Renault : Les premiers Lodgy marocains partent à la conquête de l’Europe

Les premiers Lodgy de Renault construites dans son usine de Tanger partent pour l’Europe depuis le 6 mars. Ce jour là, un premier bateau - un car-carrier- portant 500 voitures, a quitté le terminal spécifique à Renault au sein du port de Tanger Med, rapporte le Soir. Un train spécial de 240 voitures a été affrété pour lier l’usine au port.

La destination finale de ce premier bateau n’a pas été révélée, probablement en raison de la polémique en France. Espagne ou France ? L’Europe de façon certaine. 80% des 60 000 à 70 000 voitures qui devraient être produites cette année sont destinées à l’exportation.

Suivre Yabiladi
250e
Auteur : ElChamali
Date : le 22 mars 2012 à 09h10
C'est mieux que chômeur sans travail. Les gens concernés sont habitués à des travaux beaucoup plus difficiles dans les champs à porter sur leur dos des charges de bois, etc...

Là une usine moderne, une paie régulière, des conditions meilleures, c'est un plus pour ces gens qui améliorent leur condition de vie.
Le projet est déjà lancé et il va continuer
Auteur : berhoc
Date : le 21 mars 2012 à 12h22
Les seules critiques qui sont logiques jusqu’à présent sont celles de François HOLLANDE, le candidat socialiste à l’élection présidentielle, et celle de Éric Besson, le l’ex-ministre de l’Industrie, car ils se rendent compte qu’ils ont perdu une telle opportunité. OUI, nous devons être fiers de ce premier site de production automobile de taille internationale et avec enthousiasme.
L’impact économique pour la région et le Maroc est extraordinaire : plus de 100.000 personnes vivront de ce projet.
Ecoutons ceux qui ont été déjà embauchés. Hassan Aabil, 34 ans : «C’est un projet national: un jour, je raconterai que j’ai participé à la création de l’industrie automobile marocaine»,
Demandez à Abdellatif Aljanati, 31 ans et ouvrier et conducteur charriot à Renault comment il trouve son travail actuel.
Le projet a attiré la main d’œuvre de toute la population du royaume, des salariés qui ont abandonné des emplois à durée indéterminée et je ne pense pas qu’ils sont aussi cons et je m’excuse du terme qu'ils aient changé de région, de Agadir par exemple, pour un contrat de Manpower ! Désolé
En plus, à ceux qui critiquent ce salaire de 250 €, dites-moi quel est le smic au Maroc ? Ce n’est pas inférieur à ce que donne actuellement Renault ? Il y a des sociétés marocaines qui donne 250 € par mois et sans social et même des fonctionnaires qui ont des salaires à moins de 250 € par mois au Maroc, c’est maintenant que vous parlez de l’exploitation au nom de je ne sais pas quoi !
Maintenant, supposons que vous avez des visions plus intelligentes que ceux qui défendent ce projet, maintenant que vous êtes mieux placés que ces salariés dont la plupart des témoignages sont jusqu’à présent favorables aux conditions de travail Renault,…On vous suit et on ferme l’usine et on va la rendre à la Tunisie, la Turquie, l’Algérie et qui justement en ce moment se mordent les doigts d’avoir raté cette opportunité au profit du Maroc, donnez nous des alternatives pour recruter ces 6000 salariés et je vous le jure que je serai le 1er à demander à ce que Renault quitte notre pays.
Dernière modification le 21/03/2012 12:24
Pourquoi tant d'intérimaires et peu de travailleurs permanents??????
Auteur : pouic2011
Date : le 21 mars 2012 à 11h00



A l'intérimaire de payer l'incertitude..........et les droits fondamentaux des ouvreirs fixes sont bafoués.
LManpower et les autres ont trouvé le créneau au Maroc et ces nvestisseurs sans scrupules;ils investissent en tirant bcp de profits et en bafouant tous les droits des travailleurs et se décharger de toute responsabilité.Les Travailleurs doivent s'adresser à la société intérimaire qui l' engagé "Les Négriers" pour ses droits.
Non je n'acheterai plus renault...
Auteur : baker67
Date : le 21 mars 2012 à 10h57
oui car cette entreprise laisse en France 4000 petit ouvrier sur le carreau (peut être vivant à crédit)...oui car elle exploite des marocains(mes frères car je suis MRE comme aiment si bien dire nos cher ministre marocain) à 250€ par moi = aucun projet de mariage,de vie en couple d’épanouissement au Maroc.Et enfin oui car j'avais une Megane CC il y a 3ans de cela et le moins que je puis dire c est que....pour 20000€ la qualité était mais de loin très inférieur à un véhicule de la même gamme mais ALLEMANDE.....aujourd'hui je roule en VW EOS et sa se passe très bien
Un nouveau challenge pour les sociétés locales aussi
Auteur : berhoc
Date : le 21 mars 2012 à 10h05
J'ajoute un élément très important qui s'accumule à cet arsenal d'avantages pour dire que cette implantation n'est pas seulement avantageuse à l'État ou à la population de la région mais il y a une aubaine de taille pour nos sociétés locales : Certains besoins de Renault et même ceux de ses sous-traitants doivent trouver des fournisseurs locaux et la mobilisation de la CGEM-Nord ne s'est pas apparue par hasard. La question qui se pose maintenant, est-ce que nos société, celle du Nord surtout, sont suffisamment prêtes à ce challenge : Sortir d'abord du noir, être capable de préparer un cahier de charge à la hauteur des demandes de Renault, être capable de passer les différents tests et une batterie d'audit pour obtenir une certification,...
Ce qu'il y a déjà : Cantine gratuite, la complémentaire santé en plus du régime obligatoire, le transport en minibus, une ristourne d’au moins 9% sur l’achat d’une voiture et des conditions de crédit auto facilitées.
Évolution du salaire : 5 % au bout de 2 ans, 10 % au bout de 5 ans,...etc
Il y a toujours des rumeurs et personnellement j'ai lu pire dans des sites algériens :des salaires à 200 €, manque de syndicat,surexploitation...tout en sachant que notre SMIC est le double du leur (sans pétrole svp). Si vraiment Renault voulait du dumping, elle aurait choisi l'Algérie (candidate également) avec un salaire de 100 € ou même l'Égypte avec des salaires encore moins importants.






Dernière modification le 21/03/2012 10:31
Facebook