Menu
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Al-Baqara
2.1. Alif - Lâm - Mîm.
2.2. Voici le Livre qui n'est sujet à aucun doute. C'est un guide pour ceux qui craignent le Seigneur ,
2.3. ceux qui croient à l'invisible, qui s'acquittent de la salât et qui effectuent des œuvres charitables sur les biens que Nous leur avons accordés ,
2.4. ceux qui tiennent pour vrai ce qui a été révélé à toi et à tes prédécesseurs et qui croient fermement à la vie future.
2.5. Ce sont ceux-là qui suivent la voie tracée par le Seigneur , ce sont ceux-là qui connaîtront le vrai bonheur.
2.6. Quant aux infidèles, il leur est égal que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses pas. Ils sont rebelles à toute croyance,
2.7. et Dieu a scellé leur cœur et leur entendement. De même qu'un voile leur barre la vue, et ils sont voués à un terrible châtiment.
2.8. D'aucuns parmi les hommes disent : «Nous croyons en Dieu et au Jour dernier», alors qu'ils ne sont pas croyants.
2.9. Ils cherchent seulement à tromper Dieu et les véritables croyants, mais en réalité ils ne trompent qu'eux-mêmes, sans en avoir conscience.
2.10. Ces gens-là ont le cœur rongé par un mal profond que Dieu laisse s'aggraver , de même qu'un châtiment douloureux leur sera infligé, pour prix de leur mensonge,
2.11. car lorsqu'on leur dit : «Ne faites pas de mal sur la Terre !», ils répliquent : «Nous ne sommes que des réformateurs.»
2.12. Qu'y faire? Ce sont des êtres malfaisants, mais ils n'en ont pas conscience.
2.13. Et lorsqu'on les invite à croire en Dieu, à l'exemple des vrais croyants, ils s'écrient : «Quoi ! Vous voulez que nous croyions, comme croient ces insensés?» Hélas ! Ce sont eux les insensés, mais ils n'en ont pas conscience.
2.14. Cependant, lorsqu'ils rencontrent des croyants, ils leur disent : «Nous sommes des vôtres» , mais, dès qu'ils se retrouvent avec leurs démons, ils se déclarent des leurs en disant : «Nous sommes avec vous. Nous ne faisions que plaisanter, rien de plus.»
2.15. C'est Dieu qui les tournera en dérision le moment venu mais, en attendant, Il les laisse divaguer dans leur égarement.
2.16. N'ont-ils pas troqué la Vérité contre l'erreur? Ne se sont-ils pas fourvoyés en faisant ce marché de dupes?
2.17. Il en est d'eux comme des gens qui auraient allumé un feu , mais à peine ce dernier jette-t-il sa clarté sur les alentours que Dieu en fait disparaître la lumière, les laissant comme aveugles, plongés dans les ténèbres.
2.18. Alors sourds, muets et aveugles, ils ne peuvent plus retrouver la Voie du Seigneur.
2.19. On peut les comparer aussi à des gens qui, au moment où les nues éclatent en pluie, tonnerre et éclairs, se mettent les doigts dans les oreilles, terrorisés par le fracas de la foudre et la menace de la mort. Ainsi, Dieu cerne les infidèles de toutes parts.
2.20. Et peu s'en faut que l'éclair ne leur ravisse la vue car, à la moindre lueur, ils se mettent à marcher mais, dès que le ciel s'obscurcit, ils se figent. Or, si Dieu l'avait voulu, Il les aurait privés de l'ouïe et de la vue, car Sa puissance n'a point de limite.
Rechercher dans le Coran
Accès sourates
Accès versets