Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Histoires vraies
Petite_flechette [ MP ]
27 avril 2004 15:58
Ces histoires n'ont pas été inventées pour faire rire le publique, loin de là, mais seulement pour montrer la réalité.

1)
La scène qui suit a eu lieu dans un vol de la compagnie British Airways entre Johannesburg et Londres : Une femme blanche, d'environ cinquante ans, s'assied à côté d'un noir. Visiblement perturbée, elle appelle l'hôtesse de l'air.
- Quel est votre problème, Madame ? Demande l'hôtesse.
- Mais vous ne le voyez pas donc pas? Répond la dame. Vous m'avez placée à côté d'un noir. Je ne supporte pas de rester à côté d'un de ces êtres répugnants.
- Donnez-moi un autre siège. S'il vous plait, calmez-vous, dit l'hôtesse. Presque toutes les places de ce vol sont prises. Je vais voir s'il y a une place disponible. L'hôtesse s'éloigne et revient quelques minutes plus tard: Madame, comme je le pensais, il n'y a plus aucune place libre dans la classe économique.
- J'ai parlé au commandant et il m'a confirmé qu'il n'y a plus de place dans la classe exécutive. Toutefois, nous avons encore une place en première classe.
Avant que la dame puisse faire le moindre commentaire, l'hôtesse de l'air continue : Il est tout à fait inhabituel dans notre compagnie de permettre à une personne de classe économique de s'asseoir en première classe.
- Mais, vu les circonstances, le commandant trouve qu'il serait scandaleux d'obliger quelqu'un à s'asseoir à côté d'une personne aussi désagréable. Et s'adressant au noir, l'hôtesse lui dit :
- Donc, monsieur, si vous le souhaitez, prenez votre bagage à main car un siège en première classe vous attend. Et tous les passagers autour, qui, choqués, assistaient à la scène, se levèrent et applaudirent...
---------------------------------------------------------------------------------------------- 2)
Un ouvrier mort au bureau depuis 5 jours
Les patrons d'une société d'édition essayent d'élucider la mort d'un de leurs employés au bureau sans que personne ne s'en aperçoive depuis 5 jours.
George Turklebaum, 51, employé comme correcteur d'articles dans une société de New York depuis 30 ans, a eu une crise cardiaque dans son bureau qu'il partageait avec 23 autres personnes. Il arriva le lundi matin, mais personne ne le remarqua jusqu'à samedi quand un nettoyeur passa et se demanda pourquoi il travaillait toujours pendant le week-end.
Son patron dit : "George était toujours le premier type à arriver tôt au bureau et à partir tard le soir. Ainsi personne n'a trouvé peu commun de voir George dans la même position. Ils n'ont rien dit. Il a toujours été très absorbé par son travail. "
Une autopsie a indiqué qu'il était mort depuis 5 jours à cause d'un déficit coronaire.
Ironiquement George corrigeait des manuscrits de manuels médicaux quand il décéda.

Vous pouvez discuter avec vos collègues de temps en temps… La morale de cette histoire : Ne travaillez pas trop dure, personne ne le remarque de toute façon…
----------------------------------------------------------------------------------------------- 3)
Fait divers entendu à la radio :
Un gardien de zoo meurt d'étouffement après avoir donné a un éléphant un médoc déconstipant....Le pauvre se trouvait derrière l'animal au moment ou le médicament fit son effet...

voilà Smiling Smiley
l9bi7 [ MP ]
28 avril 2004 07:05
vraiment touchante la premiere, je peux te dire ke je te crois, vu le respect des hotesse de british airways, une belle compagnie

dommage pr economiser un peu jai choisi pr cette fois, la lufthanza Winking smiley

bon cest a peu pres la meme chose

"Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau. Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau ! Sans mentir, si votre ramage Se rapporte à votre plumage, Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois."
zouitina [ MP ]
28 avril 2004 13:48
en rentrant du Maroc, l'avion a eu plus de 6h00 de retard à Casablanca.
le commandant de bord a alors pris la décision de placer les femmes et les très jeunes enfants en première classe avec repas pour tout le monde.

une espèce d'abruti a commencé à faire une scène pour rester en première alors que l'hôtesse lui expliquait que son prix de billet était le même que celui des autres.

moi je l'aurai laisser venir en première, avec tous les nourrissons, les tous petits qui pleuraient ou qui se déplaçaient de partout je crois qu'il aurait bien regretté son choix.
je lui aurais même fait tomber malencontreusement le biberon de mon fils sur lui, en dévissant légèrement la tétine pour que se soit plus drôle.

Si les oliviers connaissaient les mains qui les ont plantés, leur huile deviendrait des larmes. [b][color=#FF0000]@[/color][color=#FF0000]@[/color]@@@@@@ [color=#FF0000]@[/color][color=#FF0000]@[/color][color=#FF0000]@[/color][color=#FFFFFF]@@@@@[/color] [color=#FF0000]@[/color][color=#FF0000]@[/color][color=#009900]@@@@@@[/color][/b]
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook