News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Laâyoune : Face à face entre forces de l’ordre et diplômés chômeurs

L’ambiance était tendue ce lundi 25 juillet devant le siège de la Wilaya de Laâyoune. Plus de 200 diplômés chômeurs qui réclamaient des emplois ont tenté de forcer la barrière de sécurité dressée devant les locaux de la Wilaya, s’opposant aux forces de l’ordre. L’incident n’a pas fait de victime, mais ravive les tensions dans une ville où les autorités redoutent un Gdim Izik bis.

La tension était assez vive ce lundi matin devant les locaux de la Wilaya de Laâyoune. Plus de  200 diplômés chômeurs s’étaient rassemblés sur les lieux pour réclamer des emplois. Ne pouvant pas accéder au bâtiment gardé par les forces de sécurité, les protestataires ont tenté le forcing face aux forces de l’ordre qui ont fermé toutes les issues menant à la Wilaya pour éviter tout débordement. On ne déplore aucune victime à l’issue de cet incident.

Celui-ci fait suite à ceux de Rabat et de Khouribga. Dans la capitale, c’est le siège du Parti de l’Istiqlal qui fut récemment occupé pendant près d’une semaine par des diplômés chômeurs, conduisant à des affrontements avec notamment les jeunes du parti du Premier ministre. L’imbroglio n’a été résolu qu’avec la promesse d’embauche en 2012 faite par le chef du gouvernement. A Khouribga également, des affrontements ont opposé, début juillet, les forces de l’ordre à des diplômés chômeurs qui exigeaient d’être employés à l’Office Chérifien des Phosphates (OCP), faisant plus d’une centaine de blessés.

Outre le rassemblement d'aujourd'hui, la situation à Laâyoune est assez tendue depuis un mois. Des accrochages réguliers sont signalés entre forces de l’ordre et des jeunes de la région. Les autorités ont par ailleurs renforcé les contrôles et s’opposent à l’édification de tentes en dehors des périmètres qu’elles ont aménagés, redoutant un nouveau Gdim Izik.

Suivre Yabiladi
Pauvre de nous
Auteur : ElChamali
Date : le 26 juillet 2011 à 03h46
Il n'y a personne qui vient sur terre pour créer des emplois et d'autres pour les prendre..... Nous sommes tous capable de nous auto-employer. A partir du moment où nous avons un cerveau.

Nos ancêtres analphabètes des temps reculés travaillaient sans rien demander (menuisier, forgeron, tisseur, bâtisseurs, etc...) créaient leur propre travail, et même l'activité pour d'autres. Ils ont bâti cette nation avec leur moyen sans accès à la technologie moderne.

Il est triste de voir dans notre génération, des fainéants faire de l'agitation politique et vouloir absolument travailler dans la fonction publique quel qu'en soit le prix (déstabilisation de la nation)

Nos aïeuls espéraient nous émanciper de l'exploitation par l'instruction. Où sont les esprits entreprenants, les créatifs.

Il y a tellement de possibilité, tellement de chose à faire au Maroc, presque tout est à faire dans tous les domaines... il faut se motiver et se donner les moyens.

L'état ne peut pas tout, c'est à ces "diplômés" de trouver les solutions, et elles sont ailleurs que dans les "sit-in" de gamin et les manifs du dimanche....
Pour Hamza
Auteur : Le vrai de vrai
Date : le 26 juillet 2011 à 02h54
Avant l'indépendance du Sahara; il n y avait rien dans cette région , les colons espagnoles n’avaient rien investit, le taux d’éducation était pratiquement nul.
Le Maroc a beaucoup investit dans la reconstruction de la région, les logements, l'éducation, la pêche, les autres infrastructures comme l'eau l’électricité, l'administration, les routes, les hôpitaux, et j'en passe...
Toutes les écoles et les universités dans le royaume ont ouvert leurs portes aux étudiants marocains du Sud. La protection du territoire, et la sécurité coûtent trop chères aux contribuables marocains.
Après tous ces efforts, si la population est manipulés par des voisins jaloux qui ne cherchent que leurs pertes, et commencent à manifester tout le temps pour avoir plus que l'impossible, il n y aura plus de sécurité dans la région et aucun investisseur ne va se risquer d'aller s'installer dans le sud et développer plus la région.
Un diplôme n'est pas une garantie pour avoir un emploi. Un emploi qu'on ramène au diplômé sur un plateau d'argent, le diplôme est une preuve de connaissance tout simplement.
Et c'est au demandeur d'emploi de faire l'effort de chercher du travail, et d’accepter l'emploi disponible, en attendant des jours meilleurs, ou de s'investir dans son propre projets, comme beaucoup le font.
Les marocains du Sud doivent parfois se regarder dans un miroir et comparer leur pays avec celles de leurs voisins qui les jalousent et travailler le pays au lieu d'essayer d'accuser les autres et d'arracher les bras aux mains qu'on leur tend.
Il y a des limites à tout!
Assez, c'est Assez.
Développement du sud
Auteur : Hamza
Date : le 26 juillet 2011 à 01h47
Nos frères du sahara doivent être aidés , et les régions du sud développées.

Un plus grand effort de développement doit être produit. donner une fiscalité plus intéressante aux entreprises qui investissent au sahara. Exonérer de charges sociales les entreprises qui embauchent un diplômé natif du sahara, etc

Les diplômés ne sont pas fainéants , bien au contraire ils ont fourni de très gros efforts pour se former , le pays doit les reconnaitre et les aider car ils sont l'avenir du Maroc.

un diplôme n'est jamais une garantie pour trouver du travail.
Auteur : Le vrai de vrai
Date : le 25 juillet 2011 à 21h16
Un diplôme n'est pas une garantie pour trouver immédiatement du travail, il faut chercher activement un emploi, passer des stages, prendre soin de soi-même pour une bonne présentation, et beaucoup de patiences.
C'est partout pareil, dans le monde!
Notre mentalité doit changer dans ce domaine, les temps ont beaucoup changés, et actuellement, les offres d'emploi sont moins importantes que les demandes, suite un démographie galopante dans le pays, les crises successives d’économies mondiales etc...
Rien n'est jamais perdu pour un diplômé, son diplôme ne pourra jamais le dépenser ou le vendre, il servira toujours avec un peu plus de patiences.
Non mais ils sont srx ceux la
Auteur : tajinefassi31
Date : le 25 juillet 2011 à 20h53

Jeune dimplomé chomeur, si ils sont dans cette situation
c'est parce que ce sont des bon a rien,l'état devrais reprendre en main le sud, qui vie grasse au nord.

Facebook