Menu
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Maroc : Driss El Yazami à la tête du nouveau Conseil des droits de l’Homme. Et le CCME ?

Le Maroc dispose d’un nouvel organisme de défense des droits de l’Homme : le Conseil national des droits de l’Homme. Il prend le relais du CCDH (Conseil consultatif des droits de l’Homme) mais dispose d’une marge de manœuvre plus large. A sa tête, Driss El Yazami, encore président du CCME.

Driss El Yazami a une longue expérience dans les ONG des droits de l'Homme

Contrairement au CCDH, le nouveau Conseil n’a pas uniquement un rôle consultatif. Il jouit « de larges prérogatives dans les domaines de la protection et de la promotion des droits de l'Homme » fait savoir son secrétaire général, Mohammed Sebbar, nommé en même temps que le président du conseil, Driss El Yazami.

Ce conseil sera également constitué de représentants des pouvoirs publics, des partis politiques et de la société civile. Tous doivent œuvrer à la « protection et la promotion des droits humains, y compris la mise en œuvre des recommandations de l'Instance équité et réconciliation » ajoute encore Mohammed Sebbar. Le CNDH peut par exemple demander à la justice l’ouverture d’enquêtes pour violation des droits humains.

Engagement pour les droits humains ?

Le CNDH, qui succède au CCDH créé en 1990 par Hassan II, semble à priori être  synonyme d’un pas en avant vers un plus grand engagement pour les droits de l’Homme au Maroc. Mais les militants des droits humains préfèrent rester prudents pour le moment sur la question. « Nous allons examiner les statuts et donnerons ensuite notre point de vue sur cette instance et surtout sur son indépendance » a répondu la présidente de l’AMDH (Association marocaine de défense des droits humains) Khadija Ryadi à l’AFP.

Wait and see !

Même son de cloches du côté de l’OMDH (Organisation marocaine de défense des droits de l’Homme). Sa présidente, Amina Bouayach préfère elle aussi attendre d’en avoir plus clair sur les statuts du CNDH pour se prononcer. Et ce, bien qu’elle dit reconnaître l’implication du secrétaire général et du président du nouvel organisme dans le mouvement des droits de l’Homme et dans de « grands dossiers ».

Et le CCME ?

Les nouvelles fonctions de Driss El Yazami, par ailleurs nommé dans le tout nouveau Conseil économique et social, soulève cependant la question de ce qui adviendra du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME). Driss El Yazami préside le CCME depuis son instauration en 2007. Le mandat du conseil arrive à terme cette année, et les travaux sur son avenir entrent dans une phase cruciale. En cumulant les fonctions, El Yazami sera-t-il en mesure de mener ces travaux à bien ? De source interne, il ne serait en tout cas pas question que le président du CCME parte.

Suivre Yabiladi
Bon geste Royal et Bon remaniement......
Auteur : pouic2011
Date : le 04 mars 2011 à 14h18
Beh voilà mes Chers compatriotes le remaniement que Sa Majesté a effectué depuis le 20/02.On s'attendait à une marée mais ne brusquons pas notre Roi,il est aime bien faire les choses alors donnons-lui du temps et wait ans see.
Il faudrait que je lui pose la question:Majesté qui fait de la démagogie c'est vous Sire ou les Citoyens dans la rue au bord de la pauvreté et qui crient au secours.....
Votre point de vue mes Chers compatriotes et qu'en pensez-vous.....
CNDH
Auteur : azouz des bois
Date : le 04 mars 2011 à 14h35
la montagne qui accouche d'une souris.
RIEN DE POSITIF
Auteur : anroz
Date : le 04 mars 2011 à 15h05
Mr yazami est entrain de lapider un budget énorme en le partageant avec ses amis ,il n a rien fait de positif aux MRE ,si non dites moi une seule action ....walouuuuuu
Ces nouvelles fonctions ,c'est pourquoi au juste ..............Devinez......
Je n'ai aucune confiance en cet homme , car il nous a trahi a plusieurs reprises nous les immigrés ,les vrais cette fois-ci .......
On veut se débarrasser de cet homme car il rejoint ses compatriotes profiteurs du systéme et corrompus ,il n'a rie a avoir ,ni avec les droits de l'Homme encore moins avec les MRE .......Personne n'en veut ......on ne sait mm pas d'ou il sort.....
c'est la révolte,non sire c'est la revolution
Auteur : fekasse
Date : le 04 mars 2011 à 15h37
à mon compatriote pouic, ce n'est pas de la démagogie plutôt de la mauvaise foie ou volonté.
a quoi sert de nommer un ministre des RME puisqu'on a même pas le droit de voter. et je ne vois pas l'internet de nommer un conseil des droits de l'homme par les mêmes personnes qui les bafouent. on a bien vu l'exemple de l'instance équité et réconciliation.
Sire votre silence est assourdissant! fini les ministres réception petits fours,billet RAM à gogo pour les copains et familles...
Attendre le terrain
Auteur : berhoc
Date : le 04 mars 2011 à 15h43
C'est prématuré d'en donner un avis. Mr EL YAZEMI, je n'ai aucun préjugés à ton égard au sein de ce nouveau conseil et je préfère attendre les rapports à terme : AMDH,OMDH,... et le parti de l'opposition où je suis membre avant d'en dresser un constat synthétique.
Dernière modification le 04/03/2011 15:46
Facebook