Menu

Breve

Le Maroc officialise sa reconnaissance des militaires au pouvoir en Guinée

Publié
DR
Temps de lecture: 1'

Le Maroc officialise sa reconnaissance des militaires au pouvoir en Guinée, depuis le coup d’Etat de septembre. Ce vendredi, l’ambassadeur du royaume à Conakry, Issam Taib, a présenté ses lettres de créances auprès de «Son Excellence le Colonel Mamadi Doumbouya, Président du Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD), Président de la Transition, Chef de l’État, Chef Suprême des Armées de la République de Guinée», indique la MAP.

Au cours de cette audience, le chef de l’Etat a affirmé que le Maroc et la Guinée sont liés par une relation historique, multidimensionnelle et fraternelle, comme en témoigne le nom que porte le Palais Mohammed V, siège actuel de la présidence de la république. Il a ainsi réaffirmé son engagement à consolider davantage le partenariat entre les deux pays, sur la base de ce qui a été réalisé par ses prédécesseurs au pouvoir.

Le royaume est en effet un allié traditionnel de la Guinée. Les bonnes relations entre les deux pays remontent au long règne, sans partage, du président Ahmadou Sékou Touré (1958-1984). En janvier 2020, Conakry a ouvert un consulat à Dakhla au Sahara. En 2009, le Maroc avait d’ailleurs pris part, avec la France, les Etats-Unis, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, aux négociations ayant conduit au départ du capitaine Moussa Dadis Camara, auteur du coup d’Etat de décembre 2008, et l’arrivée au pouvoir du président Alpha Condé, un autre proche du Maroc, en janvier 2010.

Au lendemain du coup d’Etat du colonel Mamadi Doumbouya, les dirigeants de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) avaient suspendu la Guinée de leur organisation régionale.

Convertisseur de devises
Montant :
De :
 :