Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Diwan Al Madhalim:
aichamicha [ MP ]
9 janvier 2004 22:24
Une institution au service du citoyen
L’institution par S.M. le Roi Mohammed VI de Diwan Al Madhalim (Médiateur ou Ombudsman), destiné à donner une forte impulsion aux droits humains, procède du souci de justice dont est imprégnée l’oeuvre du Souverain, et s’inscrit pleinement dans le cadre du nouveau concept de l’autorité.



Placé auprès de S.M. le Roi, «Diwan Al Madhalim» est une institution chargée de promouvoir l’intermédiation entre d’une part, les citoyens ou groupes de citoyens et, d’autre part, les administrations ou tout organisme disposant de prérogatives de puissance publique, et d’inciter ceux ci à observer les règles de la primauté du droit et de l’équité. Visant comme double objectif la conciliation pour réaliser la réconciliation du citoyen avec l’Administration, il est habilité à intervenir tant au niveau des administrations centrales qu’auprès des autorités locales par le biais de ses délégués auprès de ces instances.

Il a pour mission de connaître des plaintes des citoyens et de soutenir le plaignant à formuler ses requêtes quand il est handicapé ou analphabète.
Diwan Al Madhalim entretient en plus une relation de coopération institutionnalisée avec le CCDH, auquel il est tenu de transmettre, sans délais, les plaintes et les doléances relatives aux violations des droits de l’Homme, pour décision conformément aux dispositions du Dahir portant réorganisation du Conseil.
S’inspirant du patrimoine national en la matière, forgé par la tradition des Souverains marocains et les principes du droit public musulman relatifs aux institutions plus ou moins similaires qu’a connues le Royaume, le texte instituant cette organisation s’appuie également sur les principes et les normes du droit comparé, et enrichit cet ensemble des enseignements tirés de certaines expériences de pays démocratiques.

De par les attributions qui lui ont été conférées, l’institution «Diwan Al Madhalim» pourra contribuer au renforcement du rôle de la Justice en général et de la Justice administrative en particulier dans le domaine de la protection des droits et libertés des citoyens. En assumant une mission de règlement extrajudiciaire des différends entre les administrations et les administrés, cette institution œuvrera à la réparation des injustices imputables à des situations incompatibles avec les impératifs d’équité et préjudiciables aux usagers des services publics
La mise en œuvre de ce concept a exigé une révision approfondie d’un certain nombre de textes législatifs ou réglementaires afin de créer l’environnement propice à cette implémentation. Corrélativement à cet effort institutionnel, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu en novembre 2001, les walis auxquels Il a défini leur nouvelle mission qui, dans ce cadre de reconstruction de l’action publique doit désormais être axée sur la question économique avec une finalité sociale bien marquée.

Quelques mois plus tard, soit le 9 janvier 2002, Sa Majesté le Roi Mohammed VI remit une lettre au Premier ministre de l’époque, relative à la mise en place des Centres Régionaux d’Investissement (C.R.I). Le Discours prononcé par le Souverain à l’occasion de la présentation de cette lettre, est venu apporter une autre dimension au nouveau concept de l’autorité en lui assignant la finalité économique.

Il en découle que le rôle des autorités publiques ne se limitera plus au maintien de l’ordre public, mais devra s’employer avec autant de souci à réaliser le développement économique. Celui ci repose sur la simplification des procédures administratives pour attirer les investissements étrangers générateurs d’activités à haut potentiel d’emplois. C’est le pari qu’il convient de gagner pour assurer plus de sécurité et de stabilité.

Cette prise en charge directe par S.M. le Roi du dossier de l’investissement démontre à quel point les carences administratives persistantes ont constitué un réel handicap devant la nécessité d’attirer un facteur déterminant pour le montage d’une stratégie porteuse, à la fois au niveau de la relance économique qu’à celui de la consolidation d’un développement durable.
Cette stratégie initiée par le Souverain a désormais trois objectifs : le développement local, l’incitation à l’investissement étranger, l’amélioration des performances de l’économie nationale, parallèlement à celle du niveau de vie des populations les plus démunies.

En somme, il s’agit d’une vision globale et moderne de l’Autorité, qui emprunte une démarche participative basée sur les vertus du dialogue et de la proximité et porteuse d’une synthèse positive.


Le Matin

La vie est un CDD. lorsque tu seras DCD, l'au delà sera ton CDI ,améliores ton CV en attendant ton Entretien.Allah punit les injustes tot ou tard !
mohalesage1 [ MP ]
9 janvier 2004 22:50
aicha comment tu vas depuis le temps

tu as disparue??
j espere que tu vas bien
je te souhaite une bonne et agreable année 2004

merci pour l article

passe de temps en temps faire un coucou
sur www.wafin.be
il y a parfois des sujet interessant

mohalesage sage dans ma foliemohale fou fou dans ma sagesse
aichamicha [ MP ]
9 janvier 2004 23:00
Bonjour mohamed bonne année à toi aussi. Je suis souvent à wafin mais en tant que lectrice, c'est très gentille à toi de demander de mes nouvelles, je vais très bien merci, j'espère que tes projets se réaliseront très vite inchallah. Je fait de la pub pour l'association de temps en temps. à bientôt

La vie est un CDD. lorsque tu seras DCD, l'au delà sera ton CDI ,améliores ton CV en attendant ton Entretien.Allah punit les injustes tot ou tard !
Moujahid [ MP ]
10 janvier 2004 12:03
Chère Mme. ou bien Melle. AICHA!

Une fois je vous aie écrit sur le forum " BILADI" vous m´avez jamais répondu, mais ca fait rien je suis habituer mnt.

Revenant sur votre article, tout ca est correct , et je me souviens un jour en 2002 j´ete avec une plainte chez ex.Premier Ministre M. Abderahman youssoufi mais c´ete son conseillé M. Mohamed Saidi , M. Saidi ma expliqué que le gouvernement marocain entrain d´organiser un " OMBUDSMAN" je lui ai dis que au Danemark on a ce systèrme etc etc .

J´ai des plainte au maroc depuis 1996, sans resultat. tout ce que je cherche et j´attends et je rêve que notre bon pays un jour "fleurit"!!!

Chère Soeur Aicha! hier j´ai écrit sur la page (DIWAN AL MADHALIM) et regarder un mec comment m´a répondu, mais comme on dit la verite blesse.

J´aimerais bien que vous me dite quoi faire sur ma citation au maroc , merci infiniment .

BONNE ANNÉE 2004

Votre frère RME AU DK.

"La fraternité et l´amitié est comme une fleur, si on l´arrose pas, elle se fane et meurt"
hmb [ MP ]
10 janvier 2004 22:07
salut tlm,

l'instauration de diwan al madhalim date du 9 /12/01, en relation avec l'article 19 de la constitution du royaume, et le 10/12/1948 la convention des droits de l'homme. moi méme j'ai adressé ma requéte au CCDH le 28/04/03, N° 284 /03 sans réponse à ce jour.

je lis MAP tljr, consultez MAP.

hannou moussa
hmb [ MP ]
28 septembre 2004 21:02

Salut tlm,

Pour ma part DIWAN AL MADALIM, c'est une flatterie pour séduire, mieux que cela, mémes la demandes de grasse royale n'arrive pas , ou réste sans réponse,

Je reste à diposition pour plus de précision,

je ne suis pas dupe.

HANNOU Moussa, BEAUVAIS
aichamicha [ MP ]
28 septembre 2004 22:09
hmb Salam comment va-tu depuis le temps ?, je suis d’accort avec ce que tu dis, beaucoup de gens s'en plaignent, mais peut être qu'ils sont débordé, car trop de plainte et pas assez d'effectifs, c'est souvent comme ça dans un pays arabe.
La vie est un CDD. lorsque tu seras DCD, l'au delà sera ton CDI ,améliores ton CV en attendant ton Entretien.Allah punit les injustes tot ou tard !
hmb [ MP ]
2 octobre 2004 14:14


Salut tlm,

Salut Aicha, je vais bien merci.




Avec preuve à l’appuie

Diwan Al madalim , fondation HASSAN II ministère des RME ainsi que autre institution ONG ou officielle n’a pas le pouvoir d’autorité pour réparer un litige dans une autre administration, les recommandations restent superflu avec l’accord des Ministres. C’est de la poudre aux yeux. Sans parler de la justice.

Pour revenir à mon dossier : Nador, Malgré les recommandations du Ministère de l’intérieur, la fondation Hassan II, depuis des années le président du conseil municipale de Nador qui à par reconnaître l’expropriation illégale pour utilité publique avec l’accord du gouverneur me baladent d’une date à une autre pour ne pas m’indemniser avec l’avale du gouverneur, par prétexte RABAT n’a pas envoyer le budget de fonctionnement. Donc, le Maroc c’est le royaume des rusés,

Pour finir, posons-nous la question : comment expliquer qu’il y a tellement de dossiers d’injustice impliquant directement les administrations, sans parler des défiances dans les douars,
Salut Aicha, salut tlm,
Arrêtez de vivre de l’illusion

Avec preuve à l’appuie

Diwan Al madalim , fondation HASSAN II ministère des RME ainsi que autre institution ONG ou officielle n’a pas le pouvoir d’autorité pour réparer un litige dans une autre administration, les recommandations restent superflu avec l’accord des Ministres. C’est de la poudre aux yeux. Sans parler de la justice.

Pour revenir à mon dossier : Nador, Malgré les recommandations du Ministère de l’intérieur, la fondation Hassan II, depuis des années le président du conseil municipale de Nador qui à par reconnaître l’expropriation illégale pour utilité publique avec l’accord du gouverneur me baladent d’une date à une autre pour ne pas m’indemniser avec l’avale du gouverneur, par prétexte RABAT n’a pas envoyer le budget de fonctionnement. Donc, le Maroc c’est le royaume des rusés,

Pour finir, posons-nous la question : comment expliquer qu’il y a tellement de dossiers d’injustice impliquant directement les administrations, sans parler des défiances dans les douars,
Salut Aicha, salut tlm,
Arrêtez de vivre de l’illusion

Avec preuve à l’appuie

Diwan Al madalim , fondation HASSAN II ministère des RME ainsi que autre institution ONG ou officielle n’a pas le pouvoir d’autorité pour réparer un litige dans une autre administration, les recommandations restent superflu avec l’accord des Ministres. C’est de la poudre aux yeux. Sans parler de la justice.

Pour revenir à mon dossier : Nador, Malgré les recommandations du Ministère de l’intérieur, la fondation Hassan II, depuis des années le président du conseil municipale de Nador qui à par reconnaître l’expropriation illégale pour utilité publique avec l’accord du gouverneur me baladent d’une date à une autre pour ne pas m’indemniser avec l’avale du gouverneur, par prétexte RABAT n’a pas envoyer le budget de fonctionnement. Donc, le Maroc c’est le royaume des rusés,

Pour finir, posons-nous la question : comment expliquer qu’il y a tellement de dossiers d’injustice impliquant directement les administrations, sans parler des défiances dans les douars,

Arrétons de vivre de l'illusion.




HANNOU Moussa
mos [ MP ]
3 octobre 2004 21:33
je crois que c'est encore un truc pour caser des memebres des familles de ceux qui ont pillé le maroc pendant les 40 ans passées;.
diwane al makawide ne sert absolument à rien je les ai contacté il y'a plus d'un an et pas de réponse
jawharatalwadi [ MP ]
28 octobre 2006 05:52
Mon père a intenté à ma mère un proccès de retour au foyer cojugal,alors que c'est lui qui nous a quités pour faire un 2ème mariage depuis + de 25ans.Le proccès s'est soldé en sa faveur,bien que ma mère et nous vivons toujours dans sa maison à lui.Mme le juge a accordé à ma mère des indémnités de 07,50Dh pour chaque jour de toutes les années où mon père l'avait quittée et nous avec(06anfants natifs de 1964/65/67/69/74/78).
Entre temps ,avant que l'avocat de ma mère ait recours à la cour d'appel,mon père a intenté un 2ème procès à ma mère où il demande le divorce"talaq chiqaq".Le grand ennui c'est que le juge ne veut pas entendre les plaintes de ma mère sous prétexe qu'il a des centaines de dossiers qui attendent.A la fin de la première confrontation de mes parents(très courte),le juge leur a demandé de revenir pour une deuxième fois le 14/novenbre et de ramener chacun deux personnes proches de la famille.Mon père a dit qu'il n'avait plus personne.quant à ma mère,elle aimerait que ce soit nous les enfants qui témoignons car nous sommes les témoins les plus proches vue ce que nous avons vécu avec elle comme drames et souffrances dans l'abscence d'un père complètement irresponsable.Le malheur c'est que l'avocat de ma mère nous a informés que le juge ne veut pas nous accepter,nous les enfants ,comme témoins.
Ma question est :que faire pour ce juge acceptent que nous témoignions ?Nous les enfants seuls témoins authentiques et réels mieux que quiconque,n'avons nous pas ce droit au nom de la loi marocaine?

Autre volet de cette histoireNo Notre père menace de nous chasser de la maison qu'il a mise en son nom et où nous habitons avec ma mère(deux filles célibataire et un garçon,les 2 autres filles sont mariées et ne vivent pas avec nous,et l'autre garçon est en France pour des raisons de santé,cancer de la vécie à un âge précosse,il est né en 1969 et se traite depuis 1996).
Cette maison nous la loueions depuis + de 40ans.Les propriétaires l'ont vendue avec leur riad;et c'est la nouvelle propriétaire qui l'a achetée pour nous.Mais comme ma mère n'a jamais demandé le divorce ni quoi que ce soit,mon père a sauté sur l'occasion et a tout mis en son nom.

autre information,ma mère est issue d'une famille riche,et elle on l'a mariée à mon père en 1959,alors qu'elle était encore enfant.Pas plus tard,mon père lui a demandé de lui faire une procuration générale sur tout son héritage en la mençant de divorce si jamais elle n'accepte pas.Chose faite,il a tout vendu et gaspillé.Il s'set acheté une ferme où il vient de construire une nouvelle maison pour la femme qu'il compte épouser et qui vit avec lui depuis longtemps en concubinage.Ceci car la 2ème épouse a demandé le divorce qu'elle a obtenu avec la pension de ses 03 enfants.

je suis vraiment consternée par toute l'injustice que j'ai découverte.Et j'avoue que je suis perdue.Je ne dors plus ,je ne sais plus travailler,mon psychique est perturbé...

Que me conseillez vous de faire?sachant qu'il ne reste plus que 16jours pour la 2ème confrontation devant ce juge qui ne veut rien entendre et qui n'accepte pas que les enfants témoignent?

J'ai voulu écrire en détail à "Diwan Al Madalim" mais je n'ai pas d'adresse

Je ne vous ai dit que les fait importants dans cette histoire,en bref.

J'attends avec impatience vos conseils,vos propositions de démarche à suivre et les porte auxquelles je dois frapper pour que justice soit faite dans la transparence et surtout rendue à ceux qui la méritent.

A la fin,recevez mes salutations distinguées et mes remerciments à l'infini!

Hakima(en détresse ,complètement perdu)
kamal110 [ MP ]
17 octobre 2008 00:51
j sui infirmier dans les forces auxilliares et j'ai mar de rester infirmier militaire toute ma vie j'ai pas signé de contrat alors je suis libre de partire au moment ou je me retrouve pas a laise au sein de l'institution militaire que je respecte tandis que les responsable on nous a monti sur la vérité et nous on fait croire que ca va changé alors que non et nous sommes tjr comme des derniers de la liste das la systém...........mais moi je ne suis pas fait pour ce travail la je suis devenue malade psychiquement ce quia une impacte negative sur ma vie sociale et economique alors j solicite litervention de sa majésté le roi de mùe libéré du service militare qui notre guide et le seul point positif dans se pays plein de monteur et d'ésquro la8 ikon f l3on dyal amir lmominine o malik do3afa o lfo9ara avec tout mes sincére respect.
man2 [ MP ]
20 janvier 2014 19:37
bonsoir, aimerai etre oriente vers une personne succeptible de m'ecouter .merci
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook