News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Islam et société
21 juin 2012 19:41
Salam à tous,

Hier, j'ai regardé une émission sur France 5, C dans l'air qui parlait des vagues de révolution en Afrique et au Moyen-Orient et évoquait le cas de la Tunisie et de la récente opposition des salafistes aux expositions artistiques. Les animateurs du plateau disaient que l'islamisme est dangereux pour le progrès d'une société et que la religion ne doit pas englober la vie politique et social mais doit rester un acte individuel et intime. Or, moi je pense que l'islam peut s'appliquer à toute une communauté en régissant les attitudes à prendre dans la vie de tous les jours sans pour autant entraver la liberté intellectuel d'ailleurs selon moi cette religion encourage à l'ouverture d'esprit et à la recherche scientifique. Et pour moi ouvrir son esprit aux autres consiste à comprendre les autres mais pas adopter leurs facon de penser. Ainsi, il est nécessaire de comprendre ce qui nous entoure comme par ex la politique occidentale de la démocratie mais pas la copier ce que fait désormais la plupart des pays du monde car il pense que c'est la meilleure cependant je vis en France et je vois tous les jours des gens se plaindre du régime en place. Le problème c'est que tout le monde a des opinions différentes et qu'en laissant le peuple choisir on laisse la place à une multitudes d'idées controversées. Mais être ouvert d'esprit c'est aussi quand quelqu'un vous expose un problème que vous n'appréciez pas forcément mais malgré tout vous essayez de la comprendre et de résoudre son problème et ce notamment pour ne plus avoir à y répondre prochainement et donc participer à l'amélioration de la société. Or, au temps du prophète je crois qu'il était déjà confronté à de nombreux problèmes et nombreuses sont les questions qui lui ont été posés donc certaines questions ont déjà des réponses et tout ce qu'il reste à faire c'est d'expliquer pourquoi telle est la réponse à tel question. Si cette réponse est valable je trouve normal qu'il n'y ait pas à la remettre en cause.
Je pense qu'il existe des lois qui doivent s'appliquer à ceux qui se sentent concernés et donc dans ce cas aux muslims et des lois qui doivent s'appliquer à tous. Les premières, d'après moi ne devraient pas être imposés mais conseillés car l'homme est né libre par Dieu et est donc libre de choisir s'il veut suivre sa voie ou non sinon ils y'auraient des hommes contraints et hypocrites et Dieu (qu'il me pardonne si je me trompe) n'aime pas les hypocrites. Les dernières lois, universelles sont des lois tels que "il ne faut pas tuer son prochain", "ne pas voler" etc. Celles-ci sont indispensables et je trouve qu'elles reviennent de droit à la religion. C'est la religion qui a crée ces lois il y a des millénaires, autrement les hommes se seraient certainement entre tués et Dieu seul sait jusqu'où peuvent aller les hommes s'ils ne les avaient pas pourvus d'une âme qui leur dicte la raison. C'est pourquoi la religion, selon moi s'inscrit obligatoirement dans les bases de la politique d'un Etat et on ne peut le nier c'est parce que les gens des pays civilisés ont des traditions chrétiennes, juives, musulmanes (...) qu'ils ont pu se développer. Bref qu'en pensez vous? Quel est selon vous le meilleur des systèmes et comment pouvons nous satisfaire tout le monde dans le respect de la religion?
21 juin 2012 20:18
Citation
rahalmichel a écrit:
Salam à tous,

