En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Faits divers Publié Le 27/10/2016 à 12h00

Le chanteur marocain Saad Lamjarred arrêté à Paris pour agression sexuelle

Le parquet de Paris a confirmé ce jeudi l'information selon laquelle un chanteur marocain a été arrêté très tôt dans la matinée du mercredi à l’hôtel Paris Marriott Champs Elysées pour agression sexuelle. Si le secrétariat du parquet refuse de donner plus de détails, des sources médiatiques et un compte Twitter avancent déjà qu'il s'agit de Saad Lamjarred. Détails.

Le parquet de Paris a confirmé ce jeudi l'information selon laquelle un chanteur marocain a été arrêté très tôt dans la matinée du mercredi 26 octobre à l’hôtel Paris Marriott Champs Elysées, dans la capitale française. Contacté par Yabiladi, le parquet de Paris n’a pas souhaité donner plus de précisions sur l’identité du chanteur et sur les charges retenues contre lui.

A Paris pour un concert prévu ce samedi, le célèbre chanteur marocain aurait été arrêté pour tentative de viol. C’est d'abord le compte Twitter d'Adel Tcheb qui a révélé cette information mercredi soir, affirmant qu’il s’agirait de Saad Lamjarred et citant un employé au sein de l’hôtel Paris Marriott Champs Elysées. 

L’employé de l'établissement parisien, qui serait le frère d’Adel Tcheb, lui aurait annoncé que Saad Lamjarred serait arrivé à l’hôtel où il séjournerait «avec plein de meufs autour de lui et un mec blindé (qui serait son garde du corps, ndlr)». Il serait ensuite rentré «de boîte cette nuit avec une [fille] française».

«Traces de coup», «morsures» et «drogue», selon la victime

«Apparemment, il a essayé de la violer. Elle est sortie de la chambre à poil et elle s’est réfugiée derrière un collègue de mon frère dans le couloir», poursuit-il dans un thread de plusieurs tweets où il détaille les faits. Les employés du Paris Marriott Champs Elysées ont ensuite contacté les éléments de la police, lesquels se sont rendus aussitôt dans l'établissement pour arrêter le chanteur. «Il était à genoux, recroquevillé. Il pleurait. La victime a tout balancé. Elle a parlé de drogue, de cocaïne, etc.», poursuit Adel Tcheb, avant d’ajouter que la femme aurait affirmé que le chanteur lui avait «donné un diamant d'une grande valeur et une liasse de billet comme cadeaux». Et d’indiquer que les policiers ont constaté que «la victime avait des traces de coup et de strangulation au cou et le chanteur des traces de morsures sur lui».

Si ces informations sont avérées, ce sera la seconde fois que Saad Lamjarred est accusé de viol. Une histoire d’accusation de viol et d’agression datant de février 2010 avait été exhumée par une Américaine. Cette dernière avait saisi la cour suprême de Brooklyn d’une plainte datée du 10 mai dernier pour viol contre la superstar marocaine. En 2010, le chanteur, encore inconnu, a été poursuivi par un tribunal de New York pour «agression et viol». Libéré sous caution avant d’être jugé, il en avait profité pour fuir le pays de l’Oncle Sam, indiquait le Monde en mai dernier.

L’interprète de «Lm3allem» et de «Ana Machi Sahel» s’était exprimé pour la première fois sur cette affaire un mois après les révélations. Lors d’une conférence de presse au lendemain de son concert à Mawazine, Saad Lamjarred avait nié en bloc les accusations. «Cette histoire remonte à longtemps, et la cause de tout cela n'est autre que mon succès, Dieu merci. Je nie tout ce qui m'est reproché et j'ai un avocat qui s'occupe de mes affaires», avait-il affirmé.

Actuellement placé en garde à vue pour une durée de 48 heures, il sera présenté devant le parquet compétent dans la matinée du vendredi, d'après nos confrères du 360. Après ses révélations, ses fans doivent avoir la foi du charbonnier pour croire à un nouveau démenti…

Màj. Saad Lamjarred a été placé en garde à vue, mercredi 26 octobre, à la suite d’une plainte pour «agression sexuelle avec violence», a confirmé ce jeudi matin une source policière au Monde Afrique.

Article modifié le : 27 .10.2016 à 15h21
7 commentaires
beurette algérienne
Auteur : homme_94
Date : le 28 octobre 2016 à 21h29
Je rectifie. Il paraît qu'elle est d'origine ALGÉRIENNE
C'est qui ce Adel Tcheb ???
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 27 octobre 2016 à 23h01
Pour quelqu'un qui n'était pas présent au moment des faits, notre ami Adel Tcheb donne trop de détails et j'ai comme l'impression que c'est un coup monté surtout que Saad Lamjarrad dans sa derrière chanson qui cartonne "Ghaltana" a parlé du Sahara Marocain.
Encore une beurette michto
Auteur : homme_94
Date : le 27 octobre 2016 à 21h31
C'est une femme de nationalité française et d'origine marocaine qui a déposé plainte, en expliquant qu'après l'avoir rencontré dans une discothèque, Saad Lamjarred l'avait ramenée avec lui à l'hôtel Mariott. Elle l'accuse de l'avoir violée et séquestrée.
et au Maroc on en a fait une star?
Auteur : bedji
Date : le 27 octobre 2016 à 18h09
En tant que marocain cela fait très mal d'entendre ça! Quelle honte? Foutez moi cette ordure au fond du trou.
honteux pour le Maroc
Auteur : bedji
Date : le 27 octobre 2016 à 18h02
Le Maroc officiel n'était il pas déjà au courant de la dangerosité de ce pauv' type? A chaque fois lorsque cela arrive , boxeur Saada aux JO de Rio, lemjarred à Paris et d'autres que j'oublie on trouve le Maroc des médias et des officiels pour jeter le trouble et le discrédit sur ces viols. C'est honteux de la part d'un pays aussi coincé sur le sexe du fait du poids de la religion.