après sa mort qu'il s'était trompé. La seconde question porte sur la date proposée, peu conciliable avec une indication fournie par Luc, à savoir que le déplacement de Marie et Joseph à Bethlem eut lieu à l'occasion du recensement conduit en terre juive par Quirinius, légat de Syrie. Or, selon des indications fournies par Flavius Josèphe, Quirinius n'occupa ce poste qu'à partir de l'an 6 de notre ère, soit dix ans après la mort d'Hérode. L'indication de Luc est-elle fautive? Ou celle de Josèphe? Ou bien Quirinius, expert en politique orientale pour le compte de l'Empire, exerça-t-il deux fois la même fonction à quelques années d'intervalle? Les points d'interrogation s'accumulent, et l'historien doit reconnaître qu'il est quasi impossible de faire coïncider toutes les données. La date la plus vraisemblable de la naissance de Jésus reste finalement celle qui a été proposée, malgré les points obscurs : autour de 5 ou 6 avant notre ère. Quant au lieu de cette naissance, Bethléem est attestée par deux évangélistes, Matthieu et Luc (Mt 2,1 ;Lc 2,4), tandis que Marc et Jean n'en disent rien, ce dernier insistant plutôt sur l'origine galiléenne de Jésus (Jn 7,41-42). L'indication de Bethléem, patrie de David, pourrait avoir été influencée par le titre de Fils de David communément donné au Messie. Les historiens hésitent donc entre Bethléem en Judée et Nazareth en Galilée, sans que l'une des deux hypothèses parvienne à s'imposer.

cordialement

srnit [ MP ]
23 décembre 2005 11:55
Merci JD, très instructif

Pourquoi la vie de Jésus (paix sur lui) est elle aussi mystérieuse?
Pourquoi tous ces doutes? Est ce du au méthodes de l'époque? A t'on les mêmes doutes pour les grands hommes de cette époque? Y a t'il des explications? Merci
mdlazreg [ MP ]
23 décembre 2005 17:49
Salaam,

>>>>>>>>>>>>Les chrétiens ne nient pas sa crucifixion (à la différence des musulmans),



C'est faux. Les musulmans ne nient pas la crucifixion. Les musulmans disent que la crucifixion a eu bien lieu sauf que ca n'a pas ete Jesus ASWS.

Le verset est clair :

4.157. et à cause leur parole : “Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d'Allah”... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais ce n'était qu'un faux semblant ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude : ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué .
4.158. mais Allah l'a élevé vers Lui. Et Allah est Puissant et Sage.


>>>>>>>>>>>>Pourquoi la vie de Jésus (paix sur lui) est elle aussi mystérieuse?

Car la majorite des gens suivent les conjectures et a l'epoque il y avait ni internet ni rien.


L'essenciel ce n'est pas la naissance ou la mort de Jesus ASWS mais plutot Son message :

112.1. Dis : “Il est Allah, Unique.
112.2. Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.
112.3. Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus.
112.4. Et nul n'est égal à Lui”.
islamiquement_parlant [ MP ]
28 décembre 2005 04:16
Le prophète ^Issa a^lih ssalatou wa ssalem n'est pas mort
oceane1709 [ MP ]
1 décembre 2012 00:22
Que la paix soit sur vous, je voudrais juste préciser que le livre sacré des musulmans (le coran) décrit en détail la naissance du prophéte issa (jésus de nazaret) et on peut y comprendre que quand il est né, les feuilles des dattiers commencer à tombé. Ceux qui laisse comprendre que c'était le début de l'automne au moyen-orient. Donc la fête de noel et le calendrier se base sur de grosses erreurs.
Les textes catholiques se contredisent énormement et j'ai beau me lancer dans cette lecture je ne trouve que peu de véracité.
Je ne comprend pas que les chrétiens soutiennes jésus mais qu'ils ne suivent pas son exemple dans sa vie quotienne: ne pas manger du porc; adorer qu'un seul Dieu (non la trinité); être circoncis(jésus l'était ). Parceque au moment de la réssurection les gens seront rassemblée en 3 groupes: les croyants(croire en un Dieu unique et le mettre en pratique dans le bas-monde)-les hypocrites(ceux qui croient en un Dieu unique mais n'ont pas suivi le dernier prophete) et les mécréants.
fazi [ MP ]
1 décembre 2012 12:20
salam alaikoum
la religion de l'eglise de Rome a été corrompu par PAUL de Tarse
il y'a eu fusion du message de issa (as) (parabole du fils de l'homme) avec le concept de fils de dieu (chez les pains) et du roi soleil
des évangiles ont été écarté injustement, tel celui de Philippe, et celui de Thomas, et bien d'autres qui ont un sens mystique, gnosique et une sagesse trés grande
le coran raconte la naissance de issa, celle retenu par l'eglise de rome est une célébration de mythes paiens anciens .....
le coran reprend parfois des choses importantes qu'on trouve dans les Apocryphes et écartés injustement
elmakoudi [ MP ]
6 janvier 2015 17:48
une simple question paul a vu jesus
Agabus [ MP ]
6 janvier 2015 21:12
Citation
fazi a écrit:
salam alaikoum
la religion de l'eglise de Rome a été corrompu par PAUL de Tarse
il y'a eu fusion du message de issa (as) (parabole du fils de l'homme) avec le concept de fils de dieu (chez les pains) et du roi soleil
des évangiles ont été écarté injustement, tel celui de Philippe, et celui de Thomas, et bien d'autres qui ont un sens mystique, gnosique et une sagesse trés grande
le coran raconte la naissance de issa, celle retenu par l'eglise de rome est une célébration de mythes paiens anciens .....
le coran reprend parfois des choses importantes qu'on trouve dans les Apocryphes et écartés injustement

Le Catholicisme représente moins de la moitié des Chrétiens dans le monde et cette interprétation des évangiles n'est de loin pas partagée par tous ... d’ailleurs il suffit de voir la perte d'influence du Vatican pour s'en persuader.
La chrétienté n'est pas uniforme bien au contraire.
L analyse protestante de la Bible par ces exégèses considérés comme hérétiques par la papauté réfute en de nombreux points celle des catholiques notamment sur les textes apocryphes et les transgressions socio-politiques prises depuis le concile de Nicée... peut être est ce la raison pour laquelle cette branche compte de plus en plus d'adeptes.
La Trinité vue par les catholiques est également indigeste pour nombre de chrétiens dont la foi dépasse la croyance aveugle à cette incompréhension ! Pour ceux ci Dieu est unicité, Jesus est la "parole de Dieu" et le Saint Esprit (Gabriel) raffermi la foi de ceux qui croient avec l annonce de la bonne nouvelle.
iksjeehair [ MP ]
12 janvier 2015 16:20
Citation
oceane1709 a écrit:
Que la paix soit sur vous, je voudrais juste préciser que le livre sacré des musulmans (le coran) décrit en détail la naissance du prophéte issa (jésus de nazaret) et on peut y comprendre que quand il est né, les feuilles des dattiers commencer à tombé. Ceux qui laisse comprendre que c'était le début de l'automne au moyen-orient. Donc la fête de noel et le calendrier se base sur de grosses erreurs.
Les textes catholiques se contredisent énormement et j'ai beau me lancer dans cette lecture je ne trouve que peu de véracité.
Je ne comprend pas que les chrétiens soutiennes jésus mais qu'ils ne suivent pas son exemple dans sa vie quotienne: ne pas manger du porc; adorer qu'un seul Dieu (non la trinité); être circoncis(jésus l'était ). Parceque au moment de la réssurection les gens seront rassemblée en 3 groupes: les croyants(croire en un Dieu unique et le mettre en pratique dans le bas-monde)-les hypocrites(ceux qui croient en un Dieu unique mais n'ont pas suivi le dernier prophete) et les mécréants.


Jésus en tant que Juif était circoncis.

Pour les chrétiens il n'est plus demandé de pratiquer la circoncision qui est un "signe" !

Car par l’Esprit de Dieu, on devient « circoncis de cœur ». La circoncision physique n’est plus le signe de celui qui est fidèle et obéit à Dieu. C’est la circoncision SPIRITUELLE qui l’est ! La coutume de la circoncision n’était qu’un signe précurseur, un parallèle physique de ce que Dieu désire pour l’humanité ENTIÈRE, soit la circoncision du cœur, (Jér 4 ;4 ; Deut 10 :16 ; 30 :6).La circoncision a été remplacée par le baptême.... ça fait moins mal.


Quant au porc c'est vrai que c'est interdit....mais c'est tellement bon.
« Les religions ne sont jamais si bien comprises que par ceux qui ont perdu leur capacité de raisonnement.» (Voltaire)
Agabus [ MP ]
19 janvier 2015 15:32
Jésus était Juif de naissance mais son enseignement se détachait du rite religieux des Pharisiens qui s'éloignaient du Commandement de Dieu en privilégiant la tradition d'une pratique qu'il jugeait hypocrite.
L'homme a toujours eu tendance à brouiller le message de Dieu et les deux derniers prophètes n'ont ils pas montrer du doigt les arrangements pris par les Juifs puis plus tard par les Chrétiens avec la parole de Dieu ?

Concernant la souillure, les Chrétiens suivent la parabole de leur prophète qui déclara que rien en dehors de l'homme ne peut le souiller mais que c'est ce qui sort de l'homme qui le souille; Ceci signifie que la souillure ne vient pas de ce qu'ingurgite l' homme mais c'est de l'intérieur et plus précisément de son coeur que la souillure jaillit.
Bertje1 [ MP ]
25 janvier 2015 07:51
Naissance de Jésus
Il est vrai que la Bible ne dit rien sur la date du jour de la naissance de Jésus. Cela signifie que pour Dieu ce jour est totalement important. La fête de Noel est une fête qui a été inventée des siècles après la naissance de Jésus et n’a rien à voir avec la bible. Nullement la bible dit de commémorer sa naissance.

Mort de Jésus
Par contre elle ordonne clairement de commémorer la mort de Jésus (Luke 22 :18). Et c’est intéressant qu’elle indique avec précision le jour de la mort de Jésus: le 14 Nisan. En Israël, chaque année, le 14 Nisan était le jour joyeux de la célébration de la Pâque. Ce jour-là, les familles prenaient un repas dont le menu comportait un jeune agneau sans défaut. Cela leur rappelait le rôle que le sang d’un agneau avait joué dans la délivrance des premiers-nés israélites lorsque l’ange de la mort avait tué les premiers-nés égyptiens le 14 Nisan environ 1500 avant notre ère (Exode 12:1-14). L’agneau pascal préfigurait Jésus, étant notre Pâque qui a été sacrifié(1 Corinthiens 5:7). Comme le sang de l’agneau pascal, le sang versé de Jésus procure le salut à beaucoup d’humains.

Pourquoi il est impossible qu’un autre homme était mort à la place de Jésus ?
Jésus était un homme parfait, car sa vie a été directement mise dans la matrice de Marie (Matthieu 1 :20 ; Luc 1 :34,35). Avant sa vie sur terre il a vécu comme un esprit ou ange au ciel. Les anges sont parfaits, car tout ce que Dieu crée directement est parfait. Nous les hommes, nous sommes tous imparfaits, car nous avons hérité cette imperfection – le péché - de nos premiers parents Adam et Eve (Romains 5:12).
Un homme imparfait peut sacrifier sa vie pour une autre personne, mais le maximum qu’il puisse sacrifier c’est sa vie humaine imparfaite d’une durée de maximum de 90 ou 100 ans. Jésus, étant parfait, aurait pu vivre éternellement sur terre. Ce qui qu’il a donc sacrifié, c’est une vie humaine d’une durée éternelle sur terre. (Après cette mort Dieu l’a ressuscité au ciel comme un esprit.) Ce sacrifice humain, ou bien dit cette rançon humaine, a été nécessaire pour nous délivrer du péché et de la mort (Matthieu 20:28; Romains 6:23). Aucun homme imparfait ne pouvait fournir cette rançon.

