Menu
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Maroc/Israël : Un député PJD attaque le film les juifs de Tinghir au Parlement

Les détracteurs du film « Tinghir-Jérusalem : les Echos du Mellah » de Kamal Hachkar ne lâchent pas l’affaire. Hier, lors d’une session parlementaire, un député PJD a accusé le documentaire de vouloir normaliser les relations avec Israël. Il a également demandé au ministre de la Communication de prendre des mesures pour que ce genre de documentaire ne soit plus diffusé à la télévision marocaine. De son côté, le réalisateur Kamal Hachkar reste serein et sûr de lui. Cela ne va pas l’empêcher de travailler sur la suite de son film.

Kamal Hachkar, le réalisateur franco-marocain du film « Tinghir-Jérusalem : les Echos du Mellah » est en train de travailler sur une suite de son documentaire.

Trois mois après sa diffusion sur la chaîne 2M, le film « Tinghir-Jérusalem : les Echos du Mellah » réalisé par Kamal Hachkar continue de faire couler de l’encre au Maroc. Alors qu’en avril dernier, Khalid Soufiani, le coordinateur du Groupe d’action et de soutien à l’Irak et la Palestine accusait le cinéaste franco-marocain de vouloir normaliser les relations avec Israël, aujourd’hui c’est le PJD qui en remet en couche.

Film accusé de normaliser les relations avec Israël

Hier lundi 2 juillet, lors d’une session au Parlement, un député pjdiste Ahmed Boukhobza a interpellé le ministre de la Communication, Mustapha Khalfi, au sujet de la diffusion du film de Kamal Hachkar. « Dans ce documentaire, il y avait des juifs marocains en Israël présentés comme des messagers de paix et non pas des occupants de Palestine. Plusieurs acteurs de la société civile considèrent ce genre de documentaire comme une nouvelle forme de normalisation des relations avec Israël, (…) Monsieur le Ministre, quelles mesures allez-vous prendre pour arrêter ce genre de comportement qui porte atteinte au peuple marocain ? demande-t-il. « Concernant la programmation, les chaînes marocaines ont l’autonomie, l’initiative et la responsabilité de montrer la diversité de la société marocaine », répond le ministre de la Communication avant de préciser qu’il a néanmoins contacté les responsables de la chaîne 2M pour demander des explications et leur rappeler que le Maroc ne reconnait pas l’occupation israélienne en Palestine.

Publicité gratuite pour le film

De son côté, c’est via Facebook que Kamal Hachkar a appris hier, alors que la séance au parlement était diffusée en direct, qu’on parlait de son film. « J’ai éclaté de rire ! », lance amusé Kamal Kachkar joint ce matin par Yabiladi. « Ils sont bêtes, ces députés Pjdistes, ils me font de la publicité gratuite pour mon film et j’ai juste envie de leur dire merci ! Ca ne fait que me rendre plus heureux et encore plus sûr de moi » s’exclame-t-il. « Je peux comprendre que mon film suscite un débat mais la création doit rester libre. Leur réaction est un manque de respect envers le Maroc et son histoire. Ils donnent une image détestable du pays et vont finir par se mettre à dos le peuple marocain. Le Maroc ne sera jamais l’Iran ou l’Afghanistan. Au lieu de débattre sur le film, ils devraient s’occuper des problèmes sociaux du pays et de la hausse du carburant», poursuit-il insistant qu’il continuera à s’intéresser de près à la problématique des juifs marocains. D’ailleurs, actuellement à Jérusalem, Kamal Hachkar est en train de travailler sur la suite de son film et notamment sur le retour des juifs figurants dans le film qui ont quitté leur terre natale de Tinghir il y a plus de 50 ans pour Israël. « Ca va encore plus les énerver ! », conclut-il en pouffant de rire.

Intervention d'Ahmed Boukhobza au Parlement

On est toujours trahi par les siens !

L’ironie dans cette affaire est que ce soit un membre du PJD, s’appelant de surcroît « Boukhobza », un nom très porté par des personnes de confession juive qui ait pu prendre la parole au parlement pour critiquer le film les juifs de Tinghir. « C’est trop gros ! On est toujours trahi que par les siens ! », lance en riant Maguy Kakon, politicienne marocaine de confession juive contactée par nos soins précisant qu’elle a été extrêmement fière que ce soit un Marocain musulman et non un juif qui ait réalisé ce film. Selon elle, il est important de revoir le contenu des manuels scolaires pour éviter que le Maroc ne sombre dans une « amnésie » de son histoire et pour rappeler aux plus jeunes Marocains que les juifs ont toujours été présents au Maroc et que le pays possède une identité plurielle.

Suivre Yabiladi
Bande de ploucs
Auteur : khayyam28
Date : le 03 juillet 2012 à 17h37
Je me sens bien plus proche d'un juif marocain que d'un musulman palestinien ou irakien ou libanais.

Bien avant l'islamisation du pays au 7ème siècle, le judaïsme était présent au Maroc. Qu'ils bavent ces élus incultes et fanatiques, l'histoire du Maroc est plurielle et multiconfessionelle, il en sera toujours ainsi.

Continuez Mr Hachkar, vous êtes l'exemple pour la tolérence d'un pays qui refuse de s'embourber malgré les tentatives de certains!
le maroc n'est pas le moyen orient
Auteur : lesagema
Date : le 03 juillet 2012 à 18h31
Le Royaume du Maroc est pluriel, multi-culturel, multi- ethnique et multi-spirituel. Tous ces ignards intolérants qui critiquent n'ont qu'à aller visiter d'autres pays et découvrir d'autres civilisations pour s'apercevoir qu'ils n'ont pas le monopole des croyances. On s'enrichit à connaitre les autres mais c'est peut-être difficile pour eux d'admettre que la vie en paix avec les autres est possible. Pourtant l'ISLAM veut dire paix c'est le comble pour un musulman limité intellectuellement..
Musulman, juif, chrétien ou boudhiste, tout le monde est respectable à partir du moment où chacun respecte l'autre, c'est le créateur qui jugera et personne sur terre ne peut parler et surtout juger en son nom.
Un Pjdiste qui s'appelle Boukhobza! il devra changer de nom car c'est un nom fréquent chez les huifs d'Afrique du Nord. Comme quoi les juifs nord africains étaient bien là et bien intégrés...je rejoins khayyam28, tout en respectant les arabes du Moyen orient, je me sens plus proches d'un juif maghrébin, question de culture sans doute
pjd ame du diable?
Auteur : ichiadmia
Date : le 03 juillet 2012 à 18h47
Ca me fait plaisir qur le reste des marocians sont deconnectes de ce gouvernement qui ne les reprexente plus.
On a voulait la ml;iberte d'expression mais on la veut un peu partiel.
Mr. Hachkar une bonne partie est avec vous, et l'histoire en particulier ca gene les religieux, car ils peuvenbt pas la renier.
et c'est pour ca eduquer le peuple, hommee et femmes ca le sgenes terribelements, car une fois eduquer on accepte plus ce que l'on nous impose on commence a poser des questions pour lesquelles ya peut etre pas de reponse, mais juste poser une question genante ca drrrange les ames du diables
COLON JUIF DU MAROC
Auteur : amed69
Date : le 03 juillet 2012 à 19h23
LE SIONISTE HACHKAR ET UN COLON JUIFS PAYER PAR

ISRAËL POUR FAIRE SON SALE BOULEAU
Ceux qui critiquent ce documentaire ne sont que le reflet de la société !
Auteur : berhoc
Date : le 03 juillet 2012 à 19h24
Si nous sommes amenés à nous adressés au gouvernement, et bien ce n'est pas le gouvernement qui a dit cela mais bien un député donc halte aux confusions ! Le gouvernement représente bien l’électorat marocain si on se réfère aux votes des citoyens ! Et ce n'est pas dans l'intérêt des détracteurs de ce gouvernement de jouer sur cette question débile de la représentativité car c'est contradictoire avec le principe de la démocratie !

En plus s'attaquer au gouvernement n'est pas pertinent vu qu'il est hétéroclite et comprend autres partis que le PJD.

Autre chose, il y a bien des associations qui ont critiqué le film sans pour autant qu'ils appartiennent au PJD ! Mr
Soufiani par exemple ! Et une bonne partie de la société civile qui refuse ce documentaire !

Personnellement, je ne suis pas contre cette émission pourvu que Mr Hachkar cherche plus une diversité culturelle que la provocation surtout on sait maintenant l'histoire des cahiers de charge et l'intervention de notre roi qui a donné tort à Mme Sitael !

En plus, que nous soyons clair et franc, vous demandez à n'importe quel marocain et ils vous diront ce qu'ils pensent réellement ! Le PJD, les député PJD ou autre n'est que le visage de notre culture actuelle qui est de plus en conservatrice ! Regardez les paraboles, une société où on voit plus de voilées et plus de barbus, dans les mosquées, de plus en plus difficile de trouver sa place, c'est un phénomène réel que nous voyons tous les jours !

Je ne défends personne mais c'est bien la tendance dans notre pays !

La solution de la tolérance ne vient pas sur simple attaque à un député mais à l'ensemble de la société car le changement doit être culturel mais avant cela quelle sera la définition de la tolérance chez nous ? Je pense que c'est bien là où il y a le vrai problème !

En tout ça m'étonnerait que Mr Khalfi interdit la 2ème partie de ce documentaire, il ne faut pas juger à l'avance ! Le problème n'est pas la critique en soi mais c'est la réaction du ministre !

Dernière modification le 03/07/2012 19:47
Facebook