Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Egypte : douze partisans de Morsi condamnés à 17 ans de prison
AyseDeCharleroi [ MP ]
14 novembre 2013 09:33
Le régime militaire d'Egypte en action

Egypte : douze partisans de Morsi condamnés à 17 ans de prison
Le Monde.fr avec AFP | 13.11.2013 à 23h46 • Mis à jour le 14.11.2013 à 00h01

Des partisans du président déchu Mohamed Morsi, lors d'un rassemblement au Caire, le 8 novembre. | AP/AMR NABIL

Un tribunal égyptien a condamné douze partisans de l'ex-président Mohamed Morsi à dix-sept ans de prison chacun pour avoir pris part à des actions violentes de protestation, ont indiqué mercredi 13 novembre des médias officiels.
L'agence de presse officielle MENA a annoncé que les manifestants étaient accusés d'avoir attaqué le siège du prestigieux centre d'études islamiques Al-Azhar lors de manifestations violentes. Le mouvement des Frères Musulmans de l'ex-président Morsi a précisé sur son site internet que toutes les personnes condamnées mercredi étaient des étudiants.

Quatorze autres partisans présumés de l'ex-président, également jugés pour participation présumée aux actions violentes lors des manifestations au siège du centre d'études islamiques avaient été acquittés dimanche. Plus d'un millier de personnes, pour la plupart des partisans de Morsi, ont été tués depuis juillet lors d'échauffourées avec la police. Des milliers de manifestants ont été arrêtés et sont en instance de procès.

MORSI VEUT ANNULER LE COUP D'ETAT

Mohamed Morsi lui-même est jugé pour son implication présumée dans la mort de protestataires de l'opposition devant son palais avant sa destitution. Quatorze autres accusés, incluant des anciens proches collaborateurs du président et des responsables des Frères Musulmans sont jugés lors du même procès.

La plupart des dirigeants du mouvement, y compris le guide suprême Mohamed Badie sont en prison. La répression des manifestations a sérieusement restreint les capacités du mouvement des Frères musulmans à mobiliser ses partisans qui se réunissent cependant tous les jours dans les rues pour demander le retour du président Morsi.

Lire : En Egypte, les partisans de Mohamed Morsi victimes d’une chasse aux sorcières

L'avocat de ce dernier, Mohamed Al-Damati, a affirmé mercredi que le président déchu a averti que la stabilité ne reviendra en Egypte que lorsqu'il aura réintégré le pouvoir. "L'Egypte ne retrouvera pas la stabilité à moins que ce coup d'Etat ne soit annulé", a-t-il dit, cité par son avocat.
SimoCasaParis [ MP ]
14 novembre 2013 11:09
Elle est belle la démocratie des militaires .
Ou sont les "garants des droits de l'homme" qui ont soutenu ce coup d'état ?
[center][b]« Tout le monde pense à changer le monde mais personne ne songe à se changer lui-même. »[/b][/center] اكتُب مبادئك بقلمٍ جاف حيث الرسوخ و الثبات •• و اكتب آرائك بقلمِ رصاص حيث التعديل و التصحيح
srnit [ MP ]
14 novembre 2013 11:32
L’admirable président (par Hani Ramadan)

Les images de la comparution du président Morsi viennent de faire le tour de la planète.
Que voit-on ?

Un homme qui a refusé de porter l’habit des prisonniers et qui s’est tenu debout, avec élégance et fermeté, devant la fausse Cour des marionnettes du coup d’Etat.

Immédiatement, la vérité que les autruches refusent de voir s’est imposée à tous.

Il est bien, lui, le seul président légitime en Egypte.

Ce sont les « juges » que notre conscience a immédiatement condamnés, estimant qu’ils étaient indignes de siéger là, devant un homme que son peuple a soutenu par les urnes.

Suite : [haniramadan.blog.tdg.ch]
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook