Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Histoire à mediter
p
31 octobre 2004 19:53
Les frères voisins

Il y avait 2 frères voisins, l'un à l'étage et l'autre au rez de chaussé. Celui du bas vivait dans la crainte de Dieu, et ne commettait pas de pécher. Contrairement a celui de haut, qui vivait dans la luxure et la débauche. Son argent venait du Haram, et il était très riche.
Celui du bas priait nuit et jour pour qu'Allah guide son frère. Jusqu'au jour où un ami, lui dit: " Tu pries pour qui?" il dit: " pour mon frère". "Et Alors, a-t-il changé par tes prières?" il répondit " non, il n'a jamais changé". Cette discussion le fit réfléchir, et il se dit, mes prières ne servent a rien, j'ai rien gagné, mon frère vit dans le luxe et s'amuse, moi aussi je vais me mettre dans le business et m'éclater.
Au même moment, le frère du haut, se dit : j'en ai marre d'être toujours bourré, de sentir mauvais, d'avoir de l'argent sale, je vais désormais faire comme mon frère, car la vie que je mène, c'est pas une bonne vie.
Le frère du bas montât voir son frère qui lui descendit pour la même raison. Les deux frères dans les escaliers rencontrèrent Azrail, l'Ange de la mort. Il prit leur âmes. Lequel des deux frères est au Paradis, et lequel est en enfer?
Dieu nous juge par nos intentions, et non par nos actes. Il y a des gens qui font le bien toute leur vie, et avant de mourir, il font une chose qui les met en enfer. Par contre, il y a des gens qui font des mauvaises actions toute leur vie, et avant de mourir il font une chose qui les met au Paradis.

C'est une histoire que j'ai touvé sur le net
si vous avez d'autres histoire n'hesitez pas à nous les faire partager
bon ramadan à tous.

p
1 novembre 2004 00:55
*a Lire!!!!!!*

--------------------------------------------------------------------------------

salamou alaykoum wr wb,


un petit rappel:

Abdul-Malak Ben Marwan a rapporté:
"Un jeune homme vint chez lui, triste et pleurant, et lui dit :
"Ô Prince des croyants! J'ai commis un péché capital, mon repentir serait-il accepté ?"
- "Quel est ce péché ? » , lui demanda-t-il.
– "Un grand péché", reprit le jeune homme
– "Quel qu'il soit", rétorqua Abdul-Malak, "reviens à Dieu, car IL est Celui qui accepte le repentir de Ses serviteurs et efface les mauvaises actions"
– "Ô Prince des croyants !" Poursuivit l'homme "je déterrais les tombes et je voyais des choses extravagantes."
- "Qu'est-ce que tu as vu"
- "Cette nuit je déterrai une tombe et je vis que le mort avait le visage détourné de la Qibla . Terrifié, je voulus le quitter, mais une voix de la tombe me dit: "Ne veux-tu pas savoir pourquoi le visage a été détourné de la Qibla?
- Pourquoi, demandai-je ?
-Parce qu'il négligeait la prière, et c'était sa punition.

Comme je déterrai une autre tombe, je trouvai que le mort a été transformé en un cochon, le carcan au cou et attaché par les chaînes ? Comme j'eus peur, je voulus en sortir quand une voix me dit: "Ne veux-tu pas demander quel était son péché et pourquoi il a subi ce châtiment ?
- Pourquoi, demandai-je.
-Parce qu'il buvait du vin il mourut sans se repentir.

Quant à la troisième tombe , O Prince des croyants, quand je la déterrai, je trouvai . que le mort était attaché à la terre avec des cordes, et sa langue sortait de son dos. Comme j'eus peur et voulu sortir, une voix m'appela: "Ne demandes-tu pas pourquoi cet homme a été châtié ? .
-Pourquoi, demandai- je ?
- Il ne se méfiait pas de son urine (pour ne pas être salis ), et colportait les paroles entre les hommes. Voilà ce qu'il mérite comme punition.

Quant à la quatrième tombe, O prince des croyants, quand je la déterrai, je trouvai le mort en flammes. Comme j'eus peur et voulus en sortir. une voix me dit: "Ne veux-tu pas savoir pourquoi cet homme subit-il cette torture ?
- En demandant pourquoi, on me répondit: "Parce que cet homme a délaissé totalement la prière ".

Arrivé à la cinquième tombe. en la déterrant, je la trouvai étendue à perte de vue et une lumière l'éclairait le mort qui était étendu sur son lit, son visage radieux, et portant de jolis vêtements. J'éprouvai un certain respect envers ce mort. Et voulant sortir, une voix me dit: "Ne veux-tu pas savoir pourquoi ce mort a été honoré ? Je demandai et on me répondit: "Il était un homme qui a grandi dans l'adoration de Dieu à lui la puissance et la gloire'.. "

Abdul-Malak dit alors: "Tout cela est une leçon pour les désobéissants et une bonne nouvelle pour ceux qui se sont soumis. Il incombe à celui qui risque de tels châtiments de se repentir et d'obéir à Dieu."


salamou alaykoum wr wb
n
1 novembre 2004 14:22
Pas mal ton histoire, c'est une bonne leçon de vie!
m
3 novembre 2004 14:05
Salam alikoum,

C’est l’histoire d’un homme dont la main est amputée de l'épaule, qui s’écriait :
« Que celui qui me voit ne commette aucune injustice envers quiconque ».
Un homme s’approcha de lui et dis :
« Ô frère ! Quelle est ton histoire ?»
« Ô frère ! Me répondit-il, mon histoire est très étrange. J’étais un assistant d’un oppresseur. Je vis un jour un pêcheur qui a pêché un grand poisson qui me plut. Je me suis dirigé vers lui et lui et dis « Donne moi ce poisson ! ».
« Je ne te le donne pas sans prix, me répondit-il, car avec ce prix, j’achète de la nourriture pour ma famille.»
Je me mis à battre cet homme et lui pris le poisson et parti. Je marchai avec le poisson entre les mains, quand soudainement le poisson me mordit le pouce et me fit très mal. Quand je fus chez moi, le poisson me mordit une seconde fois le
pouce. Je me mis à frotter fort mon pouce dont la douleur devins insupportable.
Cette nuit la je ne pu m’endormir tellement la douleur était forte. Le matin ma main étais enflé, je décidai d’aller chez le médecin.
Arrivé chez lui il me dit :
« C’est le début d’une infection, il faut couper le pouce tout de suite sinon tu
seras obligé d’amputer la main plus tard »

Je coupai mon pouce, et malgré cela je ne pus trouver ni le sommeil ni la tranquillité à cause de la douleur qui persistait. Je retournai de nouveau chez le médecin qui m’amputa la main. Mais la douleur continua à être très forte et atteignit mon bras. Je dus le couper jusqu’au coude. A la fin sous l’effet de la douleur et suivant l’avis des gens j’amputai le bras jusqu'à l’épaule.

Un jour une personne s’approcha de moi et me dis :
« Quelle est la cause de tout cela ? ».
Je lui racontai l’histoire avec le pêcheur. Il me répondit :
« Si tu avais demandé pardon à ce pêcheur, tu n’aurais couper aucun de tes membres. Va maintenant le voir et demande lui pardon par crainte que la douleur n’atteigne tout ton corps ».

Je m’en allai à la recherche du pêcheur et le trouva dans sa ville. Je m’agenouillai devant lui, j’embrassai ses pieds et je lui dit en pleurant :
« Ô monsieur ! Je te demande pour l’amour d’ Allah de me pardonner »
« Qui es tu ? » me dit-il.
« Je suis l’homme qui s’est emparé de ton poisson ». Je lui racontai toute mon
histoire et lui montrai mon bras amputé.
Il se mit à pleurer à son tour, puis il me dit :
« Ô frère ! Je t’ai pardonné après ce malheur que tu as subi. »
« Ô Monsieur ! Je te supplie par Allah, lui répondis-je, as tu invoqué Allah afin qu’il me frappe par ce malheur lorsque je me suis emparé de ton poisson ? »
« Oui me dit-il, en L’invoquant par ces mots : « Seigneur Allah ! Celui-la abusa de sa force contre ma faiblesse pour me priver injustement de ce que Tu m’as accordé. Montre moi ton pouvoir contre lui?. »
« Ô Monsieur ! Allah t’a montré son pouvoir contre moi, quant à moi, je reviens à lui repentant de toutes mes fautes commises et je ne serai plus au service des
tyrans ni être de leurs assistant tant que je vivrai, si Allah le veut (inchallah).
*********************************************************************************
Je concluerai cette histoire par un hadith rapporté par Hourayra, le Messager de Dieu (saw) a dit:
"3 invocations sont exaucées sans aucun doute:
-l'invocation de l'opprimé ( c'est la cas dans cette histoire)
-l'invocation du voyageur
-l'invocation du géniteur contre son enfant.

[email protected]@m @likoum
c
4 novembre 2004 06:13
Salaam Vos histoires sont tres belles et incitent a mediter mais je voudrais jsute apporter un peti bemol a la premiere histoire de Dilara sur les freres voisins ki est tres connu,on nous la racontais souvent a la mosquee.

Je dirais jsute k il faut faire attention car certaines personnes utilisent cette histoire pour dire ke ca ne sert a rien de prier et tout et tout tant k on est jeune on verra plus tard car ce sont les dernieres actions ki comptent soi disant.

Malheureusement ils cherchent la facilite et ce type d histoires les confortent dans leur egarement.

Il faut comprendre ke lon ira pas au Paradis uniquement que par nos actes mais surtout par la Misericorde de Dieu.

Dilara Allah nous juge par nos intentions mais aussi par nos actes.exemple la priere je ne crois pas k on ira au paradis si on a passe tout notre temps a avoir l intention de faire la priere sans la faire Smiling Smiley Smiling Smiley Smiling Smiley

Bon plus serieusement il faut faire attention au sens de ces belles histoires .

Mabrouk ramadan

p
4 novembre 2004 10:02
Merci pour ton rappel creillois
x
4 novembre 2004 20:37
Assalamou alaikoum,
Quelqu'un peut-il me dire l'origine de ces histoires? sont-elles vraiment arrivées ou s'agit-il seulement de légendes?
O vous tous, qui avez vécu ces événements que mes paroles vont rapporter, Ecoutez-moi ! Vous avez mangé le suc des grappes amères, et vos enfants en gardent les lèvres irritéesChanteur ambulant de Beni Mtir
m
4 novembre 2004 21:27
salaam xaraSmiling Smiley,

Ca me fait tres plaisir de te revoirSmiling Smiley, tu etais partie ou?!!

Pour ta question je pense que c'est un melange des deux....

x
4 novembre 2004 21:40
Toujours là! Je vous lisais de loin...
Quoiqu'en retard: ramadan mabrouk!
m
4 novembre 2004 21:50
Et ton Ramadan AbrakSmiling Smiley.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook