Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Comment éduquer et conseiller celui qui jeûne sans prier
Dosto [ MP ]
2 juin 2017 10:58
"Par ailleurs, si nous analysons la question sous un angle pratique et éducatif, à quoi bon dire à celui qui jeûne sans prier : Que tu jeûnes ou pas, cela ne change rien, tu ne seras point récompensé ?!

Ceci le poussera peut-être à délaisser le jeûne comme il a délaissé la Prière, coupant ainsi le dernier fil, parmi les actes d’adorations obligatoires, qui le rattachait à la religion. Cette attitude sera peut-être la cause de son éloignement définitif de la religion.

La meilleure attitude et la plus utile consiste à lui dire : que Dieu te récompense pour ton jeûne, mais tu dois compléter ton islam par ce qui est plus important que le jeûne, à savoir, la Prière.

Tu as connu la faim et la soif et tu t’es privé pour obtenir la satisfaction de Dieu, pourquoi, fais-tu preuve de paresse lorsqu’il s’agit de te ranger aux côtés des prieurs et de t’incliner avec ceux qui s’inclinent à la recherche de la satisfaction de Dieu ?!

Conserver ce fil qui le rattache à l’islam, ne serait-ce qu’un mois chaque année, vaut mieux que de le rompre sans une autre alternative. La perte d’un œil est, dans tous les cas, mieux que la cécité."

Dr. Youssef al-Qaradawi qu'Allah le préserve.

Source.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 02/06/17 13:04 par Fayçal ELK.
Je quitterais le topique une fois que je sentirais l'odeur de la rhétorique.
izi85 [ MP ]
2 juin 2017 12:30
salame alaykome tout simplement que la priere est le deuxieme pilier de l'islam avant le jeune est que les piliers ont un ordre de priorité chahada en premier, la priere le jeune zakat et le pelerinage en fin . d'autre part le hadith sahih du prophete (بين الرجل وبين الشرك والكفر ترك الصلاة)
Dosto [ MP ]
2 juin 2017 12:42
Wa alaykoumou assalam,

Qu'Allah te préserve, merci pour ton intervention.

En fait, c'est pas le jugement de celui qui délaisse la prière dont il est question ici, mais de l'approche, de comment aborder le sujet avec ce dernier, comment le convaincre du danger commis.
Citation
izi85 a écrit:
salame alaykome tout simplement que la priere est le deuxieme pilier de l'islam avant le jeune est que les piliers ont un ordre de priorité chahada en premier, la priere le jeune zakat et le pelerinage en fin . d'autre part le hadith sahih du prophete (بين الرجل وبين الشرك والكفر ترك الصلاة)
Je quitterais le topique une fois que je sentirais l'odeur de la rhétorique.
Dotcom2 [ MP ]
2 juin 2017 12:57
malhereuresement j'ai autour de moi plein de gens qui jeunent et qui ne prient pas.
en faite je ne comprend pas cette attitude anormale a mon avis.
si je trouve des alternatifs consistant a inciter ces gens a faire leur priere ,je suis preneur.
a mon avis le jeune est beaucoup plus une coutume ou habitude qu'un acte d'adoration selon ces gens
LaPaz... [ MP ]
2 juin 2017 13:00
Oulaaa faut que j'aille me reposer moi
Le post me paraissait louche

Normal,je lisais:
Comment éduquer et conseiller celui qui jeune sans papier Ill

Pardon de vous avoir interrompu
Dosto [ MP ]
2 juin 2017 13:04
ptdr


Citation
LaPaz Develasco a écrit:
Oulaaa faut que j'aille me reposer moi
Le post me paraissait louche

Normal,je lisais:
Comment éduquer et conseiller celui qui jeune sans papier Ill

Pardon de vous avoir interrompu
Je quitterais le topique une fois que je sentirais l'odeur de la rhétorique.
Cathy91 [ MP ]
2 juin 2017 13:10
Bah ... je pense que ces gens-là ne prient pas parce que spirituellement parlant, Dieu ne leur parle pas. Ils occultent le côté "invisible" de la croyance. Pour eux, faire le ramadan, c'est s'éprouver soi-même pour faire du bien à son corps (le jeûne est bon pour la santé), à son coeur (en se mettant à la place pendant un mois de tous ces nécessiteux qui manquent de tout sur la planète), pour respecter leurs parents qui le font aussi ... Mais le faire pour Dieu, ce Dieu invisible non palpable, c'est du domaine, je pense, du surnaturel.

Enfin, c'est ce que je constate chez mon mari. Finalement, c'est clairement un acte de mécréance de ne pas prier dans ce cas je trouve.

Pourtant, il dit croire en Dieu, se sentir musulman, et puis il respecte le bon comportement à adopter que l'islam préconise, mais il trouve ridicule de s'incliner pour Dieu.

De l'orgueil mal placé peut-être ?

Bref, quoi faire pour qu'il prenne conscience de ce côté invisible ? Je ne sais pas.

J'ai ma deuxième fille, j'ai l'impression que ça va être pareil. Elle n'est pas aussi intéressée que ma grande et moi par ce côté invisible. Tout ce qui compte, c'est de s'occuper des choses ici-bas, même si elle prend garde à ne pas y faire n'importe quoi.

J'avoue, je ne sais pas vraiment quoi faire. Les bassiner avec ça, ça fera pire que mieux, il y aura carrément un rejet. Il faut trouver la manière de, mais laquelle ? ... ça ...

DIeu guide qui il veut. Mais j'aimerais vraiment qu'il guide mon mari et ma 2e fille. Finalement, c'est peut-être ça la clé : le demander à Dieu. Je vais faire des invocations à cette fin pendant ce mois, on verra ce que ça donne.
' [ MP ]
2 juin 2017 13:20
Salam

Il vrai et important qu'il faut pas le faire fuire ou lui dire sechement que son jeun n'a aucun sens

Puisque tout les actes ne sont acceptés que si la priere est accomplie ,

Mais serait il honnet de ne pas lui dire cela ? Ne serait il pas comme si on le trompait sur ce

Point ?

QUand on lui parle de la priere d'une façon generale , comment relier cela au jeun du ramadhan

Sans evoquer ce point de validité ?
heywa [ MP ]
3 juin 2017 02:28
Moi je reste persuadée que tout vient de sois, on ne peut rien faire pour une personne si elle ne l'a pas ressentie elle même.
csn1603 [ MP ]
3 juin 2017 05:08
Assalam alaykoum

J'ai écrit ça sur un autre post. Ça rentre bien dans celui-ci

Nous avons tous dans notre entourage, des gens peu réceptifs au Dîn et qui voient d'un mauvais oeil notre détachement de ce bas-monde, le délaissement du blâmable et de certains péchés...

Mais voici donc quelques conseils insha'Allah sur la façon d'agir avec ceux qui ne sont pas très réceptifs dans les affaires du Dîn : contentez-vous de leur faire des rappels sur les éléments universels et élémentaires du Tawhîd (Souveraineté de Dieu et L'Adorer exclusivement), le bon comportement, la spiritualité (leur refiler peut-être quelques lectures sur ce thème), les "aspects miraculeux" du Coran, le désaveu général et global de toute forme d'idolâtrie, d'injustice, de tyrannie, de laxisme ou de l'extrémisme.

Réfuter si besoin certaines propagandes médiatiques ou certains préjugés courants...

Il faut leur faire comprendre que l'extrémisme ne se trouve pas dans ce qui est louable, ni dans le fond ou la forme de notre message (et des rappels qui leurs sont destinés), mais plutôt dans leur obstination à se conforter dans l'illusion ou le blâmable. Et que si on prend la peine de leur faire des rappels, c'est parce qu'on veut leur bien autant que nous le voulons pour nous-même, si ce n'est plus dans certains cas !

Pour le reste, il est inutile de les saouler ou de les "forcer" à adhérer à vos convictions (même si elles sont louables et vraies), car cela les éloignera plus qu'autre chose s'ils ne se montrent pas réceptifs...

Quant à votre propre cheminement, faites le seul (pas quand ils sont présents) ou accompagné de certaines personnes qui sont sur la même longueur d'onde (globalement) que vous, afin de vous entraidez dans le louable, insha'Allah.

Les temps sont difficiles, alors aidons-nous de ceux qui veulent notre bien et ne les repoussons pas, même si quelques différends subsisteraient entre nous...

Qu’Allah nous renforce, nous purifie et nous assiste !
Ce qui te rapproche de Dieu et des bonnes oeuvres est une bénédiction, et ce qui t'en éloigne est un malheur, alors réjouis-toi des bénédictions divines, et pleures sur tes propres malheurs
CHN-W [ MP ]
3 juin 2017 13:28
Assalâmou 'alaykoum wa rahmatoullâh.

Il faudrait renforcer le lien avec Allah. Car la salat est vraiment que pour Lui. Tous les autres actes ont une connotation sociale plus ou moins forte. Manger du porc, c'est tabou pour un Arabe, avoir un bon comportement, c'est pour se faire accepter de la communauté.

Mais la salat, ce n'est uniquement pour lui. Personne ne peut surveiller que tu fasses les 5, en leur temps.

La question se résume à la relation qu'on a avec Lui.

Plus secondairement, la relation avec le Qur'an. Est-ce je veux que ma vie soit dirigée par ce Livre ? Est-ce que je suis attaché à la Parole d'Allah ?

Wassalâmou 'alaykoum wa rahmatoullâh.
Dosto [ MP ]
7 juin 2017 10:32
Excellent. Je trouve la démarche très sage.


Citation
un cousin a écrit:
Assalam alaykoum

J'ai écrit ça sur un autre post. Ça rentre bien dans celui-ci

Nous avons tous dans notre entourage, des gens peu réceptifs au Dîn et qui voient d'un mauvais oeil notre détachement de ce bas-monde, le délaissement du blâmable et de certains péchés...

Mais voici donc quelques conseils insha'Allah sur la façon d'agir avec ceux qui ne sont pas très réceptifs dans les affaires du Dîn : contentez-vous de leur faire des rappels sur les éléments universels et élémentaires du Tawhîd (Souveraineté de Dieu et L'Adorer exclusivement), le bon comportement, la spiritualité (leur refiler peut-être quelques lectures sur ce thème), les "aspects miraculeux" du Coran, le désaveu général et global de toute forme d'idolâtrie, d'injustice, de tyrannie, de laxisme ou de l'extrémisme.

Réfuter si besoin certaines propagandes médiatiques ou certains préjugés courants...

Il faut leur faire comprendre que l'extrémisme ne se trouve pas dans ce qui est louable, ni dans le fond ou la forme de notre message (et des rappels qui leurs sont destinés), mais plutôt dans leur obstination à se conforter dans l'illusion ou le blâmable. Et que si on prend la peine de leur faire des rappels, c'est parce qu'on veut leur bien autant que nous le voulons pour nous-même, si ce n'est plus dans certains cas !

Pour le reste, il est inutile de les saouler ou de les "forcer" à adhérer à vos convictions (même si elles sont louables et vraies), car cela les éloignera plus qu'autre chose s'ils ne se montrent pas réceptifs...

Quant à votre propre cheminement, faites le seul (pas quand ils sont présents) ou accompagné de certaines personnes qui sont sur la même longueur d'onde (globalement) que vous, afin de vous entraidez dans le louable, insha'Allah.

Les temps sont difficiles, alors aidons-nous de ceux qui veulent notre bien et ne les repoussons pas, même si quelques différends subsisteraient entre nous...

Qu’Allah nous renforce, nous purifie et nous assiste !
Je quitterais le topique une fois que je sentirais l'odeur de la rhétorique.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook