Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam CAN 2019 Vidéos Forum News
classe moyenne maghrébine
azzzozza [ MP ]
17 février 2011 15:57
Y-a-t-il une classe moyenne maghrébine en France et où vit-elle?

Ce n'est pas une question provocatrice, mais au moment où les médias ne stigmatisent et ne "localisent" le maghrébin que dans les cités, je me pose réellement et sans doute naïvement la question.

Merci pour vos avis éclairés.
lahsenobe_19977 [ MP ]
17 février 2011 16:43
La classe moyenne maghrébine a toujours existé en Europe, l'épicier arabe du coin est de la classe moyenne, et il a le droit d'habiter où il veut, dans une cité, aux champs Élysée ou dans une villa, mais ça ne change rien à qu'il reste toujours de la classe moyenne, il n'est ni riche ni pauvre! Il ne faut pas écouter les grosses G...de certains français, ou certians journalistes qui n'ont rien de vrais français(Sic); ils sont tous différents des autres européens, ils pètent plus hauts que leurs nez, et chez eux c'est pire que dans la cité, et certains essayent de classer tous les étrangers parmi les plus bas, et ce qui est faux.
azzzozza [ MP ]
17 février 2011 20:53
Je te remercie de ta réponse, lahsenobe_19977. C'est vrai que la classe moyenne, ça ne veut rien dire, c'est très large comme concept. Je ne sais pas pourquoi il n'y a que cette représentation des maghrébins et noirs.

J'aimerais bien avoir une idée qd mm pour savoir où habitent les marocains par exemple en France, parce que ça détermine qd mm la qualité de vie (isolement ou non par exemple). Là où j'habite, les seuls qui habitent à la campagne sont en couple mixte. Les autres sont en ville ou en cité.
azzzozza [ MP ]
17 février 2011 21:01
PS : et le maghrébin n'est pas si libre que ça d'habiter où il veut, souvent il y a discrimination pour la location d'un logement. J'ai vu ma soeur se faire refuser plusieurs logements.
lahsenobe_19977 [ MP ]
17 février 2011 22:10
Citation
azzzozza a écrit:
PS : et le maghrébin n'est pas si libre que ça d'habiter où il veut, souvent il y a discrimination pour la location d'un logement. J'ai vu ma soeur se faire refuser plusieurs logements.

Je suis résident en Belgique, ce système de racisme dans les campagnes n'existe pas en Belgique,, il y a beaucoup d'étrangers qui habitent hors de la ville sans aucun problème, ça coûte aussi moins cher que d'habiter en ville en comparaison avec les espaces de logements. En fait! Tout le monde peut habiter là o£u il lui plait, s'il est correct, respectueux de ses voisins et avoir les moyens suffisants. contraire à la France, les propriétaires belges n'ont pas le droit de demander la fiche de salaire aux locataires, la garantie locative est de 2mois, l'habitation doit être saine et contrôlée par la commune.
Les français sont parfois extrémistes chez eux, et pourtant, ils ont aussi des immigrés à l'étranger. En Belgique, les français occupent la première place en nombre d'immigrés, surtout à Bruxelles, mais ils n'osent pas trop péter plus haut que leurs nez chez les belges, ils les connaissent très bien!



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18/02/11 20:17 par lahsenobe_19977.
coldman [ MP ]
17 février 2011 22:40
la classe moyenne maghrébine se développe. et elle habite dans les lotissements de bon standing comme les autres couples qui émargent à plus 5 000 euros par mois.
azzzozza [ MP ]
17 février 2011 23:00
Citation
coldman a écrit:
la classe moyenne maghrébine se développe. et elle habite dans les lotissements de bon standing comme les autres couples qui émargent à plus 5 000 euros par mois.

Est-ce à dire qu'il y en a très peu qui "émargent à plus de 5000 euros par mois", alors ?
coldman [ MP ]
17 février 2011 23:20
ils n'ont qu'a travailler plus pour gagner plus.
coldman [ MP ]
18 février 2011 00:22
la classe moyenne maghrebine s'exprime:

Mourad Ghazli, 31 ans, secrétaire national du Parti radical valoisien (UMP), est propriétaire de plusieurs logements en région parisienne. Fils d’ouvrier, l’élu a grandi dans un quartier HLM d’Aubagne (Bouches-du-Rhône) avant de s’installer à Paris à 17 ans pour rentrer à l’Insep. Champion du monde de jujitsu, et membre de l’équipe de France, il a longtemps cumulé deux emplois pour pouvoir réaliser son rêve : investir dans la pierre.

Le Point : Que pensez-vous des mesures Villepin contre les discriminations dans le domaine du logement ?

Mourad Ghazli : Les sanctions contre les agences immobilières ne feront pas évoluer la discrimination, elles pousseront plutôt à la dissimulation. Faire une politique seulement répressive suppose que tous les propriétaires sont racistes.

