News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Maroc-Algérie : Plaidoyer pour l'ouverture des frontières

Tribune

Fatiha Daoudi
Juriste
 Juriste et militante activiste des droits humains ...

Plusieurs journaux marocains -toutes formes confondues- annoncent une probable ouverture des frontières terrestres algéro-marocaines qui  permettrait aux  cyclistes de la fédération marocaine d’effectuer sur deux roues un périple maghrébin.

Notre association Ryage.com, association pour le développement humain et culturel de la région de l’Oriental marocain, qui dénonce depuis 2007 la séparation des familles et les drames humains engendrés par la fermeture de ces frontières ne peut rester indifférente à cette annonce.

Comme elle a déjà dénoncé l’ouverture des frontières lors du passage de la caravane pour Gaza. Non pas pour le convoi humanitaire mais pour mettre l’accent sur ce drame de la séparation des familles qui lui, aussi, réclame des solutions humanitaires. Car peut-on affirmer qu’il existe une hiérarchie dans les drames humains ?

A cette probable occasion d’ouverture des frontières nous ne pouvons que réitérer notre indignation devant le mépris de la souffrance de ces familles séparées de part et d’autre des frontières à cause d’une soi disant souveraineté nationale. Chacun sait que ce concept est dépassé depuis la chute du mur de Berlin par celui de la primauté des droits humains universellement reconnus dont fait partie le droit à la libre circulation ou tout simplement le droit à la dignité.

La noblesse du sport n’est pas ici remise en cause. Il est incontestable que les sportifs sont les meilleurs ambassadeurs de leur pays. Mais est-ce une raison pour le gouvernement algérien d’être plus sensible à la noblesse du sport qu’à la détresse de milliers de familles ?

Notre association plaide depuis 2007 pour que l’Etat marocain et l’Etat algérien se mettent d’accord sur des solutions humanitaires qui permettraient aux familles séparées de se rendre visite. Nous avons fait des propositions concrètes telles que, après un recensement des familles, l’octroi d’un laissez passer, l’organisation d’un jour de passage ou l’envoi de télégrammes aux frontières.

Depuis 2007 nous essayons de sensibiliser le gouvernement marocain afin qu’il soit l’avocat de ces familles. En vain…

Nous espérons que le nouveau gouvernement sera plus sensible. D’autant plus que l’atout que constitue la conjoncture actuelle du Maghreb qui est porteuse d’espoir ne peut être négligé.

On sait jamais, peut-être que les cyclistes permettront à la roue de la fortune de tourner dans le bon sens : celui de la paix et de la fraternité. Souirti moulana !

Suivre Yabiladi
sujet
Auteur : tajallabaite
Date : le 04 mars 2012 à 12h52
Depuis la fermeture des frontieres les residents qui habitent des deux cotés souffrent( 1) separation de famille ilest inpensable de voir ça de nos jours des familles que sa soit marocaines ou algerienes ne sont pour rien pour se conflit terretoriale non c injuste de faire vivre se drame. Malgré le voisinage .malgré la parenté malgré notre religion (bismiallahi arrahmani arrahim la youeminou ahoudoukoum ha ta youhibou li akhihi ma youhibouhoulinafsihi) (s a a) Marocains et algeriens sont freres et soeurs qu/on le veuillent ou non l histoire et commune alors messieurs qui nous commandent ayez la bonne reflexion agir pour le bien des peuples non pas a celui de achaytane merci pour votre comprehention
ouvrir
Auteur : abmanis
Date : le 25 janvier 2012 à 11h07
Il n'ya qu'a faire une petition sur les reseaux sociaux et demander la non ouverture avec ce miserable pays qu'est l'algerie,selon les commentaires.

apparemment les hommes politiques du maroc n'y connaissent rien ,il ne savent peutetre pas que le maroc n'a rien a y gagner,
D'ailleur les algeriens doivent comprendre et cesser de demander l'ouverture qui benificierait tellement a l'algerie.


ha la la !
Auteur : ssalladdin
Date : le 25 janvier 2012 à 10h09
il n'y a que des arabes pour mettre des battons dans les roues des arabes ! pas besoin des autres qui réalisent des zones d'échange étendues !
tout ces bon
Auteur : elfarabi
Date : le 24 janvier 2012 à 14h40
ce n'est pas l'opinion du ministre amsahal au contraire il pense qu'il ne sera pas question,c'est l'opinion aussi des habitants des villes frontieres comme oujda,ya que des problemes avec cette ouverture
Facebook