News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Pourquoi Rajoy effectue sa première visite officielle au Maroc ?

Mariona Rajoy sera au Maroc le mercredi prochain pour sa première visite officielle à l’étranger. La tradition sera finalement respectée, après de nombreux doutes. Mais cette visite est également pour le Maroc une occasion en or de marquer des points face à son fébrile voisin. L’adoption d’un nouvel accord de pêche suppose des concessions de l’Espagne non seulement sur l’Agriculture, mais aussi sur le Sahara.  

Mariano Rajoy, coïncé par la rupture de l'accord de pêche, lâche du lest.

Bienvenue dans le monde de la realpolitik ! L’ex ennemi du Maroc est-il en train de baisser les armes ? Mariano Rajoy qui ne prévoyait pas de respecter la tradition en effectuant sa première visite officielle au Maroc en tant que chef du gouvernement espagnol, sera bel et bien dans le royaume ce mercredi 18 janvier… pour son premier déplacement officiel à l’étranger. Le nouveau locataire du Palais de la Moncloa, la résidence du président du gouvernement espagnol, viendra, le temps d’une journée, rencontrer son homologue Abdelilah Benkirane et peut-être le roi Mohammed VI.

Le chef de file des nationalistes espagnols, favorable au Polisario et ayant fait condamné le Maroc au Parlement européen après les événements de Gdim Izik en 2010, auteur d’une campagne électorale victorieuse axée en partie sur un discours anti-immigrés, est aujourd’hui forcé de venir boire du thé marocain pour préserver la paix sociale dans son pays. En rompant l’accord de pêche qui le liait au royaume, le Parlement européen a en effet, offert au Maroc une occasion en or pour calmer les ardeurs de son voisin espagnol. En détenant 100 des 120 licences attribuées à l’UE, le royaume de Juan Carlos était le principal bénéficiaire de cet accord.

Depuis le 14 décembre dernier, date du veto des eurodéputés, quelques 600 emplois espagnols sont menacés et les pertes pourraient se chiffrer à plusieurs millions d’euros. L’Espagne presse l’UE de « négocier un accord le plus rapidement possible » et tente de faire les yeux doux à son voisin. Rajoy revient donc sur terre et pose pieds dans le royaume afin que ses pêcheurs soient de nouveau autorisés à puiser les ressources halieutiques marocaines.

Une occasion en or pour le Maroc

Au même moment, son gouvernement critique les fortes exportations de tomates marocaines vers les pays de l’UE, du fait que les agriculteurs espagnols en pâtissent. Madrid tente de remuer ciel et terre pour contrecarrer l’accord agricole, au détriment du Maroc. Une démarche opportuniste qui interpelle directement les autorités marocaines. Mais, auront-elles le courage de dire la vérité à leur nouvel ami ? La balle est dans le camp de Benkirane, s’il en a les prérogatives bien évidement. Un « oui » du Maroc à la pêche, suppose nécessairement un « oui » espagnol à l’agriculture. Ainsi, le voisinage sera gagnant-gagnant.

Face à la crise économique que traverse son voisin, et l’empressement de Rajoy à signer un nouvel accord de pêche, le Maroc a également une occasion en or d’infléchir la position des dirigeants du Parti populaire espagnol sur le dossier du Sahara. Le PP, très favorable au Polisario, parle toujours « d’autodétermination ». Obtenir des nationalistes la neutralité observée par le gouvernement socialiste de Zapatero serait une grande victoire pour le Maroc, du moment que le royaume, au nom d’une bonne cohabitation, fait semblant d’oublier une  autre question sensible : L’occupation espagnole de Sebta et Melilla.

Suivre Yabiladi
Accord Maroc/UE : Les pêcheurs, et le peuple marocains crèvent la dalle
Auteur : Le vrai de vrai
Date : le 13 janvier 2012 à 16h17
Accord Maroc/UE : Tout bénef pour les pêcheurs andalous !

Une étude réalisée par le ministère de l'Agriculture espagnol montre que les eaux marocaines ont généré un revenu supplémentaire de 21,37 millions d’euros pour la flottille de 41 navires andalous qui a bénéficié de l’accord de pêche Maroc/UE durant la période 2007/2011

Par exemple : La flottille andalouse à la senne tournante cible les petits pélagiques, sardines et anchois, dans les eaux marocaines. Les gains ont représenté 30% des 5,5 millions € de la valeur ajoutée brute en 2010. Chaque bateau enregistre 3.523 euros par pêcheur (+ 41,6%), et chaque matelot gagne le double (600 euros par semaine) d’un matelot travaillant uniquement dans le golfe de Cádiz.

On comprendra que les armements basés dans les ports andalous défendent bec et ongles la prolongation de l’accord de pêche sabordée en décembre 2011 par le Parlement Européen….

(*) Un revenu supplémentaire estimé à 21,37 millions d’euros pour un total de captures de 52,3 millions d'euros soit une augmentation de près de 70% !!!...

L’accord de pêche UE/Maroc a fait augmenter le prix du poisson au Maroc
Il a diminué nos ressources halieutiques
A appauvrit nos pêcheurs et nos citoyens
Et la cerise sur le gâteau est que :
"Les parlementaires européens ont traités le Maroc de profiter de ses propres poissons du Sud marocain!"

Assez, Stop!
Dernière modification le 13/01/2012 16:20
Oui
Auteur : Mehdi1999
Date : le 13 janvier 2012 à 07h51
Je suis tout a fais d accord avec ce qui est dit , je suis née en France , je fais mes courses dans différents supermarchés , une fois je faisais mes courses et je cherchais des oranges marocaines qui pour moi ne sont pas cancérigène comme celle d Espagne ,d'ailleurs de nombreux consommateur français évite aussi les fruits et légumes espagnoles , ils se rabattes sur des produits italiens ou autres , malheureusement les produits MarocAins ne sont plus disponible a cause de l Europe cela fais des années que je n ai pas vue de clémentines ou des tomates du Maroc .
Bref pour dire que les consommateurs français n achètent pas espagnol ou tres peu pour des raisons économique , car ces produits sous sert tous le monde s en méfie moi le premier .
trop tot pour le voir
Auteur : HMIMID69
Date : le 12 janvier 2012 à 19h46
Il est top tot pour savoir ses intentions vis a vis du Maroc, il vaut mieu que le roi ne le rencontre pas.
Dernière modification le 12/01/2012 19:47
NON AU CONTRAT DE PÊCHE AVEC L'EUROPE. BASTA!
Auteur : Le vrai de vrai
Date : le 12 janvier 2012 à 19h25
Toute l'Europe manque cruellement de fruits et légumes en provenance des pays méditerranéens, il y a de la place pour tout le monde pour vendre ses produits, y compris les produits du Maroc.
Le problème avec les produits espagnoles, ce n'est pas la concurrence marocaine qui est la cause de leurs échecs à s'imposer dans le marché européen et même mondiale, mais ce sont les scandales répétés sur la qualité de leurs produits pleines d'insecticides et leurs manques de sérieux, beaucoup d'européens évitent leurs fruits,légumes huiles frelatées etc... Et l'Allemagne leur a fait une mauvaise blague accusant leurs concombres de porteurs de bactéries tueuses, et ça a coûté des millions d'€ aux en perte aux producteurs espagnoles.
Il ne faut pas rejeter la balle sur le Maroc, s'ils perdent encore de l'argent.
L’Europe avait mis fin au contrat de pêche, accusant le Maroc de Voler ses propres poissons du sud!
Qu'on en reste là, c'est une bénédiction pour le Maroc pour protéger ses ressources naturelles des pillages, et nourrir sa population et les générations futures.
L'Espagne défend quelques milliers de pêcheurs, le Maroc doit nourrir des millions de ses citoyens avec ses propres produits et à des prix raisonnables pour tous, et ne plus s'abattre sur le pain qu'on est obligé d'importer sa farine, et déséquilibrer la nutrition des citoyens.
Le Contrat de pêche avec l'Europe est néfaste pour le poisson, pour la santé des marocains, pour leurs portefeuilles, et le risque d'être accusés de voleurs de nos propres poissons par les parlementaires européens. Quel culot!
Basta!
NON AU CONTRAT DE PÊCHE AVEC L'EUROPE.
Dernière modification le 12/01/2012 19:33
:(
Auteur : Lion de l'atlas!
Date : le 12 janvier 2012 à 16h51
No es tan especialmente Argelia, que mueve los hilos y siembra la discordia así como algunos partidos políticos en España!
Facebook