Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Comment avez vous subi la dévalorisation de vos parents ?
a
1 janvier 2022 15:49
Salam Aleykoum.

On va pas se mentir, la plupart des personnes qui n’ont pas confiance en elles et une très basse estime de soi, la cause principale est l’enfance.

Cela vient généralement de la dévalorisation des parents. Inconsciemment nos parents ont tendance à nous dévaloriser « , des mots qui font mal et qui appuient sur notre coeur 💔
MAIS on leur doit le respect. On encaisse en silence pas el choix. Mais ça blesse et ça a des répercussions à l’âge adulte…

Les personnes qui n’ont jamais subi ça , Al Hamdoulilah 💝 mais les autres comment avez vous subi ça ?
1 janvier 2022 16:09
Jamais encaissé en silence, et les parents ont réajusté le tir. On apprend à tout âge… On te l’as jamais dit?
a
1 janvier 2022 16:11
Lol pourquoi tu m’agresses? Merci pour ton com sinon .
Citation
nana d'enfer a écrit:
Jamais encaissé en silence, et les parents ont réajusté le tir. On apprend à tout âge… On te l’as jamais dit?
1 janvier 2022 16:18
Je ne t’agresse pas, voyons…
Ah que t’es sensible! Allez.. bisou 😽
Citation
amirou75 a écrit:
Lol pourquoi tu m’agresses? Merci pour ton com sinon .
F
1 janvier 2022 16:34
Salam,

Première bonne nouvelle, si je n'ai pas confiance en moi, c'est de MA faute.

C'est vrai que si, lorsqu'on faisait des bêtises ou quand on se comportait mal nos parents nous auraient encouragés on aurait été bien meilleurs n'est-ce pas ?

Je préfère avoir été corrigé ou blâmé par les miens que par des étrangers. Et aujourd'hui, je les remercie d'avoir consacré du temps et de l'énergie ( parfois beaucoup ) pour me montrer la voie.

Le positif que les parents apportent à leurs enfants étant toujours supérieur au négatif, c'est plutôt dans le sens inverse où ce n'est pas toujours aussi tranché. Alors oui tu leur dois un grand Respect, et tu les remercieras plus tard quand tu seras en mesure de comprendre.

En attendant, et dans un registre plus général, tu n'es pas ce que les autres disent que tu es, tu es ce que tu as toi-même, décidé d'être. Et Allah (swt) a créé en toi comme en tout le monde, tous les talents nécessaires pour être une belle personne. A toi de choisir les ingrédients et de composer avec pour faire ressortir ce qu'il y'a de meilleur en toi et de gagner en confiance.

Salam.
1 janvier 2022 16:38
Aleykoum salam

En essayant de faire preuve de compréhension et en se mettant à leur place...

et je peux comprendre leur frustration pour beaucoup de parents qui se sacrifient et qui misent beaucoup de temps et d'énergie dans l'éducation de leurs enfants, ils reproduisent souvent par erreur l'éducation de leur propres parents et ils n'ont pas suffisamment de recul et de psychologie pour se défaire de ce schéma ...


mais là ou y a beaucoup de frustration c'est qu'il y a un très gros décalage du mode de vie entre leur génération et la notre..

pendant des années ils idéalisent en espèrant que leurs enfants deviennent comme ils l'ont imaginé et quand ça se passe pas comme ils l'avaient espéré, la déception fait mal et une certaine frustration les envahi et c'est pour ça qu'ils peuvent se montrer dur et maladroit dans leur propos.. mais au fond cette colère est dirigé contre eux même parce qu'ils voient ça comme un échec.. mais en fin de compte, ils nous veulent notre bien..

A nous de ne pas faire les mêmes erreurs, est d'être plus dans un accompagnement avec nos enfants sans vouloir exiger d'eux qu'ils soient exactement comme nous le souhaiterons, il faut savoir se montrer tolérant et accepter leur propres choix..

et nous avons rien à nous reprocher devant Allah tant que nous avons fait de notre possible en leur inculquant la religion et ses valeurs, chacun est responsable de ses choix, et certains prophètes ont eu des enfants ou des parents qui ne les ont pas suivi.. "Allah guide et égare qui il veut"..
C
1 janvier 2022 16:52
Je suis une angoissée de naissance et un truc que j'ai banni de mon vocabulaire vis à vis de mes enfants, c'est "t'as pas peur de ... ?"

Combien de fois je l'ai entendu ce truc quand j'étais gamine.

Mon père, surtout, était du genre à dire "si tu ne traverses pas sur le passage piéton, un policier va passer et te mettra en prison ! Tu devrais avoir peur, tu vas te retrouver dans le noir, avec les rats ... " Mais quand on est gosse, c'est qu'on y croit.

Encore aujourd'hui, j'ai du mal à traverser en dehors d'un passage piéton. Je sais que c'est débile, et je vous rassure, je traverse n'importe où, mais y'a pas, quand je ne suis pas dans les "clous", je repense toujours à ce genre de choses.

Et pour tout c'est pareil.

Quand j'étais en 5e, on avait un atelier "cuisine" en technologie. Je ne pouvais pas allumer le gaz parce que ma mère m'interdisait de toucher aux allumettes. J'avais 12 ans quand même. Et je ne sais pas, ça a dû parler entre les profs parce que quelques jours plus tard, le prof de physique-chimie m'avait envoyé au tableau pour allumer le bec bunsen devant toute la classe. La pire honte de ma vie. Je ne vais pas vous raconter, je ne veux pas rallonger encore ma réponse, mais vraiment, ça m'a suivi toute ma scolarité.

Aujourd'hui, je ne cuisiner qu'à l'électrique !!! ptdr

Et ma mère, toujours à me dire "t'as pas peur d'aller à l'école toute seule ?" "t'as pas peur de mettre ta tête sous l'eau ?" (j'ai appris à nager sur un tard, tellement que l'idée d'aller dans l'eau me terrifiait, mes parents ne savaient pas nager). "t'as pas peur de ceci, t'as pas peur de cela ?" Tout le temps. Les feux d'artifice, c'était à hurler, je n'y suis retournée qu'à l'adolescence aussi, et encore, en regardant de loin pas d'à côté parce que j'avais peur qu'une étincelle tombe dans mes cheveux.

Les scénarios catastrophes m'ont suivi toute ma vie à cause de cette malheureuse phrase "t'as pas peur de ... ?"

Aussi, je ne l'ai jamais employé avec mes filles. La peur n'existe pas. Quand l'une d'entre elles me disait qu'elle avait peur, bon sang, je me mettais en colère !! Y'a PAS à avoir peur ! Fonce ou tu n'auras rien.

Me souviens de ma grande qui voulait une glace à la plage. Tiens, je te donne l'argent, le marchand est là bas, vas-y, va demander une glace ! "mais j'ai peur" T'as peur ? Ben t'auras pas de glace. Je n'irai pas à ta place. Et "ouin ouin, je veux une glace" Le marchand va bientôt partir, pleurer ne servira à rien ! Va la chercher ta glace ! Et c'est toujours quand le camion est prêt à démarrer que l'enfant court pour l'avoir. Mais ... il a pris la décision de lui-même, il a affronté sa peur. Ma mère y serait allé à ma place. Une vraie bêtise.

Bon après, j'ai été fille unique, mais j'ai fait jouer la concurrence entre mes deux filles sur ce plan. "Regarde, ta soeur y va au marchand. Elle, elle va en avoir une de glace, et toi non ..."

Elles ont pu passer des exposés et des soutenances à l'oral sans souci. Que moi ... bon sang ... je peux vous raconter mes oraux, c'est pitoyable en vrai. Tout le monde en rit tellement c'est exagéré, mais moi, je n'en ri toujours pas.

Bref, bannissez le mot "peur" de votre vocabulaire. Moi, ça m'a détruit sur le plan psychologique. J'ai grandi, j'ai vieilli, j'arrive à prendre sur moi, mais clairement, si je peux me faire accompagner partout, c'est tant mieux quoi. Je suis une vraie barge à ce niveau, c'est terrible. Juste pour aller chercher du pain ou du doliprane à la pharmacie, je vais cogiter 2h avant.

Alors clairement, quand ma mère a commencé à avoir le même discours face à mes filles, elle a eu l'obligation de se la boucler ! Il était hors de question qu'elle recommence son manège avec elles. Et ... je n'ai jamais confié mes enfants à mes parents, même pas pour aller au cinéma ou autre ...

Mon mari aussi en a à raconter. Lui, c'était une forme différente. Des coups et des "vous n'êtes bons à rien" ... A la longue, on finit par y croire. Bref, lui aussi a ses démons sur ce plan, même s'il est beaucoup plus dégourdi que moi. Et pour cause ... Son père l'a jeté en France une fois le bac en poche. Pas le choix, fallait bien qu'il s'en sorte. Mais il a connu la rue, le froid l'hiver habillé en simple chemise ... Il en a bavé mon mari. C'est la vie qui l'a endurci. Il est devenu vachement dégourdi. Lui n'a pas peur de finir à la rue, il sait ce que c'est et le sens de la débrouille qu'il a développé, c'est dingue ... Malgré tout, les mots et les coups de son père sont ancrés en lui. Et cette souffrance se voit chez tous ses frères et soeurs, c'est même incroyable à quel point ça se voit même. Ils ont tous 60 ans de moyenne d'âge, tout le monde tremble encore devant le patriarche alors que je ne vois qu'un vieillard. Mais c'est une peur malsaine, ça n'est nullement du respect envers lui.

Bref ... dur dur la culture ...
1 janvier 2022 17:00
Dans ton message on ressent que cette part de dévalorisation de tes parents a pu être importante.

Et je constate qu' au lieu de tenter de te comprendre chacun déballe sa petite vie en se donnant en exemple.
Ou en te disant que c'est normal que les parents disent ceci ou fassent cela sans rien connaître de ta situation.

Mais personne ne te questionne pour que tu ailles un peu plus loin dans les raisons de ton ressenti. Peux-tu apporter des exemples de situations, de propos tenus par tes parents à ton égard?
Citation
amirou75 a écrit:
Salam Aleykoum.

On va pas se mentir, la plupart des personnes qui n’ont pas confiance en elles et une très basse estime de soi, la cause principale est l’enfance.

Cela vient généralement de la dévalorisation des parents. Inconsciemment nos parents ont tendance à nous dévaloriser « , des mots qui font mal et qui appuient sur notre coeur 💔
MAIS on leur doit le respect. On encaisse en silence pas el choix. Mais ça blesse et ça a des répercussions à l’âge adulte…

Les personnes qui n’ont jamais subi ça , Al Hamdoulilah 💝 mais les autres comment avez vous subi ça ?
a
1 janvier 2022 17:30
Tu as une certaine intuition tu as l’air d’être une personne qui a de l’empathie 😊. Et bien moi on m’a toujours dévalorisé… on m’a dévalorisé sur mes actes, pourtant vraiment Al Hamdoulilah ce n’est pas pour me vanter mais je n’ai rien fait d’extrêmement grave dans ma vie, j’ai simplement pas fait les études qu’ils auraient voulu, je suis assez tête en l’air comme ils ne l’auraient pas souhaité, je suis une méridien assez sensible et nerveuse et ça ils n’aiment pas… mais en dehors de ça je n’ai jamais rien fait de mal… au contraire, j’ai perdu des amies proches, je suis devenue solitaire, je ne suis plus en contact avec ma cousine qui était très proche de moi… mais en dehors de ça je ne sais pas ce qu’ils me reprochent
On m’a toujours dévalorisé en public, en famille… « tu sais rien faire » « tu comprend rien » « tu iras jamais loin dans la vie » avec bien sûr des insultes en arabe
J’ai l’âge de me marier oui pour certains c la solution mais je ne peux pas. Je sais qu’ils me dévaloriseront devant mon mari et ma future belle famille. J’ai l’impression que ma famille ne m’aime pas. Hier c’était le nouvel an (je ne le fête pas) mais chacun la feté de son côté. J’ai l’impression qu’on m’inclût dans rien, oui j’ai un mal être profond, les membres de ma famille me l’ont clairement dit mais pour aller voir un imam avec moi personne ne veut, pour sortir avec moi personne ne veut. Est ce qu’ils auraient honte de moi? Je sais pas…
Mais pour 2022 je ne veux plus me prendre la tête et surtout retrouver ma paix intérieur Ya Allah
Citation
Lunedorée- a écrit:
Dans ton message on ressent que cette part de dévalorisation de tes parents a pu être importante.

Et je constate qu' au lieu de tenter de te comprendre chacun déballe sa petite vie en se donnant en exemple.
Ou en te disant que c'est normal que les parents disent ceci ou fassent cela sans rien connaître de ta situation.

Mais personne ne te questionne pour que tu ailles un peu plus loin dans les raisons de ton ressenti. Peux-tu apporter des exemples de situations, de propos tenus par tes parents à ton égard?
a
1 janvier 2022 17:31
En dehors de ça j’ai une excellente relation avec ma grand mère Al Hamdoulilah, c’est la seule qui je sais qu’elle m’aime
Citation
amirou75 a écrit:
Tu as une certaine intuition tu as l’air d’être une personne qui a de l’empathie 😊. Et bien moi on m’a toujours dévalorisé… on m’a dévalorisé sur mes actes, pourtant vraiment Al Hamdoulilah ce n’est pas pour me vanter mais je n’ai rien fait d’extrêmement grave dans ma vie, j’ai simplement pas fait les études qu’ils auraient voulu, je suis assez tête en l’air comme ils ne l’auraient pas souhaité, je suis une méridien assez sensible et nerveuse et ça ils n’aiment pas… mais en dehors de ça je n’ai jamais rien fait de mal… au contraire, j’ai perdu des amies proches, je suis devenue solitaire, je ne suis plus en contact avec ma cousine qui était très proche de moi… mais en dehors de ça je ne sais pas ce qu’ils me reprochent
On m’a toujours dévalorisé en public, en famille… « tu sais rien faire » « tu comprend rien » « tu iras jamais loin dans la vie » avec bien sûr des insultes en arabe
J’ai l’âge de me marier oui pour certains c la solution mais je ne peux pas. Je sais qu’ils me dévaloriseront devant mon mari et ma future belle famille. J’ai l’impression que ma famille ne m’aime pas. Hier c’était le nouvel an (je ne le fête pas) mais chacun la feté de son côté. J’ai l’impression qu’on m’inclût dans rien, oui j’ai un mal être profond, les membres de ma famille me l’ont clairement dit mais pour aller voir un imam avec moi personne ne veut, pour sortir avec moi personne ne veut. Est ce qu’ils auraient honte de moi? Je sais pas…
Mais pour 2022 je ne veux plus me prendre la tête et surtout retrouver ma paix intérieur Ya Allah
1 janvier 2022 17:47
Ce que tu écris ne m'étonne pas puisque c'est ce que ton premier message laissait discrètement entendre. C'est ce que j'ai ressenti en tout cas.

Il y a hélas des parents qui laissent tomber trop de mots qui font mal et qui disons-le détruisent la confiance
indispensable à un enfant pour qu'il avance dans sa vie.

Ce n'est pas systématiquement un manque d'amour mais c'est quelque chose qui laisse des marques indélébiles. Je trouve cela triste, très triste.

Il y a une différence notable entre dire à quelqu'un
et à fortiori à son enfant qui grandit.

"tu n'as pas fait le bon choix"
et "tu ne fais que des mauvais choix".

"tu as fait une bêtise"
et"tu ne fais que des bêtises"

"j'ai besoin d'avoir confiance en toi"
et "je ne peux pas avoir confiance en toi".

Il faut essayer de prendre un peu de distance dans ce cas et cesser de courber le dos devant des réflexions dévalorisantes qui finissent par être destructrices. Il faut le dire à ta famille -calmement- car tes parents ne sont peut-être même pas conscients du mal qu'ils te font. Courage à toi.
Citation
amirou75 a écrit:
Tu as une certaine intuition tu as l’air d’être une personne qui a de l’empathie 😊. Et bien moi on m’a toujours dévalorisé… on m’a dévalorisé sur mes actes, pourtant vraiment Al Hamdoulilah ce n’est pas pour me vanter mais je n’ai rien fait d’extrêmement grave dans ma vie, j’ai simplement pas fait les études qu’ils auraient voulu, je suis assez tête en l’air comme ils ne l’auraient pas souhaité, je suis une méridien assez sensible et nerveuse et ça ils n’aiment pas… mais en dehors de ça je n’ai jamais rien fait de mal… au contraire, j’ai perdu des amies proches, je suis devenue solitaire, je ne suis plus en contact avec ma cousine qui était très proche de moi… mais en dehors de ça je ne sais pas ce qu’ils me reprochent
On m’a toujours dévalorisé en public, en famille… « tu sais rien faire » « tu comprend rien » « tu iras jamais loin dans la vie » avec bien sûr des insultes en arabe
J’ai l’âge de me marier oui pour certains c la solution mais je ne peux pas. Je sais qu’ils me dévaloriseront devant mon mari et ma future belle famille. J’ai l’impression que ma famille ne m’aime pas. Hier c’était le nouvel an (je ne le fête pas) mais chacun la feté de son côté. J’ai l’impression qu’on m’inclût dans rien, oui j’ai un mal être profond, les membres de ma famille me l’ont clairement dit mais pour aller voir un imam avec moi personne ne veut, pour sortir avec moi personne ne veut. Est ce qu’ils auraient honte de moi? Je sais pas…
Mais pour 2022 je ne veux plus me prendre la tête et surtout retrouver ma paix intérieur Ya Allah
R
1 janvier 2022 18:56
Salam aalikom

Moi j’ai vécu les brimades de la part de ma mère et j’écrasais je ne répondais pas .
Je n’étais pas une mauvaise enfant , j’étais même la plus obéissante , la plus soumise à mes parents , je faisais le ménage , je cuisinais, j’ai commencé à l’âge de 10 ans .

Mais ma mère me traitait souvent de tordue ( parce que j’ai une malformation de naissance au pied ) parce que j’avais le malheur de ne pas avoir balayé ou autre , et plein d’autres remarques blessantes sur mon physique.
J’ai eu droit à « depuis que tu es née , ma vie est pourrie «  , parce que je suis une fille ..

A38 ans , je ne suis pas mariée car je n’ai pas confiance en moi et je ne ferais jamais confiance un homme . Je me sens, je me vois laide , inutile et inintéressante.
Pourtant j’ai réussi mes études , on me considère comme étant instruite mais je me suis nulle et bête .

Je me suis toujours tue car je dois le respect à mes parents et ce même si ma mère m’a brisée psychologiquement parlant .
m
1 janvier 2022 19:57
Il faut reconnaître que certains parents se déchargent sur un enfant de la fratrie, parfois c'est le même enfant qui morfle le plus.
Alors c'est sûr la confiance en soi en prend un coup.

Essayer de ne pas écouter les réflexions et se prouver à soi -même qu'on vaut plus que ce que l'on dit de nous. La confiance peut revenir si on se forge un peu de caractère, petit à petit, avec des petites victoires sur soi.
Il faut se remémorer tout ce que tu sais faire, tes qualités: il faut se donner de la valeur.
S
2 janvier 2022 01:43
Quand j'avais 7 ans mon père m'a dit que si j'étais nul en maths j'étais pas son fils. J'ai détesté sa façon qu'il a eu de faire mon éducation scolaire et j'y pense encore 20 ans après.
Pareil pour ma mère à certains moments.

Mais je n'ai rien de plus précieux que mes parents, je pourrais mourir pour eux ou leur donner du temps de ma vie pour qu'ils restent encore un peu plus longtemps que prévu dans ce bas-monde.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook