Royal Air Maroc n'arrive pas à reprendre son souffle

24 heures de retard au départ de Londres, 2 jours à Casablanca, et ce après une intervention des CRS à Lyon. La compagnie aérienne nationale est un peu à l’image de ce vieil athlète face aux jeunes coureurs. Royal Air Maroc a dû faire face à l’ouverture du ciel marocain (accord Open Sky) et l’arrivée de nombreuses compagnies notamment low-cost. Résultat : des difficultés financières, un personnel et une organisation complètement dépassés. Et depuis quelques jours, c’est la pagaille…

Comme nous vous en informions dimanche soir, les passagers à destination de Casablanca depuis Lyon ou Paris ont été victimes d’une désorganisation complète de la RAM. Des centaines de passagers ont dû attendre jusqu’à 30 heures pour pouvoir enfin trouver un vol. Les retards plus ou moins importants (entre 1h et 4h) ont été encore constatés ce lundi 4 juillet. Nous ne savons pas si il y a eu de nouveau des refus d’embarquement pour faute de place, comme cela c’est produit tout au long du week-end dernier. Par contre, une chose est sûre. L’assistance du personnel de la RAM est totalement absente. Les passagers sont laissés à eux mêmes et des empoignades éclatent régulièrement depuis samedi. Le personnel en charge de l’enregistrement (personnel de l’aéroport) est complètement dépassé par la pagaille engendré par la RAM. A bout, certains ont même fondu en larmes, apprend-on de témoins sur place.

A Orly, un seul guichet d’enregistrement était ouvert ce lundi matin pour tous les vols de la RAM, indiquent des passagers. Tous les vols (vers Oujda, Marrakech, Casablanca,…) étaient donc regroupés sur un seul et même comptoir et la queue arrivait jusqu'à l'extérieur du hall des départs. Des retards, même pour des vols à priori sans irrégularités, en était la conséquence.

Une responsable de communication en d'interminables réunions

Pourquoi regrouper tous ces vols sur le même guichet, alors que l’afflux record des passagers en ce début juillet était prévisible ? Malheureusement, Royal Air Maroc n'a pas répondu à nos questions malgré nos multiples appels cet après -midi. Nous avons eu droit à un cordial « la personne responsable est en réunion. Elle vous rappellera. »

Aucun coup de fil, et aucun communiqué de presse de la compagnie n'a été publié depuis celui reçu samedi matin. Pourtant la compagnie nationale vit l’un des plus grands cafouillages de ces dernières années, qui ne s'explique pas par une quelconque nuage de cendres.

24 heures de retards à Londres, 2 jours Casablanca !

En plus de Paris ou de Lyon, d’autres destinations sont impactées. Les nouvelles tombent une à une. Des passagers en transit vers différents pays d'Afrique, ou encore ceux au départ de Londres... C’est le cas de ce journaliste anglais qui devait écrire trois articles sur le Festival des Nuits Méditerranéennes à Tanger. Après plus de 24h d'attente à l'aéroport, sans aucune information fiable de la part du personnel de la RAM, il s’est résolu à annuler son voyage.

Une brève sur le quotidien L’Economiste relate ces retards en les minimisant à moins de 8 heures. Pourtant à Lyon, Paris ou Londres, on parle de retards de plus de 24h ou 30h ! Le journal explique en outre qu'à l'aéroport Mohammed V de Casablanca, des personnes en transit attendent là depuis 2 voire 4 jours. Toute cette pagaille serait due à l’origine à une immobilisation de 3 ou 4 avions, probablement pour des raisons techniques. Pourtant, la flotte de la compagnie n’est pas la seule à souffrir. Les pilotes et le reste des équipages semblent exténués et en sous-effectifs. L’ambiance au sein de la compagnie ne semble pas au beau fixe surtout après l’annonce des difficultés financières. Même le site internet marchand de la RAM accusait le coup cet après-midi puisqu’il était inaccessible durant plusieurs heures.

Suivre Yabiladi
Retard RAM
Auteur : hanae93
Date : le 05 juillet 2011 à 23h10
Les retards ont déjà commencé samedi 2 juillet puisque le vol de 21h 20 est parti à 23h 30.Aucune informations de la part de la Ram, les seules informations données étaient affichées sur les tableaux. La Ram , répondait on ne sait pas l'avion n'est encore arrivé de Casa.
Le bouquet , arrivé à Casa, plus d'une heure de queue pour la police avant de sortir récupérer les bagages. Résultat je suis sortie de l'aéroport à 3 heures du matin.En tout cas ce sera mon dernier vol avec la Ram. Contrairement , à Tunis AIR dont le
vol a subi le même sort que la RAM , plus de 2 heures de retard,on dit au.x passagers d'aller se rafraichir et prendre des sandwichs aux frais de Tunis AIR. chose que la Ram n'a fait .
RECLAMEZ VOS DROITS
Auteur : LAREC
Date : le 05 juillet 2011 à 14h51
Le réglement 261/204 du parlement européen et du conseil prévoit des indemnités en cas de refus d'embarquement, déroutement, annulation de vol, retards... Il s'applique à tous les vols au départ d'un aéroport européen quelle que soit la nationalité de la compagnie. Il stipule que les compagnies doivent vous informer de vos droits, ce que toutes se gardent de faire.. Exiger les pièces prouvant votre réclamation: attestation d'escale mentionnant l'annulation, le changement de vol et/ou le retard et sa durée. Aprés saisissez le PDG de la compagnie pour réclamer par recomandé AR vos indemnités. Sans répose aprés 2 mois, saisissez la direction de l'air du pays de l'aéroport de départ.
RECLAMEZ VOS DROITS ET NE RALEZ PLUS
Auteur : LAREC
Date : le 05 juillet 2011 à 14h43
Je l'ai testé: cela fonctionne, à condition d'exiger au chef d'escale une attestation de retard et ou de déroutement, pièce indispensable pour effectuer votre réclamation. Habituellement, il tentera d'éviter de donner ce document qui est de droit. Exigez-le et refusez d’embarquer sur un autre vol si vous n'avez pas obtenu le document confirmant le changement.
Une fois votre réclamation transmise par AR et sans réponse dans les 2 mois, saisir la direction de l'air du pays européen qui relayera votre celle-ci auprès de la compagnie en faute.
Il est vrai que cette réglementation est très pénalisante pour les compagnies, mais elles n'ont qu'à bien se tenir et respecter leurs engagements vis à vis de leurs clients souvent maltraités.
Pour un vol dérouté et retardé de 3H40 (Paris/Agadir moins de 3500 kms) , sur 195 passagers,il y a eu 2 réclamations qui se sont soldés par une indemnité payée par la RAM de 400 Euros par personne. Les 193 autres passagers se sont contentés de rouspéter !!!
http://www.lexeek.com/droit/8329-reglement-ce-n-261-2004-parlement-europee/
IMPRIMEZ LE TEXTE INTEGRAL OFFICIEL et lisez-le tranquillement pendant vos retards subis:
http://www.eco.public.lu/attributions/dg2/d_consommation/protection_consomateurs/annexe_2/annexe_2_9/reglement_261_2004.pdf
A défaut demandez le texte à l'enregistrement ou à la porte d'embarquement, ils sont obligés de vous le fournir.
ce n'est pas un scoop!
Auteur : PouPouPidoudou
Date : le 05 juillet 2011 à 12h49
La RAM...je préférerais me priver de vacances plutôt que d'investir mon argent dans cette compagnie:

-je préconise aux hôtesses un stage de maquillage et une remise à niveau des notions telles que la politesse et le respect vis-à-vis des voyageurs.

-je conseille aux agents au sol un stage intensif de sourire et une prise de conscience qu'ils sont simplement de vulgaires pions de cette compagnie, qu'ils sont au bas de l'échelle et qu'ils devraient par conséquent avoir plus d'empathie pour des voyageurs qui ne demandent qu'à être pris en charge.

c'est une compagnie qui me file la nausée lorsque j'entends parler d'elle et je ne suis pas mécontente de sa "baisse de régime"...après tout, on ne récolte que ce que l'on sème...

je ne suis pas d'accord quand on dit qu'il faut l'aider...parce qu'elle n'aide pas les pauvres voyageurs en les faisant poireauter des heures voire des jours, elle ne prend pas la peine d'indemniser les personnes qui ont dû revoir leurs frais à la hausse lors de l'annulation de certains vols, elle ne prend pas la peine de fabriquer une lettre type d'excuses, elle ne répond pas aux réclamations...bref le service minimum n'est pas effectué.

RAM
Auteur : 118218
Date : le 05 juillet 2011 à 12h04
Je n'utilise plus les services de la RAM.

Par contre nous devons aider cette compagnie et ne pas l'abattre. Les loups de la concurrence, qui ont d'ailleurs posté sur ce site, veulent la peau de la RAM afin d'obtenir un monopole ou un duopole et augmenter ensuite les prix.

Ne rêvez pas, les billets pas cher servent à tuer la RAM.

Par contre son personnel est vraiment catastrophique. Une honte.
Facebook