News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Maroc-UE : L’Espagne espère un nouvel accord de pêche en juin

Les pêcheurs espagnols sont à quai depuis la fin de l'année 2011. Pour reprendre la mer, une seule solution, faire pression sur leur gouvernement pour un nouvel accord de pêche entre le Maroc et l’Union Européenne (UE). Le ministre espagnol en charge du dossier essaye de calmer la pression en annonçant un possible accord d'ici juin 2012.

Vers un accord de pêche pour juin 2012

« Je voudrais que l’accord soit convenu avant le 14 juin », a déclaré le ministre espagnol de l’Agriculture, de l'Alimentation et de l'Environnement, Miguel Arias Cañete, devant les professionnels de la pêche de la ville de Barbate, selon EFE. Il promet d’accélérer les négociations. En effet, une des villes les plus touchées reste Barbate, dans la province de Cadiz. Depuis plusieurs mois l’économie de la ville, principalement basée sur la pêche, souffre énormément. Les négociations tardent à aboutir, les professionnels s’impatientent et mettent donc la pression sur le gouvernement, qui à son tour, fait des pieds et des mains pour une ratification avantageuse pour le pays.

A cet effet, l'Espagne effectue un intense lobbying auprès de l'UE mais surtout auprès du Maroc. Déjà, le chef du gouvernement, Mariano Rajoy, effectuait en janvier dernier sa première visite étrangère officielle au Maroc où la question des accords agricole et de la pêche ont été discutés. En février, Arias Cañete remet le couvercle en rencontrant son homologue marocain, Aziz Akhannouch.

Même si Rabat dit avoir « toujours veillé à entretenir de bonnes relations avec son voisin du nord » comme l’avait déclaré le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche maritime, les choses sont claires : Les pêcheurs marocains ont désormais l’exclusivité sur les eaux nationales. Décision prise en janvier dernier par le gouvernement après les plaintes insistantes des professionnels. Ces derniers avaient notamment pointé du doigt la surexploitation des eaux marocaines. Des révélations publiées récemment par The Guardian ainsi que le rapport de Greenpeace International appuyaient ce constat.

Prêts pour les négociations

A l’occasion de l’adoption de l’accord agricole, le conseil de l’UE avait adopté le 14 février dernier un mandat de négociation. Mais depuis, rien n’a encore été fait, car l’UE n’a pas encore définit sa stratégie. Toutefois, le Maroc se dit « prêt ». « Aujourd’hui, l’UE a adopté une position positive qui a permis une réouverture des négociations. Elles [les négociations] ne se passent pas avec l’Espagne, mais avec l’UE. Nous sommes prêts », déclare à Yabiladi une source au ministère de l’Agriculture.

Ceci ne vient que confirmer les propos tenus par M. Akhannouch en personne, lors de la visite de son homologue espagnol : « le Maroc est disposé à rouvrir les discussions avec l’UE au sujet de l’accord de pêche ». Reste plus qu’à attendre le 26 mars, date à laquelle aura lieu les prochaines discussions des pays de l’UE pour « définir la stratégie européenne ».

Dans le même dossier
Suivre Yabiladi
Non!
Auteur : Le vrai de vrai
Date : le 22 mars 2012 à 23h32
NON!
Point Barre . /
Virage à 180°
Auteur : Electron libre
Date : le 20 mars 2012 à 21h49
L’Espagne n'a aucune considération pour le Maroc et les marocains. Pourquoi devrions nous leur faire des concessions contre des subventions qui profitent à certains salopards qui s'en mettent plein les poches au Maroc? C'est vrai ce poisson devrait profiter à tous les marocains qui peuvent le manger (cela leur changera des sardines et maquereaux habituels!!), ou bien l'exporter, ça donnera du travail et fera rentrer des devises
accord de pêche
Auteur : danup
Date : le 19 mars 2012 à 21h43
Imaginez le contraire le Maroc qui espère péché en eau espagnole y a pas photo et aussi es que les saoudien accepte que le Yémen vient pompé le pétrole avec la bénédiction du roi y a pas photo l’Espagne ne fais et ne fera jamais de cadeau au Maroc alors par pitié je demande au gouvernement du Maroc de ne pas cédé
Mobilisation
Auteur : jeremiah
Date : le 19 mars 2012 à 18h45
Les pêcheurs marocains doivent se mobiliser et demander que la priorité doit leurs revenir. Il est absurde de continuer cette politique du souk avec une vision qui ne dépasse pas le bout du nez. Le nouveau gouvernement doit réagir et donner la priorité aux nationaux et rien à foutre des espagnoles.....
Le MAROC laisse piller ses poissons
Auteur : axis7
Date : le 19 mars 2012 à 16h54
Je ne comprends pas pourquoi le Maroc ne valorise pas la filière pêche au Maroc. Et que ces precieuse proteines profitent au marché interieur et aux marocains.
Tout cela pour des sommes dérisoires que nous versent cela mêmes qui organisent la misère au Maroc avec leur barrières douanières.
Facebook