Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
non contration pdt la priere
k
9 octobre 2005 19:51
qu'est ce qui se passe quand pour la priere du maghrib on fait une priere de 4 rak'a? faut il que je recommence?
k
9 octobre 2005 19:51
concentration pardon pour le sujet
Y
10 octobre 2005 10:04
Salam mon frère, voici une réponse du site : [www.islamweb.net]


Numéro de la Fetwa : 54274
Titre De La Fetwa : Des fois j’hésite entre 3 et 4 Rakâates
Date de la Fetwa : 20 Sha'ban 1425
Question

Des fois je ne sais pas combien j’ai accompli de Rakâates dans la salat de Dhohre (par exemple)
1/ Des fois j’hésite entre 3 et 4 Rakâates
2/ Des fois j’hésite entre 4 et 5 Rakâates
Comment fait-on le Tarkîi (la réparation) ?
Qu’ALLAH vous réserve Sa généreuse rétribution et Sa gracieuse bénédiction !


Fetwa


Louange à ALLAH et Paix et Salut sur Son Prophète.
Cher frère:
Vous devez en premier lieu accorder une grande importance à la prière qui est le pilier de l’Islam.
Celui qui entame la prière doit se concentrer et méditer sur ce qu’il récite - ou entend - car ALLAH dit: “Bienheureux sont certes les croyants. Ceux qui sont humbles dans leurs Salate”(23/ 1, 2)
ALLAH dit aussi: “et tenez-vous debout devant ALLAH, avec humilité”
(2/ 238)
C’est à dire humbles, soumis, résignés devant Lui.
Le Prophète Salla Allahou Alaihi wa Sallam a dit : “Il y a dans la prière une grande préoccupation.”(Boukhari et Muslim)
Vous devez repousser les tentations (du diable) par la recherche de la protection d’ALLAH contre le diable, le damné.
Il ne faut pas vous abandonner aux tentations du diable car il se peut qu’il gâche votre prière ou vous ferait perdre sa gratification.
L’individu n’est rétribué, dans sa prière, que pour ce qu’il a médité et compris. Si son esprit se préoccupe - pendant la prière - par les choses de la vie, alors sa récompense diminue proportionnellement à sa préoccupation.
Au cas vous doutez dans quelle Rakâa vous êtes: est-ce que vous êtes dans la troisième ou la quatrième ? (ou bien la quatrième ou la cinquième)
Alors vous devez établir que c’est la troisième : vous vous basez toujours sur le minimum. Vous complétez ce qu’il vous reste comme Rakâates et à la fin de la prière vous vous prosternez deux fois avant le salut qui marque la fin de la prière.
Le Compagnon Abou Saïd Al Khoudari a rapporté que le Prophète Salla Allahou Alaihi wa Sallam a dit: « Si l’un de vous doute lors de sa prière : il ne sait plus combien il a prié trois ou quatre (Rakâates) ? Qu’il délaisse l’incertitude et se base sur ce dont il est certain, ensuite qu’il se prosterne deux prosternations avant le salut. S’il a prié cinq Rakâates alors elles (les deux prosternations) ont rendu sa prière paire. S’il a prié une prière entière, elles sont une aversion pour le diable. » (Muslim)

ALLAH Le Très Haut Sait mieux




Moufti: Le centre de la fetwa est présidé par D. Abdallah Al Fakih







Autre site :



La manière de corriger l’oubli d’un pilier.



Si l’on néglige l’un de ces piliers volontairement, alors la prière est annulée et il faut la refaire, et si c’est par erreur ou par oubli, alors il faut la corrigée comme expliquée à la suite.



Si celui qui prie se rappelle de l’oubli ou de l’erreur après le salut et qu’il s’écoule une longue durée de temps, alors sa prière est annulée.



Et s’il ne s’écoule pas une longue durée, alors il faut reprendre sa prière à partir du moment où a été commis l’oubli, l’erreur ou le doute. (D’après Ahmed, Ach-Chafi’i et d’autres savants.)



D’autres savants ont dit :

« Si celui qui prie oublie le dernier Tachahud ou bien le salam, alors il les refait, et s’il oublie autre chose alors il recommence une rakat SAUF s’il a oublié takbirat el ihram (c’est-à-dire quand on dit Allahou akbar au début de la prière), car celui qui ne le prononce pas, c’est comme s’il n’avait rien fait. »



HADITH

Abou Hourayra (RAA) raconte : « Un jour le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a fait la prière du ‘Icha avec 2 rakats seulement puis il salua, et quand on lui fit la remarque, le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) alors continua ce qui manquait de la prière, et il salua et il a dit Allahou akbar et se prosterna puis il a dit Allahou akbar, et il se prosterna ensuite il a dit Allahou akbar et s’est assis et enfin il salua. » En accord sur ce hadith.



Si celui qui prie se rappelle de l’oubli, l’erreur ou le doute après la prière, il faut que ce soit après une courte durée afin qu’il puisse se rattraper, et il ne faut pas trop parler entre temps, et encore moins de choses extérieurs à la prière (intérêts matériels).



HADITH

Omrane Ibn Houssaïn a dit que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a fait 3 rakats pendant la prière de l’’Asr, puis il salua, et entra chez lui ; un homme aux avant-bras longs a dit au Prophète (sallallahou alayhi wa salam): « Prophète de Dieu, est-ce que la prière a diminué ? » Puis le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) sortit en n’étant pas content de lui-même, et il pria la rakat qu’il avait oublié puis salua, et fit 2 prosternations de l’oubli puis il salua ». Rapporté par Mouslim.

Source : [salaat.edaama.org]

 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook