News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Royal Air Maroc : la pagaille dans plusieurs vols, la compagnie aux abonnés absents

La saison estivale débute mal pour la compagnie aérienne nationale. La Royal Air Maroc (RAM) doit faire face à une vraie pagaille pour le premier week-end chargé de l’été. Des retours de passagers mécontents nous sont parvenus aujourd’hui depuis Paris mais également Lyon. Récit.

Aéroport d'Orly - France - Archives (DR)

Samedi matin nous recevons un communiqué de presse de la RAM titré : « Vols Royal Air Maroc : quelques perturbations dues aux aléas d’exploitation». Le ton se veut rassurant et professionnel pour prévenir les passagers des « vols [qui] ont été retardés, suite à des aléas d’exploitation enregistrés à l’aéroport Mohammed V, lors de  la nuit du vendredi 1er juillet 2011. » Mais aucune inquiétude à avoir selon le communiqué puisque « les services de Royal Air Maroc à l’escale ont assisté les passagers dont les vols ont été retardés et leur ont proposé une prise en charge en attendant une nouvelle programmation de leur vol. » Et de rejeter la faute sur d’irréductibles passagers qui « ont bloqué l’enregistrement de vols entraînant ainsi une perturbation de l’activité de la compagnie et engendrant des retards sur plusieurs vols. »

Bref,  tout aurait dû s’arranger puisque « les équipes de la compagnie dans les différentes fonctions d’exploitation restent mobilisées ce week-end pour restaurer au plus vite la ponctualité des vols et assister les passagers. »

Pourtant Dimanche la pagaille est toujours de mise et aucune trace du service d’assistance des passagers. De nombreux vols au départ des aéroports de Lyon et Paris ont subi des perturbations importantes laissant sur le carreau des centaines de passagers sans compter les retards pour ceux qui ont eu la chance d’embarquer.

Lyon : 24h de retard

Car en effet les perturbations de la nuit du Vendredi à Casablanca ont semble-t-il impacté les vols de tout le week-end. A l‘aéroport de Lyon  Saint-Exupéry dès Samedi, 184 passagers qui devaient s’envoler à 17h05 pour Casablanca ont du attendre 24H pour enfin pouvoir embarquer. Selon le journal Metro, certains ont passé la nuit à l’hôtel pris en charge par l’aéroport alors que d’autres se sont débrouillés  par leur propre moyen. Le lendemain, pas plus d’information de la part de la Royal Air Maroc et la tension continuait de monter parmi les passagers. Lorsqu’un vol a été annoncé à 13h, les passagers de la veille pensaient qu’il leur était destiné. C’est alors que des disputes ont éclatés au guichet d’embarquement obligeant la police et l’armée à intervenir.  Et selon l’aéroport, Royal Air Maroc n’a pas fourni d’explications concernant l’annulation du vol de la veille.

Pourtant cet incident n’est pas isolé puisque à Orly le même jour, la RAM était encore au centre de la pagaille. Le vol de 21h20 à destination de Casablanca, a subit une heure de retard. Jusque là un retard supportable. Pourtant certains passagers sont restés à l’aéroport car il n’y avait plus de place, malgré leur réservation pour certains en business class, comme ce couple de touristes français. Ils ont ainsi passé la nuit à l’hôtel à leur frais puisque comme à Lyon, la RAM s’est montré étonnement absente.

A Orly aussi la police et l'armée sont intervenus

Le lendemain dimanche le couple était encore à Orly à attendre un nouveau vol alors que les passagers pour Casablanca du vol de 21h30 arrivaient. Même scénario, une grande cohue, puisqu’il a fallut d’abord « embarquer les passagers du vol précédent en détournant l’avion vers Roissy » selon Nawal, une des passagères. Résultats : le couple en business class est toujours à Paris ainsi que Nawal et la grande majorité des passagers du vol de 21h30. Face à la broncha des passagers, la police et l’armée sont également intervenus pour calmer les esprits.

La journée de demain risque d’être mouvementée si les passagers du week-end n’obtiennent pas une place dans les premiers vols pour Casablanca. Mais il faut garder son calme car sinon comme elle l’a précisé dans son communiqué, la RAM vous classera dans « les passagers qui ont bloqué l’enregistrement de vols entraînant ainsi une perturbation de l’activité de la compagnie et engendrant des retards sur plusieurs vols ». Et là vous risquez de ne pas bénéficier des « services de Royal Air Maroc à l’escale [qui] ont assisté les passagers dont les vols ont été retardés et leur ont proposé une prise en charge en attendant une nouvelle programmation de leur vol ».

Suivre Yabiladi
faudrai des hotesse européennes
Auteur : baker67
Date : le 15 juillet 2011 à 21h20
regarder une hotesse d'easyjet et une de la RAM...y pas de difference sauf que l hotesse de la RAM à une tonne de maquillage sur elle mdr...
amir
Auteur : Mnervya
Date : le 06 juillet 2011 à 00h23
ahahaaaaaaaaaa, mel lahmara a taiyara
amir
Auteur : Mnervya
Date : le 06 juillet 2011 à 00h18
AHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
LA CATA
Auteur : Mnervya
Date : le 06 juillet 2011 à 00h12
depuis une belle lurette que je ne prend plus la RAM, malheureusement pour nous, on n'aurait souhaité nous entraider entre citoyen, mais hélas si je vous dis que les hotesse se la pete enormement, pas d'éducation, elle vous servent comme si nous etions des mendiant, ma fille une fois, a fait casa new york imaginer le long courrier stressé,mal reçu, l'une d'entre elle lui fait, comme telle, ACH BIGRHITI CHARBI , avec un air comme pour lui fais vite tu m'emmerdes je m'excuse pr ce mot, comment voulez vous prendre notre RAM, les francaises on sait que c'est du commercial, en s'en fou de leurs sourire, mais on nous met qd meme a l'aise, il faudrait que les responsable agissent, car on a reclamé plusieurs fois, mais manquent ils de gens competent ou quoi?, car nous avons de tres bon pilote de ligne, il faut agir et merci
le monde à l'envers
Auteur : ElChamali
Date : le 05 juillet 2011 à 22h28
Franchement la Ram s'est faite débordée par Jet4You, EasyJet, Ryanair, AirArabia, qui pour bien moins cher donnent désormais exactement le même service (au plateau repas dégueulasse près)

Donc pour ceux qui savent manger à l'aéroport avant d'embarquer, la vie est maintenant beaucoup plus douce.
Facebook