J’ai toujours loué mes appartements en fonction d’un seul critère : le paiement du loyer. Je n’ai jamais fait de sélection selon les origines ou la catégorie sociale. Je souhaitais mélanger tous les profils. Parfois, d’anciens locataires me téléphonaient pour me dire d’arrêter de loger des Africains, les agences critiquaient ce qu’elles appelaient mon « inconscience ». Mais je ne cédais pas. Aujourd’hui, je me retrouve avec plus de 50 000 euros de loyers impayés, sans compter les charges. Auxquels s’ajoutent aussi les frais de justice pour récupérer mon argent. Pendant ce temps, je dois continuer de payer mes impôts fonciers, qui s’élèvent à 21 000 euros.

Savez-vous que vous risquez des poursuites en ne louant plus à une catégorie de la population française ?

Tous mes impayés et retards de loyers sont le fait de mes locataires africains.N’inversons pas les rôles ! Je ne fais ni dans la fiction ni dans la sociologie : les noms et les dettes sont là. Qui se préoccupera de ma famille en cas de faillite personnelle ? Si j’avais respecté la règle en vigueur, qui veut que le propriétaire exige de son locataire des revenus trois fois supérieurs au loyer, aucun de mes locataires africains n’aurait pu décrocher un appartement. Il y a près de deux ans, j’ai loué un petit deux-pièces à Villeneuve-Saint-Georges à un Africain. Et ce contre l’avis de mon agence. Je lui ai fait confiance. Mais il m’a caché qu’il avait quatre enfants. C’était impossible pour moi de le savoir : il est interdit de demander le livret de famille. Il m’a payé à la bonne date seulement deux fois. Pourtant, il continuait à toucher les APL. Il se chauffait en faisant bouillir de grosses marmites d’eau pour faire des économies d’électricité. Résultat : l’humidité a attaqué les murs et le sol. Quand j’ai récupéré l’appartement au bout de dix-huit mois, c’était un taudis. Mon locataire m’a laissé une ardoise de 8 000 euros. J’ai embauché un détective pour essayer de récupérer l’argent. Ce qui me coûte 620 euros. Et je ne suis pas sûr que cela marche. Un autre de mes locataires africains se fournissait en électricité grâce à un branchement sauvage sur les parties communes. Lui non plus ne payait pas son loyer.

Ne risquez-vous pas d’être attaqué par les associations antiracistes et de mettre en porte-à-faux vos amis politiques ?

J’assume ! Qu’on me garantisse le paiement de mes loyers et là je recommencerai, comme je l’ai toujours fait, à louer mes logements à tout le monde. Il y a trop de moulins à paroles généreuses qui vivent en dehors des réalités et dont la profession est de critiquer les gens comme moi, qui agissent, qui risquent leur argent et qui en plus se font traiter de racistes. Si le gouvernement ne me protège pas contre les abus et les mauvais payeurs, je sélectionnerai mes locataires en demandant des revenus et des cautions suffisamment dissuasifs.

Quelles solutions préconisez-vous ?

Il faut raccourcir les délais de procédure en créant une instance judiciaire ne traitant que les conflits liés au logement, sur le modèle des prud’hommes, avec des représentants de locataires et de propriétaires. Créer une caisse de garantie de loyers impayés et d’indemnisation en cas de dégradation volontaire, sanctionner les locataires qui refusent de payer leur loyer. Suspendre l’impôt foncier tant que le propriétaire n’a pas perçu ses loyers et interdire au débiteur de percevoir les allocations logement tant qu’il ne s’est pas acquitté de sa dette.

Le Point
nicolaaas [ MP ]
18 février 2011 01:12
5000 euro par moi je pense que c'est un peu bcp pour une classe moyenne....????
coldman [ MP ]
18 février 2011 08:32
5000 euros par mois, c'est un couple de profs. c'est la classe moyenne.
azzzozza [ MP ]
18 février 2011 09:17
Citation
coldman a écrit:
la classe moyenne maghrebine s'exprime:

Mourad Ghazli, 31 ans, secrétaire national du Parti radical valoisien (UMP), est propriétaire de plusieurs logements en région parisienne. Fils d’ouvrier, l’élu a grandi dans un quartier HLM d’Aubagne (Bouches-du-Rhône) avant de s’installer à Paris à 17 ans pour rentrer à l’Insep. Champion du monde de jujitsu, et membre de l’équipe de France, il a longtemps cumulé deux emplois pour pouvoir réaliser son rêve : investir dans la pierre.

Le Point : Que pensez-vous des mesures Villepin contre les discriminations dans le domaine du logement ?

Mourad Ghazli : Les sanctions contre les agences immobilières ne feront pas évoluer la discrimination, elles pousseront plutôt à la dissimulation. Faire une politique seulement répressive suppose que tous les propriétaires sont racistes.

J’ai toujours loué mes appartements en fonction d’un seul critère : le paiement du loyer. Je n’ai jamais fait de sélection selon les origines ou la catégorie sociale. Je souhaitais mélanger tous les profils. Parfois, d’anciens locataires me téléphonaient pour me dire d’arrêter de loger des Africains, les agences critiquaient ce qu’elles appelaient mon « inconscience ». Mais je ne cédais pas. Aujourd’hui, je me retrouve avec plus de 50 000 euros de loyers impayés, sans compter les charges. Auxquels s’ajoutent aussi les frais de justice pour récupérer mon argent. Pendant ce temps, je dois continuer de payer mes impôts fonciers, qui s’élèvent à 21 000 euros.

Savez-vous que vous risquez des poursuites en ne louant plus à une catégorie de la population française ?

Tous mes impayés et retards de loyers sont le fait de mes locataires africains.N’inversons pas les rôles ! Je ne fais ni dans la fiction ni dans la sociologie : les noms et les dettes sont là. Qui se préoccupera de ma famille en cas de faillite personnelle ? Si j’avais respecté la règle en vigueur, qui veut que le propriétaire exige de son locataire des revenus trois fois supérieurs au loyer, aucun de mes locataires africains n’aurait pu décrocher un appartement. Il y a près de deux ans, j’ai loué un petit deux-pièces à Villeneuve-Saint-Georges à un Africain. Et ce contre l’avis de mon agence. Je lui ai fait confiance. Mais il m’a caché qu’il avait quatre enfants. C’était impossible pour moi de le savoir : il est interdit de demander le livret de famille. Il m’a payé à la bonne date seulement deux fois. Pourtant, il continuait à toucher les APL. Il se chauffait en faisant bouillir de grosses marmites d’eau pour faire des économies d’électricité. Résultat : l’humidité a attaqué les murs et le sol. Quand j’ai récupéré l’appartement au bout de dix-huit mois, c’était un taudis. Mon locataire m’a laissé une ardoise de 8 000 euros. J’ai embauché un détective pour essayer de récupérer l’argent. Ce qui me coûte 620 euros. Et je ne suis pas sûr que cela marche. Un autre de mes locataires africains se fournissait en électricité grâce à un branchement sauvage sur les parties communes. Lui non plus ne payait pas son loyer.

Ne risquez-vous pas d’être attaqué par les associations antiracistes et de mettre en porte-à-faux vos amis politiques ?

J’assume ! Qu’on me garantisse le paiement de mes loyers et là je recommencerai, comme je l’ai toujours fait, à louer mes logements à tout le monde. Il y a trop de moulins à paroles généreuses qui vivent en dehors des réalités et dont la profession est de critiquer les gens comme moi, qui agissent, qui risquent leur argent et qui en plus se font traiter de racistes. Si le gouvernement ne me protège pas contre les abus et les mauvais payeurs, je sélectionnerai mes locataires en demandant des revenus et des cautions suffisamment dissuasifs.

Quelles solutions préconisez-vous ?

Il faut raccourcir les délais de procédure en créant une instance judiciaire ne traitant que les conflits liés au logement, sur le modèle des prud’hommes, avec des représentants de locataires et de propriétaires. Créer une caisse de garantie de loyers impayés et d’indemnisation en cas de dégradation volontaire, sanctionner les locataires qui refusent de payer leur loyer. Suspendre l’impôt foncier tant que le propriétaire n’a pas perçu ses loyers et interdire au débiteur de percevoir les allocations logement tant qu’il ne s’est pas acquitté de sa dette.

Le Point

Tu me cites cet article qui encore une fois, parle des noirs.... Décidément, tu as vraiment un pb avec ça.
Evidemment, que moi non plus, je ne louerais pas à qqu'un qui ne pourra pas payer et son origine n'a rien à voir là-dedans. Je regarderais aussi le salaire, les cautions etc, quoique mm ça ne veut rien dire, on voit bien que des gens très modestes honorent leurs dettes pendant que d'autres plein aux as ne le font pas et vice-versa.... Cites-tu ce texte pour justifier l'idée que cela dépendrait de l'origine ethnique ?
S,,belamri [ MP ]
18 février 2011 10:58
salam

je me considère comme une des classe moyenne, hamdoulah, je suis en France depuis 35ans, j'habite un pavillon
comme la plus part de mes connaissances, avec mon mari on gagnes 50,000euro par ans, 3enfants qui son grands
maintenant, ma fille qui a un BTS de comptabilité-gestion, travaille dans une grande entreprise, gagne 25,000euro par ans
(fiancé) Smiling Smiley, 3 voiture, une maison au Maroc, seque les Français appelle la maison secondaire,,,,
alors si c'est sa la lasse moyenne??? alors je suis de la classe moyenne,,,,
je conseille a tous les marocaines, d'acheté comme nous,, pour ne pas resté dans les cités ou dans des ghettos que la France nous a imposer,,, on donne un loyer dans toute la durais de temps qu'on es ici
il veaux mieux acheté, et payé le crédit pendant 20ans aprés on propriétaire de notre bien,,,c'est un investissent
qu'on peux laissé a nos enfants, s'ils veulent resté en France, au moins ils aurons pas a cherché, a loué,
ou bien on le vent et on rentré avec un capitale qui peux servir au bled,,, n'est-ce pas????



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18/02/11 11:00 par karima 77.
si les mérites de tout sorte pouvais arrêter les cours des années je ne vieillirai jamais mais puisqu'il m'est impossible de commander au temps qui s’enfuie malgré moi,,,,,,
azzzozza [ MP ]
18 février 2011 11:11
Merci de ton témoignage, karima.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook