Menu

Investissement Publié

Le Fonds Hassan II pour le développement économique et social fait les yeux doux aux investisseurs

Le Fonds Hassan II pour le développement économique et social propose plusieurs aides financières pour séduire les investisseurs. Parmi les secteurs concernés, l’automobile, l’aéronautique, la filière pharmaceutique et chimique-parachimique.

Temps de lecture: 2'
La filière pharmaceutique figure notamment parmi les secteurs concernés par le Fonds Hassan II. / Ph. Challenge

Plusieurs aides financières peuvent être octroyées par le Fonds Hassan II pour le développement économique et social dans certains secteurs industriels. La construction ou l’acquisition de bâtiments professionnels, ainsi que l’acquisition des biens d’équipement neufs peuvent en effet bénéficier d’un levier financier, explique le ministère de l’Economie et des finances.

Ainsi, le Fonds peut prendre en charge jusqu’à 30% du coût des bâtiments professionnels sur la base d’un coût unitaire maximum de 2 000 dirhams/m2 (hors taxes) et peut participer jusqu’à hauteur de 15% du coût d’acquisition des biens d’équipement neufs (hors droits d’importation et taxes). Ces contributions sont plafonnées à 15% du montant total d'investissement et à 30 millions Dh.

Des secteurs aussi variés que l’automobile, l’aéronautique et la filière pharmaceutique

Les secteurs concernés sont notamment la fabrication d'équipements pour l'industrie automobile, de composants d'ensembles et de sous-ensembles électroniques, d'équipements pour l'industrie aéronautique, d’outils et de moules pour l’industrie automobile et l’industrie aéronautique.

L’industrie chimique-parachimique est également visée par les mesures proposées par le Fonds Hassan II, notamment la fabrication des produits cosmétiques et la fabrication d’extraits naturels, le recyclage des déchets métalliques et plastiques et la valorisation de l’élément phosphore (phosphates).

L’industrie pharmaceutique n’est pas en reste, particulièrement la recherche de nouveaux médicaments innovateurs ayant un potentiel thérapeutique luttant contre les maladies graves, ainsi que la fabrication de médicaments innovants, génériques ou biosimilaires ayant une haute valeur ajoutée sur le plan économique et thérapeutique.

Un traitement spécifique réservé à certains projets

Les projets bénéficiaires sont les nouveaux projets d’investissement (création ou extension) dont le montant total d’investissement est supérieur à 10 millions de dirhams (hors droits d’importation et taxes) et à la condition que le montant de l’investissement en biens d’équipement soit supérieur à 5 millions de dirhams (hors droits d’importation et taxes).

Certains projets peuvent bénéficier d’un traitement spécifique, poursuit le ministère. Les projets dans le secteur de l’industrie aéronautique dont le montant d’investissement en biens d’équipement est supérieur à 200 millions de dirhams (hors droit d’importation et taxes) peuvent en effet être réalisés en une ou plusieurs phases en considérant chacune des phases en tant que projet éligible à la contribution du Fonds.

Il en va de même pour les projets d’investissement éligibles dans les activités de fabrication d’équipements pour l’industrie automobile bénéficient d’une contribution maximale de 15% à l’acquisition des biens d’équipement usagés importés utilisés dans les métiers de l’emboutissage, de l’injection plastique, de fabrication d’outils et de moules.

Soyez le premier à donner votre avis...
Convertisseur de devises
Montant :
De :
 :