Hier, j'ai regardé une émission sur France 5, C dans l'air qui parlait des vagues de révolution en Afrique et au Moyen-Orient et évoquait le cas de la Tunisie et de la récente opposition des salafistes aux expositions artistiques. Les animateurs du plateau disaient que l'islamisme est dangereux pour le progrès d'une société et que la religion ne doit pas englober la vie politique et social mais doit rester un acte individuel et intime. Or, moi je pense que l'islam peut s'appliquer à toute une communauté en régissant les attitudes à prendre dans la vie de tous les jours sans pour autant entraver la liberté intellectuel d'ailleurs selon moi cette religion encourage à l'ouverture d'esprit et à la recherche scientifique. Et pour moi ouvrir son esprit aux autres consiste à comprendre les autres mais pas adopter leurs facon de penser. Ainsi, il est nécessaire de comprendre ce qui nous entoure comme par ex la politique occidentale de la démocratie mais pas la copier ce que fait désormais la plupart des pays du monde car il pense que c'est la meilleure cependant je vis en France et je vois tous les jours des gens se plaindre du régime en place. Le problème c'est que tout le monde a des opinions différentes et qu'en laissant le peuple choisir on laisse la place à une multitudes d'idées controversées. Mais être ouvert d'esprit c'est aussi quand quelqu'un vous expose un problème que vous n'appréciez pas forcément mais malgré tout vous essayez de la comprendre et de résoudre son problème et ce notamment pour ne plus avoir à y répondre prochainement et donc participer à l'amélioration de la société. Or, au temps du prophète je crois qu'il était déjà confronté à de nombreux problèmes et nombreuses sont les questions qui lui ont été posés donc certaines questions ont déjà des réponses et tout ce qu'il reste à faire c'est d'expliquer pourquoi telle est la réponse à tel question. Si cette réponse est valable je trouve normal qu'il n'y ait pas à la remettre en cause.
Je pense qu'il existe des lois qui doivent s'appliquer à ceux qui se sentent concernés et donc dans ce cas aux muslims et des lois qui doivent s'appliquer à tous. Les premières, d'après moi ne devraient pas être imposés mais conseillés car l'homme est né libre par Dieu et est donc libre de choisir s'il veut suivre sa voie ou non sinon ils y'auraient des hommes contraints et hypocrites et Dieu (qu'il me pardonne si je me trompe) n'aime pas les hypocrites. Les dernières lois, universelles sont des lois tels que "il ne faut pas tuer son prochain", "ne pas voler" etc. Celles-ci sont indispensables et je trouve qu'elles reviennent de droit à la religion. C'est la religion qui a crée ces lois il y a des millénaires, autrement les hommes se seraient certainement entre tués et Dieu seul sait jusqu'où peuvent aller les hommes s'ils ne les avaient pas pourvus d'une âme qui leur dicte la raison. C'est pourquoi la religion, selon moi s'inscrit obligatoirement dans les bases de la politique d'un Etat et on ne peut le nier c'est parce que les gens des pays civilisés ont des traditions chrétiennes, juives, musulmanes (...) qu'ils ont pu se développer. Bref qu'en pensez vous? Quel est selon vous le meilleur des systèmes et comment pouvons nous satisfaire tout le monde dans le respect de la religion?
On peut tres bien développer une ethique sans religion, regarde par exemple les philosophes, Marc Aurele, Seneque, les Lumiere qui ont developper le concept des droits de l'homme, etc ...
Je ne connais pas très bien Marc Aurèle et Seneque. Quant aux philosophes des Lumières, il me semble qu'ils n'ont fait que défendre les grandes valeurs de liberté et d'égalité des hommes je ne vois pas ce qu'ils apportent de nouveau à ce qui a déjà été dit (mais simplement oublié) : Dieu n'a jamais dit que tel ou tel homme naissait meilleur que l'autre ou qu'il existe des hommes qui naissent esclaves ou encore qu'il faut mépriser tel ou tel homme pour son statut. D'ailleurs si je me rappelle bien une sourate parle d'un évènement où le prophète qui essayait de convaincre des nobles de l'islam n'a reçu de leur part que moqueries. Suite à ca un aveugle vint le voir et lui demanda de lui enseigner le coran mais le prophète refusa alors dieu dit très justement qu'il était injuste de refuser à quelqu'un l'apprentissage du livre sacré quoiqu'il soit. A part ca la valeur principale que les lumieres pronaient était la raison. Or la raison est l'âme et c'est ce qu'il y a de plus important religiosement parlant (dsl pour le mot lol). La religion indique à l'homme de s'écarter des passions et suivre la raison. Les philosophes n'ont fait que reprendre peut-être inconsciemment ces idées fondamentales. Ils voulaient établir un nouvel ordre constitué d'élites alors que personne n'en avait besoin. Je crois juste qu'il voulait régner sur Terre mais la foi les gênait trop du coup ils ont du créer quelque chose en distinction avec la religion et dont les gens auraient foi.
En tout cas tu dis qu'on peut développer une éthique sans la religion, je ne crois pas mais bon même si c'est possible pourquoi ne pas la construire avec la religion?
Citation
a écrit:
Hier, j'ai regardé une émission sur France 5, C dans l'air qui parlait des vagues de révolution en Afrique et au Moyen-Orient et évoquait le cas de la Tunisie et de la récente opposition des salafistes aux expositions artistiques. Les animateurs du plateau disaient que l'islamisme est dangereux pour le progrès d'une société et que la religion ne doit pas englober la vie politique et social mais doit rester un acte individuel et intime.

Cher nous l'image est mal vu nous avons plus une culture de la parole alors que eux plus une culture des représentations et cela depuis longtemps (statue, peinture...).

L'Occident a ce point de vue sur la théocratie car ils ont expérimenté cela il y'a eu l'inquisition, les bûchers mais ils se trompent en pensant que l'Islam c'est la même chose. L'Islam n'est pas une religion individuelle mais sociale cela ne se résume pas a l'aspect culte.

Citation
a écrit:
Quel est selon vous le meilleur des systèmes et comment pouvons nous satisfaire tout le monde dans le respect de la religion?

Pour un musulman la question ne devrait doit même pas se poser nous avons déjà notre système.
Intéressant ce que tu dis sur les différentes cultures. Dsl de poser la question mais en fait je ne connais presque rien de l'islam car je vis en France depuis que je suis tout petit. J'ai du apprendre de moi-même au début (maintenant avec le soutien de ma mère smiling smiley) et vu que j'adore ma religion je peux pas m'empêcher de réfléchir sur tous ce qui la concerne, de comprendre ...
22 juin 2012 20:08
Citation
rahalmichel a écrit:
Je ne connais pas très bien Marc Aurèle et Seneque. Quant aux philosophes des Lumières, il me semble qu'ils n'ont fait que défendre les grandes valeurs de liberté et d'égalité des hommes je ne vois pas ce qu'ils apportent de nouveau à ce qui a déjà été dit (mais simplement oublié) : Dieu n'a jamais dit que tel ou tel homme naissait meilleur que l'autre ou qu'il existe des hommes qui naissent esclaves ou encore qu'il faut mépriser tel ou tel homme pour son statut. D'ailleurs si je me rappelle bien une sourate parle d'un évènement où le prophète qui essayait de convaincre des nobles de l'islam n'a reçu de leur part que moqueries. Suite à ca un aveugle vint le voir et lui demanda de lui enseigner le coran mais le prophète refusa alors dieu dit très justement qu'il était injuste de refuser à quelqu'un l'apprentissage du livre sacré quoiqu'il soit. A part ca la valeur principale que les lumieres pronaient était la raison. Or la raison est l'âme et c'est ce qu'il y a de plus important religiosement parlant (dsl pour le mot lol). La religion indique à l'homme de s'écarter des passions et suivre la raison. Les philosophes n'ont fait que reprendre peut-être inconsciemment ces idées fondamentales. Ils voulaient établir un nouvel ordre constitué d'élites alors que personne n'en avait besoin. Je crois juste qu'il voulait régner sur Terre mais la foi les gênait trop du coup ils ont du créer quelque chose en distinction avec la religion et dont les gens auraient foi.
En tout cas tu dis qu'on peut développer une éthique sans la religion, je ne crois pas mais bon même si c'est possible pourquoi ne pas la construire avec la religion?
On peut développer une ethique sans religion, l'abolition de l'esclavage par exemple, est apparue par une demarche laïque, mais on peut egalement en avoir une avec une religion, mais tout le monde n'est pas croyant ou n'a pas la meme croyance
Pas mal Abdel pour l'ex de l'esclavage bien qu'avant cette abolition il existait aux Etats Unis de grandes vagues de protestations chrétiennes qui voulaient une abolition immédiate
Le mieux donc pour respecter ceux qui ont des croyances differentes ou aucunes serait d'avoir un etat islamique avec notre propre culture et nos propres coutume! Ok je comprend mieu.
2 juillet 2012 13:26
Salam,

Dans un état islamique, la charia serait obligatoirement appliquée?
2 juillet 2012 18:07
Salam aleikoum smiling smiley

dans un Etat islamique la chari'a est appliquée oui parce que c est un Etat islamique ou plutot un Etat qui obéit aux lois divines, mais il y a aussi le fiqh qui est appliqué. Le fiqh est la jurispridence islamique. Elle est composée de quatre courants obéissants à une méthode et adapté a une aire culturelle.

Dieu est plus savant
2 juillet 2012 21:31
Merci Oukht.

Du coup, les châtiments corporels (lapidation etc ) sont toujours appliqués dans un Etat islamique?

salam
3 juillet 2012 12:00
Salam aleikoum smiling smiley

Disponible2 je ne réponderai pas a ta question , je te renvois a ce que je t ai répondu dans le post de la rubrique général.Je pourrais te répondre mais ce serait entrer dans un cercle vicieux.

En effet, j'ai malheureusement l impression que tu ne souhaites pas réellement savoir ce qu est l islam d une part, et ce que sont les musulmans d autres part, avec un esprit neutre et scientifique, mais enfoncer l islam et les musulmans en mettant en avant toutes sortes de préjugés. Il n y a qu a lire les post ou tu interviens.

Bonne continuation
3 juillet 2012 12:58
Cher OUkht,

Tu te trompes. Je m'intéresse énormément à l'islam et j'aurais beaucoup voulu savoir ce que vous pensez des chatiments corporels (coups de fouet, lapidation...).

Je n'ai aucun préjugé car j'ai lu le Coran, donc je pense connaître relativement bien les interdictions et la manière de penser.

Je me suis inscrit sur ce forum justement pour en savoir plus. Effectivement, je ne crois pas au Dieu du Coran, ce n'est pas pour ça que je n'intéresse pas à l'islam et à la facon dont les musulmans de France le vivent.
faqir [ MP ]
3 juillet 2012 14:41
Citation
rahalmichel a écrit:
Salam à tous,

Hier, j'ai regardé une émission sur France 5, C dans l'air qui parlait des vagues de révolution en Afrique et au Moyen-Orient et évoquait le cas de la Tunisie et de la récente opposition des salafistes aux expositions artistiques. Les animateurs du plateau disaient que l'islamisme est dangereux pour le progrès d'une société et que la religion ne doit pas englober la vie politique et social mais doit rester un acte individuel et intime. Or, moi je pense que l'islam peut s'appliquer à toute une communauté en régissant les attitudes à prendre dans la vie de tous les jours sans pour autant entraver la liberté intellectuel d'ailleurs selon moi cette religion encourage à l'ouverture d'esprit et à la recherche scientifique. Et pour moi ouvrir son esprit aux autres consiste à comprendre les autres mais pas adopter leurs facon de penser. Ainsi, il est nécessaire de comprendre ce qui nous entoure comme par ex la politique occidentale de la démocratie mais pas la copier ce que fait désormais la plupart des pays du monde car il pense que c'est la meilleure cependant je vis en France et je vois tous les jours des gens se plaindre du régime en place. Le problème c'est que tout le monde a des opinions différentes et qu'en laissant le peuple choisir on laisse la place à une multitudes d'idées controversées. Mais être ouvert d'esprit c'est aussi quand quelqu'un vous expose un problème que vous n'appréciez pas forcément mais malgré tout vous essayez de la comprendre et de résoudre son problème et ce notamment pour ne plus avoir à y répondre prochainement et donc participer à l'amélioration de la société. Or, au temps du prophète je crois qu'il était déjà confronté à de nombreux problèmes et nombreuses sont les questions qui lui ont été posés donc certaines questions ont déjà des réponses et tout ce qu'il reste à faire c'est d'expliquer pourquoi telle est la réponse à tel question. Si cette réponse est valable je trouve normal qu'il n'y ait pas à la remettre en cause.
Je pense qu'il existe des lois qui doivent s'appliquer à ceux qui se sentent concernés et donc dans ce cas aux muslims et des lois qui doivent s'appliquer à tous. Les premières, d'après moi ne devraient pas être imposés mais conseillés car l'homme est né libre par Dieu et est donc libre de choisir s'il veut suivre sa voie ou non sinon ils y'auraient des hommes contraints et hypocrites et Dieu (qu'il me pardonne si je me trompe) n'aime pas les hypocrites. Les dernières lois, universelles sont des lois tels que "il ne faut pas tuer son prochain", "ne pas voler" etc. Celles-ci sont indispensables et je trouve qu'elles reviennent de droit à la religion. C'est la religion qui a crée ces lois il y a des millénaires, autrement les hommes se seraient certainement entre tués et Dieu seul sait jusqu'où peuvent aller les hommes s'ils ne les avaient pas pourvus d'une âme qui leur dicte la raison. C'est pourquoi la religion, selon moi s'inscrit obligatoirement dans les bases de la politique d'un Etat et on ne peut le nier c'est parce que les gens des pays civilisés ont des traditions chrétiennes, juives, musulmanes (...) qu'ils ont pu se développer. Bref qu'en pensez vous? Quel est selon vous le meilleur des systèmes et comment pouvons nous satisfaire tout le monde dans le respect de la religion?


Assalam alaikoum


L'islam comme voie médiane, du juste milieu, est une voie active, intégrant en elle l'individuel et le collectif, le spirituel et le temporel. Dans le sens d'enrichir cette discussion, je mets en partage ce texte :

« On peut là aussi subdiviser le caractère humain en trois catégories : en premier lieu les hommes qui ne comptent que sur eux-mêmes, puis en second les croyants, au sens le plus large (que leur croyance porte sur une religion, le matérialisme et même l'athéisme). Ceux-là agissent soutenus en partie par eux-mêmes et en partie par ce qui fait l'objet de leur foi, et puis enfin les troisièmes qui sont les sages et les saints qui ne comptent, en toutes circonstances, que sur Dieu. Dans toutes leurs actions, ils ne s'appuient que sur Lui. Et quand on dit Dieu, ce n'est pas pour eux une abstraction, un concept philosophique ou métaphysique, nous entendons par là qu'ils Le vivent dans une présence permanente et Le perçoivent à travers toutes les créatures. C'est un état de conscience en résonance avec la création tout entière. Alors avant de déplacer une pierre, de planter un arbre, de cueillir un fruit, en regardant le soleil se lever, en entendant un oiseau qui chante, en buvant cette eau pure, ou en apportant du secours, ils ne voient que Lui, ils ne le font que pour Lui. Peu importe la personne, la créature qui est devant eux, ils n'agissent qu'en vue de Dieu, de l'amour divin. Ils ne sont conditionnés que par cela. Ils ne cherchent ni renommé ni pouvoir, uniquement l'agrément divin pour les actes, les paroles et les pensées qu'ils émettent. Les soufis disent que cet état n'est atteint que par une totale purification...
Il s'agit bien de se libérer, de s'alléger de la tendance lourde et dominatrice du moi ; c'est en fait une question de transcendance : transformer ce qu'on a reçu, ce que l'on est, pour l'élever vers cet état d'universalité que symbolise le centre du cercle, où tous les rayons de la sphère, quel que soit leur sens, même opposés, viennent se rejoindre t s'équilibrer.
Avoir une vie saine, pure dans le vrai sens du terme : ne pas nuire à autrui, ne pas blesser autrui, ne pas agresser la nature, essayer dans la mesure du possible de vivre dans cette présence où chaque acte, chaque parole, chaque geste que je fais et accompagné par la présence divine. De là, ma conscience petit à petit va s'agrandir, s'épanouir au-delà des idées reçues, au-delà de la forme, des croyances, des philosophies parce que tout se rejoint en elle. Je ne juge pas, je médite. Je ne condamne pas, je réfléchis. A partir de là, naît en nous une détermination, une volonté mue par l'énergie de l'amour qui nous pousse, d'étape en étape, à réaliser l'homme universel.
Par ailleurs, ce qui concerne l'individu concerne aussi la société. C'est pourquoi je reprends la figure du cercle.
Le premier et le plus central des cercles correspond au "système philosophique". Il s'agit d'un centre dynamique qui va animer l'élite (les gouvernants, les décideurs), les faire tendre vers l'unité, l'aider à harmoniser les différentes parties de ce tout que représente une société humaine. Ce cœur va impulser dans le corps social des valeurs universelles, épanouissantes pour la civilisation. Cependant, dès qu'elle perd ce centre, donc sa raison d'être, elle se transforme en un système politique, régi par des lois, et influencé par les intérêts des partis.
C'est le deuxième cercle, correspondant au système politique.
Cette rupture avec le principe de l'unité entraîne la division qui se manifeste par exemple dans l'opposition des partis politiques. Cette séparation fragmente la société et l'affaiblit. Tôt, ou tard, la sphère politique s'effondra à son tour, laissant la place à un principe encore plus extérieur : le système économique, figuré par le troisième cercle. Si au départ le pouvoir était nourri par une légitimité métaphysique, basée sur l'unité, donc l'égalité, le partage et la justice totale entre les hommes, dans un second temps il devient un pouvoir entre les mains d'un groupe au détriment des autres et dans un troisième temps, sous l'influence du pouvoir de l'argent, il deviendra une sorte d'arme aux mains de quelques nantis qui imposeront leur point de vue au reste de la société. C'est le temps de la décadence. Par son éloignement progressif du principe de l'unité, cette civilisation va peu à peu se dissoudre et finira par disparaître dans un marasme qu'elle aura elle-même engendré. Vous pensez que nous sommes en train de faire de la politique alors que nous sommes censés de parler de spiritualité, c'est intentionnel.
Cet enseignement est universel et son universalité l'oblige à parler de la condition humaine dans sa globalité. Nous ne pouvons séparer, dans le cadre de l'unité, l'apparent de ce qui est caché. S'il y a des maux dans la société, identifions-les et cherchons les solutions afin d'apporter notre contribution au bonheur et à l'harmonie de l'humanité.
En effet, toute décadence entraîne une renaissance, ne l'oublions pas. Le fait que de plus en plus de gens aujourd'hui cherchent la vérité est porteur du signe d'une nouvelle espérance.
Pouvons-nous nier le fait que nous sommes en pleine décadence? Elle est palpable, l'esprit matérialiste domine aujourd'hui tout l'humanité. L'économie est devenue la mesure de toute chose, l'homme n'est plus considéré qu'en fonction de sa richesse monétaire. N'est-ce pas la raison pour la crise profonde dans laquelle nous nous trouvons?
Tout cela oblige les êtres humains quels qu'ils soient à réfléchir au devenir de l'humanité. Allons-nous continuer dans cette voie, à produire une croissance sans fin qui détruit l'environnement, la nature mais aussi l'homme dans ce qu'il a de plus essentiel ? Par un nivellement total, une pensée unique, horizontale, elle évacue les repères et ainsi naissent les intégrismes. Car la peur et le refus de cette situation obligent certains à s'enfermer dans des idéaux stériles et dangereux qui ne font qu'accroître le désordre ambiant. Ainsi, peut à peu, la paix quitte à la fois nos cœurs, nos foyers, nos vies et nos pays. Cette guerre dont on ne dit pas le nom est partout, elle st ici comme ailleurs, différente en apparence seulement.
Ce malaise insistant procure en nous une révolte, et cette révolte nous éloigne de plus en plus de cette unité, facteur d'équilibre et d'harmonie. C'est elle qui nous appelle à la paix et à la sagesse pour arriver à percevoir dans l'autre une partie de nous-mêmes. »

(Cheikh Khaled Bentounès, « Vivre l'Islam »)



Modifié 3 fois. Dernière modification le 03/07/12 16:06 par faqir.
3 juillet 2012 14:42
Salam,

Tu crois en un dieu paien? Ou bien tu crois que jesus est dieu? Pcke normalemnt les 3distributeurs religions monotheistes admettent le meme dieu!
Quant a la lapidation je ne connais pas de verset qui mentionne cela et d'apres moi il n' en a aucun et pour les autres chatiments il me semble qu ils ne sont appliqués qu'en cas de péchés grave comme le meurtre ou l'adultère et ceci seulement si la personne ne se repend pas et seulement sil ya des temoins fiables car c interdit de suspecter qui que ce soit.

Disponible 2, de nombreuses question concernant l'islam ont ete maintes fois posées sur le web alors pk
si tu t'y interesses tu ne va pas chercher tes reponses sur google et d'autant plus sur des sites neutres ou tu pouras te forger ta propre opinion. Ici c un forum musulman et moi qui te parle je suis venu y chercher de l'aide pour que question qui me tracasse et je voulais absolument un point de vue musulman car je veux penser comme eux respecter le mieux la religion que jadore et me soumettre absolument a Allah en tant qu esclave. Mais je ne pense pas que c ton cas donc pour l'amour de dieu arrete de chercher des failles a notre systeme!
faqir [ MP ]
3 juillet 2012 20:19
Citation
rahalmichel a écrit:
Salam à tous,

Hier, j'ai regardé une émission sur France 5, C dans l'air qui parlait des vagues de révolution en Afrique et au Moyen-Orient et évoquait le cas de la Tunisie et de la récente opposition des salafistes aux expositions artistiques. Les animateurs du plateau disaient que l'islamisme est dangereux pour le progrès d'une société et que la religion ne doit pas englober la vie politique et social mais doit rester un acte individuel et intime. Or, moi je pense que l'islam peut s'appliquer à toute une communauté en régissant les attitudes à prendre dans la vie de tous les jours sans pour autant entraver la liberté intellectuel d'ailleurs selon moi cette religion encourage à l'ouverture d'esprit et à la recherche scientifique. Et pour moi ouvrir son esprit aux autres consiste à comprendre les autres mais pas adopter leurs facon de penser. Ainsi, il est nécessaire de comprendre ce qui nous entoure comme par ex la politique occidentale de la démocratie mais pas la copier ce que fait désormais la plupart des pays du monde car il pense que c'est la meilleure cependant je vis en France et je vois tous les jours des gens se plaindre du régime en place. Le problème c'est que tout le monde a des opinions différentes et qu'en laissant le peuple choisir on laisse la place à une multitudes d'idées controversées. Mais être ouvert d'esprit c'est aussi quand quelqu'un vous expose un problème que vous n'appréciez pas forcément mais malgré tout vous essayez de la comprendre et de résoudre son problème et ce notamment pour ne plus avoir à y répondre prochainement et donc participer à l'amélioration de la société. Or, au temps du prophète je crois qu'il était déjà confronté à de nombreux problèmes et nombreuses sont les questions qui lui ont été posés donc certaines questions ont déjà des réponses et tout ce qu'il reste à faire c'est d'expliquer pourquoi telle est la réponse à tel question. Si cette réponse est valable je trouve normal qu'il n'y ait pas à la remettre en cause.
Je pense qu'il existe des lois qui doivent s'appliquer à ceux qui se sentent concernés et donc dans ce cas aux muslims et des lois qui doivent s'appliquer à tous. Les premières, d'après moi ne devraient pas être imposés mais conseillés car l'homme est né libre par Dieu et est donc libre de choisir s'il veut suivre sa voie ou non sinon ils y'auraient des hommes contraints et hypocrites et Dieu (qu'il me pardonne si je me trompe) n'aime pas les hypocrites. Les dernières lois, universelles sont des lois tels que "il ne faut pas tuer son prochain", "ne pas voler" etc. Celles-ci sont indispensables et je trouve qu'elles reviennent de droit à la religion. C'est la religion qui a crée ces lois il y a des millénaires, autrement les hommes se seraient certainement entre tués et Dieu seul sait jusqu'où peuvent aller les hommes s'ils ne les avaient pas pourvus d'une âme qui leur dicte la raison. C'est pourquoi la religion, selon moi s'inscrit obligatoirement dans les bases de la politique d'un Etat et on ne peut le nier c'est parce que les gens des pays civilisés ont des traditions chrétiennes, juives, musulmanes (...) qu'ils ont pu se développer. Bref qu'en pensez vous? Quel est selon vous le meilleur des systèmes et comment pouvons nous satisfaire tout le monde dans le respect de la religion?



Assalam alaikoum

Je reporte ici, en cas de ne le pas avoir remarqué, notamment pour frère rahalmichel, mon message précédent.


La voie de l'islam, comme voie médiane, du juste milieu, est une voie active, intégrant en elle l'individuel et le collectif, le spirituel et le temporel. Dans le sens d'enrichir cette discussion, je mets en partage ce texte :

« On peut là aussi subdiviser le caractère humain en trois catégories : en premier lieu les hommes qui ne comptent que sur eux-mêmes, puis en second les croyants, au sens le plus large (que leur croyance porte sur une religion, le matérialisme et même l'athéisme). Ceux-là agissent soutenus en partie par eux-mêmes et en partie par ce qui fait l'objet de leur foi, et puis enfin les troisièmes qui sont les sages et les saints qui ne comptent, en toutes circonstances, que sur Dieu. Dans toutes leurs actions, ils ne s'appuient que sur Lui. Et quand on dit Dieu, ce n'est pas pour eux une abstraction, un concept philosophique ou métaphysique, nous entendons par là qu'ils Le vivent dans une présence permanente et Le perçoivent à travers toutes les créatures. C'est un état de conscience en résonance avec la création tout entière. Alors avant de déplacer une pierre, de planter un arbre, de cueillir un fruit, en regardant le soleil se lever, en entendant un oiseau qui chante, en buvant cette eau pure, ou en apportant du secours, ils ne voient que Lui, ils ne le font que pour Lui. Peu importe la personne, la créature qui est devant eux, ils n'agissent qu'en vue de Dieu, de l'amour divin. Ils ne sont conditionnés que par cela. Ils ne cherchent ni renommé ni pouvoir, uniquement l'agrément divin pour les actes, les paroles et les pensées qu'ils émettent. Les soufis disent que cet état n'est atteint que par une totale purification...
Il s'agit bien de se libérer, de s'alléger de la tendance lourde et dominatrice du moi ; c'est en fait une question de transcendance : transformer ce qu'on a reçu, ce que l'on est, pour l'élever vers cet état d'universalité que symbolise le centre du cercle, où tous les rayons de la sphère, quel que soit leur sens, même opposés, viennent se rejoindre t s'équilibrer.
Avoir une vie saine, pure dans le vrai sens du terme : ne pas nuire à autrui, ne pas blesser autrui, ne pas agresser la nature, essayer dans la mesure du possible de vivre dans cette présence où chaque acte, chaque parole, chaque geste que je fais et accompagné par la présence divine. De là, ma conscience petit à petit va s'agrandir, s'épanouir au-delà des idées reçues, au-delà de la forme, des croyances, des philosophies parce que tout se rejoint en elle. Je ne juge pas, je médite. Je ne condamne pas, je réfléchis. A partir de là, naît en nous une détermination, une volonté mue par l'énergie de l'amour qui nous pousse, d'étape en étape, à réaliser l'homme universel.
Par ailleurs, ce qui concerne l'individu concerne aussi la société. C'est pourquoi je reprends la figure du cercle.
Le premier et le plus central des cercles correspond au "système philosophique". Il s'agit d'un centre dynamique qui va animer l'élite (les gouvernants, les décideurs), les faire tendre vers l'unité, l'aider à harmoniser les différentes parties de ce tout que représente une société humaine. Ce cœur va impulser dans le corps social des valeurs universelles, épanouissantes pour la civilisation. Cependant, dès qu'elle perd ce centre, donc sa raison d'être, elle se transforme en un système politique, régi par des lois, et influencé par les intérêts des partis.
C'est le deuxième cercle, correspondant au système politique.
Cette rupture avec le principe de l'unité entraîne la division qui se manifeste par exemple dans l'opposition des partis politiques. Cette séparation fragmente la société et l'affaiblit. Tôt, ou tard, la sphère politique s'effondra à son tour, laissant la place à un principe encore plus extérieur : le système économique, figuré par le troisième cercle. Si au départ le pouvoir était nourri par une légitimité métaphysique, basée sur l'unité, donc l'égalité, le partage et la justice totale entre les hommes, dans un second temps il devient un pouvoir entre les mains d'un groupe au détriment des autres et dans un troisième temps, sous l'influence du pouvoir de l'argent, il deviendra une sorte d'arme aux mains de quelques nantis qui imposeront leur point de vue au reste de la société. C'est le temps de la décadence. Par son éloignement progressif du principe de l'unité, cette civilisation va peu à peu se dissoudre et finira par disparaître dans un marasme qu'elle aura elle-même engendré. Vous pensez que nous sommes en train de faire de la politique alors que nous sommes censés de parler de spiritualité, c'est intentionnel.
Cet enseignement est universel et son universalité l'oblige à parler de la condition humaine dans sa globalité. Nous ne pouvons séparer, dans le cadre de l'unité, l'apparent de ce qui est caché. S'il y a des maux dans la société, identifions-les et cherchons les solutions afin d'apporter notre contribution au bonheur et à l'harmonie de l'humanité.
En effet, toute décadence entraîne une renaissance, ne l'oublions pas. Le fait que de plus en plus de gens aujourd'hui cherchent la vérité est porteur du signe d'une nouvelle espérance.
Pouvons-nous nier le fait que nous sommes en pleine décadence? Elle est palpable, l'esprit matérialiste domine aujourd'hui tout l'humanité. L'économie est devenue la mesure de toute chose, l'homme n'est plus considéré qu'en fonction de sa richesse monétaire. N'est-ce pas la raison pour la crise profonde dans laquelle nous nous trouvons?
Tout cela oblige les êtres humains quels qu'ils soient à réfléchir au devenir de l'humanité. Allons-nous continuer dans cette voie, à produire une croissance sans fin qui détruit l'environnement, la nature mais aussi l'homme dans ce qu'il a de plus essentiel ? Par un nivellement total, une pensée unique, horizontale, elle évacue les repères et ainsi naissent les intégrismes. Car la peur et le refus de cette situation obligent certains à s'enfermer dans des idéaux stériles et dangereux qui ne font qu'accroître le désordre ambiant. Ainsi, peut à peu, la paix quitte à la fois nos cœurs, nos foyers, nos vies et nos pays. Cette guerre dont on ne dit pas le nom est partout, elle st ici comme ailleurs, différente en apparence seulement.
Ce malaise insistant procure en nous une révolte, et cette révolte nous éloigne de plus en plus de cette unité, facteur d'équilibre et d'harmonie. C'est elle qui nous appelle à la paix et à la sagesse pour arriver à percevoir dans l'autre une partie de nous-mêmes. »

(Cheikh Khaled Bentounès, « Vivre l'Islam »)
3 juillet 2012 20:50
Salam faqir

Merci pour le message smiling smiley
3 juillet 2012 20:51
Citation
oukht.h a écrit:
Salam aleikoum smiling smiley

Disponible2 je ne réponderai pas a ta question , je te renvois a ce que je t ai répondu dans le post de la rubrique général.Je pourrais te répondre mais ce serait entrer dans un cercle vicieux.

En effet, j'ai malheureusement l impression que tu ne souhaites pas réellement savoir ce qu est l islam d une part, et ce que sont les musulmans d autres part, avec un esprit neutre et scientifique, mais enfoncer l islam et les musulmans en mettant en avant toutes sortes de préjugés. Il n y a qu a lire les post ou tu interviens.

Bonne continuation

Salam, clapWelcome

Voilà le genre de réponses que j'aimerais lire plus souvent ma soeur, MERCI.

Rahalmichel, j'aime ton post, il est très intéressant.
Tout d'abord, je te conseille d'arrêter de regarder les émissions "d'investigation" occidentales car ils n'exposent qu'un point de vue dévoyé, le leur selon leur conception des moeurs et des mentalités en estimant qu'il est "supérieur".
Au niveau du principe de laïcité, il est déjà présent dans l'Islam avec cette simple phrase: "vous avez votre religion et nous avons la nôtre".
L'Islam et le Coran ne sont pas simplement une énumération de principes, de valeurs et d'interdits et trouve parfaitement sa place dans un contexte économique ou politique, l'exemple de l'interdit de la pratique du taux d'intérêt en est la preuve et les dettes publiques actuelles étant complètement liées à ces crédits avec taux usuraire accordés aux Etats comme à l'imbécile lambda qui les contractent en est un exemple flagrant (pour les doués d'intelligence).
Maintenant, je vais te demander d'arrêter définitivement de penser qu'il existe une quelconque démocratie dans le monde, c'est faux et archi faux, nous sommes dans un contexte d'oligarchie représentative et certainement pas de l'exercice du pouvoir par le peuple sinon à chaque proposition de loi, on ferait appel au referendum.
Maintenant, au niveau de l'exposition d'"art" ,sachant qu'étaler des excréments sur une toile peut être considéré comme tel, il ne s'agissait de rien de plus qu'une manoeuvre politique de l'opposition pour créer une émeute avec quelques excités en partant d'un tableau blasphématoire.
Il y a énormément de choses à dire, je te conseille de relire le Coran en surlignant les passages qui ont trait à un système politique ou économique mais surtout en faisant abstraction d'une quelconque vision occidentale ou pseudo arabo-islamique actuel.
Wa salam.
3 juillet 2012 21:03
C super interessant ce qu'il dit et c vrai mais le probleme c que l'homme n'arrete pas de chercher le conflit meme la ou il n'y a aucun probleme (regarde disponible2) et tant que les hommes debatront continuellement il y aura encore et encore des partis de l'opposition, des revolutionnaires et cette guerre continuel dont tu as evoqué. Les gens doivent apprendre a aboutir moi le premier qui a de gros problemes avec ca :p
3 juillet 2012 21:19
Salam gazaprie,

Mais justement comment faire pour que les pays du nord nous laissent instaurer notre propre systeme et puis parmis la societe islamique il y a tjrs des gens qui veulent s'opposer et on ne peut rien faire sinon on va considerer injustement c gens comme des martyrs. Ils devraient etre tolerant pour que prouve a tous que notre systeme marche!
Horaires de prières Saint Coran
Facebook
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X