Signe d’amour de la part de Dieu
Dieu a fait preuve d’un amour remarquable envers nous, car il a sacrifié un ange, qu’il a aimé le plus de tous. Les anges sont comme des enfants spirituels de Dieu (Job 1:8), et Dieu a dû voir comment cet enfant a été gravement torturé et pendu sur un poteau. Il l'a fait pour nous.

Pour cette raison la mort de Jésus est l’évènement le plus important de l’Histoire. Nier la mort de Jésus, c’est aussi nier le plus grand acte d’amour de Dieu et aussi nier le message le plus important des Saintes Écritures (Jean 3 :16).
al qurtubi [ MP ]
25 janvier 2015 14:06
Lorsque les historiens occidentaux nient l'historicité d'un personnage comme Jésus, cela est un epreuve éclatante de l'imposture intellectuelle dans laquelle ils pataugent.

En gros, on peut retenir que pour affirmer que telle choses a existé, on peut généralement dire qu'ils ont raison.
Mais lorsqu'ils disent que telle chose n'a pas existé, ce n'est que conjecture, quelle que soit la période de l'histoire étudiée...
Bertje1 [ MP ]
25 janvier 2015 17:24
À quoi ou à qui penses-tu? Quelqu'un qui nie l’existence de Jésus ?
al qurtubi [ MP ]
25 janvier 2015 20:17
Citation
Bertje1 a écrit:
À quoi ou à qui penses-tu? Quelqu'un qui nie l’existence de Jésus ?


Oui bertje1
nous avons la majorité des prophètes en commun
ça me met hors de moi de voir les gens nier leur historicité faute de preuve "objective"

que veulent ils comme traces de la part de prophètes préoccupés par la spiritualité?
Bertje1 [ MP ]
26 janvier 2015 09:42
Citation
al qurtubi a écrit:
ça me met hors de moi de voir les gens nier leur historicité faute de preuve "objective"
D'accord al qurtub. En général on ne nie pas historicité de la personne de Jésus. Mais beaucoup nient, ce qu'il a dit et ce qu'il a fait.
Agabus [ MP ]
26 janvier 2015 16:29
Citation
al qurtubi a écrit:
Oui bertje1
nous avons la majorité des prophètes en commun
ça me met hors de moi de voir les gens nier leur historicité faute de preuve "objective"

que veulent ils comme traces de la part de prophètes préoccupés par la spiritualité?


Au Pakistan, l'obscurantisme religieux avait atteint son paroxysme dans la négation du prophète 'Īsā en mai 2011 lorsque la Cour Suprême fut saisie d'un recours demandant l'interdiction du livre Saint des Chrétiens considéré comme blasphématoire en raison de son irrespect à notre prophète Muḥammad et du fait que la Bible contenait des passages "pornographiques" .
Cette absurdité me heurta car Le Coran me demande le respect aux Livres Saints qui l'ont précédé (Sourate 3 v 78) et traduire en justice un de ceux ci pour blasphème viendrait donc en contradiction avec ma foi en la Prophétie abrahamique que Muḥammad a conclu et scellé.
Si la Trinité des Chrétiens m'est spirituellement étrangère je respecte Mariam Bint Imrane et considère son fils 'Īsā comme un grand phophète car le Coran me l'enseigne :
(sourate 2 verset 81) 'Īsā est un prophète rempli d’Esprit Saint, (sourate 19 v35) il est la parole de Vérité, (Sourate 4 v169), il est "L’apôtre de Dieu & son verbe", (sourate 4 v156) Dieu l'a élevé à lui" et (Sourate 4 V157) le jour de la résurrection il témoignera contre ceux qui n'ont pas cru en lui....
Abu Huraira, grand narrateur de Hadith et digne de confiance, annonce également le retour d' 'Īsā à la fin des temps : " l'heure dernière ne viendra pas tant que le fils de Mariam ne sera pas descendu parmi vous en qualité d'arbitre équitable, il brisera la croix, il mettra à mort le porc, il supprimera le tribut . Alors l'argent sera si abondant que personne ne voudra plus l'accepter". (Hadith 46.31).
N'est il pas dit aussi qu 'Īsā jouera le rôle du sauveur des croyants accompagné du Mahdi, qu’il vaincra le D’ajjal et témoignera contre ceux qui se sont égarés de son enseignement en le divinisant (Chrétiens) ou en le blasphémant (Juifs et Musulmans)?
Bertje1 [ MP ]
27 janvier 2015 11:23
Agabus,
Tu parles de l’absurdité de la Cour Suprême pakistanais en interdisant la bible. Aussi l’église catholique a interdit de lire la bible pendant de longes siècles. Même aujourd’hui dans le monde de "chrétiens" beaucoup aiment plutôt enseigner des traditions, des fables ou de doctrines non-bibliques telles que Noel ou la Trinité.

La bible a prédits de telles choses :
- (..) vous avez annulé la parole de Dieu à cause de votre tradition. Hypocrites ! C’est avec raison qu’Isaïe a prophétisé à votre sujet, quand il a dit : ‘ Ce peuple m’honore des lèvres, mais leur cœur est très éloigné de moi. C’est en vain qu’ils continuent à me rendre un culte, parce qu’ils enseignent pour doctrines des commandements d’hommes (Matthieu 15:6-9)
- Cependant, la parole inspirée dit clairement que dans les périodes à venir quelques-uns abandonneront la foi, faisant attention à des paroles inspirées trompeuses et à des enseignements de démons. (1 Timothée 4:1)

Dès qu’on quitte la base, la parole de Dieu, on suit l’enseignement des hommes ou des démons.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 27/01/15 11:24 par Bertje1.
Agabus [ MP ]
2 février 2015 16:27
Je suis d'accord avec toi Bertje1 car que nous soyons juifs, chrétiens ou musulmans, notre Dieu commun et unique n'a cessé via ses prophètes de nous mettre en garde contre le risque d'éloignement de sa parole :
(S3 v7) "C'est lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à d interprétations diverses;
Les gens qui ont au cœur une inclinaison vers l 'égarement, mettent l accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation alors que nul n'en connait l'interprétation à part Allah"....
.
Ce verset résume parfaitement l'humilité que nous devons avoir en étudiant la parole de Dieu car nul exégèse ou "gourou spirituel" ne peut proclamer "savoir" ce que seul Dieu sait.
La fin de ce verset et le suivant nous appellent également à faire preuve d'intelligence pour se rappeler de la parole divine telle que Dieu l'a prononcée et non pas comme l'interprète le rituel des hommes faillibles par nature (S3v8 : "Seigneur ne laisse pas dévier nos cœurs après que tu nous ais guidé....).

Dans l’Évangile selon Matthieu, Jésus dénonce également ,lors de son sermon sur la montagne (Matthieu 5) la déshérence des gardiens du Livre qui ont privilégiés le rite des hommes au dépend de la stricte observance de la parole divine. A son arrivée à Jérusalem, il réitéra une nouvelle fois ses mises en garde contre les scribes et les pharisiens (Matthieu 23) pour que les croyants se recentrent sur la parole de Dieu en abandonnant l’hypocrisie d'une pratique religieuse vide de sens.

Pour conclure, je crois que le défi majeur du croyant est aujourd'hui de conserver le cap fixé par Dieu dans les trois livres saints de la Prophétie au risque de se perdre dans les chimères polythéistes ou obscurantistes de ceux qui ont malheureusement perdus ce lien, notre intelligence étant de loin notre meilleur rempart.
reprendrazero [ MP ]
2 février 2015 17:56
quelqu'un connait un livre sur la vie de jésus selon le coran et la sunna à me conseiller?
al qurtubi [ MP ]
3 février 2015 08:26
Bertje

qu'est ce que c'est rare de discuter avec un chretien non trinitaire de nos jours!
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook