Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
demande d'infos-traditions tangeroises
poukadios-l3adaime [ MP ]
5 août 2008 09:47
comment se deroule dreb sda9 et mariage pour les familles traditionnelles tangeroises, quelles sont les choses qu'il faut absolument savoir et respecter pour eviter tout probleme de mesentente entre les deux familles, sachant que je suis fassi, et nos coutumes risquent de choquer les gens du nord.(mixité, protocole...........).
merci d'avance.
cornifleur [ MP ]
5 août 2008 09:57
tbarklah 3lik, voilà un homme qui veut savoir les traditions de sa belle famille pour ne pas vexer sa bien-aimée...mabrouk 3lik et bravo lik (bibaaaaa) ClapClap
yara78 [ MP ]
5 août 2008 10:32
vaut mieux nous rejoindre sur le sujet crée à cet effet "traditions et coutumes de mariage" afin de ne pas se dispersser!!!
et chapeau pour ta démarche!Welcome
swissa2505 [ MP ]
5 août 2008 10:52
La cérémonie de mariage à Tétouan est marquée du sceau des traditions qui demeurent ancrées chez les habitants de cette ville et qui se manifestent lors de plusieurs étapes.

LE MLAK est une forme de Drib Sdak, n'avait pas une grande importance dans le rituel du mariage. Scellé par accord verbal entre le père de la mariée et le père ou un des parents du marié ou le marié lui-même, étayé par la présence de deux Adouls était à la base célébré dans la mosquée. Désormais, il a lieu chez la mariée, une année ou deux ans avant le mariage.

Une fois les gâteaux préparés, les festivités du mariage commencent.

LA NBITA est le nom tétouanais de la Henna. durant laquelle les mains et les pieds de la jeune mariée sont enluminés de henné, sur fond de musique exécutée par un groupe musical composé exclusivement de femmes, appelé communément "Hadra" qui entonne des chants traditionnels propres à la ville de Tétouan. La mariée est habillée d'un caftan, un voile blanc couvrant son visage. "Dhour", "Al Bouja" et "S'bah".

LE DHOUR réunit uniquement des femmes qui sont conviées à un spectacle de musique animé par un orchestre féminin. La mariée fait son entrée accompagnée de la "Machata" (la coiffeuse), habillée de la Ttakchita de couleur blanche ou rose et portant des bijoux qui donnent tout l'éclat à son visage. Dans une ambiance bon enfant, les jeunes filles lancent des youyous qui s’ajoutent à l'enchantement du climat.

LA AL BOUJA est le jour où la mariée rejoint sa nouvelle demeure. La fête bat son plein, est habillée d'un caftan luxueux, avec une ceinture large appelée "Hzam Sam". Son visage est couvert de "Jnah" alors que sa tête est ornée de "Hantouz di Fakhra". Des bijoux précieux complètent les accessoires de la mariée. Le marié quand à lui est habillé d'une Djellaba blanche, d'une "Farajia", d'une chemise brodée, d'un "jabadour" et d'un "pantalon arabe" (Kandrissa) qui lui sont offerts par la mariée. Après avoir écouté des chants andalous, des mawawils et la célèbre chanson "Hanae Wa Sourour", la famille du marié se dirige vers la maison de la mariée, apportant des bouteilles d'eau d'oranger et des cierges, en compagnie de groupes "gnaoua", "Boukhancha", "Debagha" et "Nekarine". La mariée fait ses adieux à son père qui récite le verset "Ayat Al Koursi" pour bénir le mariage de sa fille qui s'en va rejoindre sa nouvelle demeure.

En allant vers la maison de sa belle mère, la mariée montant "Al Bouja" et sa famille s'arrêtent devant la mosquée pour réciter la Fatiha. La belle-mère accueille la mariée et lui offre des dattes et du lait en signe d'affection, d'amitié et de bénédiction .

LE SBAH est le premier jour de la mariée dans sa nouvelle demeure. Ce jour est marquée par l'invitation de toute la famille au petit-déjeuner composé de "Harira" (soupe), "Msemna", thé, café et gâteaux confectionnés dans la pure tradition culinaire tétouanaise.
swissa2505 [ MP ]
5 août 2008 10:53
La cérémonie de mariage à Tétouan est marquée du sceau des traditions qui demeurent ancrées chez les habitants de cette ville et qui se manifestent lors de plusieurs étapes.

LE MLAK est une forme de Drib Sdak, n'avait pas une grande importance dans le rituel du mariage. Scellé par accord verbal entre le père de la mariée et le père ou un des parents du marié ou le marié lui-même, étayé par la présence de deux Adouls était à la base célébré dans la mosquée. Désormais, il a lieu chez la mariée, une année ou deux ans avant le mariage.

Une fois les gâteaux préparés, les festivités du mariage commencent.

LA NBITA est le nom tétouanais de la Henna. durant laquelle les mains et les pieds de la jeune mariée sont enluminés de henné, sur fond de musique exécutée par un groupe musical composé exclusivement de femmes, appelé communément "Hadra" qui entonne des chants traditionnels propres à la ville de Tétouan. La mariée est habillée d'un caftan, un voile blanc couvrant son visage. "Dhour", "Al Bouja" et "S'bah".

LE DHOUR réunit uniquement des femmes qui sont conviées à un spectacle de musique animé par un orchestre féminin. La mariée fait son entrée accompagnée de la "Machata" (la coiffeuse), habillée de la Ttakchita de couleur blanche ou rose et portant des bijoux qui donnent tout l'éclat à son visage. Dans une ambiance bon enfant, les jeunes filles lancent des youyous qui s’ajoutent à l'enchantement du climat.
swissa2505 [ MP ]
5 août 2008 10:54
LA AL BOUJA est le jour où la mariée rejoint sa nouvelle demeure. La fête bat son plein, est habillée d'un caftan luxueux, avec une ceinture large appelée "Hzam Sam". Son visage est couvert de "Jnah" alors que sa tête est ornée de "Hantouz di Fakhra". Des bijoux précieux complètent les accessoires de la mariée. Le marié quand à lui est habillé d'une Djellaba blanche, d'une "Farajia", d'une chemise brodée, d'un "jabadour" et d'un "pantalon arabe" (Kandrissa) qui lui sont offerts par la mariée. Après avoir écouté des chants andalous, des mawawils et la célèbre chanson "Hanae Wa Sourour", la famille du marié se dirige vers la maison de la mariée, apportant des bouteilles d'eau d'oranger et des cierges, en compagnie de groupes "gnaoua", "Boukhancha", "Debagha" et "Nekarine". La mariée fait ses adieux à son père qui récite le verset "Ayat Al Koursi" pour bénir le mariage de sa fille qui s'en va rejoindre sa nouvelle demeure.

En allant vers la maison de sa belle mère, la mariée montant "Al Bouja" et sa famille s'arrêtent devant la mosquée pour réciter la Fatiha. La belle-mère accueille la mariée et lui offre des dattes et du lait en signe d'affection, d'amitié et de bénédiction .

LE SBAH est le premier jour de la mariée dans sa nouvelle demeure. Ce jour est marquée par l'invitation de toute la famille au petit-déjeuner composé de "Harira" (soupe), "Msemna", thé, café et gâteaux confectionnés dans la pure tradition culinaire tétouanaise.
yemaya [ MP ]
5 août 2008 11:13
Du copier coller j'espere ! Moody Smiley !! ou on a affaire a une experte !! spinning smiley sticking its tongue out ???
swissa2505 [ MP ]
5 août 2008 11:15
remercions le site zwajkoum !!!!!
poukadios-l3adaime [ MP ]
5 août 2008 14:51
visiblement y a pas de tangeroises dans le coin,
 
Annuaire
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook