News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Charlie Hebdo : Une BD sur Mohamed co-écrite par une Franco-marocaine

La jeune Franco-marocaine, Zineb El Rhazoui, a co-écrit, avec Charb, le hors série de Charlie Hebdo, à paraître « La Vie de Mahomet ». Racontée sous forme de bande dessinée, l'histoire du prophète se veut assez consensuelle pour ne pas soulever la polémique. La jeune franco-marocaine a-t-elle infléchi la ligne éditoriale de Charlie ?

Charb avec le prochain hors série de Charlie Hebdo. /DR AFP

Après l’Eglise catholique le mois dernier, Charlie Hebdo remet le couvert, mercredi 2 janvier, avec un hors-série en bande dessinée « La Vie de Mahomet » qui ne se veut pas, cette fois, provocateur, rapporte l'AFP. Les auteurs : Charb et la Franco-marocaine « Zineb » El Rhazoui, jeune recrue de l’hebdomadaire satirique. Zineb El Rhazoui a été, au Maroc, la co-fondatrice du Mouvement Alternatif pour les Libertés Individuelles (MALI). Elle a beaucoup fait parler d’elle, en participant, en 2009, à l’action des dé-jeûneurs, pendant le ramadan. Le mouvement militait pour la reconnaissance du droit à ne pas jeûner pendant le mois sacré. Son engagement lui a valu des ennuis au point d’être, pendant un temps, interdite de sortie du territoire marocain.

Zineb El Rhazoui

Présentée comme sociologue des religions, dans le hors série de Charlie Hebdo, elle collabore depuis plusieurs mois avec le journal satyrique. Lors de la dernière polémique autour de la publication de caricatures de Mohamed, le 19 septembre, par Charlie Hebdo, la jeune femme était montée au créneau pour le défendre. « Je travaille à Charlie, parce que j’estime que c’est une rédaction anticléricale, laïque et athée et antiraciste, ce qui correspond parfaitement à mes principes », expliquait-elle dans une interview à Slate Afrique, le 27 septembre dernier.

Pour elle, le prochain hors série de Charlie Hebdo n’est ni une caricature, ni une satire, mais un récit basé sur une bibliographie, rapporte le Figaro. Même si elle adhère à l’essentiel des idées du journal, Zineb El Rhazoui a-t-elle infléchi la position de Charlie Hebdo face à l’Islam et aux musulmans ?

L'image de Charlie

Accusé d’être islamophobe suite à ses différentes caricatures du prophète musulman, Charlie Hebdo semble vouloir rénover son image. « L'idée de ce livre, j'y pense depuis 2006, au moment des caricatures de Mahomet au Danemark. Je crois qu'au départ on avait pris le sujet un peu à l'envers, on a mis en scène un personnage dont on ne connaissait pas la vie, moi le premier », reconnaît Charb lui-même, interrogé par le Figaro. « Avant de pouvoir rigoler d'un personnage, il vaut mieux le connaître. Autant on connaît la vie de Jésus, autant on connaît rien de Mahomet », explique-t-il.

Charb ne regrette toutefois pas la publication des précédentes caricatures puisqu’il affirme à l’AFP que cet hors série prouve que l’ « on peut parler sereinement de l’islam en France, ce qu’on fait, nous, depuis longtemps. A les considérer à chaque fois comme des handicapés du rire on ne fait pas du tout le jeu de l’islam, on fait pas le jeu de l’islam apaisé, on fait le jeu des extrémistes. »

Un nouveau catéchisme ?

En dépit du fonds de la bande dessinée qui se veut consensuel, reste que la bande dessinée représente Mohamed. Interdire sa représentation, en islam, « c'est juste une tradition, c'est absolument pas inscrit dans le Coran. A partir du moment où ce n'est pas pour ridiculiser Mahomet, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas lire ce livre comme on lit au catéchisme des histoires de la vie de Jésus », se défend Charb.

Gros nez et physique peut avantageux, Mohamed ne s’en tire toutefois pas mieux que les autres personnages de Charb. « Autant le fond est parfaitement halal, autant l'image, c'est mon dessin. J'ai dessiné Mahomet comme je dessine habituellement mes personnages, Mahomet était un homme, j'ai dessiné un homme », fait valoir Char, dans le Figaro. La patte « Charlie » reste donc en dépit du ton consensuel de l’ouvrage.

Fonds de commerce

Surtout, l’hebdomadaire satyrique reste sur son fonds de commerce préféré : les religions. Suite à l’opposition publique du chef de l’Eglise catholique française, monseigneur vingt trois, au mariage homosexuel, Charlie Hebdo avait publié en Une un dessin de sodomie emboitée entre Dieu, Jésus et le Saint Esprit, le 6 novembre. Si la provocation potache est inscrite, en particulier à l’adresse des religions, dans l’ADN de Charlie Hebdo, l’islam assure, plus que d’autres sujets, le succès de ses ventes. Charb ne l’a jamais nié.

Au moment de la Une de Charlie, le 19 septembre, intitulée "Intouchables" et représentant Mahomet et un juif, Charb a expliqué : « L'effet est toujours le même quand on fait des unes sur l'islam radical. En novembre dernier, le numéro rebaptisé Charia Hebdo avait atteint 200 000 ventes, contre 45 000 en moyenne, dont 11 000 abonnés. Quand on fait des couvertures très violentes sur le pape, nous observons le même niveau de ventes. Les catholiques intégristes ne font pas réagir les médias, alors que quand on a des ennuis avec les musulmans, tout le monde s'agite! » Lors des toutes premières publications des caricatures de Mohamed, en février 2006, Charlie Hebdo s’était vendu à 480 000 exemplaires. Un record, rapporte le Figaro, qui n’a pas été égalé, depuis.

Le succès de la corrélation islam (radical)-ventes est une loi qui risque de se vérifier de moins en moins, et ce d’autant plus si Charlie adoucit le ton. L’hebdomadaire a trouvé la parade : parler de l’islam, mais dans un hors série à 6 euros.

Charb explique ses intentions

Suivre Yabiladi
...
Auteur : Luxfero
Date : le 03 janvier 2013 à 20h27
Je pense qu'avant de parler il faut voir ce qui en sortira .
@Gadiri heureux
Auteur : amir
Date : le 02 janvier 2013 à 19h52
tu parles a qui?
Dernière modification le 02/01/2013 19:53
une vendue arabe comme la plupart des filles arabes complexées
Auteur : algertunis
Date : le 02 janvier 2013 à 18h46
Il suffit qu'un blanc bec lance une débilité pour que toutes les femmes arabes se jettent à leurs pieds ...

Les femmes arabes ont perdu toute estime d'elles mêmes....entre les rachida dati ,fadela amara ,ou je nesais quoi voila une arabe du bled prête à s'intégrer ...elle prend exemple sur l'irannienne ou la pakistanaise ainsi que l'égyptienne et la fugueuse princesse saoudienne ou la niéce de ben laden posant nue sur internet....voila la liste s'allonge et l'humiliation est de plus en plus grande...
Il ne manquait plus que la maghrébine
Auteur : Hamza
Date : le 02 janvier 2013 à 16h17
Il ne manquait plus que la maghrébine à Charlie Hebdo, en plus une athée islamophobe pour compléter le tableau.

Avec elle, les journalistes de Charlie Hebdo pourront même faire une chronique pornographique sur leur journale, du style une fausse beurette voilée qui aime le sexe . Comme ça au moins le tableau de la haine, du préjugé et de la saleté sera complet.

écoeurant ce torchon qui aime s'appeler journal.
le vraie prob n'est ni charlie ni la beurette marocaine , le vraie prob c'est le niveau d'inteligence des musulmans ...
Auteur : allaoui38
Date : le 02 janvier 2013 à 14h57
encore une marocaine sans cervelle ou action prémeditée pour rajouter de l'huile sur le feu .

il est vraie aussi qu'avec le niveau d'inteligence de certains musulmans d'aujord'hui ; l'entreprise de charlie hebdo auras certainement de beaux jours devant elle ...
gagner de l'argent sur le dos des demunis d'inteligence n'est pas une action glorieuse , c'est plûtot une forme d'escroquerie intelectuelle indigne d'une categorie professionelle qui se dit juste et bien pensante ...;

ni le prophete ni le coran n'ont besoins d'etre defendus ; charlie hebdo et toutes les beurettes de france peuvent s'unir comme bon leurs semble et ecrire autant qu'elles veuillent ; rien ne va changer ; sauf peut etre un peu plus d'argent sale dans les caisses de charlie hebdo ....



Dernière modification le 02/01/2013 15:00
Facebook