Economie
5 millions de touristes, mais la moitié des MRE
Le mois de Ramadan n’a apparemment pas beaucoup affecté l’activité touristique, à en croire les derniers chiffres communiqués par le Ministère du Tourisme.
La tendance haussière des arrivées et nuitées déclarées par les établissements touristiques classés s’est maintenue au cours du mois d’octobre dont la deuxième moitié a coïncidé avec Ramadan. Le Maroc aura accueilli pendant ce mois 350.631 touristes contre 301.089 en 2003. Ce qui porte le flux global à fin octobre à un peu plus de 4,7 millions de touristes, dont la moitié des MRE, soit une hausse de 17% sur un an.

Le même taux a été enregistré par les nuitées dont le nombre s’élève à environ 11,4 millions sur les dix premiers de l’année. Pour octobre, il a dépassé le million. Par rapport au même mois de 2003, cela correspond à une augmentation de 12%. Le taux d’occupation ressort lui à 44%, soit 3 point de mieux que l’année dernière pour la même période. C’est toujours la demande internationale qui dope l’activité. En effet, les nuitées des touristes non résidents ont connu une augmentation de 20% pour le mois d’octobre. Les plus fortes hausses concernent les trois principaux marchés émetteurs, la France avec 24%, l’Espagne (50%) et la Belgique (35%). Rappelons que ces marchés ont connu l’ouverture de nouvelles dessertes aériennes. Ces pays bénéficient en outre «d’accord de distribution avec le gouvernement marocain, notamment ceux conclus avec les tours opérateurs pour les volets marketing et aérien», est-il indiqué. Les autres clients traditionnels sont toujours fidèles à la destination Maroc. Ainsi l’Allemagne augmente ses nuitées de 21%, contre 9% pour le Royaume-Uni et 6% pour l’Italie.

Le tourisme interne, représentant 12% des nuitées en octobre, s’est inscrit en recul de 21% par rapport à la même période de l’année précédente. Ce qui a affecté «la performance observée pour ce mois qui aurait pu être plus notoire », indique-t-on auprès du Ministère.

A noter que la progression des nuitées enregistrées en octobre a profité à la quasi totalité des principales destinations touristiques nationales. Et c’est la ville d’Agadir qui affiche le meilleur score avec 23%, devant Marrakech (18%), Ouarzazate (16%) ou encore Fès (8%). En revanche, Tanger, Rabat, Tétouan et Meknès se sont inscrites en baisse respectivement de 6, 7, 16 et 29%. Mais sur les dix premiers mois de l’année, la tête du classement revient à la ville ocre avec une hausse de 24% suivie d’Agadir (21%), Fès (20%), Ouarzazate (16%) et Casablanca (11%).

Source : L'Economiste