Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
mariage
m
28 octobre 2004 17:26
suite un sujet ds le fourm féminin que le " mariage modèrne"
j'ai posé cette question pas de réponse sur ce forum

est ce que vous citer la preuve ds le coaron que c'est hrame de ce marié avce un non musulement
parsque ce que j'ai compris moi , c'est c'est hrame de ce marié avec un mouchrique (cad qq'un qui ne crois pas en dieu) , mais un chrétien, il crois en dieu
ds le coaron y a une différence q'in dieu parle des mouchrique et des "ahle elkitabe"
à vous de m'éclaircire
h
28 octobre 2004 18:14
salam,

ben si tu vous vous aimez vraiment il px se convertir et la tt s'arrange mais c vrai ke si il né pa musulman et pa pratikan ça change tout!!

ibn Abbass a dit : les anses de l'islame et les bases de la religions sont au nombre de trois: l'attestation qu'il n'y a d'aurtre divinité que Dieu, la prière, et le jeune du ramadan. Quiquonque manque l'une d'elles est considéré comme impie c'est à dire athée, incroyant.

j'espere t'avoir éclairci car je pense kil suffit de qql phrases pour comprendre la valeur de la religion

Winking smiley
anouarcharif's
28 octobre 2004 19:39
hnina21 a écrit:
-------------------------------------------------------
> salam,
>
> ben si tu vous vous aimez vraiment il px se
> convertir et la tt s'arrange mais c vrai ke si il
> né pa musulman et pa pratikan ça change tout!!

>

on peut pas se convertir parceke on aime la personne ki pratik pour moi ca c est pur dque de se marier avec un non moslem
s
29 octobre 2004 01:57
Tu te convertis avant tout pour Dieu et ta personne pas pour faire plaisir à autrui.
s
29 octobre 2004 02:03
En espérant que tu pourras y voir plus clair

Pourquoi une femme musulmane n'a-t-elle pas la possibilité, religieusement, de se marier avec un homme non musulman, alors qu'un homme musulman peut se marier dans certains cas avec une femme non musulmane ?



Réponse :



Il faut pour cela rappeler une chose que beaucoup de musulmans et de musulmanes ignorent ou oublient lorsqu'ils emploient le terme "mariage mixte" : être musulman, ce n'est pas forcément être d'origine orientale ou africaine. L'islam est une religion universelle, et une personne de type européen peut tout à fait être musulmane, autant musulmane qu'une personne née dans une famille musulmane. Aussi, un homme qui était non-musulman et qui choisit de se convertir à l'islam n'est pas un non-musulman, mais un musulman à part entière, quels que soient son pays et sa famille d'origine et quelle que soit son ancienne religion. Le mariage d'une femme née dans une famille musulmane, avec un homme converti à l'islam (quels que soient son pays et sa famille d'origine et quelle que soit son ancienne religion) n'est donc pas "le mariage d'une musulmane avec un non-musulman", mais bien le mariage d'un musulman avec une musulmane. Ce cas n'est donc pas concerné par votre question, qui concerne donc uniquement le mariage d'une femme musulmane (quel que soit son pays d'origine) avec un homme qui garde sa religion non-musulmane (quel que soit son pays d'origine). Et vous voulez pourquoi l'islam demande d'éviter ce type de mariage (nikâh).

Les sources musulmanes interdisent effectivement à une musulmane d’épouser un non-musulman, tandis que,le mariage d’un musulman avec une juive ou une chrétienne est autorisé sous certaines conditions.


Cette règle telle que la présentent nos textes :

C'est après Hudaybiyya (qui a eu lieu en l'an 6 de l'hégire) que le Coran a réglementé le mariage des musulmans avec des non-musulmans (Majmû' ul-fatâwâ, tome 32 p. 186) : il est alors demandé à ceux qui avaient fait de tels mariages de ne plus considérer le lien de tels mariages déjà établis comme étant impératifs (lâzim). C'est un verset de la sourate "Al-mumtahana" qui est venu apporter le changement : "O les croyants, lorsque les musulmanes viennent à vous en ayant émigré, éprouvez-les ; Dieu connaît mieux leur foi ; si vous constatez qu'elles sont croyantes, ne les faites pas retourner vers les non-musulmans ; elles ne sont pas licites pour eux et eux ne sont pas licites pour elles" (Coran, 60/10) (c'est-à-dire qu'il n'est pas licite pour ces musulmanes de se donner à eux et il n'est pas licite pour ces musulmanes de les recevoir en intimité) et "Ne retenez pas le lien conjugal [contracté auparavant avec] des non-musulmanes" (Coran 60/10). Le texte de ce verset englobe le mariage d'un musulman avec toute non-musulmane de même que le mariage d'une musulmane avec tout non-musulman : ceux qui étaient déjà établis ne sont plus impératifs (lâzim) (Ahkâm ahl idh-dhimma, tome 1 p. 344) et il ne faudra plus en faire de nouveaux (Majmû' ul-fatâwâ, tome 32 p. 186).

De même, le verset suivant de la sourate "Al-Baqara" – révélé peut-être après celui de "Al-mumtahana" d'après Majmû' ul-fatâwâ, tome 32 p. 180 – dit : "Ne vous mariez pas avec les mushrikât jusqu'à ce qu'elles soient musulmanes (…). Et ne mariez pas (vos parentes) avec des mushrikîn jusqu'à ce qu'ils soient musulmans (…)" (Coran 2/221). Le terme "mushrik" ne désigne habituellement pas la personne des Gens du Livre (ahl al-kitâb) ; c'est bien pourquoi d'autres versets font explicitement la différence entre "mushrik" et "ahl al-kitâb" ; ainsi "Wa la-tasma'unna min-alladhîna ûtul-l-kitâba min qab'likum wa min-alladhîna ashrakû…" ; "Lam yakun illadhîna kafarû min ahl il-kitâbi wal-mushrikîna…". En fait le terme "kâfir" est général et le terme "mushrik" particulier. Cependant, dans les cas où ce terme "mushrik" est utilisé seul, il est parfois synonyme de "kâfir" et désigne alors tout non-musulman, Gens du Livre y compris ; ainsi : "Innama-l-mushrikûna najas fa lâ yaq'rabu-l-masjid al-harâma…" englobe, selon Umar ibn Abd il-Azîz, les Gens du Livre aussi (Tafsîr Ibn Kathîr). Ceci car une certaine dimension secondaire du shirk n'est pas toujours absente : "Ittakhadhû ahbârahum wa ruhbânahum arbâban min dûnillâhi wal-massîha-b-na maryam (…). Sub'hânahû 'ammâ yushrikûn" (voir Majmû' ul-fatâwâ, tome 32 p. 180).
Mais même si on considère qu'ici, dans ce verset de "Al-Baqara" 2/221, le terme "mushrik" n'englobe pas les Gens du Livre et n'interdit que le mariage d'un musulman avec une polythéiste et le mariage d'une musulmane avec un polythéiste, alors de toute façon le verset de "Al-Mumtahana", que nous avons vu plus haut et qui avait été révélé avant ce verset de "Al-Baqara", a déjà interdit le mariage d'un musulman avec toute non-musulmane et le mariage d'une musulmane avec tout non-musulman.

D'un autre côté, cependant, la sourate "Al-Mâ'ïda" est parmi les dernières sourates à avoir été révélées (Majmû' ul-fatâwâ, tome 32 p. 180). Or, un de ses versets a, de l'interdiction des mariages sus-mentionnés, fait l'exception du mariage d'un musulman avec une chrétienne ou une juive : "Et [il vous est permis de vous marier avec] les femmes vertueuses parmi les croyantes et les femmes vertueuses parmi les gens qui ont reçu le Livre avant vous, si vous leur donnez leur douaire, ceci étant sous la forme d'un mariage et non en gens de mauvaise vie ni en preneurs d'amantes" (Coran, 5/5). Ce cas de mariage est donc en soi autorisé.
Tous les autres cas (mariage d'un musulman avec une polythéiste, une agnostique ou une athée, et mariage d'une musulmane avec un juif, un chrétien, un polythéiste, un agnostique ou un athée) restent interdits et restent concernés par les versets sus-cités de la sourate "Al-Mumtahana" et de la sourate "Al-Baqara". Il n'y a pas de divergence d'interprétations à propos de cette règle ; il y a au contraire consensus sur cela.


Le pourquoi de cette règle :

Cette différence entre le mariage d'un musulman avec une juive ou une chrétienne et le mariage d'une musulmane avec un non-musulman est à comprendre par rapport à trois points :


Primo, le mariage est quelque chose de très important, qui demande beaucoup plus que l'amour. En effet, en plus d'être fondé sur l'amour, un couple est aussi un équilibre qui se maintient au jour le jour, à force de compréhension mutuelle, de concessions, de dialogue et de volonté. Or, le fait d'avoir une sorte de non-reconnaissance de ses croyances, de ses valeurs et de son cadre de référence fragilise énormément les fondements du couple.

Secundo, l'organisation de la famille en islam est telle qu'il y a une complémentarité des fonctions qui fait par exemple que le mari a le devoir de subvenir aux besoins de la famille, mais que l’épouse a le droit de ne pas subvenir à ses propres besoins matériels même si elle possède des biens. Cette différence des fonctions fait que l’épouse peut se retrouver dans une situation de dépendance par rapport au mari.

Tertio, les musulmans et musulmanes reconnaissent tous et toutes comme véridiques Moïse et Jésus : celui qui ne reconnaît pas en eux d'authentiques messagers de Dieu, ayant reçu de Lui la révélation, n'est pas musulman.

C’est dans le cadre de ces trois particularités que l'on peut comprendre pourquoi un musulman peut se marier avec une juive ou une chrétienne (sous certaines conditions) mais qu’une musulmane ne peut pas se marier avec un non-musulman. En effet, au cas où une juive ou une chrétienne épouse un musulman, le responsable du foyer reconnaît sa foi en Moïse et Jésus, qui sont considérés comme d'authentiques messagers de Dieu. En revanche, les sources musulmanes n'ont pas permis le mariage d'une femme musulmane avec un juif ou un chrétien, parce qu’elle pourrait se retrouver dans une situation où le responsable du foyer ne reconnaît absolument pas sa foi et le message de Muhammad comme un authentique message de Dieu... Voilà pourquoi ce qui est possible dans un sens ne l’est pas dans l’autre.

Wallâhu A’lam (Dieu sait mieux).






Modifié 1 fois. Dernière modification le 29/10/04 02:04 par slaouia.
k
29 octobre 2004 15:21
bonjour à vous tous,

Tous les arguments que tu as mis en avant ci dessus, Slaouia, son valable dans la société des débuts de l'Islam.

Ce que je veux dire par là, c'est la société dans laquelle nous vivons, a évolué :
- la plupart des femmes travaillent et peuvent de se fait être indépendante en cas de rupture du mariage
- les hommes et les femmes sont plus instruits que lors des débuts de l'Islam. Dans la majorité des cas, il n'y en a pas un qui fasses plus valoir ses droits par rapport à l'autre.


Je suis peut être idéaliste, mais est il envisageable de pratiquer un Islam "revu et corrigé" sur certains points en tout cas ?
B
29 octobre 2004 15:35
Salam aalikoum khadija



doit on reformer l'islam???

c'est ce que tu essayes de dire??


[b]Plus rien ne m'étonne[/b]
k
29 octobre 2004 16:29
Bass a écrit:
-------------------------------------------------------
> Salam aalikoum khadija
>
>
>
> doit on reformer l'islam???
>
> c'est ce que tu essayes de dire??
>
>
>
>
> plus rien ne m'etonne


Réformer est un bien grand mot. Peut être simplement actualiser un certain nombre de choses.

Le mariage
les enfants
la femme
...

Encore une fois, je me demande si cela serait envisageable, et ce que Dieu en penserait
s
29 octobre 2004 16:51
Ma chère khadija,


j'espère ma chère compatriote que tu as longuement réfléchi à la question avant d'envisager l'idée de "réformer" l'islam .
Une chose cependant à ne pas oublier,ce n'est pas la religion qui doit s'adapter à toi mais toi qui doit d'adapter à elle.

L'homme et la femme sont égaux dans l'Islam en prenant en considération leur nature différente (car elle est réelle et incontournable ).Pourquoi détester entendre que la femme est de nature plus faible que l'homme ? Elle n'en n'est pas diminuée pour autant.Au contraire(.Le mot faiblesse n'est pas pris dans le sens de la diminution mais de la fragilité

Dieu a doté les hommes et les femmes de qualités physiologiques et autres, différentes et complémentaires mais également importantes. Ceci mène à certains rôles et devoirs différents mais complémentaires à l’intérieur de la cellule familiale. C’est ce à quoi le Coran réfère par le terme “(fad’)darâdja” (Sourate 2 v.228), souvent mal traduit comme “parce que Dieu l’a fait supérieur à l’autre”. Cette différenciation se retrouve strictement dans les rôles, non dans le statut ou l’honneur

L’Islam a été la première culture à admettre la totale indépendance financière de la femme, à lui accorder des droits codifiés, que même certaines parties de l’Europe d’aujourd’hui leur refuse

Pour moi,les arguments avancés si dessus sont donc parfaitement valables avec la société actuelle.

k
29 octobre 2004 17:13
Slaouia,

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi sur la supériorité de l'homme à tout point de vue.

Je te concède que physiquement un homme est physiquement plus solide qu'une femme dans le sens où, il peut par exemple soulever plus facilement une charge égale à son propre poid. En revanche, il a été scientifiquement prouvé que les femmes sont beaucoup plus résistantes notemment sur du long terme.

Nous sommes complémentaires, je te l'accorde. Sans quoi Dieu se serait contenté de ne créer que l'un de nous

Mais nous nous écartons du sujet.

Dans l'islam l'homme et la femme, ne sont pas égaux. Ne connaissant pas le Coran suffisament, je ne pourrai rappeler les sourat où ces mots figurent, mais j'ai lu :
- si tu as besoin d'un témoin, prends un homme, ou deux femme....
- lors d'un héritage, la femme, même si c'est l'épouse ou la fille, elle reçoit, après ses frères et les frères de son mari...
- la femme reste sous la tutelle de son père, de son frère, de son mari toute sa vie

Pour revenir à ton dernier paragraphe, connais tu beaucoup de femme musulmane ayant une fortune personnelle, et dont le mari ne profite pas ?

Ce que je veux dire par là, c'est que dans la société où nous vivons, la femme est reléguée au second rang. Alors, peut être que l'Islam n'est pas correctement appliqué par mes compatriotes.

Merci de tes informations que je trouve claires et de ton ouverture d'esprit. C'est très agréable.

Sur ce, saha Ftourkoum à tous et à toutes.
B
29 octobre 2004 17:19
Salam aalikoum Khadija


La femme est plus sensible a la douleur que l'homme

source: science et vie (que j'ai lu ya peu de tps)

Khadija, tu as eu malheureusement une (tres) mauvaise experience, malheureusement et j'ai l'impression que tu cherches a en trouver les raisons.

Lors de ton 1er mariage khti
ton ex mari faisait la priere? est ce qu'il buvait deja?

[b]Plus rien ne m'étonne[/b]
k
29 octobre 2004 18:07
salam aleykoum

Bass khadija a raison en disant que la femme est plus resistante sur du long terme.

Il existe un marathon tres dur aux etats unis qui est le plus dur au monde car il se deroule dans le desert et qu il dure quelques jours.Eh bien les vainqueurs de ce marathon sont la plupart du temps des femmes.Eh oui!!!
Car scientifiquement une femme est plus resistante sur du long terme.
B
29 octobre 2004 20:01
Salam aalikoum Khadija75


je vois k'il y a de la solidarité entre khadija Smiling Smiley

l'epreuve dont tu me parles je crois qu'elle s'appelle IRON MAN
et crois moi ce sont bel et bien les hommes qui l'a terminent le plus souvent
il y a un marathon (42.195km a pieds, 180km a velo et 3.9km a la nage)

Une fois chez moi inchallah je sortirais l'article.


En ce qui concerne la "reforme" je ne crois pas que cela soit necessaire dans la mesure ou l'islam est atemporelle
[b]Plus rien ne m'étonne[/b]
k
29 octobre 2004 20:26
SALAM

Non je t assure ce n est pas un triathlon mais un marathon et je sais encore ce que je dis vu que j ai vu le reportage a la tele.
voila je ne suis pas encore senile lol
Si je n etais pas sure de ce que je dis je n en aurais pas parler mon cher bass.
B
29 octobre 2004 23:36
Salam aalikoum Khadija75


Je t'en pris soit serieuse, dans toutes ls disciplines olympik, les hommes obtiennent de meilleurs performances.
Et cette resistance a la douleur nous la devons a la testosterone (hormone mâle)
D'ailleurs certains athletes femme se font des injections de testosterone (c'est du dopage bien entendu)

Khadija j'aimerais que tu me sites au moins la source, histoire de vérifier Eye rolling smileySmiling Smiley
ce n'est pas ke je te crois pas, mais jai du mal Winking smiley
[b]Plus rien ne m'étonne[/b]
s
30 octobre 2004 03:08
Le principal enseignement islamique à l'attention des croyants sur la question de la femme a été, dès l'origine, d'adopter envers elle une attitude de respect, d'estime et de courtoisie, et ce, quelle que soit sa position dans la famille: qu'elle soit une mère ou une fille, qu'elle soit une sœur ou une épouse, l'Islam n'a jamais autorisé que l'on porte atteinte à sa dignité.

En guise de preuves par rapport à ce qui vient d'être affirmé, voici la traduction de quelques versets du Qour'aane et de certains Hadiths.

A propos de la mère, le Qour'aane dit:

"Votre seigneur a décrété que vous n'adoriez que lui et que vous témoigniez de la bonté envers votre père et votre mère (…)"

(Sourate 17 / Verset 23)

Ce verset parle du devoir de bonté envers la mère immédiatement après avoir fait allusion à l'adoration d'Allah seul. La proximité entre ces deux obligations dans le texte coranique n'étant pas dû au hasard, elle montre bien l'importance qu'Allah accorde à ce devoir de bon comportement et de respect.

Il est rapporté dans un Hadith, qu'une fois un Sahâbi qui s'appelait Jâhimah (radhia Allâhou anhou) était venu auprès du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) et lui avait fait part de son intention de participer à une campagne militaire. Il était ainsi venu pour lui demander conseil à ce sujet. Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) lui demanda:

"As-tu encore une mère vivante?"

Après qu'il ait répondu par l'affirmative, le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) lui dit:

"Restes auprès d'elle, car le Paradis se trouve à ses pieds."


Abou Houreïra (radhia Allâhou anhou) rapporte pour sa part: Un homme vint auprès du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) et lui demanda

"Qui a le plus droit à ma bonne compagnie ?"

Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) répondit :
"Ta mère, puis ta mère et encore ta mère, ensuite ton père..."



Pour ce qui est des vertus que l'Islam reconnaît à la fille, Ibnou Abbas (radhia Allâhou anhou) rapporte un Hadith du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) qui dit:

"Celui qui a eu une fille, qui ne l'a pas enterré vivante (comme cela se faisait couramment dans la société arabe anté-islamique), ni ne l'a déshonoré et n'a pas non plus donné préférence à ses fils sur elle, Allah le fera entrer au paradis par l'intermédiaire de cette fille."


Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) dit encore:

"Celui qui fut éprouvé par quelque chose concernant ces filles et qui était ensuite bienfaisant pour elles, celles-ci seront un voile pour lui le protégeant du feu de l'enfer."

(Boukhâri)

Quel contraste entre ce que dit le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) et la mentalité qui prévalait auparavant ! Face à cette société arabe où la pratique d'enterrer les filles vivantes était très courante, voici donc le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) qui promet le Paradis à celui qui se montre bienveillant envers celles-ci…

En ce qui concerne le comportement que doit avoir le croyant à l'égard de sa sœur, citons ce Hadith:

"Celui qui a eu la responsabilité (d'élever) trois filles ou trois sœurs, a craint Allah (à leur égard) et s'est bien occupé d'elles, celui-ci sera avec moi au Paradis de cette façon - et il fit un signe de l'index et du majeur."

(Silsilat Ahâdîth As Sahîhah)

A propos de l'épouse, il y a un très grand nombre de recommandations qui ont été données aussi bien par le Qour'aane que par le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam). Le passage du Qour'aane le plus concis et le plus explicite à ce sujet est peut être celui-ci:

"Et comportez-vous avec elles (vos épouses) d'une manière bienveillante(…)"

(Sourate 4 / Verset 19)

Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) dit dans un Hadith:

"Le croyant qui a le meilleur caractère et qui est le plus doux envers son épouse compte parmi ceux dont la foi est la plus complète."

(Tirmidhi)



Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) disait encore que "le meilleur d'entre vous est celui qui est le meilleur avec son épouse et Je suis très bon envers mes épouses". (Tirmidhi, Ibn Mâdja)

Une partie de son dernier sermon prononcé à Arafât concernait aussi l'épouse ("Craignez Allah dans votre comportement à l'égard des femmes !" avait-il ordonné alors)

Ces différents versets et traditions expriment de façon très explicite la dignité et l'honneur que l'Islam a reconnu a la femme. Mais ce n'est pas tout… Avec cela, l'Islam a aussi rappelé l'égalité de l'homme et de la femme devant Allah pour ce qui est du mérite. Allah dit dans le Qour'aane:

"Ceux qui font de bonnes actions, qu'ils soient hommes ou femmes, à condition qu'ils soient croyants, entreront au paradis (…)"

(Sourate 4 / Verset 124)

Dans un autre verset, il est dit:

"En vérité, Je ne perds pas l'œuvre de celui qui fait le bien, qu'il soit homme ou femme (…)"

(Sourate 3 / Verset 195)

Il est rapporté qu'une fois Oummou Salmah (radhia Allâhou anha) demanda au Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) la raison pour laquelle Allah ne faisait pas du tout (ou très peu) allusion de façon explicite aux femmes dans le Qour'aane. Elle voulait savoir si cela signifiait que leurs bonnes actions ne seraient point acceptées… En réponse à cette question, un verset du Sourate "Ahzâb" (Les coalisés - Sourate 33/ Verset 35) fut révélé (Réf: Tafsir Ibn Kathîr, qui cite le Hadith de Nasaï); un verset dans lequel, après avoir cité différentes catégories d'hommes et de femmes agissant en bien, Allah leur promet à tous le pardon et une grande récompense. Ce qui confirme bien que le critère du mérite auprès d'Allah est la bonne pratique ou l'accomplissement d'une œuvre louable, et nullement le fait d'être homme ou femme. On est ici bien loin de l'affirmation émanant de certains dignitaires d'autres religions au sujet de la femme soutenant que celle-ci ne pouvait être admise au paradis tout en restant femme… ! 7

L'Islam a par ailleurs reconnu à la femme en général et à l'épouse en particulier des droits très importants. Allah y fait allusion dans phrase concise du Qour'aane, où Il dit:

"Et elles ont des droits équivalents à leurs devoirs.(…)"

(Sourate 2 / Verset 228)

Les commentateurs du Qour'aane soulignent ici qu'Allah a mentionné d'abord les droits de la femme, avant de mentionner ceux des hommes. Selon eux cette formulation à pour but d'insister sur le fait que ces droits doivent obligatoirement être respectés. Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) confirmait ceci lorsqu'il disait: "Certes, vous avez des droits sur vos épouses tout comme elles ont des droits sur vous…"

L'Islam a enfin mis un terme aux multiples injustices dont les femmes étaient victimes au sujet, par exemple, de leur droit de propriété, de la gestion de leurs biens, du mariage, du divorce, de l'héritage etc... Ce sont là autant de domaines où des lois claires et justes ont été énoncées.
Voici donc un aperçu de ce que l'Islam a apporté comme améliorations concernant la femme. Est-il raisonnable alors de prétendre que notre religion n'a en rien contribué à l'émancipation de la femme ? Est-il juste d'accuser l'Islam d'avoir privé la femme de ses droits ? Chacun est libre de répondre de façon objective et selon sa conviction personnelle à ces questions…

Néanmoins, il est n'est pas question non plus de nier que les femmes font encore l'objet aujourd'hui, dans de nombreuses sociétés à majorité musulmane, d'abus, de privations, d'injustices... Mais ces pratiques et attitudes relèvent essentiellement des traditions ancestrales qui sont toujours tenaces dans lesdites sociétés, d'autant plus qu'elles sont souvent justifiées par des lectures erronées ou des interprétations fallacieuses des références islamiques…
Il incombe donc à tous les musulmans de revenir vers les enseignements originels du Message Révélé au Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam), et d'y puiser la force et le courage de lutter, à l'instar de ce qu'avait fait le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam), contre le poids des traditions…

Qu'Allah nous guide tous vers Son agrément et nous éclaire sur la beauté de notre religion, l'Islam.

Âmine.
Z
30 octobre 2004 06:25
slaouia a écrit:
-------------------------------------------------------
> Tu te convertis avant tout pour Dieu et ta
> personne pas pour faire plaisir à autrui.


Salam,
C´est concis, clair et si vrai slaouia, bien écrit Winking smiley

Je pense wallah A3lam que si une personne se "converti" soit disant à l´islam pour toi cela le revient à te placer au meme niveau que le tout puissant SWT (A3oudou billah mina al Shaitane Ar Rajim)...en tout cas je vois pas musulman qui accepterait cette Over-Over Comparaison, n´oublie pas cela...

PS:je suis contre le mariage "mixte" pour les hommes car je pense qu´une exegese reflechie et contextualisée à notre epoque concluerait qu´il vaut mieux ne pas marier avec une femme non musulmane (y a qu a voir le nombre d ´enfant non musulmans issus de ces couples Sad Smiley)
$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ Le texte que je viens de taper a porté plainte :S $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$
Z
30 octobre 2004 06:30
khadijaone a écrit:
-------------------------------------------------------

> - les hommes et les femmes sont plus instruits que
> lors des débuts de l'Islam.

Ah oui je ne le savais pas!!!???
C´est vrai que les scientifiques musulmns cartonnent au Nobel!

En tout cas depuis la grande civilisation arabo-musulmane, on a pas reinventer:
La chirurgie
La Psychologie
L´astronomie moderne
La trigonometrie
L´Algebre
...

Je les cherche moi les musulmans modernes qui honorent la memoires de nos augustes ancetres!
$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ Le texte que je viens de taper a porté plainte :S $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$
Z
30 octobre 2004 06:38
khadijaone a écrit:
-------------------------------------------------------

> - si tu as besoin d'un témoin, prends un homme, ou
> deux femme....
> - lors d'un héritage, la femme, même si c'est
> l'épouse ou la fille, elle reçoit, après ses
> frères et les frères de son mari...
> - la femme reste sous la tutelle de son père, de
> son frère, de son mari toute sa vie
>

Salam,
je suis attérré à ta lecture...tout ce que je vois c´est un esprit faible polluer par la propagande islamophobe en vogue en France...
C´est tellement pitoyable surtout venant d´une femme d´ignorer à ce point la religion qui il y a 14 siecle proclamer avec verve l´égalité homme femme en terme de droit...Khadija, tu portes le nom de la 2eme meilleure femme de l´humanité (Radia Allah 3nha)...je pense franchement que ta vision faussée du statut de la femme est nocive...un conseil :ne va pas surtout epandre ton inculture quant à "ta?" religion...les femmes musulmanes sont al hamdoulah consciente de leur place privilégiée dans l´Islam, elles étudient,travaillent, sont vertueuses et combatent le machisme et la stupidité de certains hommes Coran à la main...
Avant de parler d une religion que tu ne connais pas, de grace va te documenter car tu ne fais du mal qu a toi meme!
Amicalement



Modifié 1 fois. Dernière modification le 30/10/04 06:39 par Zackmtl.
$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ Le texte que je viens de taper a porté plainte :S $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$
s
30 octobre 2004 13:23
Je pense sincèrement qu'avant de dire ce genre de choses comme dit Zackmtl,il faut se renseigner ,se documenter et étudier.
Tu avances des choses mais ou sont les versets sur lesquels tu t'es appuyé ???
Tu t'appuies sur quoi ?? sur le bouche à oreille ?? sur ce que dit envoyé spécial ou Tf1 sur notre religion ??
Pour moi,c'est exactement le meme discours.
Réformer l'Islam,tout ça n'est que pur blasphème.Allah ihdik.
J'espère que tu prendras le temps de lire ci dessus le statut de la femme en Islam.
Sache que notre religion n'a jamais abaissé la femme,elle lui accorde un profond respect.
Je te prie de bien vouloir réfléchir aux versets suivants :

“Je ne laisse perdre l’oeuvre d’aucun bienfaiteur parmi vous, homme ou femme, vous dérivez les uns des autres.” ( S. 3 : La famille d‘Imran, v. 195 )

“Parmi Ses signes est qu’ Il vous a créé à partir de vous-mêmes des épouses afin que vous trouviez auprès d’elles le calme et le gîte et qu’ Il a établi entre vous des liens de tendresse et de miséricorde. Il y a en cela des signes certains pour les gens qui méditent.” ( S. Les Romains, v. 21 )

"Les Croyants et les Croyantes sont étroitement liés les uns aux autres par l’amitié et le soutien réciproque. Ils prescrivent le bien communément reconnu comme tel et proscrivent ce qui est unanimement reprouvé. Ils pratiquent correctement la prière, donnent l’aumône légale et obéissent à Dieu et à Son Messager. Ceux là recevront la miséricorde de Dieu, Dieu est certes puissant et sage.” (S. 9 : Le retour à Dieu, v. 71 )

“Dieu à promis aux Croyants et aux Croyantes des jardins sous lesquels courent les rivières et où ils s’éterniseront , ainsi que des demeures agréables dans les jardins de l’Eden.” (S. 9 : Le retour à Dieu, v. 72 )

Elles vous sont un vêtement et vous en êtes un vêtement pour elles. (S. 2 : La vache, v. 187)
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook